15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 07:56
Jeunesse:  un mercredi spécial filles! :  Les Amies de Papier  /  Lilli Clochette

 

 

 

Une fois n’est pas coutume, c’est à l’intéressée directement que nous allons demander son avis sur les BD jeunesse du jour :

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LES AMIES DE PAPIER

 


C'est de qui : Cazenove, Cécile et Chabbert

 

 

La Couv' :

 

Jeunesse:  un mercredi spécial filles! :  Les Amies de Papier  /  Lilli Clochette

 

Déjà croisés chez B.O BD? Chabbert et Cazenove oui.

 

 

C’est édité par qui ? Bamboo

 

Jeunesse:  un mercredi spécial filles! :  Les Amies de Papier  /  Lilli Clochette

 

Ca donne Quoi ? Alors Mathilda, de quoi parle ces Amies de Papier ?

 

« A la mer, où ils sont en vacances, le papa de Mei a oublié ses cadeaux d’anniversaire à la maison et, du coup, pour se rattraper, il lui offre du papier à lettre acheté à la boutique. Elle rencontre Charlotte a qui il est arrivé presque la même chose (sauf que elle c’est pour sa fête !).

 

Les deux filles vont devenir copines et, en se quittant, décider de s’écrire des lettres « comme les vieux » dit même Mei. Et on va vivre avec elles plein de choses et même lire les lettres qu’elles s’envoient ! »

 

Album généreux de 80 pages de BD entrecoupées des lettres des protagonistes (intelligente idée –si pas nouvelle- pour inciter les lectrices à…lire justement !), le pari des Amies de Papier, était risqué à l’époque où les écrans sont absolument partout et où les jeunes (pas les miens cependant, trop…jeunes justement, entre autre) ne vivent que par eux, écrivant de plus rarement avec tout les dégâts que ça peut faire sur leur maîtrise de la langue !  

 

Pourtant le trio d’auteurs de cet album le réussit haut la main –le pari- même si, ne rêvons pas, il y a fort peu de chances que les relations épistolaires reviennent à la mode. Je conclurai d’ailleurs par une petite anecdote perso édifiante : suite à la lecture de l’album, durant les dernières vacances scolaires, ma fille (8 ans) a eu envie d’écrire des lettres à ses copines et copains.

 

Louable intention s’il en est mais qui s’est soldée par l’incompréhension (quand ça n’a pas été carrément la moquerie) pour la plupart des destinataires qui n’ont pas compris la démarche… je sais pas où on va avec la génération qui arrive, mais c’est pas gagné*

 

 

*Oui, oui  je réalise bien  qu’en écrivant cette dernière phrase je passe pour un vieux réac’ !

 

 

                                 ----------------------

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LILI CROCHETTE

 


C'est de qui : Supiot & Chamblain

 

 

La Couv':

 

Jeunesse:  un mercredi spécial filles! :  Les Amies de Papier  /  Lilli Clochette

 

Déjà croisé sur le site? Oui pour le dessinateur.

 

 

C’est édité chez qui ? La Gouttière

 

 

Une planche:

 

Jeunesse:  un mercredi spécial filles! :  Les Amies de Papier  /  Lilli Clochette

 

Ca donne Quoi ? De Peter Pan à Polly et les Pirates, enfants et flibustiers ont toujours fait bon ménage (allez savoir pourquoi !?). Joris Chamblain l’a bien compris puisqu’il nous propose, accompagné au dessin du talent d’Olivier Supiot, décidément à l’aise dans tous les genres, de découvrir une nouvelle héroïne aussi téméraire qu’espiègle.

 

Elizabeth, fille d’un gouverneur  s’étant mis en tête de se débarrasser de Viggo Barbelongue, son ennemi juré, en a assez d’être chaperonné par sa nounou. Lors d’une de ses punitions, elle fait le mur et va, en compagnie de Mouche, son colibri, se frotter au corsaire et à son équipage…aux dépends de ce dernier !

 

Ce premier tome d’une nouvelle série jeunesse, pleine de pep’s et d’humour, et aux graphismes cartoony très colorés, (" Mais il se lit un peu trop vite ") a de bien beaux atouts pour plaire à un public de 2 à 8 ans ("Très bien avec mon petit frère!") sans problèmes.

 

 

----------------------------

 

 

Des chroniques de Mathilda et Fab

Repost 0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 14:50

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : AGNES. LES MYSTERES DE PLANCTONVILLE

 

 

C'est de qui ? Kati Närhi

 

 

La Couv':

 

Effrayante Jeunesse!   /   Agnès vs La famille Addams

 

Déjà croisé sur le site? non

 

 

C’est édité chez qui ? Jungle

 

 

Une planche:

 

Effrayante Jeunesse!   /   Agnès vs La famille Addams

 

Ca donne Quoi ? Agnès est une cousine finlandaise de Mercredi Addams. Elles ont autant de cynisme et de froideur l'une que l'autre. Mais Agnès a perdu ses parents archéologues qui ont péri dans les catacombes de Paris et a été recueillie par sa grand-mère.

 

Ce 1e tome d'une trilogie nous présente les divers protagonistes de la série : Agnès, sa grand-mère, Julia (la petite fille riche) et sa famille, Mme Bobine la vendeuse de lingerie, Rex l'amour (temporaire) d'Agnès, Mme Rune et sa gouvernante Mme Commode…

 

C'est la 1e œuvre de Kati Närhi parue en France. Ses graphismes simples et efficaces, soutenus par un noir et blanc très gris, sont plutôt agréables et les personnages sont expressifs et bien campés.

Jungle l'a classé en album jeunesse, mais l'histoire et son contexte m'incité à le déconseiller avant 10-12 ans.

 

Vivement le 2e!

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? THE ADDAMS FAMILLY

 

 

C'est de Qui Marc Shaiman

 

 

La couv'

 

 

Effrayante Jeunesse!   /   Agnès vs La famille Addams

 

Déjà entendu chez nous?  non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ça donne Quoi ? Marc Shaiman est surtout connu pour ses BO de comédies, le plus souvent conduites sur un rythme d'enfer. Il a beaucoup travaillé pour le cinéma et la télévision dans les années 1990 et a un peu réduit sa production après. C'est le réalisateur Rob Reiner qui lui a demandé sa première BO pour Quand Harry rencontre Sally et qui a continué à travailler avec lui sur ses autres films. Il faut noter que Marc Shaiman joue lui-même le rôle du chef d'orchestre dans la scène du bal dans La famille Addams.

 

La suite tirée de la BO du film La famille Addams est une évidence pour accompagner l'album : vigueur du thème avec claquements de doigts pour accompagner le début, suivi de la valse et de quelques marches plutôt rythmées. La partition s'appuie sur un orchestre symphonique classique avec quelques ajouts d'instruments inhabituels. Une musique imagée qui convient parfaitement à la lecture d'un album très "addamsien".

 

 

 

-------------------------

 

 

Une chronique de Gen

Repost 0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 12:34

 

Allez, c'est mercredi: un album pour les plus (ou moins) jeunes qui aiment le frisson:

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LA PENSION MOREAU

 


C'est de qui : Lizano et Broyart

 

 

La Couv' :

 

 

Hop, en pension!  /  La Pension Moreau  Vs.  The Woman in Black

 

Déjà lu chez B.O BD? Oui pour le dessinateur.

 

 

C’est édité par qui ? Les éditions de la Gouttière.

 

 

Une planche:

 

Hop, en pension!  /  La Pension Moreau  Vs.  The Woman in Black

 

Ca donne Quoi ? Inspiré par Chasse à l’enfant de Prévert, poème lui-même inspiré d’un fait divers du début du siècle dernier, la Pension Moreau est certes un titre axé jeunesse mais relativement sombre.

 

Dans ce pensionnat à l’ancienne sont envoyés les enfants dont les parents –prêts à payer des sommes parfois colossales- ne veulent plus. Une fois entre les murs de cette prison à peine déguisée, les jeunes gens sont forcés de s’acquitter de tâches parfois ingrates, de suivre des cours stricts, le tout sous le joug de professeurs tyranniques à tête d’animaux.

 

Quatre des pensionnaires, dont Emile jeune garçon renfermé et amateur de dessin, vont néanmoins commencer à s’élever contre cette situation intenable.

Entre ce postulat de départ et le dessin certes axé jeunesse mais dans des teintes sombres, avec force gros plan sur les faciès expressifs des protagonistes, le premier volet de la Pension Moreau est un mélange de genres intéressant et maitrisé,  à ne peut être pas mettre entre les mains de lecteurs (lectrices!) trop émotifs ou pas préparés (croyez-moi, j’ai tenté l’expérience).

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? THE WOMAN IN BLACK

 

 

C'est de Qui ? R. Portman

 

 

La couv'

 

Hop, en pension!  /  La Pension Moreau  Vs.  The Woman in Black

 

Déjà entendu chez nous?  Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Avant de percer au cinéma avec des réussites diverses et variées, Rachel Portman a fait ses armes sur pas mal de boulots pour la BBC.

 

Parmi eux une version un brin cheap mais fidèle de The Woman In Black (histoire que la mythique Hammer choisira pour tenter de relancer les studios, sans succès) pour laquelle la compositrice fait dans l’économie avec une utilisation aussi simple que puissante de cordes, avec des motifs lancinants et répétitifs.

 

Si le procédé peut faire penser parfois à certains gimmicks d’Herrmann (Psycho en tête), ici on frôle parfois le minimalisme à la Phillip Glass, voire même le « bruitage », l’effet spécial tant le leitmotiv sait devenir entêtant.

 

Là encore, gardez l’expérience pour vous, l’effet sur des lecteurs trop jeunes et influençables étant probablement limite traumatisant !

 

 

 

---------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 10:09

 

 

 

Vu que c’est les vacances pour une bonne moitié de l’hexagone, consacrons une autre journée aux enfants, grands et petits.

 

 

 

Pour les plus jeunes :

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LES FABLES DE LA FONTAINE. MAITRE RENARD.

 

 

C'est de qui ? Waltch

 

 

La Couv':

 

Les Vacances en BD!

 

Déjà croisé chez nous? Non

 

 

C’est édité par : Bamboo

 

 

Une planche:

 

Les Vacances en BD!

 

Ca donne Quoi ? Bonne idée dans la série Ma Première BD, qui sont muettes rappelons le,  de proposer des adaptations de Fables de La Fontaine. Et quel animal plus emblématique que le goupil aurait pu mieux ouvrir le bal ?

 

Ce sont donc quatre des récits à morale que l’on retrouve ici, précédés du texte original et d’une présentation des Fables et de leur auteur intéressante (je ne savais pas par exemple que La Fontaine avait été obligé de renier ses écrits sur la fin de sa vie), que Waltch a quelque peu « modernisé » en habillant ses personnages de vêtements modernes.

 

Si la lecture accompagnée est toujours conseillée, du moins pour les plus jeunes (c’est comme ça que l’on procède chez B.O BD en tout cas) l’esprit est là et c’est une bonne introduction à une œuvre phare du patrimoine littéraire français pas toujours facile d’accès au vu du langage employé (et je sais de quoi je parle, pas plus tard que le mois dernier une explication du texte de la fable Le Lion et le Rat a été nécessaire à ma grande fille, pourtant lectrice chevronnée).

 

 

 

 

 

Pour les studieux:

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : IL ETAIT UNE FOIS L’HOMME. LES VALLEES FERTILES ET L’EGYPTE.

 


C'est de qui : Barbaud, Gaudin et Studio Minte.

 

 

La Couv' :

 

Les Vacances en BD!

 

Déjà lu chez B.O BD? Oui sur le précédent.

 

 

C’est édité par qui? Soleil.

 

 

Une planche:

 

Les Vacances en BD!

 

Ca donne Quoi ? Second volet de l’adaptation/mise au goût du jour de la série - culte s’il en est – des années 80 Il était une fois l’Homme qui retraçait de façon simplifiée, claire et motivante l’Histoire de l’Humanité.

 

Nous voici donc au néolithique, en  Egypte, avec Pierre, Maestro, Le Gros et les autres. Ce chapitre évoque la naissance de l’agriculture et les efforts de l’Homme pour domestiquer la nature, notamment ses cours d’eau, essentiels à la vie, surtout dans ces régions.

 

Vulgarisation toujours aussi pertinente et ludique, la série pourrait s’imposer en BD comme, à l’époque, en dessin animé. Si je suis toujours aussi amateur des « reprises » des graphismes d’époque, assurés par Jean Barbaud, à l’origine du graphisme de l’original, je le suis un peu moins de ceux des parties dans le présent mais il faut reconnaître que les nouveaux lecteurs, ma fille la première, lisent les albums avec d’autant plus d’envie.

Vivement la suite !

 

 

---------------------------

 

 

Deux chroniques de Fab

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 16:18

 

 

Après les super-héros de ce matin voici les super méchants avec de la BD particulière mais toujours jeunesse.

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LES SUPER MECHANTS 1 & 2

 

 

C'est de qui ? Aaron Blabey

 

 

La Couv':

 

Ils ne feraient pas de mal à une mouche!   /  Les Super Méchants  Vs.  Men in Black

 

Déjà croisé sur le site? non

 

 

C'est édité chez qui?  Casterman.

 

 

Une planche:

 

Ils ne feraient pas de mal à une mouche!   /  Les Super Méchants  Vs.  Men in Black

 

Ca donne Quoi ? Le Grand Méchant Loup en a assez d'être considéré comme un grand méchant, alors il décide de créer une équipe de "Super Gentils" incluant Bill le Reptile (serpent), Señor Piranha, Bob l'enclume (requin blanc) auxquels se joindra Pixel (tarentule) dans le 2e tome.

 

Bien sûr, ils ont un peu de mal à passer de terreurs à bons samaritains… D'ailleurs, nous ne sommes pas sûrs que leurs actions soient si bénéfiques : était-ce bien de libérer 200 toutous de la fourrière ou 10000 poulets élevés en batterie?

 

Casterman les qualifie de BD roman, peut-être parce que des BD de 142 pages feraient peur en BD jeunesse. Il est vrai que ces BD romans sont intermédiaires entre BD classiques et livres illustrés.

 

J'avais découvert les 2 premiers chapitres lors du salon du livre jeunesse de Montreuil et je m'étais promise de ne pas les louper les albums à leurs sorties… et je ne regrette pas mon achat car j'ai bien ri aux aventures de nos apprentis héros.

 

Ils ne feraient pas de mal à une mouche!   /  Les Super Méchants  Vs.  Men in Black

 

Les textes de l'auteur australien Aaron Blabey sont simples et accessibles facilement aux lecteurs débutants. Ses graphismes sont efficaces et les personnages expressifs : il faut voir le gros requin blanc terrorisé par la tarentule!

 

Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester sur un jeune public, mais je pense que cela devrait bien fonctionner.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? MEN IN BLACK 1

 

 

C'est de Qui Danny Elfman

 

 

La couv

 

Ils ne feraient pas de mal à une mouche!   /  Les Super Méchants  Vs.  Men in Black

 

Déjà entendu chez nous?  oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Danny Elfman est bien connu pour ses BO de films de Tim Burton souvent assez éthérées et décalées avec force instruments à cordes. Mais ici il joue plus sur un registre "musclé" avec percussions obsédantes et cuivres graves… mais aussi quelques trémolos de violons ou de harpes. Même dans les passages plus doux (de courtes durées), des cuivres angoissants interviennent… pour maintenir l'attention?

 

Une BO qui se développe sur un rythme d'enfer avec quelques passages plus doux qui accompagnera de façon décalée et réaliste en même temps les divagations des héros des BD.

 

 

 

-----------------

 

Une chronique de Gen

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags