15 décembre 2022 4 15 /12 /décembre /2022 10:17

 

LA BD:





 

C'est quoi ? SPIROU CHEZ LES FOUS



 

C'est de qui ? Jul & Libon



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Non



 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Fantasio a disparu! Parti enquêter dans rien moins que la capitale de la BD, d'angoulême dont certains habitants sont frappés d’une étrange maladie: ils se prennent pour des personnages de bande dessinée.

 

Notre célèbre Groom décide donc d’aller chercher son ami qui s'avère avoir également succombé à l’étrange épidémie et se retrouve avec les autres malades, internés dans un asile dont le directeur est clairement louche!

 

Il va falloir toute la sagacité de Spirou et de Spip pour arriver à élucider cette étrange affaire.

 

Un nouveau “Spirou De”, qui n’en n’est pas un, enfin si, mais pas dans la série dédiée, pas plus que dans la série mère, …bon bref peu importe, cette nouvelle aventure est plutôt fun, avec une sorte de mise en abyme bien trouvée même si on sent que les auteurs, très à l’aise quand il s’agit du format 1 page/1 gag, le sont un robin moins sur la longueur d’un album entier.

 

Le dessin, tout en rondeurs cartoony et caricaturesque pourra surprendre les puristes mais se prête bien au propos.

Pas le meilleur Spirou que l’on ait lu ces derniers temps mais un album divertissant, et c’est déjà très bien. 








 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :LE GRAND BLOND AVEC UNE CHAUSSURE NOIRE



 

C'est de qui ? v. Cosma



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Pas sur.



 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si j’ai toujours trouvé Vladimir Cosma beaucoup moins intéressant que son père, il faut reconnaître que sur cette troisième collaboration avec Yves Robert son choix peu commun d’utiliser de la musique folklorique d’Europe de l’Est est aussi surprenante que payante.



 

Avec un générique qui marquera son époque (tout comme la robe dos nue de Mireille Darc), et sera réutilisé pour la suite du film, joué par une flûte de Pan et un cymbalum, sur un motif roumain, Cosma prend l’auditeur à contre-pied pour un résultat entraînant qui n’est pas sans faire souvent penser à certaines expérimentations de son homologue transalpin Ennio Morricone, qui embauchera d’ailleurs le musicien Gheorghe Zamfir, la décennie suivante, pour le Il était une fois en Amérique de Léone.

 

Un décalage et une fantaisie musicale en adéquation avec cette nouvelle et aliénante aventure de Spirou et Fantasio.





 

---------------

 

Repost0
9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 14:16

 

LA BD:




 

C'est quoi ? UNE ROMANCE ANGLAISE


 

C'est de qui ? Fromental & Hyman


 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui.


 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans le Swinging London Stephen Ward, ostéopathe qui soigne le gratin, s’entiche d’une danseuse qui a la moitié de son âge.

Si leur relation est platonique il va la présenter à quelques uns de ses patients hauts placés parmi lesquels rien de moins qu’un espion d’URSS et le ministre de la guerre.


 

Rapidement les choses vont échapper à Ward qui va se retrouver dans l’oeil du cyclon de l’un des plus gros scandales sexuels de l’époque.


 

Longtemps avant les frasques du Prince Andrew et de son rabatteur Jeffrey Epstein (et dans une moindre mesure of course) la société britannique avait été secouée de ce premier gros tapage sur la vie dissolue de certains de ses nantis.


 

Jean Luc Fromental en tire un récit à la manière d’un film noir d’antan tout en flashback et raconté en voix-off (on pense par exemple à un Sunset Boulevard) qui, grace au talent de son dessinateur (avec qui il avait déjà pondu un très réussi Coup de Prague) et de son style pictural semi réaliste, lui aussi volontairement old school, analyse les relations entre sexe et pouvoir et les moeurs de la société des puissants qui, l’Histoire n’en finit pas de nous le montrer, ne font que répeter les mêmes erreurs.







 

LA MUSIQUE:




 

C'est quoi :LA VEUVE NOIRE


 

C'est de qui ? L. Harline


 

La Couv':

 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.


 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Avant de composer la  B.O de ce film noir du début des années 50, Leigh Harline a éssentiellement oeuvré dans l’animation ou le film jeunesse, chez Disney, alors au pinacle de sa réussite, artistique comme commerciale.

 

Néanmoins le compositeur livre une partition luxuriante, où les cordes sont à l’honneur dans des thématiques complexes, et sa B.O flirte autant avec le mélodrame racé que le film de suspense.

 

Un cocktail tout à fait de rigueur avec l’album de Fromental et Hyman avec qui il partage classe et passion.





 

---------------

Repost0
6 octobre 2022 4 06 /10 /octobre /2022 19:43

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? TENEBREUSE TOME 2.

 

 

C'est de qui ? Hubert et Mallié

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble sur le tome 1.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Nous retrouvons Islen et Arzhur, en fuite du château du roi pour se réfugier dans le royaume du guerrier déchu.

Mais bien vite Islen va réaliser que son compagnon est tout autant un paria qu’elle et apprendre ce qui lui a valu sa détestable réputation et son sort de rejeté.

 

Pendant ce temps les trois harpies sèment la discorde entre les protagonistes en jouant sur tous les tableaux guidant tout ce petit monde vers un affrontement inéluctable.

 

 

Hubert utilise avec science les rouages du conte traditionnel pour conclure son histoire tragique, à l’image de son titre, pleine de faux semblants et de trahisons et aborder des thématiques comme l’acceptation de la différence, le poids de ses actes et la volonté de changer et de se racheter,…voire même le véganisme !

 

 

Mallié, dans la lignée de la réussite graphique du premier volet, confirme qu’il est aussi à l’aise pour dessiner des personnages aux visages expressifs, des paysages bucoliques enchanteurs ou encore des scènes de batailles sauvages.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LE CHASSEUR ET LA REINE DES GLACES

 

 

C'est de qui ? J. N. Howard

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Le Blanche Neige sorti 4 ans plus tôt avec Kristen « Twilight » Stewart dans le rôle-titre (qui aura eu le flair de refuser de rempiler par contre) n’était déjà pas fameux et ce n’est rien de dire que le scénario ou la réalisation de cette suite mercantile ne font qu’enfoncer le clou de la médiocrité dont Hollywood fait preuve depuis quelques décennies déjà.

 

James Newton Howard est par contre toujours là lui, coté B.O. et, s’il avait produit quelques pistes très recommandables dans le précédent, jouant des thématiques avec intelligence et inspiration, il nous ressort ici des mélodies attendues au ton fantasy/surnaturel à base d’envolées de cordes et autres voix à la Elfman  de ci de là.

 

Un peu plus réussis sont les passages où la menace se fait sourde et subtile, avec des changements de registres bienvenus, le reste de la B.O, oscille entre l’épique pompier à base de percussions et effets efficaces mais lambda, et romance sirupeuse sent le produit formaté mais bien foutu.

 

Une B.O de genre sans vraies surprises qui va cependant bien à cette suite et fin fort …ténébreuse signée Hubert et Mallié.

 

 

 

 

 

---------------

 

Repost0
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 06:55

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? SUPERINO

 

 

C'est de qui ? Trondheim et Keramidas.

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les deux.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Milliardaire le jour et super-héros la nuit (ou quand le monde a besoin de lui mais il trouve que c’est moins commode de se changer dans sa voiture, même si c’est une Rolls), Superino défend la ville de New Napoli contre les criminels de tout poils.

 

Un peu trop bien même du coup la prison de la ville est pleine à craquer et voilà que notre justicier est obligé de ramener chez lui sa dernière capture, une voleuse (masquée of course) de bijoux (et plus si affinités) qui va se révéler une alliée inattendue dans la lutte de notre super-héros contre un méchant d’un autre gabarit que les petites frappes habituelles.

 

 

Lewis Trondheim aime la BD. Je me souviens d’un des derniers festivals du 9° Art d’Aix En Provence où l’auteur, pas prévu au programme, était venu s’asseoir dans un coin faisant rapidement la joie des amateurs l’ayant reconnu (comprenez « chasseurs de dédicaces avides »).

 

Scénariste et dessinateur qui aime à changer de genre il revient ici au super-héros décalé – après Density- en compagnie de son compère Nicolas Keramidas avec qui il a déjà signé deux hommages forts funs aux Disney d’antan.

 

 

Déterrant  Superino, un personnage de fumetto des années d’après guerre, qui avait failli s’exporter en France avant que la Mafia fasse en sorte qu’il disparaisse de la circulation (si, si !), ils en font une sorte de Batman/Bruce Wayne déjanté flanqués de sa maman en guise d’Alfred et d’une pseudo-catwoman comme acolyte temporaire.

 

 

Bien entendu sous la plume et le crayon des deux compères le super-héros est gaffeur et un brin benêt et ses armes dignes d’un Inspecteur Gadget manquent parfois d’efficacité.

Rajoutez un peu d’humour pipi-caca et un dessin dans la lignée des Disney cités cu dessus, hommage aux comics d’antan que les couleurs de Brigitte Finkdaly rendent encore plus drôle.

 

 

Pour l’anecdote, l’album est tout d’abord paru en version petit format à détacher dans Spirou magazine où mon cadet l’a découvert et, ayant beaucoup aimé, m’a conseillé de tenter la lecture, conseil que j’ai bien fait de suivre !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE INCREDIBLES 2

 

 

C'est de qui ? M. Giacchino

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? On peut quasiment dire que le premier volet des Indestructibles a mis le pied à l’étrier à Giacchino coté grand écran, juste avant que son compère d’Alias, J.J Abrams, lui confie successivement les B.O des blockbusters Mission Impossible 3 et Star Trek, faisant du compositeur un des noms majeurs de l’industrie.

 

Plus d’une décennie plus tard et avec une flopée de grosses machines à son actif autant dans le film de super héros ( Docteur Strange, Spiderman) la SF (La Planète des Singes, Rogue One) que l’animation (Zootopie, Cars 2), Giacchino retrouve la famille Parr pour une suite fort attendue des Indestructibles.

Tout comme le film, comparativement au premier volet, la musique est d’emblée plus punchy avec des cuivres survoltées à mi-chemin des James Bons de John Barry et des génériques de séries TV des années 60.

 

 

Friand d’humour- jusque dans les titres des pistes- le compositeur glisse force clins d’œil et autres effets de styles amusants tout au long d’une partition virevoltante dont l’action est clairement le maître mot.

Repost0
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 09:45

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? CREATURES 3. DANS LES ENTRAILLES DE YOG.

 

 

C'est de qui ? Betbeder & Djief

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Décidement Vanille n’est pas une fille chanceuse, la voilà encore dans de sales draps après que le reste de l’équipe ait été obligé de l’abandonner, évanouie, à la merci des créatures.

 

Mais c’est sans compter la volonté de la jeune fille qui ne va pas hésiter à aller tirer son petit frère de la bulle visqueuse dans laquelle Yog le retient prisonnier comme des dizaines d’autres enfants.

 

 

De leur coté les enfants et leur grand père retrouvé (mais amnésique sélectif !) découvrent que le monstre entoure la ville mais qu’en passant par son corps (berk !) ils ont une chance de s’enfuir, mais l’aventure n’est évidement pas sans risques.

 

Surtout que Minus a semble-t-il rencontré le responsable de ce cauchemar, l’effrayant Bogeyman !

 

 

Voici venir le troisième tome, toujours aussi prenant, de la saga post-apo horrifique de Betbeder et Djief, duo dont le métier se ressent à chaque page ou presque d’un album tout en tension, aux personnages bien campés et aux créatures inspirées de l’univers de H.P Lovecraft bien flippantes.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :EL VAMPIRO

 

 

C'est de qui ? G.C Carrion

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Un an avant que Christopher Lee marque de l’empreinte rouge sang de ses canines le film de vampire, sort ce long métrage mexicain, annonciateur d’une ribambelle de séries B toute moins bonnes les unes que les autres (même si celui-ci est plutôt réussi dans le genre).

 

La musique est signée Gustavo Cesar Carrion, véritable stakhanoviste de la musique de film dans son pays, qui, durant 4 décennies écrira parfois plus de 10 B.O par an.

 

A l’instar d’un Morricone de l’autre coté de l’A1tlantique, le compositeur mexicain, ici au début de sa carrière, ne sacrifie pas la qualité sur l’autel de la quantité et propose une partition qui n’a pas à rougir de la comparaison avec les meilleurs scores de la Hammer par exemple.

 

Remise dans son contexte, la B.O d’El Vampiro, avec ses cuivres imposants et menaçants, ses montées de cordes parfois hystériques et son orchestration dédiée à l’illustration musicale, est, certes un peu datée, mais fort efficace dans le domaine de l’épouvante, et ça tombe bien, c’est ce qu’il nous fallait !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags