16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 08:25

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? ULYSSE. L'AMOUR D'UNE DEESSE.

 

 

C'est de qui ? C. Ferri

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Tabou

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Grace à sa ruse Ulysse a été l’artisan de la chute de Troie, mais les dieux ne l’entendent pas de cette oreille et ce qui devait être un retour paisible à Ithaque se transforme en une errance de dix ans, pleine de périls et de tragédies.

 

Tandis qu’il erre sur les mers, tantôt jouet de la belle Calypso, tantôt luttant contre les cyclopes, Pénélope sa fidèle épouse a fort à faire pour repousser les avances des nombreux prétendants à sa couche, tous persuadés qu’Ulysse a disparu corps et biens.

Tous sauf Télémaque, son fils, qui part à sa recherche.

 

Après avoir adapté l’Illiade, Cosimo Ferri s’attaque cette fois à l’autre œuvre d’Homère, la non moins célèbre Odyssée qui raconte les périples d’Ulysse.

 

Si l’on connaît l’histoire quasi par cœur, ne serait-ce que grâce aux innombrables versions en romans, BD, et, last but not least sur grand et petit écran, force est de reconnaître que l’auteur italien arrive a redonner un air de fraicheur à l’Odyssée en choisissant une narration non linéaire, avec des flashbacks et autres ellipses intéressantes.

 

Tout comme pour Achilles, cette nouvelle trilogie sort sous deux formes, une classique chez Graph Zeppelin et celle qui nous intéresse ici, en version X où l’auteur agrémente son récit d’une grosse poignée de scènes érotiques explicites que son style réaliste soigné rend très réussies.

 

Alors certes ces scènes n’apportent que fort peu au récit en lui même, et l’on voit assez nettement qu’elles sont « rajoutées » au scénario (comprenez : présentées en général sur des doubles pages qui, si enlevées, donnent la version « soft ») mais elle pimentent clairement et fort agréablement cette version de l’Odyssée.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE LONG SHIPS

 

 

C'est de qui ? D. Radic

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Pionnier du courant réaliste et moderniste dans son pays, Dusan Ribic a peu composé pour le grand écran mais ses quelques efforts dans ce domaine feraient presque regretter qu’il ne s’y soit pas plus intéressé.

 

Prenons la B .O de The Long Ships par exemple, film de vikings un peu surréaliste réalisé dans la foulée du long métrage qui a vu Kirk Douglas et Tony Curtis triompher quelques années plus tôt.

Ses thèmes vifs pleins de motifs ascendants et descendants inspirés par la musique folklorique font appel aussi bien aux codes de la musique de films qu’à la polytonalité qu’affectionnait le compositeur.

 

Avec une atmosphère épique et entrainante, crée essentiellement par les cuivres et les percussions, le score de The Long Ships, si un brin suranné forcément, accompagne les pérégrinations coquines d’Ulysse à merveille.

 

 

 

 

---------------

 

 

Repost0
14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 08:24

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LA CHUTE DE DANTE

 

 

C'est de qui ? M. Carot

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Torturé par les affres des troubles de la création (et de l’érection ?!) un jeune peintre, Dante, prénom ô combien prémonitoire, fait la connaissance un soir de Judith, une superbe femme qui va devenir sa mécène, sa muse…et sa perte !

 

Rejetant amis et fiancée, notre artiste soudain galvanisé va s’apercevoir, mais trop tard peut être, que Judith n’est pas exactement ce qu’elle prétend.

 

Le mythe de Faust, revu et corrigé par la plume et le crayon de Manolo Carot, qui revient ici à ses premiers amours, la BD érotique, avec cette variation plutôt classique d’une histoire qui ne l’est pas moins, mais rendue piquante par une poignée de scènes fort explicites.

 

L’originalité de ce nouvel album de la collection coquine de chez Glénat réside dans sa partie graphique via le style anguleux et expressif de l’artiste espagnol.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE EXORCIST - REJECTED

 

 

C'est de qui ? L. Schifrin

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Si l’un des films d’épouvante les plus connus du genre doit une partie de son succès au Tubular Bells de Mike Oldfields, la partition d’origine avait été confiée à Lalo Schifrin qui s’était fendue d’un travail tout bonnement effrayant.

 

Pourtant une première bande annonce ayant eu des conséquences désastreuses sur l’audience (mais la cause en était plus probablement la suite d’images stroboscopiques choisies par le réal ; je pense que l’on peut dire que les spectateurs des années 70 étaient des petites natures), Friedkin, le réalisateur, mit en cause la musique de Shifrin et, malgré que ce dernier ait écrit du matériel plus conséquent pour le reste du long métrage, verra son travail refusé par Friedkin qui préfèrera utiliser des morceaux de musique préexistants, notamment de la musique sérielle et du Penderecki, pour un résultat certes efficace mais, à mon humble avis, à des années lumières de ce qu’avait proposé Schifrin.

 

Cordes glissées, tapotées et triturées, mises en contrepoint par un piano jouant dans les graves sont le sel de thèmes tout bonnement déstabilisants, où l’atmosphère peut changer drastiquement d’un instant à l’autre.

 

La Chute de Dante n’a été que plus vertigineuse accompagnée par les expérimentations horrifiques de l’un des plus brillants compositeurs de sa génération qui avait coutume de dire que 70% de la réussite d’un film est due à sa B.O…et dire que l’Exorciste aurait pu être encore plus culte !

 

 

 

 

---------------

 

 

Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 08:49

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LE ROI JEHAN

 

 

C'est de qui ? B & M Des Mazery

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Editions Lapin

 

 

Déjà croisées sur le site? Non

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Oyez, Oyez braves gens l’histoire du Roi Jehan de Potigugni, triste sire qui règne sur son royaume de Mont-Tournure avec aussi peu de clairvoyance que de bienveillance.

Ni les plaintes de ses sujets, ni la sagesse de sa royale épouse, ô combien délaissée, n’y changent rien ; et voilà que le sombre monarque, martel en tête, part guerroyer dans un conflit perdu d’avance.

 

Mais qu’est-ce donc qui fait ainsi voir ROUGE à sa majesté ?

Il semblerait qu’il complexe sur ses attributs masculins, certes peu développés, mais ce n’est pas en tirant dessus ou en tirant tout ce qui bouge ayant une paire de seins que les choses vont changer.

 

Le souverain du royaume d’à coté, fort bien membré lui, défie donc notre roi de Petiquiqui et voilà que c’est la guerre !

 

Que voilà un ouvrage original et atypique ! Joli livre au format à l’italienne sorti aux éditions Lapin, Le Roi Jéhan a la particularité de pouvoir se lire tel qu’il est et/ou, une fois affublé des lunettes à filtre rouge fournies avec l’album, de découvrir un récit plus cocasse voire coquin, où naturisme et critique acerbe de la masculinité font bon ménage.

 

Si situé à l’époque médiévale, le sujet est bien entendu toujours (tristement) d’actualité et le style graphique – forcément en bichromie-  qui fait penser aux illustrations ou aux tapisseries moyenâgeuses, est très réussi.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :VOUS N’AUREZ PAS L’ALSACE ET LA LORRAINE.

 

 

C'est de qui ? V. Cosma

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

Ca donne Quoi ? Sans atteindre le niveau d’hyperactivité de son comparse italien Ennio Morricone, Vladimir Cosma connaît, dans les années 70 et 80, une période de (sur)production assez hallucinante.

Rien qu’en 77, l’année où sort cette comédie historique décalée, écrite, réalisée et jouée par Coluche, il couche sur le papier pas moins de 5 scores.

 

La qualité reste pourtant constante preuve en est la partition de Vous n’aurez pas… où Cosma (sous pseudo !) marie avec bonheur les codes de la musique de comédie d’action et les influences médiévales à base d’instruments plus ou moins d’époque, ou sonnant comme tel (les vents notamment).

 

Une B.O légère et très agréable que ce soit à l’écoute seule ou comme fond sonore de cette double lecture des malheurs du Roi Jehan le mal pourvu !

 

 

 

 

---------------

 

Repost0
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 07:03

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? CINQ AVRIL

 

 

C'est de qui ? Bussi, Duval et Monin

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les scénaristes "ensemble" et le dessinateur également. 

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Au début du XVI° siècle un nourrisson est confié aux résidents du Clos Lucé où, peu de temps après, arrive Léonard De Vinci qui va prendre l’enfant sous son aile.

A la disparition du savant, le jeune garçon continue d’étudier l’œuvre du maître tout en aprenant également l’art du combat.

 

Mais bientôt il réalise que sa destinée est tout autre, qu’il est le descendant d’une noble lignée et qu’il va être amené à fréquenter les grands de ce monde et à prendre part à l’Histoire avec un grand H, se faisant en chemin de terribles ennemis.

 

 

Après avoir adapté de façon fort réussie Nymphéas Noirs de Michel Bussi, Fred Duval s’associe à l’écrivain pour le premier scénario de BD de ce dernier.

 

On se retrouve avec un début de saga historique à grand spectacle, pleine jusqu’à la gueule de rebondissements parfois un peu trop extravagants, parsemée de scènes d’action dignes d’un film de capes et d’épées avec Errol Flynn, et d’une pointe d’humour bienvenue.

 

Le tout est bien mis en scène par Noé Monin dans son style semi réaliste cartoony coloré et détaillé avec des personnages expressifs et des décors bien rendus. On sent une évolution intéressante depuis Les Lames d’Apretagne.

 

Une aventure haute en couleurs qui n’est pas forcément ma came mais qui devrait plaire à un large public.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :CYRANO

 

 

C'est de qui ? A&B Dessner

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Les frères Dessner ont adapté la pièce de Rostand il y a quelques années sous forme de comédie musicale pour la scène et, succès du spectacle aidant, pour une version sur grand écran où le rôle de Cyrano est joué par Peter « Tyrion Lannister » Dinklage (qui s’offusque quand Disney choisit des nains pour jouer des…nains !...mais pas quand il est choisi pour interpréter le rôle de Cyrano…mais passons).

 

Les compositeurs ont mis l’accent sur l’aspect romantico-comique de la pièce avec des clins d’oeil amusants au répertoire classique, Debussy en tête, mais sans oublier d’y insuffler une savante dose d’action.

 

Au rayon des instruments, en plus de parties de cordes soignées, de cuivres caracolant et de percussions plutôt actuelles, on notera la présence inattendue d’une cornemuse.

 

L’ensemble, si pas toujours d’une folle originalité, s’avère varié et agréable à écouter, partageant avec ce premier tome de Cinq Avril une bonne humeur et un esprit un brin « too much ».

 

 

 

 

---------------

Repost0
4 mai 2022 3 04 /05 /mai /2022 16:53

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? TRACNAR ET FARIBOL. STRATUS.

 

 

C'est de qui ? B. Du Peloux

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Bamboo

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui sur le précédent.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Les habitants du royaume « en ont gros » ! Le Roi, grâce à son oiseau magique, change la météo comme bon lui semble, mais voilà que, alors qu’il pleut des hallebardes depuis déjà un bail, le piaf ne veut plus pousser la chansonnette.

 

Stratus, c’est le nom du volatile, est malade et il lui faut une graine magique pour guérir. Mais la seule qui était disponible dans la capitale finit au feu à cause d’une maladresse de Tracnar, notre loup devenu mercenaire pour l’occasion.

 

Il n’y a plus qu’à se rendre sur une ile étrange pour trouver d’autres graines et l’assistance de Faribol, le goupil tout aussi bras cassé que son compère, ne sera pas de trop.

 

Seconde aventure du tandem Tracnar et Faribol, ce Stratus se révèle aussi agréable à lire que son prédécesseur, avec toujours des dialogues savoureux où expressions moyenâgeuses et d’aujourd’hui s’entrechoquent, où les rebondissements sont nombreux et les gags souvent bien trouvés.

 

Seul maître à bord, Du Peloux livre également une copie sans fautes coté dessin puisque ses planches regorgent toujours de détails foisonnants, que ce soit dans les scènes en ville comme dans celles bucoliques, et son bestiaire anthropomorphique est toujours aussi expressifs, varié et bien croqué.

 

Une réussite dans un genre – la série animalière- pourtant déjà bien exploité, ce qui est déjà, en soi, à saluer!

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :KAAMELOTT LE FILM

 

 

C'est de qui ? A. Astier

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

Ca donne Quoi ? Avec ce passage sur grand écran, annoncé depuis longtemps et amorcé par des Livres/saisons IV et V au ton résolument plus sombre qui noyaient pas mal l’esprit décalé du concept d’origine, Astier s’et fait plaisir.

 

Comme sur le format court, le bonhomme, artiste complet s‘il en est, gère de nombreux postes : réal, scénariste, acteur et, last but not least, compositeur.

 

Pour ce premier long métrage de la trilogie (si tant est qu’elle aille au bout, les résultats financiers trancheront) il lorgne du coté des grands de la B.O d’aventure, qu’elle soit historique ou non, avec des passages qui ne sont par exemple pas sans faire penser à John Williams et ses influences classiques, bagage que les eux hommes ont en commun.

 

Des motifs courts et percutants, repris de ci de là au fil des pistes, parfois ar des corps d’instruments différents, qui font souffler un air épique et férocement actuel sur les compositions d’Astier et dont s’accommode parfaitement ce second tome de Tracnar et Faribol.

 

.

 

 

 

---------------

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags