12 avril 2021 1 12 /04 /avril /2021 09:46

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LES QUATRE DETOURS DE SONG JIANG

 

 

C'est de qui ? Alex Chauvel (scénario) – Guillaume Trouillard (dessins et couleurs)

 

 

La Couv': 

 

 

Déjà croisés sur BO BD ? non

 

2 premiers carrés:

 

 

Ça donne Quoi ? C'est un livre un peu particulier que celui-ci. D'abord c'est un leporello de 24 volets et de grande taille : 28cm x 28 cm fermé et 28cm x 336cm déployé. C'est un hommage aux rouleaux traditionnels chinois.

 

Le sage Song Jiang habite au centre du pays. Il reçoit la visite de quatre amis qui ont fait de longs voyages pour le voir. Chacun arrive d'un point cardinal et va repartir vers un autre au gré des réflexions qu'ils échangent. Le 1e vient du Sud et a pris le temps d'apprendre la peinture, il repart vers l'Est pour voir un cousin. Le 2e vient de L'Ouest chercher des conseils car il est désabusé par tout ce qu'il a fait de sa vie, il repart vers le Sud pour méditer. Le 3e vient du Nord lui aussi à la recherche de conseils et repart vers l'Ouest chercher la sérénité. Le 4e fuit l'Est où sa nature belliqueuse lui a fait ruer 3 hommes, il repart vers le Nord en quête de batailles.

 

Il semble qu'Alex Chauvel se soit inspiré du taoïsme puisque 8 cartes inspirées des trigrammes sont jointes au leporello. Les trigrammes symbolisent le Ciel, la Terre, le Vent, le Tonnerre, le Feu, l'Eau, la Montagne et le Lac. Il a glissé dans son conte philosophique une allusion au roman classique Au bord de l'eau via des personnages cités par le 1e visiteur… et peut-être aussi une allusion au roman Voyage vers l'Ouest puisque le 2e va chercher la sérénité à l'Ouest.

 

 

Mais c'est un vrai bonheur d'admirer les splendides peintures de Guillaume Trouillard qui s'est inspiré des peintres chinois (et peut-être un peu aussi japonais) surtout du passé lointain. Il y a des montagnes bleues et arrondies où poussent des pins aux branches tordues ou d'autres arbres aux hauts troncs droits, des villages aux maisons basses avec les toits foncés entourant des belles villas (ou temples?) aux tuiles vernissées, des rivières où l'eau s'écoule en générant des petits tourbillons… Le moindre petit détail est travaillé et admirable. J'espère simplement qu'il a réalisé ses originaux dans des tailles plus conséquentes.

 

Mon amour de la peinture asiatique ne me rend pas totalement objective vis-à-vis de cet œuvre qui sort vraiment de l'ordinaire et que je vous conseille… mais attention à manipuler l'objet avec précautions!

 

Un exemple de peinture ancienne avec cet extrait d'un rouleau de Wen Zhengming (1548) trouvé sur l'article de Wikipedia : Peinture chinoise — Wikipédia (wikipedia.org)

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? HERO

 

 

C'est de Qui ?  Tan Dun

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ça donne Quoi ? Le mélange d'orchestre symphonique (enfin, surtout les pupitres des cordes) et d'instruments traditionnels chinois donne une douceur et une mélancolie parfaitement adapté à la contemplation (je n'ose dire lecture) du leporello cité plus haut.

 

Tan Dun est un compositeur chinois reconnu dans le monde du cinéma depuis l'oscar reçu pour Tigre et Dragon en 2000, mais son travail musical ne se limite pas à la musique de films car il écrit aussi des symphonies ou concertos, de la musique de chambre… et même des opéras. Mais cela n'a pas toujours été facile pour lui puisque, en pleine Révolution Culturelle, il avait dû abandonner la musique pour travailler aux champs comme beaucoup d'étudiants en disciplines artistiques.

 

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 16:11

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : ROUGES ESTAMPES

 

 

C'est de qui ? Jean-Louis Robert et Carole Trébor (scénario) – Nicola Gobbi (dessin)

 

 

La Couv': 

 

 

 

Déjà croisés sur BO BD ? non

 

 

Une planche: 

 

 

Ça donne Quoi ? L'histoire démarre dans une prison flottante en rade de Brest en mars 1872. Raoul Avoir écrit à sa mère pour lui raconter ce qui s'est passé depuis 1 an, c’est-à-dire depuis que la Commune de Paris a commencé. Il lui raconte la lutte des communards, la misère des parisiens et sa propre implication dans les évènements. Surtout ce qui s'est passé quand il a été nommé commissaire de Plaisance et qu'il a découvert que des crimes affreux étaient commis en suivant les estampes de la série "23 meurtres célèbres en vers" du maître Taiso Yoshitoshi. Mais Raoul n'aura pas le temps de réellement boucler l'enquête avant que la Commune ne se termine dans le sang.

 

 La grande originalité de cet album est que l'histoire inventée est entrecoupée de documents d'époque comme les décrets de la Commune, des caricatures et photos. Il faut préciser que les 2 scénaristes sont des historiens à la base. J'en ai plus appris sur la Commune et ce qui s'est passé à ce moment-là avec ce livre que pendant mes études. La Commune était plutôt présentée dans mes cours comme une rébellion vouée à la disparition dès le début et menée par des irresponsables.

 

 

La leçon d'Histoire est intéressante mais, sans les dessins de Nicola Gobbi, elle serait un peu difficile à suivre. Ses crayonnés en N&B à peine soulignés de crayon rouge pour quelques détails (sur un vêtement ou des joues qui rosissent, par exemple) ou pour les scènes de crimes sont superbes et d'une fluidité exemplaire. Les décors sont réalistes et les personnages expressifs.

 

Une postface m'a appris que l'amnistie a été votée en 1880 sous l'impulsion de Léon Gambetta en particulier… et aussi qu'il a fallu attendre 2016 pour que les victimes de la répression de 1871 soient réhabilitées.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? SPARTACUS                                              

 

 

C'est de Qui ?  Alex North

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ça donne Quoi ? Alex North fait partie des grands compositeurs de musiques de films d'Hollywood avec quelques mémorables bandes sons dont celle de Spartacus. Stanley Kubrick refusera le travail d'Axel North 8 ans plus tard pour 2001, l'odyssée de l'espace, mais il a gardé le travail fait sur le grand péplum à la gloire de la révolte des esclaves contre l'Empire Romain.

 

Certains pourront trouver étrange mon choix mais le début du morceau a la douceur convenant à la relation entre Raoul et Nathalie et aussi à la mise en place de mesures pour mettre en place un gouvernement social, et la fin avec ses clairons clinquants convient parfaitement à l'écrasement du mouvement par la force et aux centaines de malheureux fusillés sans pitié.

 

Quand deux révoltes se répondent pars leurs rêves de fraternité et leurs fins tragiques.

 

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
27 mars 2021 6 27 /03 /mars /2021 16:49

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE LION ET LA SOURIS VS LES ENVAHISSEURS ZURG

 

 

C'est de qui ? Rodriguez & Harper

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Les Aventuriers de l’Etrange

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour le dessinateur.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? On a toujours besoin de plus petit que soi ! C’est ce que va apprendre Napoléon, le lion chef de la résistance face aux envahisseurs extraterrestres quand ces derniers vont le faire prisonnier et que c’est une petite souris débrouillarde dont il s’était moqué qui va venir le délivrer.

Grace au courage de notre héroïne miniature les affreux Zurg n’ont qu’à bien se tenir surtout qu’elle va découvrir leur point faible !

 

Un soupçon de féminisme, une pincée d’esprit de rébellion, et une fable à la morale qui ne vieillit pas, Benjamin Harper imagine là une variation inspirée du Lion et le Rat de La Fontaine qu’il transpose dans un univers SF où les animaux sont sous le joug de vilains E.T.

 

Le scénario est dynamique et bien mené et il a trouvé un vecteur idéal dans le style graphique de Pedro Rodriguez, familier lui aussi des adaptations littéraires, qui livre ici comme à son habitude des graphismes cartoony et colorés et des personnages accrocheurs.

 

A noter également que l’éditeur, toujours soucieux de la qualité de ses ouvrages, a opéré une refonte de la version sortie aux States et propose une fois encore un bien bel album que les deux générations de lecteurs chez B.O BD ont beaucoup aimé partager !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :BRISBY

 

 

C'est de qui ? J. Goldsmith

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Fort souvent oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après deux décennies à animer certains des plus gros longs métrages de chez Disney, Don Bluth claque la porte des studios avec son projet rejeté sous le bras ; au vu du résultat de Brisby et le secret de N.I.M.H, on se dit que le film n’a rien à envier à ses comparses estampillés Disney.

 

Pour la musique, le réal va embaucher rien moins que Jerry Goldsmith qui, malgré une filmo aussi riche que diversifiée, ne s’est jamais frotté au monde de l’animation (il y reviendra d’ailleurs, chez Disney, pour Mulan).

 

Le compositeur, friand de nouveaux défis, envisage Brisby comme un film live plutôt qu’un dessin animé même s’il est vrai qu’il sacrifie quelque peu aux codes du genre. Ainsi l’influence est plus à aller chercher du coté des grands de l’age d’or hollywoodien, voire de leur prédécesseurs classiques avec notamment une richesse des textures et une maturité des thèmes qui feront école dans l’animation par la suite.

 

Si c’est une année chargée pour le compositeur (4 B.O dont Rambo 1 et Poltergeist) il n’en bâcle pas pour autant le travail et se fend d’une partition lyrique et variée qui est un modèle du genre.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab


 

 

Repost0
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 07:48
 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES AVENTURES ORIGINALES DE RED SONJA

 

 

C'est de qui ? Thomas, Thorne, Maroto, Jones et Adams

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Graph Zepelin

 

 

Déjà croisés sur le site? Certains oui.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Pendant féminin du célèbre Barbare de Robert Howard, Red Sonja a été « crée » par Roy Thomas au début des années 70, s’inspirant d’un personnage qu’Howard avait imaginé au départ dans un contexte historique.

 

Si c’est le génial Barry Windsor Smith qui le premier lui donne corps dans une aventure de Conan, c’est l’espagnol Esteban Maroto qui imaginera son look ravageur en bikini de mailles. Moins iconique que le Cimmérien, Red Sonja aura pourtant assez d’impact sur le lectorat de l’époque pour avoir sa propre série en comics, une version au cinéma (la sculptural Brigitte Nielsen dans le très oubliable Kalidor) et quelques reprises en comics sur une vingtaine d’années (avec quelques interruptions et, évidemment, changement d’équipes artistiques).

 

 

C’est la toute première série que nous propose aujourd’hui Graph Zeppelin, avec les nouvelles couleurs crées pour la version Dynamite de 2005 regroupant 8 épisodes de la rousse incendiaire. Entre les féroces combats à l’épée, les ennemis retors, les artefacts à dérober ou encore des créatures infernales, on retrouve ici l’esprit Héroïc Fantasy que Roy Thomas a fait planer sur les différentes séries dédiées à Conan. On notera cependant parfois un message un peu plus profond (un brin de féminisme avant l’heure, une plaidoyer pour les marginaux, etc…)

 

Comme à l’accoutumée Thomas est très bavard mais le plaisir de retrouver le trait de Maroto, Dick Girodano et surtout du regretté Frank Thorne est intact (notons que, bridé par une certaine censure, Thorne quittera le giron Marvel quelques années plus tard pour lancer sa version coquine de Red Sonja : Githa of Alizzar).

 

L’éditeur a prévu de publier les 4 tomes de cette réédition et, par Crom, ce n’est pas nous qui nous en plaindrons.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :WARCRAFT 2

 

 

C'est de qui ? G. Stafford

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu dans le coin? Une paire de fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Stafford est l’homme derrière la musique de la franchise Warcrfat, de ses balbutiements à son apogée (WOW pour les connaisseurs) en passant par ses dérivés (Spacecraft), il a mis la main à la pâte quasiment à chaque fois.

 

Formé au classique et grand amateur de rock progressif, les budgets alloués aux premiers jeux (dont celui qui nous intéresse) ne lui permettent pas de disposer d’un orchestre « en vrai », le compositeur écrit donc pour des claviers mais la qualité de son écriture fait –presque- passer outre le son très synthétique de l’ensemble.

 

Mettant à profit autant ses bases musicales que son expérience des classiques du genre (du film d’aventure hollywoodien aux canons de la fantasy sur grand écran, Conan de Poledouris en tête), Stafford livre un score de genre satisfaisant que ce soit dans l’épique comme dans l’action et juste assez old school pour accompagner au mieux ces aventures de Red Sonja!

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 20:15

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ACHILLE. DE FER ET DE CHAIR.

 

 

C'est de qui ? C. Ferri

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Tabou éditions

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les tomes précédents.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Achille triomphant mais brisé par la perte de son aimé défait allègrement la dernière carte des troyens, le roi Memnon puis va retrouver l’amour dans les bras de la fille de son ennemi, le roi Priam.

Mais sa joie est de courte durée, Paris, au courant du point faible du héros, tue le héros d’une flèche dans le talon.

Il faudra toute la ruse d’Ulysse pour qu’enfin tombe la cité.

 

Du cul mais pas que une fois encore avec cette conclusion de la version X de la guerre de Troie que Cosimo Ferri tire des écrits d’Arctinos de Millet. Batailles homériques (c’est le cas de le dire !) et scènes explicites sont donc au menu de ce troisième album mouvementé aux graphismes toujours aussi réalistes et appliqués, tout « à l’ancienne » ce qui en soit déjà est un plaisir.

 

 

A l’instar d’un Mitton, l’auteur italien livre une série qui n’est pas qu’un prétexte pour étaler les chairs affriolantes de ses protagonistes bodybuildés et les amateurs d’Histoire Antique que la vue de corps en pleine action effraieraient pourront toujours se rabattre sur la version soft édité chez Graph Zepelin.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :SAMSON ET DALILA

 

 

C'est de qui ? V. Young

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Stakhanoviste de la discipline, Victor Young au début de sa carrière, pouvait, à l’instar d’un Ennio Morricone dans les 70’s/80’s, produire jusqu’à vingt scores dans la même année. Le début de sa collaboration fructueuse avec Cecile B De Mille freinera un peu ses ardeurs, lui permettant d’envisager des partitions avec plus de matière et d’ambition.

 

Sur ce péplum à grand spectacle il multiplie les ambiances, passant de l’action épique aux motifs orientalisants et aux thèmes romantiques avec une facilité qui n’a d’égale que la richesse de certains arrangements. Les cordes sont langoureuses, les cuivres sont grandioses et les autres familles d’instruments ne sont pas en reste avec des vents sautillants et des percussions grondantes.

 

L’amateur éclairé tiquera probablement sur les similitudes que l’on peut noter avec Les Vikings, l’un des chefs d’œuvres de Mario Nascimbene pondu une décennie plus tard, mais les « emprunts » plus ou moins dissimulés étaient assez courants à l’époque, Miklos Rozsa ou Dimitri Tiomkin par exemple n’éteaint pas étrangers à la pratique.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags