16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 06:56

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LE LENDEMAIN DU MONDE

 

 

C'est de qui ? Coste & Cotte

 

 

La Couv':

 

Apocalypse Lendemain  /  Le Lendemain du Monde  Vs.  Le Bureau des Légendes

 

 

Déjà lus chez nous? Oui et Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

 

Une planche:

 

 

Apocalypse Lendemain  /  Le Lendemain du Monde  Vs.  Le Bureau des Légendes

 

Ca donne Quoi ? Le titre de la chronique n’est évidemment pas choisi au hasard. En effet le récit d’anticipation de Cotte et Coste est un hommage au Cœur des Ténèbres, de Conrad, adapté entre autre sur grand écran par F.F. Coppola dans son Apocalypse Now.

 

Le Lendemain du Monde se passe sur notre planète, dans un futur peut être pas si lointain,  où le trop plein de technologie et ses intelligences artificielles ont pris le dessus sur l’humain, dépendants de leurs multiples implants, les humains se voient menacés par une source de pouvoir inconnu qui a infiltré tous les systèmes électriques.

 

James Graham, un ex casque bleu est mandaté en Afrique afin de remédier à cette catastrophe, en employant la manière forte.

 

S’ensuit une longue quête/traque en forme de descente aux enfers où les protagonistes se suivent et ne se ressemblent pas, l’étrangeté étant leur constante.

 

Si je ne suis pas forcément très fan du style parfois un brin figé de Coste, il arrive néanmoins à poser une ambiance réussie et certaines cases et planches pleine pages sont assez époustouflantes.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? LE BUREAU DES LEGENDES. Saison 1.

 

 

C'est de Qui ? Rob

 

 

La couv'

 

 

Apocalypse Lendemain  /  Le Lendemain du Monde  Vs.  Le Bureau des Légendes

 

 

Ca donne Quoi ? Il faut reconnaître à Rob (pseudonyme de Robin Coudert) une vraie volonté de diversification dans ses genres d’interventions.

 

Après un film fantastique décalé, un slasher ou encore une comédie à la française, le voici sur la série thriller évènement de Canal Plus.

 

Pour Le Bureau des Légendes, 3 saisons au compteur, Rob, en étroite collaboration avec Eric Rochant, tisse une toile électro toute en tension, diversifiant les ambiances en fonction notamment des lieux où se déroulent l’action.

 

Nappes qui ne sont pas parfois sans faire penser à Vangelis et autres compositeurs de cette mouvance, paysages sonores inquiétants, rythmiques hypnotiques…mais également piano solo mélancolique…on sent que le compositeur a bien des cordes à son arc et puise à qui mieux-mieux dans son réservoir d’influences.

 

Une B.O hors du temps (qui, par contre ne passera peut être pas son épreuve) quasi parfaite pour ce Au Cœur des Ténèbres d’anticipation.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 15:15

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : JAMES BOND. EIDOLION

 


C'est de qui : W. Ellis & J. Masters

 

 

La Couv':

 

Vous connaissez le nom, vous connaissez le numéro...  /  James Bond. Eidolion  Vs.  Anaconda

 

Déjà croisé sur le site? Oui pour le scénariste.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt Comics

 

 

Une planche:

 

Vous connaissez le nom, vous connaissez le numéro...  /  James Bond. Eidolion  Vs.  Anaconda

 

Ca donne Quoi ? Triste hasard du calendrier, c’est au lendemain de la disparition de Roger Moore, l’un des James Bond emblématiques (mais pas le meilleur à mon goût) que paraît ce second TPB de l’adaptation en BD des aventures de l’agent secret le plus connu de Sa Gracieuse Majesté.

 

Au scénario on retrouve un Warren Ellis plus proche de ses innombrables runs de super héros que de choses plus pointues comme Planetary qui, n’en doutons pas, a du se plier à un certain cahier des charges.

Il fait évoluer son 007 entre conflits d’intérêts des différents réseaux d’espionnage britanniques ou M.I.5 et M.I.6 se tirent –littéralement !-dans les pattes.

 

Chargé de protéger une jolie comptable ayant mis à jour des malversations financières, « Bond, James Bond », va, avec l’aide d’une consoeur aussi sexy qu’efficace,  remporter la partie en se débarrassant des bad guys et, of course, en emballant les deux faire-valoir femmes de l’histoire.

 

Le 007 d’Ellis se rapprocherait plus de la version Pierce Brosnan (pas le meilleur à mon goût) que des variations plus intéressantes des derniers longs.

 

Le dessin, semi réaliste typique du comics mainstream actuellement aux States sert son propos mais n’est clairement pas ma tasse de thé.

 

Les fans hardcore de l’Agent Secret et/ou ceux du scénariste britannique apprécieront cette aventure inédite.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? ANACONDA

 

 

 

C'est de Qui ? R. Edelman

 

 

La couv'

 

Vous connaissez le nom, vous connaissez le numéro...  /  James Bond. Eidolion  Vs.  Anaconda

 

Déjà entendu chez nous? Probablement.

 

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Je vois déjà à vos regards incrédules que vous vous demandez si c’est une plaisanterie ou pas.

 

Et, au vu de la filmographie aussi improbable que surréaliste de Randy Edelman (qui s’étend de The Mask à Un flic à la maternelle en passant par 6jours,7 nuits ou les suites de la Momie…vous voyez le tableau !) je peux comprendre votre méfiance.

 

Cela étant, l’avantage avec ce genre de compositeurs habitués à sauter d’un genre à l’autre sans forcément trop s’embarrasser du sujet du film (si, si !) c’est qu’on se retrouve avec des B.O passe-partout, voire fourre tout qui mélangent les genres sans jamais se poser sur un.

 

Pour le Bond version comics, avec sa dose d’action survitaminée, sa pointe d’humour et de charme attendus et son ambiance générale, c’est tout à fait ce qu’il fallait.

Vous remarquerez par exemple que les pistes concernant la joyeuse bestiole qui donne son titre au film, se posent quasi parfaitement avec les scènes de fusillades souterraines ou de bagarre finales de la BD.

 

 

 

---------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 08:40

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : TRISTAN ET YSEULT

 

 

C'est de qui : Maupré & Singeon

 

 

La Couv':

 

L'Amour fou!  /  Tristan et Yseult  Vs.  Altre Follie

 

Déjà lus sur B.O BD ? Agnès Maupré oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Gallimard BD.

 

 

Une planche:

 

L'Amour fou!  /  Tristan et Yseult  Vs.  Altre Follie

 

Ca donne Quoi ? Si les légendes de la Table Ronde ont eu maintes et maintes fois les honneurs de l’adaptation en romans, BD, ou sur petits et grands écrans, le mythe de Tristan et Yseult, pourtant contemporain (et étudié au collège) est souvent resté dans son ombre imposante.

 

Moins chargé en hauts faits (et encore, le héros y terrasse tout de même un dragon !) et en personnages emblématiques, modèle du roman d’amour courtois, la saga de nos tourtereaux maudits voit aujourd’hui ce manque en partie réparé dans un album scénarisé par Agnès Maupré (qui s’est déjà frotté aux adaptations littéraires avec succès) et mis en image par Singeon.

 

Un mot sur l’histoire donc, tout de même : Tristan est un jeune et beau chevalier mandaté par son roi d’oncle pour lui ramener une épouse.

 

Ce sera la douce Yseult qui, malheureusement pour tout le monde, ne l’entend pas de cette oreille et préférerait croquer Tristan au petit déjeuner.

 

Prête à tout pour arriver à ses fins, la rebelle jeune fille n’hésites pas à faire boire à Tristan le filtre d’amour que sa mère destinait au roi Marc.

 

L'Amour fou!  /  Tristan et Yseult  Vs.  Altre Follie

 

S’en suivent cachotteries et coucheries, trahisons et confrontations puis bannissement et morts en séries, le tout n’ayant rien à envier à, pêle-mêle, Roméo et Juliette ou encore Game Of Thrones.

 

Agnès Maupré choisit de donner à sa version un ton résolument actuel dans la psychologie et les répliques de ses personnages, le tout parsemé d’un humour bienvenu, tandis que Singeon, livre un graphisme coloré et novateur, fruit d’influences aussi multiples que réjouissantes.

 

Une relecture enthousiasmante s’il en est.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? ALTRE FOLIE

 

 

C'est de Qui ? Jordi Saval et Hesperion XXI

 

 

 

La couv'

 

L'Amour fou!  /  Tristan et Yseult  Vs.  Altre Follie

 

 

Déjà croisé par ici? Une fois ou deux oui.

 

 

 

On peut écouter ?  

 

 

Ça donne quoi? : Peu d’ensembles contemporains peuvent se targuer de la qualité de reproduction et d’exécution dont est capable l’Hespérion XXI de Jordi Savall.

 

N’hésitant pas à faire appel à d’autres virtuoses selon le répertoire choisi, l’arrangeur et joueur de viole espagnol a sélectionné ici des pièces courant des alentours de 1500 jusqu’au XVIII° siècle, venues d’Italie (de l’incontournable Vivaldi, au bien moins connu  Arcangelo Corelli), d’Angleterre (Playford) ou encore du…Pérou.

 

Ce qui frappe d’emblée avec cette Atre Folie, c’est l’interprétation débridée, la gaieté générale et l’unité, malgré les différences de style et d’origine, qui se dégage de la galette.

Une bande son qui pourra certes sonner parfois anachronique aux oreilles des connaisseurs mais qui ravira les profanes à la lecture de cette nouvelle et inspirée version du texte classique.

 

 

 

 

-------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 10:06

 

 

 

(Pour les rêveurs)

 

 

 

LA BD

 

 

 

C'est Quoi ? CAPITAINE FRIPOUILLE

 

 

C'est de Qui ? Olivier Ka & Alfred

 

 

La couv'

 

Tremblez, riez, frissonez  Jeunesse!  /

 

Déjà lus chez nous ? Oui.

 

 

C’est édité par ? Delcourt.

 

 

Une planche:

 

Tremblez, riez, frissonez  Jeunesse!  /

 

Ca donne quoi ? Nouvel album dans la décidément enthousiasmante collection des Enfants Gâtés (qui s’adresse bien évidement aussi aux parents gâtés, je peux en attester), ce Capitaine Fripouille avec son format hors norme (imaginez, il est même plus grand que les Prince Valiant de chez Fantagraphics déjà difficilement rangeables dans une bibliothèque!), marie une fois encore le fond et la forme pour le meilleur.

 

Dans une jolie petite bourgade en apparence paisible, Jabot,  un homme d’affaires sans scrupules s’est accaparé tous les commerces existants. Tous ? Non, une petite échoppe d’irréductibles libraires résiste encore et toujours à l’envahisseur.

 

Mais c’est à la banque de leur ennemi qu’ils doivent de l’argent et, si celui ci n’est pas remboursé bientôt, la librairie n’aura d’autre choix que de céder.

 

Sur ces entrefaites un exubérant vieux monsieur aux allures de mousquetaire débarque en grande pompe ; ce n’est autre que le Capitaine Fripouille, père de la libraire, qui compte bien en faire voir à Jabot.

 

Critique de la mondialisation galopante, éloge de la rébellion, clin d’oeil à Théophile Gautier et autres somme d’influences délirantes (le combat des maisons, hybrides entre des mechas et la Baba Yaga, vaut son pesant d’or !)…les adultes pècheront avec joie les perles qu’ils trouveront dans ce one-shot au dessin subtil et coloré que les plus jeunes apprécieront pour sa poésie et son humour.

 

Une réussite de plus pour cette collection déjà bien…gâtée !

 

----------------

 

 

 

Pour les plus petits (quoique…)

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : ALI BABA ET LES 40 VOLEURS

 


C'est de qui : Di Marino

 

 

La Couv':

 

Tremblez, riez, frissonez  Jeunesse!  /

 

Déjà croisé chez nous? Probable.

 

 

C’est édité par ? Bamboo

 

 

Une planche:

 

Tremblez, riez, frissonez  Jeunesse!  /

 

Ca donne Quoi ? Nouveauté dans la collection Ma Première BD, c’est au tour du célèbre conte oriental de passer par la case de l’adaptation muette destinée aux plus jeunes.

 

Si le dessin, rond et coloré, remplit parfaitement son office, le « texte », fidèle au récit d’origine, pourra par contre un peu rebuter les enfants en bas âge.

 

En effet, que ce soit le passage de la mort du frère d’Ali Baba ou encore celui de l’empoisonnement des voleurs cachés dans les jarres ; mon plus jeune a par exemple eu du mal à comprendre ce qui se passe et vu son âge (pas encore 3 ans), je n’insiste pas trop sur le pourquoi du comment ; concept auquel aucun des précédents albums de la collection ne m’avait présenté.

 

Néanmoins Ali Baba reste un grand classique à faire découvrir et, comme sur les autres volumes, la BD est agréablement accompagnée d’exercices de dessin amusants et de l’histoire originale.

 

 

-------------

 

 

 

(Pour les futurs fans de The Walking Dead)

 

 

LA BD

 

 

C'est Quoi ? TIZOMBI. TOUJOURS AFFAME.

 

 

C'est de Qui ? Cazenove & William

 

 

La couv'

 

Tremblez, riez, frissonez  Jeunesse!  /

 

Déjà lus chez nous ? Oui pour Cazenove.

 

 

C’est édité par ? Bamboo.

 

 

Une planche:

 

Tremblez, riez, frissonez  Jeunesse!  /

 

Ca donne quoi ? Imaginez la rencontre entre Mercredi Adams fugueuse et d’un gamin Zombie dont la particularité est d’être le premier à être né zombie…et d’avoir toujours les crocs !

 

Affublé d’une poignée de copains aussi glauques que dérangés, notre duo passe son temps dans un cimetière digne d’un film de la Hammer où sur le schéma d’une page/un gag, on suit leurs mésaventures délirantes.

 

Assez loin des séries girly auquel il nous a habitués, Cazenove fait du Goon version jeunesse, sans grosses effusions d’hémoglobine et plutôt fun que les pré-ados et ados, qu’ils soient gothiques ou pas, devraient  trouver… à leur goût!

 

A noter le très bon travail d’Elodie Jacquemoire sur la couleur qui mélange le meilleur des deux univers !

 

 

 

-------------------------

 

 

 

Des chroniques de Fab

Repost 0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 10:13

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : CHRONOSQUAD 3.

 


C'est de qui : Albertini & Panaccione

 

 

La Couv':

 

Le Temps est venu (et reparti!)  /  Chronosquad 3  Vs.  Animal Farm

 

Déjà croisé chez nous? Oui, sur les précédents.

 

 

C’est édité par ? Delcourt

 

 

Une planche:

 

Le Temps est venu (et reparti!)  /  Chronosquad 3  Vs.  Animal Farm

 

Ca donne Quoi ? Toujours à la recherche des deux ados fugueurs (qui en vivent de belles !) , nos agents spéciaux  se retrouvent confrontés à un véritable nœud gordien entre factions rebelles, resquilleurs temporels et autres non-dits hiérarchiques ; l’avenir même des Chronosquads est pourtant en jeu !

 

Action et humour sont toujours les maîtres mots de ce troisième volet auquel on reprochera pourtant l’intrication et la multiplication des intrigues qui perdent parfois le lecteur.

 

C’est d’autant plus dommage qu’outre un graphisme parfois excellent,  l’histoire fourmille de bonnes idées qui auraient peut-être méritées d’être développées sur une série plus longue, voire des séries parallèles (sachant qu’avec la conjoncture actuelle je présume que c’était difficilement envisageable sur les seuls noms des auteurs, Panaccione commence certes à être connu mais c’est la première incursion dans la BD pour le scénariste).

 

On jugera sur le quatrième (et dernier donc) tome si  Chronosquad est une série marquante sachant qu’elle a d’ores et déjà pour elle une vraie originalité et une exploitation maline du voyage spatio-temporel.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? ANIMAL FARM

 

 

C'est de Qui ?

 

 

La couv'

 

Le Temps est venu (et reparti!)  /  Chronosquad 3  Vs.  Animal Farm

 

Déjà entendu chez nous ? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne quoi ? Jamais à un grand écart près, j’ai décidé de tenter le score hautement improbable d’une version qui ne l’est pas moins d’un (n’ayons pas peur des mots) petit chef d’œuvre de la littérature.

 

La Ferme des Animaux est une parabole à peine imagée du communisme sous Staline où, sous l’impulsion de certaines d’entre elles, les créatures à quatre pattes se rebellent contre leurs maîtres pour finir dans un état quasi pire qu’au départ.

 

Après le succès d’une poignée de longs métrages avec de vrais animaux à voix humaines, la chaine de télé US TNT se penche, à la fin des années 90, sur l’adaptation live du roman d’Orwell.

 

Pour employer une expression consacrée, ce film a clairement le cul entre deux chaises. Oscillant sans cesse entre le pamphlet un brin pompier à charge contre le soviet système et le film pour enfants avec chansons surréalistes, il n’atteint jamais vraiment son but, si tant est qu’il n’en eut jamais un, et s’avère bien en dessous de la version animée des années 50.

 

Sa musique est à l’avenant, mêlant sans vergogne thèmes orchestraux sirupeux dignes des pires Disney et passages inspirés par les Chœurs de l’Armée Rouge, avec, pour faire bon ton, quelques pistes plus dédiées au suspense ou carrément martiaux.

 

Le résultat, évidemment inégal, n’en reste pas moins toujours surprenant, très conceptuel, et est venu ajouter une dose de décalage très amusant à ce troisième tome de Chronosquad.

 

 

 

------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

 

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags