22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 08:50
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES SPECTACULAIRES. LES BRIGADES DU PITRE.

 

 

C'est de qui ? Hautière et Poitevin

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

Déjà lus sur B.O BD? Oui, sur les tomes précédents.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Un nouveau gang -grimés en clowns de foire- sévit dans les rues de la Capitale désacralisant les symboles de la République et allant même jusqu’à enlever une épouse d’aristo qui présente de troublantes ressemblances avec Pétronille.

Du coup ce sont nos Spectaculaires- bras cassés s’il en est !- qui sont appelés à la rescousse. Avec l’aide –intéressée- d’un journaliste, Pétronille et ses acolytes vont avoir fort à faire mais on peut faire confiance en leur dévouement et en les inventions du Préfet Lépine (ou pas !) pour faire la différence.

 

Le titre annonce la couleur, encore une aventure placée sous le signe de la comédie référencée. Outre les gags bien trouvés et les clins d’œil on a toujours ce petit côté féministe qui se dégage du discours et ça fait plaisir, il faut l’avouer, quand c’est une femme qui mène la danse (voire plus !).

 

Le trait à mi-chemin entre la BD jeunesse et le classique franco-belge ajoute à la réussite de cette série qui tend même à se bonifier au fil du temps, que demander de plus ?!

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : THE PINK PANTHER STRIKES AGAIN

 

 

C'est de qui ? H. Mancini

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu dans le coin? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Cinquième film de la franchise Panthère Rose, ce Strikes again montre de sérieux signes de faiblesse coté gags et scénario, néanmoins, Henri Mancini, qui rempile une fois de plus derrière le pupitre, s’en sort, lui, avec les honneurs.

 

Se démarquant quelque peu des B.O précédentes, celle-ci incorpore quelque expérimentations bienvenues : percussions originales, instruments mélodiques utilisés comme rythmique sur des phrasés saccadés ; on sent que l’on est au milieu des années 70 et que Mancini souhaite éviter un peu les redites.

 

Evidement ce sont les gimmicks de la comédie policière qui ont le premier rôle dans cette partition avec des thèmes enjoués parfois dignes d’un film d’animation mais néanmoins entre les pistes dédiées au suspense et les ambiances lounge de certaines autres, on tient là une B.O chamarrée et fort agréable même à l’écoute seule, alors sur une bonne tranche de fun comme les Spectaculaires, vous vous doutez que ça envoie !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 14:03

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  MARIUS

 

 

C'est de qui ? Morice, Stoffel & Scotto

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ?  Grand Angle

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Au Bar de la Marine, tenu par César, un vieux marseillais fort en gueule et son fils Marius, qui ne rêve que de voyages au long cours, la vie se déroule placidement, au rythme des traversées du ferry boat d’Escartefigue dans le Vieux Port, et au son des sirènes de bateau revenant du bout du monde.

 

Mais quand maître Panisse, vieux beau tout juste veuf, se met en tête d’épouser Fanny,  dont Marius est secrètement amoureux et qui, surtout,  a l’âge d’être sa fille, l’ambiance paresseuse du quai prend une tournure bien plus animée.

 

Avec le premier tome de Marius, lui même premier volet de la trilogie marseillaise, le duo de scénaristes Scotto et Stoffel, déjà responsable d’adaptations de Pagnol chez Grand Angle, remet au goût du jour l’une de mes œuvres préférées de l’auteur.

 

Une qui a bien failli ne jamais voir le jour mais que Pagnol, ignorant les conseils peu avisés de son entourage, a finalement écrite à la fin des années 20 et à raison, vu le succès qu’on lui connaît.

 

 

Sébastien Morice, avec son beau style semi réaliste qui doit beaucoup à la BD d’humour, et qui s’était déjà frotté de son coté à Maupassant, donne une nouvelle jeunesse à une partie du casting du film de Korda (la pièce est de Pagnol mais ce dernier n’a pas signé la version cinéma), et s’inspire de certains acteurs pour le reste de la galerie. Ainsi on reconnaît Raimu/César ou Monsieur Brun, tandis que Fanny est devenue une jolie brune piquante moins fade à mon goût qu’Orane Demazis à l’époque.

 

Comme ajouts intéressants, on appréciera les passages où les personnages se projettent avec les dialogues en fil narratif, et quelques scènes évoquées dans le film mais non montrées, qui donnent un peu plus de vie à cette comédie intemporelle qu’on retrouve avec un plaisir non dissimulé.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :UNE FILLE POUR L’ETE

 

 

C'est de qui ? Delerue

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Avant de devenir un des incontournables compositeurs de son époque, le grand Georges Delerue était recherché pour sa capacité à mélanger les genres sans tomber dans la facilité.

 

Du jazz à la musique populaire, il avait en effet cette capacité à panacher des partitions partant d’une base classique par des arrangements inédits ou tout du moins inattendus qui enrichissaient les thèmes qu’il écrivait pour les films.

 

Dans la suite symphonique qu’il compose pour cette comédie légère du début des années 60, on retiendra notamment les phrases de guitare et de clarinette qui se répondent par dessus des mélodies riches jouées par les cordes.

 

L’ensemble manque peut être un peu de gaieté parfois pour être parfait avec cette première partie de Marius mais l’atmosphère surannée de la musique est quant à lui des plus raccord.  

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 07:23

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  VOLTAIRE (TRES) AMOUREUX

 

 

C'est de qui ? Oubrerie

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Les Arènes

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, pas mal de fois.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Notre philosophe vieillissant s’est lassé des mondanités et des romances sans lendemains jusqu’à ce qu’il tombe sur la perle rare, Madame du Châtelet, esprit brillant s’il en est, aussi intelligente que fine, qui lui redonne des ailes.

 

Voilà Voltaire reparti pour un tour, qui « fait le jeune », se relance à corps perdu dans l’écriture et dans la cour à une belle qui sait d’ailleurs se faire désirer.  Et quand enfin nos deux tourtereaux se tombent dans les bras, la romance fait des vagues !

 

Second tome du déjà très réussi Voltaire Amoureux, cette suite est encore plus drôle, intelligente et sensuelle. Alliant le fond et la forme, Oubrerie développe ici les idées de son modèle lui faisant émettre des réflexions sur la société et le pouvoir qui résonnent encore fort d’actualité aujourd’hui.

 

Le dessin aérien et voluptueux à la fois, sert à merveille le propos de cette biographie romancée comme on aimerait en lire plus souvent.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : MOLIERE

 

 

C'est de qui ? F. Talgorn

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une poignée de fois.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Pensée dans la grande tradition des films en costumes où le gratin du cinéma français rivalise de cabotinage (Romain « Auberge Espagnole » Duris en tête), cette bio de Molière par Laurent Tirard choisit une période peu connue de la vie de l’auteur afin de mieux broder dessus.

 

J’ai été des plus surpris de retrouver le nom de Frederic Talgorn au générique, connaissant surtout le compositeur pour son travail sur la suite de Heavy Metal et le plus oubliable Fortress (oui, celui avec Christophe Lambert, bienheureux ce qui n’ont jamais vu cette purge).

Agréable surprise cela étant puisque sa partition, si elle s’inspire de la musique d’époque, notamment avec l’utilisation d’un clavecin et l’omniprésence des cordes,  reste néanmoins assez moderne dans l’esprit avec un humour et une légèreté constants.

 

Le thème principal, très catchy, revient assez souvent tout au long de la galette sans pour autant sonner redondant.

Talgorn n’en laisse pas pour autant de côté les quelques scène plus graves du film avec, là encore, une poignée de pistes plus mélancoliques sans pour autant tomber dans la mièvrerie.

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
25 juillet 2018 3 25 /07 /juillet /2018 07:52

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : N’EMBRASSEZ PAS QUI VOUS VOULEZ.

 

 

C'est de qui ? Sowa et Revel

 

 

La Couv':

 

Un baiser Camarade?  /  N'Embrassez pas qui vous voulez  Vs.  Les 400 Coups

 

Déjà croisées chez nous ? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

 

Une planche:

 

 

Un baiser Camarade?  /  N'Embrassez pas qui vous voulez  Vs.  Les 400 Coups

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si le petit Viktor n’avait pas tenté d’embrasser Agata en pleine projection (bon c’était déjà la troisième fois !) de Tout pour Lui, un film à la gloire du Petit Père, il n’aurait pas enclenché cette succession de délation de la part de ses petits camarades qui a bien failli causer de sérieux ennuis à son poète et écrivain de papa.

 

Faut dire que sous le joug communiste de Staline, il ne fait pas bon de ne pas marcher droit et d’avoir de quelconques velléités de libre pensée.

 

Sur le ton de la comédie douce-amère, Marzena Sowa nous offre un instantané de la vie Ô combien compliquée des gens pendant la Guerre Froide à l’est du Mur. Son récit, en grande partie vu du point des enfants est aussi touchant qu’édifiant.

 

Coté graphismes, Sandrine Revel qui nous a étonné chez B.O BD avec sa bio de Glenn Gould, livre ici un sans faute avec un style qui oscille entre la BD jeunesse et le dessin à l’ancienne, superbement mis en couleur.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? LES 400 COUPS

 

 

C'est de Qui ?  Jean Constantin

 

 

La couv' 

 

Un baiser Camarade?  /  N'Embrassez pas qui vous voulez  Vs.  Les 400 Coups

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Truffaut avait un rapport à la musique de film des plus particulier, partisan du score omniprésent et/ou à part entière, il regrettait néanmoins d’avoir fait appel à Jean Constantin pour les 400 Coups.

 

Parolier pour des grands noms de la chanson française comme Edith Piaf ou Juliette Grecqo, Constantin n’a pas hésité à placer après un thème mélancolique plutôt doux, une sorte de jazz easy listening que n’aurait pas renié un Jacques Tati sur les aventures du jeune Doisnel.

 

 

La reprise du thème principal au piano soliste avec l’incursion de percussions originales finit de faire de cette B.O aussi surannée que guillerette une bande son décalée mais très raccord avec l’album de Revel et Sowa.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 07:10

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ISLAND. DEUX EX MACHINA.

 

 

C'est de qui ? Mao & Waltch

 

 

La Couv':

 

Lost...kids!  /  Island  Vs.  Jumanji

 

 

Déjà croisés dans le coin? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Bamboo

 

 

 

Une planche:

 

 

Lost...kids!  /  Island  Vs.  Jumanji

 

 

Ca donne Quoi ? A son réveil sur la plage d’une île mystérieuse Alex n’a qu’un vague souvenir de la sortie en catamaran organisé par la classe.

 

Il va bientôt retrouver un à un sa bande de copains mais également rencontrer les bien étranges créatures de cet îlot inhospitalier qui cache bien des mystères, à commencer par ce tunnel qui débouche sur…une station de métro !

 

En mélangeant allègrement le principe de l’île déserte, huis clos flippant par excellence, et le concept de cinéma d’aventure /télé réalité (le tout saupoudré d’un clin d’œil au manuel des Castors Juniors, les plus de 40 ans apprécieront !) l’équipe artistique de Island propose un premier tome certes un peu bavard mais aux rebondissements constants et au scénario souvent surprenant.

La partie graphique, si axée jeunesse, n’en n’est pas pour autant inintéressante avec des personnages bien campés et un bestiaire original.

Un premier tome qui a de quoi plaire aux enfants comme à leurs parents (ce qui fût le cas chez nous en tout cas !)

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :JUMANJI

 

 

C'est de qui ? J. Horner

 

 

La Couv':

 

Lost...kids!  /  Island  Vs.  Jumanji

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui pas mal.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Surfant sur le succès des effets spéciaux de Jurrassic park, Jumanji s’est révélé un succès quasi-inattendu ; quatrième collaboration entre le réal et Horner, il oblige ce dernier à quelque peu modifier son modus operandi, la suite de séquences parfois éloignées coté ambiances nécessitant des thématiques différentes plutôt que des variations d’une principale.

 

Néanmoins le compositeur s’en sort très bien avec un score énergique et coloré, passant de mélodies enlevées aux accents sombres (qui ne sont pas sans faire penser aux B.O de Danny Elfman pour Burton), à des pistes plus classiques où, tout cuivres dehors, il laisse libre cours à l’action débridée allant même jusqu’à singer des musiques de cirque pour un effet aussi fun que prenant.

 

Une B.O tout a fait indiquée pour les tribulations de nos naufragés et leurs découvertes surprenantes !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags