15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 18:54

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? PIGALLE, 1950

 

 

C'est de qui ? Christin & Arroyo

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis.

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les 2.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Fraichement débarqué de sa montagne, Antoine découvre la capitale et son progrès avec émerveillement.

 

Très vite il va être amené à travailler pour un caïd, patron d’un club de strip-tease à la mode et va se retrouver bien malgré lui mêlé à des affaires louches de vendetta et autres trafics.

 

Si Antoine prend goût à cette vie de luxe et de danger, il n’en n’avait pas mesuré les risques et les conséquences.

 

 

A 80 ans passés Pierre Christin semble toujours avoir l'envie d'écrire puisque le scénariste nous propose ici un polar hommage aux vieux films français des années 50.

 

L'’intrigue est donc fort classique mais elle est superbement illustrée par un Jean Michel Arroyo loin des avions de Buck Danny, qui, dans un style réaliste tout au lavis, en niveaux de gris, livre une copie sans fautes.

 

Il fait revivre sous ses pinceaux un Paris convainquant et brosse une galerie de personnages bien campés

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :MELODIE EN SOUS SOL

 

 

C'est de qui ? M. Magne

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une aire de fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Après l’avoir mis face à Belmondo, Verneuil oppose le patriarche Gabin à l’autre figure montante du cinéma : Alain Delon.

 

Tourné dans la continuité les deux longs sont pourtant aux opposés coté ambiance. Arrêtons-nous seulement sur Mélodie en sous-sol qui est un film de casse pur jus, nerveux et stylisé et pour lequel Magne, alors débutant dans le milieu, s’inspire de ce qui se fait Outre Atlantique à savoir l’opposition entre les codes de la musique de film noir, toute en tension et en thèmes insidieux et un jazz langoureux à cheval entre le big band et le style cool que Miles Davis est en train de populariser.

 

Le cocktail marche à merveille et fait beaucoup pour la réussite du film.

Epoque, genre et atmosphères, vous vous doutez du coup qu’avec Pigalle 1950 cette B.O est aussi un régal !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Repost0
9 mars 2022 3 09 /03 /mars /2022 15:03

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? NEW CHERBOURG STORIES 3. HOTEL ATLANTICO

 

 

C'est de qui ? Reutimann & Gabus

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les précédents.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Alors que l’Hotel Atlantico est en effervescence due au grand nombre de migrants qui y transitent, les jumeaux agents secrets au pouvoir si spécial (ils peuvent se changer en pierre) sont sur la piste de faussaires qui arnaquent les migrants cités ci dessus.

 

Julienne de son coté, embauchée sous couverture à l’Atlantico, rencontre le boxeur qui va défendre les couleurs de la ville dans un combat de gala. Ce dernier est amateur de photographie et il a réussi à capturer sur pellicule d’étrnages manifestations aquatiques qui ne sont pas sans faire penser aux grondins.

 

Suite des aventures rocambolesques de nos attachants héros de l’agence, avec ici un gros coup de projecteurs sur la ville de New Cherbourg et son Hotel et une enquête policière en fil rouge pour le coté action.

 

Le trait ligne claire de Reutimann est toujours aussi agréable, avec son coté franco-belge classique/hommage qui donne à la série son atmosphère feuilletonesque si particulière.

 

L’aspect fantastique des deux premiers tomes est plutôt en deçà dans ce troisième album et c’est un peu dommage mais gageons que ce sera pour revenir en force dans le prochain.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :BABYLON BERLIN SAISON 2

 

 

C'est de qui ? Klimek & Tykwer

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après le succès mérité de la première saison, adapté du premier roman de Kutscher, babylon Berlin a persisté et signé une seconde saison encore plus réussie à tous les niveaux.

 

A celui de sa musique donc, avec toujours la participation de Brian Ferry et de son orchestre et de quelques chansons d’époque, mais surtout les compositions du duo Klimek/ Tykwer, complémentaires s’il en est, qui font mouche dans leur panachage de jazz/pop des années 30 et de musique d’illustration où le suspense et l’action sont rois, le tout rendu par un orchestre au grand complet que viennent admirablement iriser le piano mécanique et autres instruments folkloriques inattendus.

 

 

 

 

 

 

 

---------------

 

Repost0
3 février 2022 4 03 /02 /février /2022 15:52
 

 

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LA PEAU DE L’AUTRE

 

 

C'est de qui ? Le Tendre et Séjourné.

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour le scénariste.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Harvey est un compositeur et parolier qui va enfin connaître le succès mais l’entrée dans la seconde guerre mondiale des Etats Unis vient mettre un frein à son rêve, surtout qu’il est victime du crash de son avion et se retrouve à moitié défiguré.

 

Le voilà sans rêve ni gloire surtout que son ancien associé s’est accaparé le succès et la femme dont Harvey était amoureux.

 

Ayant sympathisé au front avec un chirurgien doué mais radié de l’ordre pour des méthodes peu catholiques, il va retrouver un semblant de visage et se faire un nom dans le cinéma comme acteur de films fantastiques.

 

Mais le traitement qu’il prend suite à son traumatisme lui cause des absences et d’horribles meurtres de starlettes sont commis dans le même temps.

 

Avec ce diptyque, Le Tendre, loin des genres qui ont fait sa renommée, écrit une belle lettre d’amour aux films de série B hollywoodiens de l’age d’or hollywoodien…et pas que !

 

On pense aussi bien au Dorian Gray d’Oscar Wilde qu’à Jack L’Eventreur, aux films d’épouvante marquants de la Hammer et Universal avec Lugosi et Karloff (qui font d’ailleurs une apparition dans la BD !)  mais aussi à des classiques du cinéma fantastique d’après-guerre, comme les Mains d’Orlac ou les Yeux sans visages.

 

 Abordant avec ce thriller des thèmes variés et complémentaires comme le miroir que renvoie le cinéma dans l’imaginaire collectif, le culte de la beauté, ou encore celui de l’amitié trahie, le scénariste réussit l’alliance du fond et de la forme littéraire, que vient plutôt bien illustrer le trait semi réaliste de Séjourné, avec des décors bien rendus et des personnages certes parfois un peu cartoony mais convaincants.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LE SERCET DERRIERE LA PORTE

 

 

C'est de qui ? M. Rozsa

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Très souvent oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Si l’on peut reprocher à Mikos Rozsa de recycler des idées d’un score à l’autre, souvent sur des genres pourtant forts éloignés, force est de reconnaître que le bonhomme était probablement l’un des plus talentueux de ses pairs à son époque.

 

J’en veux pour nouvelle preuve ce score pour un film noir signé Fritz Lang qui se frotte à une version actualisée de Barbe Bleue pour laquelle le compositeur reprend des idées de son récent score pour la Maison du Dr Edwardes de Hitchcock (qui lui a valu un Oscar d’ailleurs), les deux films partageant des thématiques similaires (psychologie, traumatisme, suspense…).

 

Passé également maître dans la B.O de film noir, Rozsa sait parfaitement tirer profit de son orchestre que ce soient les cordes qui, quand elles ne jouent pas des thèmes romantiques luxuriants, versent dans un registre souvent à la limite de l’hystérie ; comme les cuivres souvent menaçants sans en faire des tonnes.

 

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 08:46
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? CAUCHEMARS EX MACHINA

 

 

C'est de qui ? Smolderen & Gonzalez

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Déjà croisés sur le site? Smolderen souvent et Gonzalez une fois.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? A l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, à Paris, trois écrivains, Margery Allingham une anglaise, Ernst Bornemann un allemand et  Corneille Richelin, un français sont réunis par Von Richtenback, un riche allemand, amateur de littérature fantastique et policière, dont l’oncle fait partie du parti national socialiste.

 

Ce que nos invités ignorent c’est qu’ils vont bientôt être partie prenante dans le conflit, la britannique et l’allemand pour les alliés et le français du coté de l’Allemagne.

Les Services Secrets britanniques cherchent à éliminer l’oncle de Von Richtenback, en se servant du romancier français. Allingham et Bornemann de par leurs qualités de romanciers de polars, sont chargés de monter un stratagème pour attirer le nazi dans un piège mortel.

 

Tiré d’un fait divers réel, ce thriller tendu exploite plutôt bien son background historique riche, abordant des thèmes aussi prenants que l’obsession des nazis pour le surnaturel, la sexualité refoulée, la valse des alliances et des manigances, avec en fil conducteur une mort aussi sauvage qu’inexplicable.

 

Au dessin, l’argentin Jorge Gonzalez propose un style semi réaliste délié atypique, parfois un peu brut de décoffrage,  aux teintes pastels majoritairement sombres, choisissant des couleurs souvent délavées qui apportent un coté ancien bienvenu à ce polar historique original.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :MINISTRY OF FEAR

 

 

C'est de qui ? M. Rozsa

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Durant sa période américaine, Fritz Lang a pondu quelques films noirs très réussis même s’il les a un peu renier par la suite.

 

Ce Ministry of Fear en est un bon exemple, thriller psychologique sur fond de machination nazie qui donne l’occasion à Miklos Rozsa, lui aussi passé maître dans l’art de mettre le genre en musique, de livrer une partition aux petits oignons.

 

Si son habitude d’utiliser des arrangements et sonorités européennes typiques surprend un peu ici, on lui pardonnera volontiers à l’écoute de ses thèmes implacables où les cordes sont mises à mal dans un style qui influencera probablement des gens comme Bernard Herrmann par la suite.

 

Classique mais originale la B.O de Ministry Of Fear a fini de faire de Cauchemars Ex Machina l’une de mes lectures les plus atypique de ce début d’année.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 10:49
 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? SAINT ELME 2

 

 

C'est de qui ? Peeters et Lehman.

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui il y a peu.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Franck le détective privé lancé sur les traces de celui qui se fait appeler le derviche traverse une mauvaise passe : tabassé à mort par sa proie, le voilà aux mains de types louches qui travaillent pour la famille qui tient les rênes à Saint Elme, mais dont les membres n’ont clairement pas les mêmes projets pour la ville.

 

Pendant ce temps sa coéquipière de fortune attend l’arrivée du frère de Franck, l’étau se resserant autour d’elle, tandis que la jeune touriste, tombée sous le charme d’un gars local aussi énigmatique que flippé réalise que son père communique avec…quelqu’un d’intangible.

 

A peine quelques mois après un premier tome aussi intriguant que réussi, le duo magique Peeters/Lehman revient avec cette suite toujours aussi déroutante, pleine de violence et de suspense, aux protagonistes aussi décalés que son intrigue chorale.

 

Si l’atmosphère générale est délectable, et ce en partie grâce au trait hybride de Peeters toujours mis en couleur de façon radicale, espérons que le prochain épisode lève un peu le voile sur ce qui se trame à Saint Elme et le rapport entre les multiples personnages de ce thriller psychologique tendu !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE POWER OF THE DOG

 

 

C'est de qui ? J. Greenwood

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Yep

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? comme le bon vin, jonny greenwood, gratteux des Radiohead devenu maître es-musique de film, se bonifie au fil des années.

Après des opus déjà remarquables pour le grand écran il a signé en 2021 deux bijoux de plus à sa couronne.

 

Pour ce western sur la masculinité toxique chez Netflix, Greenwood s’appuie sur les cordes une fois encore, corps d’instruments qu’il affectionne, le violoncelle en tête.

 

Thèmes lancinants, torturés presque déstructurés pour exprimer le désarroi et la souffrance, staccatos et autres vibratos en échos, sont le sel de cette partition magistrale, soudainement contrebalancés par des plages de piano solo qui oscille entre sérénité et folie désaccordée tourbillonnante, avec un contrepoint de violoncelle beaucoup plus classique.

 

Jouant sur les arythmies, sur l’aspect percussif d’instruments mélodiques, Greenwood signe là un score qui devrait peut être lui rapporter enfin un Oscar bien mérité…à moins que ce ne soit l’autre B.O écrite l’an passé. Mais on y reviendra.

 

En attendant délectez vous de ce moment de musique intense en fond sonore pour le deuxième tome non moins hypnotique de Saint Elme.

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags