4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 13:16

 

 

 

 

Deux chroniques jeunesse, mais pas que puisque on est clairement dans de l’intergénérationnel sur les deux albums proposés aujourd’hui, la preuve :

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : LES FOLLES AVENTURES DE SPIROU.

 

 

C'est de qui ? Yoann & Vehlmann

 

 

La Couv':

 

Aventureuse Jeunesse  /  Les folles aventures de spirou  /  Witchazel et la menace d'Anankor

 

Déjà croisés chez nous? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis.

 

 

 

Une planche:

 

 

Aventureuse Jeunesse  /  Les folles aventures de spirou  /  Witchazel et la menace d'Anankor

 

 

Ca donne Quoi ? Pour avoir feuilleté le magazine Spirou durant les quelques mois où j’avais abonné ma fille, j’ai pu découvrir pas mal de petites choses parfois fort sympathiques, crées pour l’occasion, dont le caractère éphémère était parfois regrettable.

 

Les histoires courtes du célèbre groom (et de son fidèle ami) receuillies ici ont toutes été publiées dans le dit-magazine et, au vu de la qualité de certaines, il aurait été dommage que les fans de la série, pas forcéméent tous abonné au journal, ne puissent les découvrir aussi.

 

Certaines sont des récréations pleines de clins d’œil et plutôt fun ( Back to the Redac’, Groom Toujours,…), d’autres portent en elles au contraire les prémisses de ce qui aurait pu donner d’intéressants albums (La Chevauchée temporelle) et, d’autres enfin sont des parodies réussies (Batguy).

 

Le métier de Yoann et- surtout-le trait de Vehlmann sont très raccord et bien adaptés à l’univers de Spirou et Fantasio.

 

 

 

 

 

--------------------

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : WITCHAZEL ET LA MENACE D’ANANKOR

 

 

C'est de qui ? Dufau et Darnaudet

 

 

La Couv':

 

 

Aventureuse Jeunesse  /  Les folles aventures de spirou  /  Witchazel et la menace d'Anankor

 

Déjà lus chez nous? Oui pour les tomes précédents.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Kramiek

 

 

 

Une planche:

 

 

Aventureuse Jeunesse  /  Les folles aventures de spirou  /  Witchazel et la menace d'Anankor

 

 

 

Ca donne Quoi ? On retrouve avec grand plaisir –partagé et différent qu’ils s’agissent de ma fille ou de moi- notre intrépide mulote sorcière qui reçoit la visite d’un condor dont le pays est dirigé d’une patte de fer par un cerf avide de pouvoir, qui a fait enfermé son frère le roi.

Anankor, le despote, compte envahir la lagune et c’est sur les frêles épaules de Witchazel, accompagnée de son soupirant Pristi, que repose l’avenir de la Lagune.

De faction de résistants minée de luttes intestines en armée d’invasions, l’affaire s’annonce mal mais notre sorcière n’a pas dit son dernier mot.

 

Avec toujours ce dessin animalier cartoony hérité des plus grands, ce nouveau tome de Witchazel conforte les bonnes impressions des précédents et le mélange de sujets graves (ici forcément on pense, entre autre, à la dictature nazie) et d’humour bon enfant (Darnaudet se lâche ici pas mal sur les jeux de mots et autres noms à tiroirs référentiels) fonctionnent fort bien et, une fois encore, permettent à la série d’être appréciée autant par les jeunes lecteurs que par leurs parents, preuve fait en tout cas chez B.O BD !

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Des Chroniques de Fab

Repost 0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 07:32

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

C'est quoi : PAUVRE JEAN PIERRE

 

 

C'est de qui ? G. Mardon

 

 

La Couv':

 

La preuve par trois  /  Pauvre Jean Pierre  Vs.  Charade

 

 

 

Déjà lu chez nous? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ?  Dupuis

 

 

 

Une planche:

 

 

La preuve par trois  /  Pauvre Jean Pierre  Vs.  Charade

 

 

Ca donne Quoi ? Dupuis a eu l’excellente idée de réunir dans une belle intégrale de sa collection Aire Libre (dont nous avons lu pas mal de grandes choses ici au fil des années) les 3 premiers opus de Gregory Mardon.

 

Mardon je l’ai découvert avec le Fils de l’Ogre où, déjà, au travers d’un conte médiéval des plus sombres (et en noir et blanc), il traitait en filigrane des relations humaines. Quelques années plus tard, autre exercice de style, assez réjouissant pour le coup, avec l’Echappée, sur les envies de changement radical d’un quadra, tout en bichromie et intégralement muet.

 

Dans Corps à Corps, on suit, outre le Jean Pierre du titre donc, différents personnages, chacun avec ses défauts et ses doutes dont les histoires sont très habilement entremêlées et finissent, pour la plupart, par se rejoindre. Chronique douce amère des sentiments, de l’amour, du mariage du doute et de la tromperie, cette première histoire conjugue justesse, humour noir et narration graphique des plus habiles.

 

On retrouve Jean Pierre dans Incognito, qui narre ce désagréable sentiment d’être quasi invisible aux yeux des autres, de vivre une vie aussi insignifiante qu’inutile, jusqu’au jour où il va tomber amoureux de sa kiné, belle femme plantureuse qui vit avec un frère paraplégique tyrannique et quelque peu dérangé. On gagne en analyse du comportement, en volupté et en décalage ce que l’on perd un peu d’humour sur cette histoire où même la narration se fait plus classique

 

Leçon de Choses, le dernier récit qui, chronologiquement aurait pu être placé en début d’intégrale vu qu’il évoque la jeunesse de Jean Pierre, se démarque pas mal de ses prédécesseurs par une ambiance plus tendre voire mélancolique, une sorte de souvenirs d’enfance plus ou moins fantasmés à mi chemin entre un Petit Nicolas et Pagnol, tout aussi intéressant graphiquement même si moins caustiques et décalé que les deux autres.

 

Une (re) découverte des plus agréables d’un auteur décidément à part et très doué dans son domaine !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? CHARADE

 

 

C'est de Qui ?  H. Mancini

 

 

La couv' 

 

 

La preuve par trois  /  Pauvre Jean Pierre  Vs.  Charade

 

Déjà entendu sur le site? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si Mancini est connu pour la variété des styles employés dans ses travaux pour le cinéma comme sur sa discographie en marge de l’écran, la bande originale de Charade est probablement celle qui est la plus …comment dire…bariolée !

 

Singeant sans vergogne (mais avec beaucoup d’humour) les génériques des James Bond sur son thème principal, il plonge ensuite dans un kaléidoscope de genre ; bossa nova, musique manouche, extraits d’œuvres classiques remaniées, polka et autre musiques folkloriques des pays de l’Est, un peu d’easy listening de l’époque…

 

Et pourtant tout ceci ne sonne à aucun moment comme un indigeste mélange improbable, bien au contraire, la cohérence de l’ensemble est assez épatante.

Du coup vous imaginez bien que les ambiances proposées sont elles aussi diablement variées et pas mal d’entre elles sont des plus conseillées pour les 3 récits compilés ici.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost 0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 07:08

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : HARMONY 3. AGO

 

 

C'est de qui ? M. Reynes

 

 

La Couv':

 

La revanche d'une blonde  /  Harmony. Ago  Vs.  Harmony 3

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui sur les tomes précédents.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

 

Une planche:

 

 

La revanche d'une blonde  /  Harmony. Ago  Vs.  Harmony 3

 

 

Ca donne Quoi ? Les hommes de Richards et Steinman ont retrouvé la trace d’Harmony, mais sans savoir que les pouvoirs de cette dernière se sont grandement développés depuis qu’elle s’est échappée du complexe militaire. Complexe où elle décide de retourner de son plein  gré, et ce afin de sauver ses deux amis encore retenus sur place.

Même avec l’aide de William et de Mahopmaa l’évasion va s’avérer compliquée surtout qu’un nouveau joueur des plus puissants fait son entrée dans la partie.

 

Si Harmony est considérée comme de la BD « Franco-Belge » (oui, regardez dans les « tags » tout en bas de la chronique), la filiation avec l’univers comics est évidente, de par un dessin virtuose à la colo très réussie, une narration dynamique et bien pensée et, surtout, dans les thématiques abordées : de jeunes êtres différents face à des adultes hostiles qui convoitent leur pouvoir à des fins peu recommandables, qui  ne sont  pas sans évoquer par exemple les X-Men de Marvel.

 

Mathieu Reynes conclue une première trilogie de haut vol, pleine de pistes à explorer, qui devrait rencontrer le succès qu’elle mérite et donner lieu à d’intéressants développements.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? HARMONY 3

 

 

C'est de Qui ?  T. Kubler

 

 

La couv' 

 

La revanche d'une blonde  /  Harmony. Ago  Vs.  Harmony 3

 

Déjà entendu chez nous? Oui sur les tomes précédents aussi.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Je vais être honnête avec vous, au départ j’avais choisi le score de The Dark Knight pour accompagner la conclusion de cette trilogie ; plus par facilité qu’autre chose, en effet pour écouter la B.O dédiée de Thomas Kubler il fallait que j’allume le Mac tout en lisant la BD.

 

Bien vite pourtant j’ai changé mon fusil d’épaule ; en effet outre le fait que je n’aime pas trop la pyrotechnie du boss de Remote Control, la moindre des choses était tout de même d’apprécier à sa juste valeur un travail que je savais de qualité vu le résultat sur les deux premiers volets.

 

Avec ce troisième opus, Kubler se place dans la lignée de gens comme John Powell ou Henry Jackman, compositeurs capables de produire des B.O calibrées grand spectacle sans pour autant se départir d’une certaine sensibilité.

 

Le dosage très juste entre ambiances feutrées mais à la tension sous jacente et passages plus emportés dédiés à l’action pure ; le tout écrit pour un large panel d’instruments fait de cette nouvelle B.O d’Harmony une œuvre digne des standards hollywoodiens.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 07:19

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : ROSE. TOME 2

 

 

C'est de qui ? Vernay, Alibert et Lapière

 

 

La Couv':

 

Back in ...Pink  /  Rose tome 2  Vs.  Supernatural

 

Déja lus chez nous ?  Oui sur le tome 1.

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis.

 

 

Une planche:

 

 

Back in ...Pink  /  Rose tome 2  Vs.  Supernatural

 

 

Ca donne Quoi ? Notre héroïne, qui, rappelons le, a la faculté de sortir de son corps et, ce faisant, de voir les morts, a appris que son défunt père est coupable d’un assassinat, celui d’un tueur en série qui serait responsable de la mort de la mère et de la sœur jumelle de Rose. (vous noterez au sein de cette phrase pourtant courte  la belle exploitation du champ sémantique!)

Viens s’ajouter à tout ça un scandale pharmaceutique de grande ampleur dans lequel le père de Rose était également plus ou moins impliqué via ses fréquentations.

 

Entre flics véreux, fantômes retors, légendes de sorcières, vieux démons et autres tableaux témoins, le scénario de ce tome 2 aurait tendance à un peu trop s’épaissir, quitte à perdre son lecteur dans le foisonnement des pistes et des genres. Il aurait peut être été intéressant de garder quelques trames pour d’éventuelles suites, notre Rose étant, dans le cas d’un succès de la trilogie, toute destinée, grâce à son don, à succéder à son père et de fait à avoir sa série à elle.

 

Coté dessin l’originalité et le mélange sont toujours au goût du jour et fonctionnent bien même si j’ai trouvé parfois certaines cases un peu floues.

Curieux de voir comment tout ceci va se démêler, mais pour cela il faudra attendre l’année prochaine.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? SUPERNATURAL

 

 

C'est de Qui ? C.Lennertz

 

 

La couv' 

 

 

Back in ...Pink  /  Rose tome 2  Vs.  Supernatural

 

Déjà croisés par ici ? Possible

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Treize Saisons ! On peut dire que les frangins Winchester ont la peau aussi dure que le cuir de leurs blousons et que les hordes de créatures surnaturelles qu’ils ont du affronter depuis 2005 n’ont probablement pas réussi à venir à bout de leur détermination (à défaut de celle des acteurs qui interprètent les personnages!)

On ne pourra pas en dire autant de la mienne puisque j’ai du tenir trois saisons et demi à tout casser, la série m’ayant définitivement perdu quand tout le pataquès religieux avec archanges et autres bondieuseries est devenu trop omniprésent.

 

Une chose que j’avais trouvée particulièrement réussie dans Supernatural c’est la musique. Que ce soit les illustrations à base de rock classique des seventies ou le score hanté de Christopher Lennertz, il est indéniable que la B.O de la série est un élément déterminant de sa réussite.

 

Guitariste de formatons, Lennertz s’est vite retrouvé plongé dans la musique de film par gout personnel.

Si sa filmo n’est pas des plus reluisante, c’est pour le petit écran qu’il a prouvé sa valeur, remplaçant les moyens et délais d’un long métrage par l’inventivité et la déclinaison de thèmes.

Pour Supernatural, ses pistes oscillent souvent entre la mélancolie discrète (pas mal de piano solo) et l’épouvante grondante à bases de cordes survoltées, le tout contrebalancé par un suspense bien ménagé; tout juste ce qu’il fallait à ce second volet de Rose.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost 0
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 10:03

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LAÏYNA

 


C'est de qui : Hausman et Dubois

 

 

La Couv':

 

Le Livre de la Fantasy  /  Laïyna  Vs.  Faust Symphonie

 

Déjà croisé chez nous? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Une planche:

 

Le Livre de la Fantasy  /  Laïyna  Vs.  Faust Symphonie

 

Ca donne Quoi ? Ça commence comme une variation Fantasy du Livre de la Jungle, voire de Tarzan et ca se termine sur une sorte de Seigneur des Anneaux.


Bon je sais je schématise un peu trop mais l'un dans l'autre on sent les influences des récits fondateurs (& l'on sait que Dubois est un fin connaisseur de contes et légendes de toutes sortes et origines) dans le scénario de Laïyna; l'enfant sauvée par une bête humanoïde, l'intervention des êtres féeriques des bois qui vont l'élever, la haine et la bêtise d'un roi bien décidé à capturer la créature ainsi que sa protégée, puis, plus tard, guidés par le chasseur repentant, la périlleuse quête des elfes vers la vallée promise, dernier refuge de leur peuple.


Ce récit généreux est illustré de main de maître par un Hausman des plus inspiré dont le trait ici, plus rugueux que sur les contes que nous avons chroniqué en début d'année, n'est pas parfois sans faire penser à du Corben!


Au rayon des bémols, outre une couverture d'intégrale qui ne rend pas forcément hommage à l'intérieur, on regrettera des textes sans cadres insérés parfois dans des cases aux couleurs trop sombres qui les rendent bien difficiles à déchiffrer.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? FAUST SYMPHONIE

 

 

C'est de Qui ? F. Liszt

 

 

 

La couv'

 

Le Livre de la Fantasy  /  Laïyna  Vs.  Faust Symphonie

 

Déjà entendu chez nous ? Possible

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Inspirée par la pièce de Goethe, cette symphonie lorgne vers le poème symphonique de par sa source et sa structure en trois mouvements.

 

Chacun d’entre eux décrit l’un des trois protagonistes retenus par le compositeur hongrois de l’histoire d’origine : Faust aux envolées lyriques des cordes et cuivres, qui possède pas moins de cinq thèmes distincts dont un atonal ; Gretchen, plus accessible et moins grandiloquent où les instruments flirtent avec un certain romantisme et enfin Méphistophélès, paroxysme de l’œuvre où certaines des thématiques de Faust sont reprises pour être transformées ou développées afin de marquer l’opposition entre les deux personnages et le caractère maléfique du diable.

 

Sa filiation à la Symphonie Fantastique de Berlioz est évidente à plus d’un titre : la progression et le concept même de l’œuvre, le fait que ce soit Berlioz qui ait fait découvrir à son comparse la pièce de Goethe, ou encore la nature descriptive et psychologique de la partition.

 

Une pièce variée et imposante qui donne à la fantasy de Dubois et Hausman les airs de grande saga à laquelle elle aspire.

 

 

 

 

-----------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags