19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 07:15
Magique jeunesse  /  Sacha et Tomcruz  &  Le Voleur de Souhaits

 

 

Mercredi + Vacances scolaires pour encore une partie de l'hexagone: deux bonnes raisons pour une double ration d'albums jeunesse!

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : SACHA ET TOMCRUZ. 1 LES VIKINGS

 


C'est de qui : Halard & Quignon

 

 

La Couv':

 

Magique jeunesse  /  Sacha et Tomcruz  &  Le Voleur de Souhaits

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

 

Magique jeunesse  /  Sacha et Tomcruz  &  Le Voleur de Souhaits

 

Ca donne Quoi ? La collection Métamorphoses, si elle penche souvent vers le gothique classe, possède aussi une poignée de titres dédiés à la jeunesse.

 

J’en veux pour preuve cette nouvelle série dont le protagoniste principal est un jeune garçon un peu à part, fils d’une antiquaire perchée dont la dernière trouvaille est une authentique épée viking. Par la faute de son chien Tomcruz, qui est allé farfouiller dans le laboratoire du défunt père de Sacha, nos deux héros vont être projetés  dans le monde des drakkars et des clans guerriers.

 

Bastien Quignon dont le trait pastel et hybride nous avait déjà maqué sur Sixteen Express et El Paso, s’adapte à merveille au style jeunesse du scénario et au concept de sa scénariste qui mélange avec réussite chronique de tous les jours, aventure fantastique et fiches « pratiques » rigolotes.

 

Atypique et rafraichissant.

 

 

---------------------

 

 

 

LA BD

 

 

 

C'est Quoi ? LE VOLEUR DE SOUHAITS

 

 

C'est de Qui ? Clément et Gatignol

 

 

La couv'

 

Magique jeunesse  /  Sacha et Tomcruz  &  Le Voleur de Souhaits

 

Déjà lus chez nous?  Oui pour le dessinateur.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Une planche :

 

Magique jeunesse  /  Sacha et Tomcruz  &  Le Voleur de Souhaits

 

Ca donne Quoi ? C’est le nom de Bertrand Gatignol, dont j’ai adoré le travail sur les deux tomes des Ogres Dieux, qui m’a fait m’intéresser à cet album jeunesse et je dois dire que, si moins « spectaculaire » que sur la série parue chez Métamorphoses, le style graphique de l’artiste est toujours aussi avenant.

 

Il illustre ici une fable sur un jeune garçon qui a  un hobby bien singulier puisqu’il attrape et collectionne …les souhaits !

 

Ceux des autres pour être précis ; à chaque fois que quelqu’un éternue, Félix lance un « A mes souhaits » qui lui permet d’enfermer les vœux des gens dans des récipients de verre. Pourtant un jour il croise la route de l’énigmatique Calliope sur qui son don ne marche pas : la jeune fille ne souhaite rien… ce qui renvoie Félix à sa propre absence de souhait. Les deux enfants ne vont alors plus se quitter (mais où sont donc leurs parents respectifs d’ailleurs ?) afin de découvrir ce qu’ils souhaitent réellement. 

 

Essentiellement récitatif, les bulles étant même parfois remplacées par des images, Le Voleur de Souhaits est un récit poétique et touchant qui, de par ses qualités graphiques et son sujet original, plaira à un large public.

 

 

-------------------------

 

 

Deux chroniques de Fab

Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 15:20

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi :STRANGE FRUIT

 


C'est de qui : Waid et Jones

 

 

La Couv':

 

Récolte tardive  /  Strange Fruit  Vs.  Split

 

Déjà lus sur le site? Pas sur.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Une planche:

 

Récolte tardive  /  Strange Fruit  Vs.  Split

 

Ca donne Quoi ? Dans une bourgade du Mississippi, à la fin des années 20, une crue sans précédent menace d’engloutir la ville, alors que la tension est à son comble et que la catastrophe peine à réunir les blancs et noirs (ces derniers étant fortement persécutés par les premiers, et on parle de Ku Klux Klan entre autre choses guillerettes) un être étrange, très probablement extra terrestre (vu l’attirail que nous découvrirons plus tard) tombe du ciel. Il est très grand, surpuissant, muet et …noir.

 

Si son arrivée précipite les évènements va-t-il être capable de sauver la ville du désastre.

 

Strange Fruit joue sur plusieurs tableaux sans vraiment arriver à ce fixer sur un ce qui le dessert un peu. D’un coté il évoque évidement les tensions raciales en Amérique au début du siècle dernier sans apporter d’eau au moulin en restant dans l’image d’Épinal ; de l’autre il fricote avec le genre super-héroique sans pour autant exploiter son personnage principal, figure mutique et monolithique qui, à aucun moment ne représente quelque chose de concret que ce soit comme menace ou comme solution.

 

La  partie graphique quant à elle est bien belle (quoiqu’un peu figée sur certains visages trop photo réalistes)dans la droite lignée d’un Alex Ross et l’album se conclue par d’intéressants bonus (couv’ originales, essais graphiques, etc…).

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi? SPLIT

 

 

C'est de Qui ? West Dylan Thordson

 

 

La couv'

 

Récolte tardive  /  Strange Fruit  Vs.  Split

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Après presque deux décennies de bons et loyaux services, Shyamalan fait des infidélités à James Newton Howard, à moins que ce soit ce dernier qui suite aux  échecs commerciaux à répétition ait préféré aller vers des réals plus bankable.

 

Qu’à cela ne tienne l’homme aux films « à chute » fait appel à un nouveau venu à qui il va cependant demander d’explorer les thématiques underscorings à répétition de son ex collaborateur tout en y injectant une bonne dose de frayeur musicale.

 

Par le biais d’un piano solo inquiétant, de parties de violons aigues ou encore de bruits ressemblants à des grognements constants, Thordson réalise un score de genre aussi torturé que le sujet du film (un schizophrène aux 23 personnalités enlève des jeunes filles) et installe une atmosphère oppréssante de bout en bout avec quelques passages forts nerveux.

 

Une B.O qui ne fonctionne qu’en tant que telle (en même temps c’est un peu le but me direz vous !) mais qui, heureusement pour nous, avec un autre médium, est tout aussi intéressante.

 

 

 

------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 10:25

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : DE CAPES ET DE CROCS 11 & 12

 

 

C'est de qui ? Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou

 

 

Une Couv':

 

Mais qu'allait-il faire dans cette galère?  /  De cape et de crocs 11&12  Vs.  La Tulipe Noire

 

Déjà croisé sur le site? oui.

 

 

 

Une planche:

 

Mais qu'allait-il faire dans cette galère?  /  De cape et de crocs 11&12  Vs.  La Tulipe Noire

 

Ca donne Quoi ? Je n'avais pas accroché à la lecture du tome 11, mais le tome 12 m'a réconcilié avec ce diptyque qui explique comment Eusèbe s'est retrouvé aux galères.

 

Comment l'adorable et naïf petit lapin blanc est confondu avec son frère jumeau Fulgence qui est son opposé absolu puisque c'est le roi des voleurs de la cour des miracles. J'avoue ne pas me rappeler si Fulgence intervient dans les 10 premiers tomes… Je vais devoir relire la série entière!

 

Les auteurs s'amusent à nous balader de références littéraires en références cinématographiques (à commencer par les titres des 2 tomes). Mais que les oublieux ne s'inquiètent pas, le diptyque peut se suffire à lui seul hors de la série et hors références variées pour son humour et son rythme effréné.

 

Mais qu'allait-il faire dans cette galère?  /  De cape et de crocs 11&12  Vs.  La Tulipe Noire

 

À noter que Delcourt a mis à disposition des lecteurs un glossaire pour expliquer les mots que nous n'utilisons plus depuis longtemps :

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LA TULIPE NOIRE

 

 

C'est de Qui Gérard Calvi

 

 

La couv'

 

Mais qu'allait-il faire dans cette galère?  /  De cape et de crocs 11&12  Vs.  La Tulipe Noire

 

Déjà entendu chez nous?  non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Comme la plupart des compositeurs des années 1950, Gérard Calvi avait de solides bases musicales classiques… Il a même été Prix de Rome de composition en 1945. À côté de ses œuvres symphoniques ou de musique de chambre ou encore ses opérettes, il fut un prolifique compositeur de chansons et de BO de films allant des dessins animés (plusieurs Astérix) aux comédies en passant par des films d'aventure ou de cape et d'épées comme La Tulipe Noire.

 

La marche de La Tulipe noire accompagnera l'épopée d'Eusèbe sur un rythme de cavalcade ponctué par des trompettes sonores. Un peu d'orgue électronique pour ralentir un peu avant de repartir de plus belle.

 

2 histoires de cape et d'épées qui se répondent l'une l'autre puisque ce sont 2 histoires de jumeaux!

 

 

-------------------

 

 

Une chronique de Gen

Repost 0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 08:22

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MARS HORIZON

 


C'est de qui : Porcel & Surcouf

 

 

La Couv':

 

(Pas) Seuls sur Mars  /  Mars Horizon  Vs.  Contact

 

Déjà croisé sur le site? Non.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Une planche:

 

(Pas) Seuls sur Mars  /  Mars Horizon  Vs.  Contact

 

Ca donne Quoi ? Projetez-vous quelques instants (le temps de la centaine de pages de  ce one-shot à peu près)  dans le futur. Oh pas beaucoup, juste une soixantaine d’années, suffisantes selon le postulat de départ de Mars Horizon qui voit une équipe hétéroclite de scientifiques partir pour étudier la Planète Rouge afin de voir si une installation de l’homme est envisageable. Entre expériences poussées et tranches de vie quotidienne, la mission s’avère bien remplie.

 

Mélangeant plutôt habilement données scientifiques et scénario de SF (gentillet), Mars Horizon premier bouquin de la collection Octopus le bébé de  Boulet chez Delcourt, fait le tour (d’horizon c’est le cas de le dire !) de ce que Florence Porcel, spécialiste passionnée s’il en est du sujet, avait envie de faire passer. Le dessin très axé jeunesse d’Erwann Surcouf rend le propos d’autant plus accessible.

 

Pourtant, comme ce fut le cas d’autres ouvrages de vulgarisation scientifique que j’ai eu l’opportunité de lire (dans la Petite bibliothèque des savoirs chez le Lombard, ou encore Le Mystère du Monde Quantique chez Dargaud), j’ai trouvé l’album un peu trop riche en informations à mon goût, peut être que la découverte (tardive dans l’histoire) de traces de vie, amenée autrement et plus tôt, aurait apporté un intérèt plus appuyé (tant q’a faire de l’anticipation autant y aller à fond !) mais, en même temps, ce n’est probablement pas le but recherché.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? CONTACT

 

 

C'est de Qui ? A. Silvestri

 

 

La couv'

 

(Pas) Seuls sur Mars  /  Mars Horizon  Vs.  Contact

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? C’est assez rare pour être noté, Contact est un des seuls scores où, à une poignée de pistes près, Silvestri fait dans l’underscoring discret, voire passe partout, surtout comparé au vrombissant Volcano qu’il vient de conclure.

 

Ici c’est presque plus vers Forrest Gump et ses émotions à la louche qu’il faut chercher une parenté. Les thèmes des deux films ont d’ailleurs maints points communs. Certes Silvestri, quand le scénario l’exige, sort l’artillerie, mais même pas la lourde (exception faite de rythmiques galopantes) et même ses cuivres restent relativement sages.

 

On rajoutera à ce travail assez lambda l’utilisation du synthé pour la rencontre avec la race extra-terrestre, aussi téléphonée que peu inspirée, ce qui finit de faire de Contact l’un des travaux les moins intéressants de son compositeur mais dont la constante retenue n’empiète pas sur le propos – fourni- de Mars Horizon tout en lui conférant une ambiance SF bienvenue.

 

 

 

--------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 18:17

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : SOUS LES ETOILES

 


C'est de qui : L. Scarpa

 

 

La Couv' :

 

Cycle BD X  /  Sous les Etoiles  Vs.  'Round Midnight

 

Déjà croisée chez B.O BD? Non.

 

 

C’est édité par qui ? Delcourt

 

 

Une planche:

 

Cycle BD X  /  Sous les Etoiles  Vs.  'Round Midnight

 

Ca donne Quoi ? La collection Erotix de chez Delcourt continue à exhumer des œuvres intéressantes et souvent peu connues du genre avec, ce mois ci, un recueil de nouvelles érotiques par l’artiste italienne Laura Scarpa –précédemment parues dans une revue italienne dans les années 90-  dont le trait fin et expressif semi-réaliste oscille entre ceux de Darwyn Cooke et de Ruben Pellejero.

 

En noir et blanc ou en bichromie de bleus, ces historiettes, le plus souvent inspirées d’anecdotes de la vie réelle, respirent, outre une lascivité exacerbée, les émotions et le vécu.

 

On y croise une jeune mère de famille au chômage s’essayant au téléphone Rose, des amants occasionnels aux fantasmes bizarres, une jeune fille aux idées fausses ou encore un couple stimulé par…les églises !

 

Souvent très crues sans jamais verser dans la pornographie basique, ces 17 nouvelles révèlent une auteure à part entière fort à l’aise dans l’exercice et dont on espère que les éditeurs français publient d’autres travaux.

 

Cycle BD X  /  Sous les Etoiles  Vs.  'Round Midnight

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? ‘ROUND MIDNIGHT

 

 

C'est de Qui ? Miles Davis

 

 

La couv'

 

Cycle BD X  /  Sous les Etoiles  Vs.  'Round Midnight

 

Déjà croisé ici? Oui.

 

 

On peut écouter? En entier même.

 

 

Ca donne Quoi ? Enregistré entre 55 et 56 avec le quintet historique (Coltrane, Philly Joe Jones, Red Garland, Paul Chambers), le premier album à succès de Miles Davis, alors peu en odeur de sainteté à cause de problèmes de drogues, est composé de morceaux provenant de plusieurs sessions.

 

Outre une véritable osmose entre les musiciens et la découverte de John Coltrane, véritable prodige du sax, on assiste ici de la part de Miles, comme il l’avait fait précédemment que ce soit avec le Hard Bop ou  le cool jazz (on sort les sous genre aujourd’hui vous avez vu !) à un dynamitage en règle des règles, avec des versions aussi prenantes qu’originales des titres retenus.

 

Ne serait ce que celui qui donne son titre à l’album, avec sa trompette en sourdine, supérieur selon pas mal de spécialistes à la version de son créateur (Thelonious Monk) renforcée par le sax tantôt retenu tantôt bouillonnant d’un 'Trane inspiré.

 

Le reste de la galette est dans la même veine, en faisant l’un des albums essentiels de cette période du trompettiste et, accessoirement tout de même (parce qu’on est un peu là pour ça hein !) une suite d’atmosphères très classes pour les histoires courtes et coquines de Laura Scarpa.

 

 

--------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags