27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 13:51

 

 

 

3e partie : albums 11 à 15

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : VALERIAN ET LAURELINE

 

 

C'est de qui ? Pierre Christin (scénario) - Jean-Claude Mézières (dessins) – Evelyne Tran-Lé (couleurs)

 

 

Bases de la saga : voir partie 1

 

 

Tome 11 : Les spectres d'Inverloch

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

 

Résumé :

 

Laureline est en Ecosse depuis quelques jours et s'inquiète de ne pas recevoir de consignes et de savoir Valérian sur Glapum't pour une mission curieuse : enlever un habitant de cette planète.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

 

 Le clan Mc Cullough ne s'étonne de rien et c'est tant mieux car, en peu de temps, arrivent au château : les Shingouz en provenance de Rubanis, monsieur Albert de Paris, Lord Seal des USA et, enfin, Valérian. Les Shingouz ont travaillé pour la Terre en contactant le colonel Tloc et appris que c'est Hypsis qui provoque les problèmes sur la Terre du XXe siècle.

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Puis Ralph, le glamputien, rejoint le groupe pour aller accueillir le spectre des Mc Cullough qui s'avère être le chef des services de l'espace-temps.

 

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Avant de passer au 2e tome de ce diptyque, je voulais juste signaler le clin d'œil que fait Pierre Christin à un autre de ses albums : Partie de Chasse dessiné par Enki Bilal. Lord Seal, membre éminent des services d'espionnage britanniques, apprend de ses collègues de la CIA que les choses ne vont pas mieux côté Est.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

 

Tome 12 : Les foudres d'Hypsis

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

 

Résumé :

Toute l'équipe constituée dans le tome précédent se retrouve au petit déjeuner et Ralph choisit des mets inattendus.

 

Mais il faut continuer l'enquête commencée de tous côtés et espérer que la fin sera favorable pour la Terre actuelle et celle du futur…

À Galaxity, les objets venus d'Hypsis ont aussi fait des ravages. Un navire-météo, le Crosswinds, est mis à la disposition des enquêteurs pour essayer de trouver le relais d'Hypsis sur Terre. Les renseignements glanés indiquent que ce serait un bateau croisant près du cercle polaire.

 

Mais beaucoup de bâtiments naviguent dans le secteur : sous-marins nucléaires (mais éliminés d'office parce que cibles d'Hypsis), divers cargos servant au trafic de contrebande et le Hvexdet, superbe voilier-école de la marine albanaise, sur lequel monsieur Albert n'a trouvé que peu de renseignements.

 

Petit à petit, les cargos sont inspectés quand Ralph noue un contact avec des orques qui confirment que le Hvexdet n'a rien d'humain. Quand le navire-météo s'en approche, le Hvexdet s'envole dans l'espace et Ralph suit sa trajectoire (don particulier des glapumtiens) pendant que le Crosswinds coule.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Lord Seal a rejoint le reste de l'équipe avec le vaisseau spatial de Valérian et la chasse continue en enchaînant les sauts spatiotemporels jusqu'au moment où Ralph accepte d'être rattaché directement au vaisseau et commander les sauts plus rapidement.

 

Enfin, le Hexdet atteint Hypsis dans la constellation de Zuben-el-Akrab et s'écrase près d'une tour lourdement armé. C'est grâce aux Shingouz que l'équipe apprend quelle est la tour qui gère la Terre. Plutôt pauvre et mal entretenue cette tour!

 

Les terriens (et les autres) sont accueillis par un étrange trio : un gros homme au chapeau mou maniant la foudre, un jeune hippie aux mains percées et un bandit manchot volant.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Lord Seal et monsieur Albert s'inquiètent de voir une représentation de la Sainte Trinité : Dieu le Père, Jésus Christ et le Saint-Esprit. Ce sont eux qui ont décidé de détruire la Terre parce qu'ils encourent régulièrement les protestations des autres tours à, propos de la Terre qui se mêle de tout et de rien dans le cosmos et perturbe les maîtres d'Hypsis.

 

Pour éviter la naissance de Galaxity, ils ont décidé de détruire la Terre avant… mais, comme monsieur Albert l'explique, cela reviendrait à créer le cataclysme qui a produit Galaxity!...Grave erreur!! Lord Seal propose de signer un contrat avec les "propriétaires" de la Terre dans lequel il est proposé de payer en nature une sorte de "loyer". Le chef choisit de rejoindre son monde où qu'il soit. Valérian reste avec Laureline… et les Shingouz ont obtenu le droit qu'ils gardent leur vaisseau.

 

 

Ce 2e diptyque se situe dans l'exacte continuité du 1e. Sont en jeu les planètes Rubanis et Hypsis qui apparaissent comme 2 mondes où la notion de morale semble inconnue sauf en ce qui concerne le commerce!

À mon avis, le sommet de l'art de Mézières côté graphismes avec quelques pages mémorables : l'envol du Hvexdet (voir plus haut), les landes écossaises, Glapum't, la baignade avec les orques…

 

Côté scénario, il était clair qu'il fallait faire évoluer la série à l'approche de l'année 1986 (voir tome 1) puisque le danger d'une guerre nucléaire semblait devoir être oublié. De nos jours, la menace de fonte des banquises à la suite du réchauffement climatique semble hélas plus crédible.

C'est aussi le début des relations affectueuses entre Laureline et les Shingouz qui en viennent à oublier parfois de monnayer leurs services. Il est intéressant de remarquer, comme je l'ai lu ailleurs, qu'il était encore possible en 1984-1985 de réaliser une satire religieuse sans subir les foudres de la censure.

Mais il est vrai également que divers livres (plus ou moins loufoques) évoquant le fait que la vie sur Terre avait créée par des extraterrestres avaient parus lors des années précédentes et que l'idée qu'un coup de pouce extérieur ait orienté la vie ne choquait plus.

 

Aparté : sur la notion d'humanités créées par des extraterrestres, lisez les romans d'Ursula Le Guin du cycle de Hain (ou cycle de l'Ekumen)… ou comment diverses espèces humaines ont été ou se sont adaptées à leurs environnements.

 

 

Tome 13 : Sur les frontières

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Résumé :

L'album commence dans une croisière spatiale qui s'approche un système solaire sans intérêt avec une planète appelée Terre par ses habitants. 2 êtres supérieurs sont présents. Kistna est heureuse à l'idée de porter bientôt un enfant de Jal, mais Jal est en réalité un terrien qui a besoin de ce contact charnel pour voler les pouvoirs de Kistna qui sera fatal pour elle. Il veut faire renaitre Galaxity.

 

Restés sur Terre, Valérian et Laureline… et monsieur Albert interviennent, contre paiements, sur tous les sites où un danger nucléaire pointe. Valérian va réparer une centrale russe trafiquée près du cercle polaire. Puis Laureline va désamorcer une mine atomique dans un village du Sahara tunisien sous protection du crétiniseur de Phoum.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Les grandes nations atomiques se demandent qui agit puisqu'aucune d'entre elles n'a intérêt à provoquer un conflit. D'où l'importance des interventions de Valérian et Laureline. Monsieur Albert leur fait remarquer que chaque intervention a lieu non loin d'une frontière : "Ces lieux troubles où finit un monde et où en commence un autre ont toujours attiré l'ambiguïté." Un convoi de plutonium a été attaqué mais c'était un leurre… déjoué par les commanditaires puisque le vrai transport est coincé près de la frontière USA-Mexique.

Laureline est envoyé faire du charme à Jal puisque c'est lui qui orchestre les troubles. Mais il lui arrache son tümtüm de Lûm avant de l'enlever. Grâce au tchoung traceur, Valérian vient pour la délivrer surtout parce que Jal est un ancien agent spatiotemporel et qu'il veut provoquer le cataclysme nucléaire à l'origine de Galaxity.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Les pouvoirs volés à Kistna s'épuisant, Valérian le neutralise et part vers Point Central où Jal restera dans les vestiges de l'ancienne cellule terrienne.

 

Encore un qui veut recréer le cataclysme nucléaire à l'origine de Galaxity… et qui est bien près de réussir.

 

Cet album est plus un thriller d'espionnage qu'un space opéra. Les gadgets qu'utilisent Valérian pourrait venir des services de Q dans un James Bond… On aimerait bien que le crétiniseur, créé par des pacifistes convaincus, existe!

 

Après 2 diptyques primordiaux, l'album peut sembler un peu décevant mais il transmet un message de vigilance face à l'usage incontrôlé des armes nucléaires et aux dangers qu'elles causeraient entre les mains de terroristes. Une peur qui trouve des échos inquiétants dans notre monde actuel.

 

 

Tome 14 : Les armes vivantes

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Résumé :

Après leur passage par Point Central, Valérian et Laureline ont des problèmes avec leur vaisseau qui ne peut plus être entretenu convenablement. Ils se posent sur une planète où Laureline rencontre Brittibrit, artiste transformiste de Chab, qui est très laid et très puant.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Par hasard, leur dernier saut temporel les a amenés là où Valérian avait rendez-vous : Blopik. 2 autres artistes y ont été déposés par leur imprésario katoubien (un trafiquant d'armes plutôt) : Yfysania l'incube et Doum A'Goum le mangeur de pierres. Le groupe est capturé par Rompf, seigneur de la guerre blopikien, qui veut faire la guerre à la guerre.

 

Pour lui les artistes sont des armes vivantes comme le schniarfeur amené par Valérian. Laureline est furieuse qu'il lui ait caché cette transaction. Une démonstration des pouvoirs des artistes et du schniarfeur satisfait Rompf qui décide de partir au combat. Valérian récupère ses amis et ils partent avec le vaisseau… Rompf ne pourra pas faire la guerre à la guerre! Valérian opère le schniarfeur pour le rendre gentil… et Brittibrit pour qu'il ne pue plus.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Mais le seul saut faisable les amène sur Terre au XXe siècle. Par chance, ils atterrissent en Russie où ils peuvent rejoindre le cirque de Moscou pour une tournée… lucrative.

 

 

Encore une fois, je soupçonne Mézières de s'être bien amusé pour créer les 3 artistes et les blopikiens. Le côté frustre de ces derniers rappelle un peu les kamuniks vus sur Point Central. Il n'avait pas forcément habitué le lecteur à des scènes de batailles rangées avec multitude de combattants, mais cela lui a permis de réaliser une fantastique double page. La guerre perpétuelle ayant cours sur Blopik me rappelle celle qui a lieu sur Uxgloa d'une histoire courte faite précédemment (voir prochaine chronique).

 

Les auteurs expriment ici directement leur dégoût de la guerre (toujours par la voix de Laureline) et de son cortège de destructions.

 

En revanche, je n'arrive pas à comprendre la fin avec l'intégration dans le cirque. Je suis persuadée que tout gouvernement voyant débarquer 4 extra-terrestres chez lui les parquerait dans un laboratoire pour les étudier, sinon les disséquer! Personne ne semble s'étonner de l'aspect étrange des artistes… Valérian les aurait-il tous crétinisés (voir tome 13)? Encore plus bizarre, peut-on imaginer une planète en plein débuts de conquête spatiale qui n'étudierait pas à fond le vaisseau spatial les ayant amenés? Sincèrement, je n'arrive pas à y croire.

 

Tome 15 : Les cercles du pouvoir

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Résumé :

Valérian et Laureline se trouvent sur Rubanis pour tenter de faire réparer leur vaisseau, mais la somme demandée est exorbitante. Mais les Shingouz les envoient rencontrer le chef de la police, le colonel Tlocq, contre 25% de leurs gains futurs. Ils y sont conduits par un chauffeur de limouzingue à la conduite "sportive".

 

Bien sûr, sur une planète pourrie, la police et donc son chef le sont aussi. Mais Tlocq est inquiet car le désordre normal est favorable aux affaires, au crime et à la religion, mais il sent poindre des menaces pour les cercles de Rubanis : le 1e concerne l'industrie lourde, le 2e les affaires, le 3e les commerces et l'industrie des loisirs, le 4e celui des hauts dignitaires. Tlocq a éteint la machine qui lui transmettait des ordres car elle transmet le virus de scunindar (voir tome 11).

 

Il veut savoir qui contrôle le dernier cercle, le cercle du pouvoir, et il paiera très cher pour cela plus un transmuteur grognon de Bluxte (voir tome 6). Leur limouzingue est attaquée sur le chemin de rencontre d'un contact. Cela se passe dans un bar minable, mais la mystérieuse Na-Zultra les attaque au crétiniseur (voir tome 13) et enlève Laureline.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

S'traks, le chauffeur, propose son aide à Valérian parce qu'il a envie de séduire Laureline. Ensemble, ils s'infiltrent dans le 4e cercle où ils découvrent que les grands prêtres, les hauts administrateurs et les aristopatrons ont des têtes réduites (sans doute à cause du virus de scunindar). Avec astuce, Laureline s'est libérée seule et les 3 complices arrivent à échapper à Na-Zultra. Puis ils se séparent : S'Traks va engager ses copains pour la bataille finale, Laureline va acheter les infos sur l'entrée secrète du dernier cercle avec l'aide des Shingouz et Valérian retourne voir Tlocq.

 

Il force Tlocq a lieu donner un peu de son antidote contre le virus et regarde les projections de la machine. 3 forces se retrouvent à proximité de l'entrée secrète : S'Traks et ses truands, Tlocq et ses policiers et Na-Zultra et ses mercenaires. Avec le plan d'accès, ce sont Valérian, Laureline et S'Traks qui entrent en premiers et qui font une drôle de découverte.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Valérian arrive à débrancher l'hyper-prince et lui enlever sa bague virale. Le dernier cercle, bien que vide, avait la maîtrise des images. Les 3 factions en présence se font la guerre pendant que Valérian et Laureline partent faire réparer leur vaisseau et quittent Rubanis avec les Shingouz. Mais qui a gagné la bataille? S'Traks!

 

 

En couverture, on voit Valérian et Laureline sur une corniche étroite : périlleuse situation que l'on ne retrouve pas dans l'album. Donc, sans doute une allusion au film de Luc Besson Le 5e élément. J'avais été choqué de voir le "pillage" de l'album avec les voitures volantes et une Terre très "rubanienne" avant d'apprendre que JC Mézières avait participé au film… J'ai cru trouver une caricature de Luc Besson en page 50 de l'album.

 

Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline (3)

 

Les dessins restent d'excellente qualité comme la majorité de la série. Mais je n'ai pas compris le changement de couleur du colonel Tlocq entre le tome 11 et celui-ci : il avait un V facial vert et une crête beige qui sont devenus une bande faciale rose incluant la crête… Notez au passage que l'écriture de son nom a changé : Tloc sans q dans le tome 11. Son indicateur (et traître) a lui aussi changé de look et de nom : Croupatchouf avait une tête de méduse dans le tome 11 et Croupatchof est plus simiesque… Bon nous admettrons que le changement de couleur du colonel est dû à l'effet de l'antidote au virus de scunindar!

 

Le scénario de Christin est une satire des cercles du pouvoir terrestres : qui a le plus de poids? Les états et leurs services liés comme la police, représentés par leurs hauts fonctionnaires, ou les grandes firmes qui détiennent les finances ou l'économie cachée représentée par les diverses mafias contrôlant les trafics en tout genre? I

l se moque aussi du pouvoir central puisqu'il s'avère être vide et n'être qu'une fabrique d'images tournant automatiquement.

 

Il évoque aussi le décervèlement de masse qui permet de garder la population soumise depuis les plus hauts représentants jusqu'à la population globale… symbolisé dans l'album par la réduction de la taille du crâne des personnes abusant des machines à images.

 

Au final un album qui peut être lu au 1e degré comme une aventure fantastique ou au 2e degré comme une satire de la fin du XXe siècle.

 

 

A suivre...

 

---------------

 

 

Une chronique de Gen

Repost 0
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 08:36

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : RENDEZ VOUS A PHOENIX

 

 

C'est de qui ? Tony Sandoval

 

 

La Couv'

 

Le Rêve américain ?/ Rendez-vous à Phoenix Vs. Frida

 

Déjà croisé sur le site? oui

 

 

C’est édité chez qui ? Paquet

 

 

Une planche

 

Le Rêve américain ?/ Rendez-vous à Phoenix Vs. Frida

 

 

Ca donne Quoi ? Tony Sandoval est sorti de ses histoires où fantômes et rock font bon ménage pour nous raconter une tranche de sa propre vie : son passage en fraude du Mexique vers les États-Unis.

 

Tout commence avec un visa refusé et, donc, 1 an d'attente avant d'en demander un autre. Pourtant, Tony est attendu à Phoenix par sa petite amie américaine Suzanne. Donc il décide de passer clandestinement la frontière à Nogales.

Par 2 fois, cela échoue et il se retrouve au poste avec prise d'empreintes et tout le toutim. Dans ses déambulations le long de la frontière, il entend des gens parler de leurs fuites de leurs pays (Guatemala, Honduras et plus loin encore)… et des risques énormes qu'ils ont pris. Il a un nouveau contact pour aller à Phoenix, mais il n'a pas les 600$ demandés.

 

Pas de problèmes pour Suzanne qui lui promet de les donner au passeur quand il sera arrivé : le voilà parti pour une traversée par le désert avec attaque de voleurs, 1e rendez-vous manqué avec la voiture et, enfin, 2e rendez-vous réussi et départ en voiture pour Phoenix où Suzanne l'attend pour de belles retrouvailles.

Le seul trésor qu'il a emmené avec lui est un Rotring® 0.3 avec lequel il a dessiné ses premières planches d'auteur de BD.

 

En bonne fan de Tony Sandoval, je ne pouvais pas passer à côté de cet album. J'y ai découvert un pan de sa vie qui est le reflet des affres de ce que vivent tous les migrants du monde à proximité des frontières. Tony Sandoval ne se fait pas porte-paroles des migrants, il raconte son propre vécu sans fioritures.

 

Pour l'avoir vu en dédicace, je peux affirmer qu'il n'a pas un aussi gros nez que dans le livre,mais qu'il a une grosse barbe… et que c'est quelqu'un de très agréable qui est capable de dessiner et parler en même temps (contrairement à d'autres que je citerai pas ici).

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? FRIDA

 

 

C'est de Qui   Elliot Goldenthal

 

 

 

La couv' 

 

Le Rêve américain ?/ Rendez-vous à Phoenix Vs. Frida

 

Déjà entendu chez nous?  oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Le morceau choisi est une ballade nostalgique où dominent un accordéon et une mandoline avant l'entrée en scène de cordes aux accents plutôt tristes.

 

Elliot Goldenthal a évité ici le piège d'une musique "folklorique" mais on entend quand même quelques discrètes sonorités hispaniques. Le rythme s'approche un peu du ronronnement d'un train et colle bien avec le titre The journey  (le voyage en anglais).

L'ambiance de ce voyage n'est vraiment pas gaie et convient bien à l'état d'esprit d'un jeune mexicain coincé du mauvais côté de la frontière.

 

Il faut noter que cette BO composée pour le biopic sur la peintre mexicaine Frida Kahlo a permis au compositeur d'obtenir en 2002 l'oscar et le golden globe de la meilleure musique originale.

 

 

----------------

 

Une chronique de Gen

Repost 0
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 10:49

 

 

2e partie : albums 6 à 10

 

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : VALERIAN ET LAURELINE.

 

 

C'est de qui ? Pierre Christin (scénario) - Jean-Claude Mézières (dessins) – Evelyne Tran-Lé (couleurs)

 

Tome 6 : L'ambassadeur des ombres

Cela tombe bien, voilà l'album qui a inspiré Luc Besson pour son film.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Résumé :

 

Valérian et Laureline accompagnent l'ambassadeur terrien qui doit intervenir devant le conseil galactique de Point Central, site spatial où cohabitent des représentants de nombreuses races du cosmos.

Chaque délégation est hermétiquement protégée car il y a un fouillis d'atmosphères ou de gravités reconstituées pour leurs résidents mais mortelles pour d'autres organismes. Valérian doit être le garde du corps de l'ambassadeur et de ne pas le quitter. Laureline sera la gardienne et convoyeuse d'un transmuteur grognon de Bluxte capable de reproduire n'importe quel objet qu'on lui fait avaler; sans monnaie commune sur Point Central, il sera précieux.

À peine arrivés à la cellule terrienne, l'ambassadeur et Valérian se font enlever et la délégation complète (ou presque) est tétanisée, au sens propre. Laureline, malgré l'opposition du colonel Diol, ouvre la porte aux Shingouz. Ces espions experts en renseignements divers devaient voir l'ambassadeur. Quand Laureline leur demande qui a pu tétaniser la délégation, ils répondent : "Grands, deux bras, deux jambes… ça peut être n'importe qui…"

Pour 1000 perles d'ébébé, ils orientent Laureline voir les Kamuniks… et pour 500 de plus, ils lui fournissent un plan de Point Central.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Les Kamuniks sont un peuple guerrier un tantinet brutal, mais ils orientent Laureline (après paiement de boulettes pousse-au-crime de Khoul) vers la cellule des Suffuss, zone neutre, où les Bagoulins sont réunis pour faire la fête.

Un Suffuss accepte d'introduire Laureline sur le lieu de la fête des Bagoulins pour un bon paiement de dragées aphrodisiaques de Txil. Laureline peut écouter le conteur évoquer le transfert des terriens sur un vaisseau Groubos.

Pour un nouveau paiement de perles, les Shingouz apprennent à Laureline où trouver les Groubos et comment communiquer avec eux. Mais cela rate et un déclassé l'emmène voir les Gniarfs qui vont lui permettre d'entrer dans le cerveau de Valérian. Elle va découvrir, en même temps que lui et l'ambassadeur, les Ombres des créateurs de Point Central qui se sont écartés de l'agitation du cosmos.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Laureline explore la zone centrale abandonnée, y découvre la porte de la 1e cellule et retrouve enfin Valérian et l'ambassadeur. Bien que transformé par son passage chez les Ombres, l'ambassadeur apprend que la cellule terrienne va être détruite et la Terre interdite de Point Central pour cent ans. Les Zools, peuple dont la planète a sauté et qui s'occupe de l'entretien de Point Central, a décidé de restaurer la morale initiale en éjectant les profiteurs et les magouilleurs. Les 10000 croiseurs terriens vont servir à autre chose que d'attaquer Point Central : le rapatriement sur Terre de la délégation entière.

 

L'album date de 1975, période où l'ONU était déjà bloquée dans la plupart de ses grandes délibérations par l'opposition USA-URSS, ou plus généralement Ouest-Est. Les manipulations et discussions de couloirs devaient y être importantes et les achats d'accords et de votes fréquents. C'est exactement l'ambiance que Christin décrit à Point Central et il a sans doute rajouté un petit clin d'œil aux "gendarmes du monde" (comme étaient vus les USA) avec les réflexions de l'ambassadeur terrien.

 

L'imagination des auteurs pour la représentation des diverses races croisées est fabuleuse. Mézières a simulé les prononciations différentes d'un langage que l'on suppose commun par des bulles différentes et/ou des écritures différentes.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Valérian est montré ici comme courageux et plus efficace que dans les précédents albums, même si c'est Laureline la véritable héroïne. Elle va chercher sans relâche à le retrouver.

 

Christin laisse transparaître son dégoût de la guerre et des manœuvres politiques pour influencer des peuples moins riches ou disposant de technologies moins avancées que la Terre. Je ne sais pas comment il considérait la menace des Ombres sur les vaisseaux terriens (voir image plus haut).

Personnellement, je la prends comme une totale hypocrisie : les Ombres disent "avoir abandonné toute volonté de puissance, mais nous n'en laisserons nulle autre s'imposer"… Cette phrase (comme toutes celles contenant un "je ne suis pas… mais…") montre qu'elles n'ont pas abandonné leur puissance puisqu'elles s'en servent pour menacer. Le vrai retrait de l'univers serait de laisser leurs successeurs se débrouiller entre eux!!

 

C'est le 1e album de la série que j'ai acheté et c'est l'un de mes préférés… même s'il est un tantinet en pièces détachées!

 

 

Tome 7 : Sur les Terres Truquées

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Résumé :

 

Que voici un début perturbant, Valérian meurt en mission lors de la conquête des Indes! Jadna, spécialiste en histoire pré-atomique de la Terre, est en mission avec Laureline à la poursuite d'un mystérieux personnage qui s'est introduit plusieurs fois dans la trame historique et a récupéré de précieux documents.

Sur la base de ces documents, il crée des morceaux de planètes où il reconstitue des tranches de vie de la Terre de durée limitée.

De scène en scène, il se rapproche du début du XXe siècle. Pour connaître la position du prochain morceau de planète, un clone de Valérian est envoyé relever les coordonnées en s'introduisant dans la scène jouée… avec une modification de programme qui finit toujours par la mort de l'intrus!!

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

De scène en scène, Jadna et Laureline arrive sur la dernière Terre où leur vaisseau est bloqué par un éboulement créant un choc qui assomme Laureline.

Une scène de la 1e Guerre Mondiale va débuter où les clones de Valérian, tous réveillés, et même Valérian deviennent l'armée allemande. Jadna laisse Laureline pour rejoindre le créateur des scènes. Il n'est pas vraiment dangereux pour la Terre, c'est plutôt un esthète qui aime l'Histoire de la Terre et ses côtés mouvementés.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Quand Laureline sort de son évanouissement, elle découvre un spectacle de désolation où tous les clones sont morts, soit de blessures, soit d'avoir atteint leur durée de vie.

Elle croit que Valérian est mort aussi, mais il s'est endormi dans une maison à demi détruite tellement il était épuisé d'avoir eu ses forces vitales pompées par le clonage. Laureline se révolte contre l'admiration de Jadna et du créateur pour les horreurs de l'Histoire terrienne.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Mais pour un repos mérité de fin de mission, elle choisit un séjour fin XIXe siècle français!!

 

Mézières fait merveille avec ses graphismes fins et épurés dans l'évocation de ces terres truquées comme dans la salle des clones. Jadna est la caricature de certaines féministes des années 70 pour lesquelles tout homme ne pouvait être qu'un macho. Elle n'arrête pas de se moquer de Laureline et de son "sentimentalisme gnangnan produit par des années de suprématie mâle". Avec le créateur, elle admire les scènes de guerre en spectatrice sans s'interroger sur ce qui s'était passé dans la réalité.

 

Une fois de plus Christin parle par la bouche de Laureline quand elle leur dit de voir les horreurs et oppressions cachées derrière leurs spectacles. Il laisse aussi transparaitre ses goûts cinématographiques, que devait partager Mézières, dont Hitchcock et Eisenstein (je m'étonne que Kurosawa n'ait pas été cité).

 

 

Tome 8 : Les héros de l'équinoxe

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Résumé :

 

Valérian (eh oui encore lui, à croire qu'il est le seul agent disponible!) est envoyé par la Terre au secours de la planète Simlane où le renouvellement de population n'a pas eu lieu comme cela doit se faire toutes les 100 équinoxes.

Aucun des héros locaux n'ayant réussi à rejoindre Filène, l'île aux enfants, un appel a été lancé pour faire venir des héros étrangers.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Il y a Irmgaal de Krahan, la planète des guerriers noirs, Ortzog de l'industrieuse Bourgnouf, Blimflim de Malamum… et Valérian de la Terre. 3 jours d'épreuves les attendent sur Filène : le 1e face aux forces de la matière, le 2e face aux forces animales et le 3e face aux forces de l'esprit.

Pour le 1e jour, Irmgaal devra faire face à des torrents de lave, Ortzog à un labyrinthe de glaces, Blimflim à un désert… et Valérian sera perdu dans un souterrain. Le 2e jour, Irmgaal combattra des monstres reptiliens, Ortzog de gigantesques bovidés, Blimflim apprivoisera un oiseau géant… et Valérian fera face à des rats.

Le 3e jour, les héros présentent leur vision du futur de Simlane : guerrier et conquérant pour Irmgaal, travailleur et industriel pour Ortzog, agreste et modeste pour Blimflim… et au choix des simlamiens futurs pour Valérian. Ce choix a séduit à la Mère Suprême qui choisit Valérian pour être le géniteur de la prochaine génération.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Il faut croire qu'engendrer des milliers d'enfants est épuisant car Valérian a été réduit à une taille minuscule… Les services médicaux de Galaxity vont avoir du boulot!

 

Cet album est un de ceux qu'aiment le moins les lecteurs de la série. Personnellement, je le prends comme une récréation des auteurs, mais qui cache quand même quelques idées intéressantes, bien que classiques.

Le guerrier ne voit l'avenir que dans la guerre et la conquête et seule la domination de tout ce qui l'entoure l'intéresse. Cela ressemble bien évidemment à l'Histoire terrestre avec ses conquêtes, croisades, annexions, massacres… C'est aussi le modèle ou le contexte de nombreuses fictions : films (tous ceux qui parlent de guerres ou de conquêtes), romans (Dune, Las amants étrangers, La guerre des mondes…), tableaux (voir les conquêtes napoléoniennes sublimées par Gros ou dans leurs horreurs par Goya), opéras (Aïda de Verdi, par exemple)…

Le représentant du monde industriel imagine un futur lisse où chaque habitant sera un rouage du grand œuvre (petite allusion ironique aux grandioses images de la Russie triomphante juste après la révolution?). Là encore, cette vision a été nourrie par tout un pan de la culture : films (Métropolis, La Grève…), romans (Le meilleur des mondes, 1984…)…

L'ascète voit un monde revenu à la pureté originelle (selon sa doctrine!) : travail agricole ne prenant qu'un minimum aux ressources du monde et une population dominée par des gourous. Vision pas forcément très gaie et pas vraiment présente dans l'imaginaire commun au moment de la sortie de l'album.

Le lecteur peut supposer que le monde libre vu par Valérian ne correspond pas vraiment à ce que souhaitaient les autorités de Galaxity. Je les imagine plutôt souhaitant pou Simlane un avenir qui serait entre conquêtes guerrières et développement industriel!

 

 

Tome 9 : Métro Chatelet Direction Cassiopée

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Résumé :

Que voilà une mission très spéciale avec Valérian sur Terre en 1980 en France, et Laureline dans l'espace! Ils sont reliés mentalement et ont des phases d'échanges. Le permanent de Galaxity à Paris à cette époque est Albert, aimable vieux monsieur aux méthodes anachroniques pour Valérian mais assez efficaces.

Dans un tunnel du RER à la station Chatelet, Valérian arrive à éliminer une sorte de dragon flamboyant. Albert remarque la présence de personnes de la grande multinationale Bellson & Gambler. Le lecteur apprend ensuite que la venue de Valérian est la conséquence d'une intervention maladroite de Galaxity après l'apparition d'une sorte de golem en Lorraine… avec encore la Bellson & Gambler à proximité.

Laureline continue son enquête sur Solum où une mémoire immortelle est placée dans chaque strate de la ville qui s'enfonce perpétuellement. Elle y découvre nombre de catastrophes ou guerres de passés lointains… jusqu'à ce que la 372e mémoire lui raconte ce qui s'était passé sur la 7e planète d'Ohuru : des manifestations effrayantes ayant entraîné l'explosion de la planète.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Dans le marais poitevin, Valérian, avec l'aide du jeune Jean-René, élimine une sorte de baleine pendant qu'Albert essaie de grappiller des infos sur la W.A.A.M, une autre multinationale dont des représentants étaient présents. Chatelard, ami d'Albert, prédit que la prochaine apparition concernera l'Air, dernier des 4 éléments alchimiques non encore évoqué.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Sur, Zomuk, Laureline a pu visiter le sanctuaire des zoms où les 4 forces élémentaires étaient présentes avant qu'elles ne soient dérobées. Mais la mise en phase avec Valérian se termine brutalement et Valérian suit une jeune femme inconnue.

 

Suite dans le tome 10.

 

Tome 10 : Brooklyn Station Terminus Cosmos

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Résumé :

Valérian a momentanément disparu et c'est Laureline qui le rappelle à l'ordre par une phase de contact. Elle lui apprend que la belle jeune femme serait un agent de la W.A.A.M. et que c'est son tour de l'espionner.

Elle, sur Zomuk, a appris que les zoms ont offert les forces à 2 "dieux" venus les voir qui se sont avérés être 2 truands venus de la ceinture d'astéroïdes d'Elsinn. La démonstration de la force de l'air a lieu au centre Beaubourg où Valérian est blessé par un immense oiseau bleu avant de le détruire.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Albert l'a rejoint et l'emmène prendre l'avion pour New York où ils rencontrent Schlomo, spécialiste en kabbale, qui a été contacté par Bellson & Gambler après que leur ordinateur a produit une information sur des démonstrations concernant de nouvelles formes d'énergie. Pourquoi en France? Pour des raisons d'implantation de la firme et parce que le vieux fond rationaliste des habitants éviterait de causer la panique.

Mais aujourd'hui, c'est à Brooklyn qu'une démonstration est prévue pour les 2 firmes. Les 4 forces apparaissent ensemble au milieu d'un terrible flot d'énergie.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

Valérian ne pourra rien avec son arme. C'est Laureline qui détruit les 4 forces après avoir fait s'entretuer Rackalust et Crocbattler, les 2 truands. Il est temps de rentrer à Galaxity pour Valérian via le relais de la Statue de la Liberté.

 

Superbe diptyque que ces 2 albums. Tout y est parfait : graphismes et colorisation maitrisés, scénario implacable et prenant. Un des sommets de la série.

En plus, il y a quelques planches pour faire rêver les fans de Laureline quand elle s'habille tout de cuir (tenue prêtée par une copine prostituée) pour séduire les 2 truands cupides.

 

La Saga de l'été 2017 : Valérian et Laureline. 2° Partie.

 

L'inquiétude montante d'une grande partie devant la mondialisation débutante et la naissance de grands groupes industriels mettant la Terre en perce comme un tonneau de vin sans le moindre respect de la nature et des êtres humains est présente tout au long de ce récit. On se prend à rêver (et à avoir peur aussi) : que se passerait-il si une source d'énergie fantastique et inconnue était proposée à des groupes industriels actuels? Les dirigeants accepteraient-ils ce dangereux cadeau? Le garderaient-ils pour leurs groupes exclusivement?

Pour les lecteurs connaissant la suite de la série, il est amusant à la relecture du diptyque de constater que les auteurs y évoquent déjà Rubanis et Hypsis… et pas vraiment sous un bon jour : manipulations et magouilles diverses!

Comme on en a pris l'habitude, Valérian agit avec l'aide de monsieur Albert et de ses nombreux amis pendant que Laureline enquête plus en douceur et en réflexion.

 

 

 

----------------

 

Une chronique de Gen

 

Repost 0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 10:49

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : L’HOMME QUI N’AIMAIT PAS LES ARMES A FEU. LA LOI DU PLUS FORT

 

 

C'est de qui ? Lupano & Salomone

 

 

La Couv':

 

 

L'Homme qui aimait les bonnes BD  /  L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu  4  Vs.  Bonanza

 

 

 

Déja croisé chez nous? Oui, ensemble sur le tome précédent.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

 

Une planche:

 

L'Homme qui aimait les bonnes BD  /  L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu  4  Vs.  Bonanza

 

 

Ca donne Quoi ? Tout notre petit monde est réuni à Washington, en plein débat sur la réévaluation des terres indiennes. Margot est en cavale, pistée à son insu par un Knut assoiffé de revanche, Byron se retrouve sans rien mais a la lumineuse idée de renouer avec son ancien partenaire et ami tandis que notre quatuor d’idéalistes, en possession des lettres de Madison, veut faire pression sur le Congrès.

 

La course (poursuite) pour tirer profit des documents sur la législation sur les armes à feu s’achève enfin dans ce quatrième tome; si tout un chacun est prêt à tout ou presque pour arriver à ses fins, cette conclusion va s’avérer riche en rebondissements et certains de nos protagonistes, Byron en tête, vont y laisser des plumes, victimes de leur propre soif de réussite.

 

Entre humour et cynisme L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu se termine en beauté et son ton doux amer la classe dans les réussites du genre de son scénariste, au coté de Communardes ou Le Singe de Hartlepool.

Comme souvent, il a su bien s’entourer coté dessin, le trait semi réaliste pétillant et détaillé de Paul Salomone étant un des atouts majeurs de la série.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? BONANZA

 

 

C'est de Qui ? D. Rose

 

 

La couv' 

 

 

L'Homme qui aimait les bonnes BD  /  L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu  4  Vs.  Bonanza

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Un de mes premiers souvenirs de western, probable pierre angulaire de ma passion pour le genre, est très certainement la diffusion sur Antenne 2 (aujourd’hui France 2) de la série TV Bonanza, où la famille Cartwright, au milieu du Nevada, défendait son petit carré de tranquillité vachère.

 

C’est le compositeur attitré du studio de l’époque, David Rose, qui, entre autre chose, écrivit les illustrations musicales de plus d’une soixantaine d’épisodes. Rompu à la musique de « remplissage », et à la diversité des genres, s’il livre bien une poignée de thèmes aux accents westerns très réussis, le reste de la galette, réinterprété ici par un grand orchestre, fait plus passe partout coté genre.

 

Néanmoins l’ambiance générale reste bon enfant et l’humour et la légèreté sont les ambiances prédominantes ce qui, le coté désuet en prime, en fait une B.O que je ne saurais trop vous recommander pour ce dernier volet de L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu.

 

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 10:48

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LES AILES DU SINGE 2. HOLLYWOODLAND.

 

 

 

C'est de qui ? E. Willem

 

 

La Couv':

 

Ce n'est pas au vieux singe...  /  Les Ailes du Singe 2  Vs.  The Big Heat

 

 

Déjà lu chez nous? Oui.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Paquet.

 

 

 

Une planche:

 

 

Ce n'est pas au vieux singe...  /  Les Ailes du Singe 2  Vs.  The Big Heat

 

 

Ca donne Quoi ? En mise au vert après ses exploits new-yorkais et ses déboires avec la justice en général et Howard Hugues en particulier, notre simiesque héros met son talent de pilote émérite au service de l’usine à rêve, sur les collines d’Hollywood.

 

Néanmoins son récent bain dans l’Hudson avec le Z-03 semble avoir conféré à Harry d’étranges facultés qui vont lui être bien utiles quand il va se retrouver au beau milieu d’une tentative d’assassinat sur le président Roosevelt en personne.

 

Entre starlette fatale, acteurs et réalisateurs  célèbres, tueurs sans pitié, scènes de tournage épiques et autres querelles d’amoureux, le monde du cinéma  sous la Prohibition est loin d’être de tout repos !

 

A la manière d’un bon vieux film noir, mâtiné d’humour et d’aventure, Etienne Wilem confirme avec ce second volet des Ailes du Singe à la fois tout le potentiel de sa nouvelle série et l’étendue de son talent de conteur et d’illustrateur.

 

Un des coups de cœur de la rédaction et une des lectures incontournables de cet été.

 

 

 

 

 

LA B.O:

 

 

 

 

 

C'est quoi : REGLEMENT DE COMPTES

 

 

C'est de qui ? H. Vars

 

 

La Couv':

 

 

Ce n'est pas au vieux singe...  /  Les Ailes du Singe 2  Vs.  The Big Heat

 

 

Déjà croisé chez nous? Certains oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si je préfère largement la période européenne du cinéma de Fritz Lang à ses réalisations Outre Atlantique, force est de reconnaître que certains des films réalisés après son exil forcé sont de petits joyaux du genre.

 

The Big Eat est un modèle de film noir, une histoire de corruption sordide et tragique au scénar violent et dur, prenant le spectateur aux tripes, dans lequel Lang mélange habilement les codes incontournables à des techniques récupérées de sa période expressionniste pour un résultat enthousiasmant.

 

Coté B.O bizarrement, si la musique du film est très réussie, il s’avère que bon nombre des pistes sont dues à des compositeurs attitrés au studio de l’époque, via du matériel de « stock » destiné à être utilisé quand l’occasion se fait sentir.

 

Ainsi on croise Henri Vars pour le thème principal et ses dérivés mais aussi Daniele Amfitheatrof et Arthur Morton (aussi entendus dans ses pages à l’occasion) pour la partie illustration musicale.

Si plutôt bien utilisée, l’ensemble de la musique manque tout de même un peu d’unité, forcément, et je reste assez dubitatif quant au fait que Lang n’ait pas porté plus d’attention à la B.O de son film (je suppute qu’il y aune explication à ce fait mais n’ait rien trouvé de concluant).

 

Cela étant, pas d’inquiétudes, c’est du score de noir pur jus et c’est raccord coté ambiance et époque avec ce second tome des Ailes du Singe, que demander de plus ?!

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags