24 juin 2024 1 24 /06 /juin /2024 08:01

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? CHIENS ET LOUPS




 

C'est de qui ? Simsolo & Hé




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Glénat



 

Déjà croisés sur le site? Oui ensemble même.




 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ?  1941 Paris est sous le joug de l’occupation allemande à l’exception de Pigalle où les nights clubs et autres cabarets tournent à plein pour le bonheur des gradés nazis et du grand banditisme.



 

Au milieu de ce dangereux vivier, Victor, un juif qui se fait passer pour un turc neutre, nage avec les requis, tirant son épingle du jeu de l’extorsion et des coups fourrés.

Mais dans cette atmosphère aussi toxique que délétère le bandit en col blanc va être obligé de choisir un camp et, contre toute attente, ce sera celui de la Résistance, quitte à risquer sa vie.



 

Le duo derrière le diptyque Pornhollywood s'intéresse cette fois-ci à la période ô combien tendue de la collaboration en France durant la Seconde Guerre Mondiale avec comme axe le milieu mafieux des cabarets et boîtes de nuit.



 

Mélangeant polar et Histoire, le scénario déroule sur un rythme soutenu et un suspense constant, avec une galerie de personnages assez nuancés pour être intéressants et, coté graphismes, une reconstitution historique de qualité. 





 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :LA FILLE AUX BAS NOIRS



 

C'est de qui ? Les Baxter

 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Connu pour sa science de l’arrangement, son sens de la mélodie catchy et, surtout, pour sa capacité à écrire des scores plus vite que son ombre, Les Baxter en cette année 1957 prend un bol d’air bienvenu avec cette B.O de film noir après s’être fadé rien moins qu’un western, un film de SF et au moins quatre séries b fantastiques.

 

Si le compositeur reste sur les sentiers balisés du genre, avec des envolées de violons que n’aurait pas renié un Miklos Rozsa (en petite forme cela dit), il propose surtout des thèmes aérés assez rares dans le Noir, avec des parties au hautbois et à la clarinette (instruments également peu usités dans le style).

 

Il sait aussi appuyer ses phrases de suspense en utilisant à bon escient les différentes familles d’instruments et sa partition, sans être révolutionnaire loin s’en faut, est d’une redoutable efficacité.

 

 


 

Repost0
1 juin 2024 6 01 /06 /juin /2024 08:51

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? PLASTOK 2




 

C'est de qui ? Michel & Signarbieux




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Glénat





 

Déjà croisés sur le site? Oui sur le tome 1.




 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ? Bug le puceron est dans la tourmente, accusé à tort du meurtre de la grande prêtresse finit par trouvera l’”amulette” qui peut y conduire (un vieux GPS!) mais, accompagné d’une abeille samouraï, tombe aux mains des fourmis.

 

Heureusement leur route croise de nouveau celle de  Sagawa, son amie la mante religieuse sur le bateau de la mère de cette dernière, pirate de son état, qui veut que Bug les conduise au continent de plastok.



 

Une suite forte en périphérie et pleine d’humour pour cette fable écologique multigénérationnelle des plus réussies.

 

Je disais lors de la sortie du premier volet que  Plastok cochait quasiment toutes les cases d’une série prometteuse, ce nouveau volet enfonce le clou que ce soit de par son scénario enlevé ou son dessin hybride fourni.






 

 



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : BANDITS, BANDITS



 

C'est de qui ? M. Moran



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 


 

Ca donne Quoi ? Au départ, George Harrison (celui des Beatles, tout à fait), était supposé écrire tout un ensemble de chansons pour illustrer ce long métrage de l’ex Monty Python.



 

 Finalement il ne composera que le générique de fin, ce qui ravira Gilliam qui redoutait que le film devienne une comédie musicale.

 

Ce dernier se contentera de la partition de Moran, musicien de studio réputé, qui a bossé avec des gens comme Bowie, Ozzy Osbourne ou encore Freddie Mercury. Moran ponctue les parties chantées de thèmes tantôt légers tantôt plein de l’allant de l’aventure bon ton. 

 

Un score où la fantasy et l’humour se côtoient qui n’est d’ailleurs pas parfois sans faire penser à quelques unes des bonnes B.O de chez Disney (à l’époque où ils en faisaient des bonnes n’est-ce pas!) que demander de plus avec ce second volet de Plastok?





 

 

 

Repost0
13 mai 2024 1 13 /05 /mai /2024 07:31

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? MICKEY CONTRE L’ALLIANCE MALEFIQUE




 

C'est de qui ? Pothier & Pilet




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Glénat





 

Déjà croisé sur le site? Oui pour le dessinateur




 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ? Dans Mickeyville du futur, le Fantôme Noir se fait coincer par Mickey lors qu’il vient de cambrioler la banque.

Mais c’était une ruse du cerveau du crime afin de se faire enfermer au pénitencier où sont retenus tout ce que la galaxie compte de fripouilles, de Pat Hibulaire aux Rapetou en passant par Spectrus.

 

Il compte faire évader tout ce petit monde et prendre le contrôle de Mickeyville grâce aux pouvoirs hypnotiques des réseaux sociaux,...et accessoirement avec l’aide d’un robot géant!

 

Mais c’est sans compter sans la bande à Mickey qui vont y aller de leur robot également et compte remettre tout ce petit monde sous les verrous!

 


 

Les amateurs des classiques aventures de la souris apprécieront, entre autre, le casting trois étoiles de ce one-shot qui est  aussi réussi côté scénar que dessin (on sent que les deux artistes/compères aiment bosser ensemble), en effet, c’est drôle, c’est coloré, la narration est bien rythmée, sans temps mort, et petits et grands découvriront plein de clins d’oeils bienvenus et de bons mots fins qui font souvent sourire.



 

Je me suis souvent fait la réflexion qu’il était dommage qu’après l’excellente série Walhalla, Nicolas Pothier n’avait pas été approché pour reprendre les scénarios d'Astérix, je me dis que l’on peut se consoler avec ce nouveau “Mickey vu par…” qui est probablement l’un des plus réussis de la collection. 





 

 



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : THE REN & STIMPY SHOW



 

C'est de qui ? Divers



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 


 

Ca donne Quoi ? Série bien trash pour une chaîne comme Nickelodeon, avec des scènes de violence, un langage des plus fleuris et quelques allusions assez explicites, qui d’ailleurs ne sera pas du goût du tout le monde, Ren et Stimpy a néanmoins duré 5 ans. 



 

Dans un style d’animation volontairement rétro, ce dessin animé est également accompagné d’une B.O tout à fait réjouissante, également très old-school qui fait presque musique « de fosse » (comme la désigne Michel Chion, également auteur –entre autre !- d’ouvrages sur le cinéma).



 

Composée de choses piochées à droite et à gauche, elle fait clairement référence aux bandes sons des dessins animés type Hanna Barbera ou Tex Avery, privilégiant le dynamisme et la comédie où les instruments, tout en restant mélodiques évoquent parfois plus du bruitage qu’autre chose. 

Une dose de bonne humeur non-stop qui fait un accompagnement agréable à ce Mickey spatial et …animé!




 

---------------

 

Repost0
2 mai 2024 4 02 /05 /mai /2024 13:02

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? DRACULA. L’ORDRE DU DRAGON




 

C'est de qui ? Roi & Cannavo




 

La Couv':

 



 

C’est édité chez qui? Glénat



 

Déjà croisé sur le site? Oui pour Roi.



 

Une planche: 


 


 

Ca donne Quoi ? Je dois être un peu maso…ou trop confiant…ou un peu des deux.

Je m’explique: j’ai déjà probablement dit au milieu de ces plus de 3600 chroniques musicales que le Dracula de Bram Stoker était l’un de mes romans favoris, découvert à la prime adolescence et relu maintes fois.

 

Je sais que, dans la grande majorité des cas, lire ou voir une adaptation de Dracula me déçoit, à quelques notables exceptions près; le film de Coppola et son pendant graphique signée Mike Mignola, la version BD de Bess, le Nosferatu de Murnau -mais as son remake de Herzog et…c’est à peu près tout.

 

Alors me direz vous, pourquoi continuer à me flageller en lisant de nouvelles versions? Et bien parfois parce que j’espère une bonne surprise et d’autres, comme c’est le cas de l’album du jour, parce que je suis très amateur du style graphique. 

 

En effet, pour l'avoir croisé sur du Dylan Dog entre autre, je sais que le trait en noir et blanc uber expressif de Roi, directement hérité d'illustres prédécesseurs tels que Toppi, Breccia ou Bataglia (excusez du peu!) suffit quasiment à lui seul à sortir un scénario d'une éventuelle banalité, au mieux.

 

Las ici, pour ma part, la sauce n'a pas pris. Maintenant, soyons honnêtes, si cette resucée (oui je sais elle est facile) de la pierre d'angle de la littérature gothique prend à mon goût trop de libertés avec le matériau d'origine pour que j'y adhère, elle n'est pas mauvaise, loin s'en faut et plaira probablement aux amateurs de récits d'épouvante classique moins tatillons que votre serviteur.



 


 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : LA NUIT DES MALEFICES



 

C'est de qui ? Mark Wilkinson



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

 

Ca donne Quoi ? A la fin des années 60 les studios Trigon faisaient compétition avec ceux de la Hammer sur le créneau des films d’horreur de série B à faibles budgets, scénars sanguinolents et autres starlettes dénudées.

 

Pour ce film de possession satanique, devenu un classique du genre au fil des années, Wilkinson panache son instrumentation avec des choses diverses et variées comme un cymbalum et un Onde Marthenot qui créent une ambiance décalée de tension et de peur palpable au sein de cordes hystériques et percussions sourdes.

 

Si Wilkinson n’est pas un nom très connu de la musique de cinéma, son influence s’étendra néanmoins à des pointures à venir telles que Bernard Herrmann ou, plus proche de nous, Danny Elfman.

 

Score qui se démarque quelque peu de la production de l’époque de par son originalité musicale, Blood on satan’s claw est un accompagnement certes un brin old school mais assez lugubre pour accompagner cette variation draculesque. 







 

---------------

 

Repost0
22 avril 2024 1 22 /04 /avril /2024 07:26


 

LA BD:





 

C'est quoi ? MARDIVAL




 

C'est de qui ? Yann Cozic




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Glénat





 

Déjà croisé sur le site? Non.



 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ? Jeune fille de servante sans père, Moira est une incorrigible maladroite et au château on essaie de ne pas l’avoir dans les pattes.

Le jour où elle touche le squelette de l’ancien roi, elle attire sur elle la supposée malédiction de la bête de Mardival et se retrouve exilée du palais.



 

Dans la forêt elle retrouve Grégoire, un soldat déserteur de la garde, qui a été témoin du meurtre de l’héritier, fomenté par son frère, actuel roi de Mardival.

 

Pourchassés par le gardes et accessoirement par la créature de la légende, notre improbable duo va essayer de tirer son épingle du jeu.



 

Titre jeunesse qui n’est pas sans faire penser à la série Le Royaume de Benoit Féroumont, que ce soit par son humour bien dosé et ses graphismes ronds et colorés, ce one-shot est une lecture agréable même si on pourra regretter une fin un peu précipitée où l’on se demande si l’auteur avait prévu de faire un second tome mais a dû condenser en un seul ou a trop développé le début et a dû condenser sa conclusion.



 

 



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : LE PRINCE DRAGON SAISON 2



 

C'est de qui ? J. Scott



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après une première saison très réussie dans le registre fantasy jeunesse, la série animée a eu droit à une seconde et sa B.O est toujours aussi réussie.



 

 

 

En effet le compositeur a continué sur la lancée de la saison précédente avec toujours cette utilisation d'instruments ethniques couplés à un orchestre classique qui amène l'originalité à ce score qui navigue avec une certaine réussite entre fantasy bon enfant et animation à grand spectacle.



 

Une musique qui alterne passages enjoués et moments plus épiques qui est de bonne compagnie avec ce one shot de fantasy jeunesse.






 

---------------

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags