9 mai 2024 4 09 /05 /mai /2024 15:09

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? UNE ENQUETE DU LIEUTENANT BERTILLON




 

C'est de qui ? Barth & Pomès




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Dupuis





 

Déjà croisé sur le site? Oui pour le dessinateur




 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ? Mauvais plan pour le Lieutenant Bertillon que cette affaire de cadavre retrouvé dans une roulotte calcinée en plein milieu de la fête foraine; surtout quand les forains voient d’un fort mauvais oeil que ce flic se mêle de leurs affaires.

 

Mais Bertillon est bien décidé à faire toute la lumière sur ce qui a pu arriver à Dylan, c’est le nom de la victime, et se met à interroger son entourage, qui, entre la tenancière bizarre du train fantôme, la bodybuildeuse du carrousel, le vendeur de glace ou encore la propre fiancée du défunt, se révèlent plus bizarres les uns que les autres.




 

Notre dernière rencontre avec Cyrille Pomès date d’il y a …10 ans! Avec un récit de genre déjà puisqu’il revisitait le western dans Chemins de Fer.

Ici c’est au polar qu’il se frotte, avec la complicité de Carine Barth dont c’est la première réelle incursion  dans le médium (après deux décennies de l’autre coté de la page).

 

Leur scénario démarre comme une enquête en apparence assez classique mais se mâtine rapidement d’un casting et d’un background assez originaux pour emporter l’adhésion même des plus habitués au genre.

 


 

Après, comme c’était d’ailleurs le cas à l’époque de Chemins de Fer, la narration graphique de Pomès prend parfois des raccourcis un rien abrupts mais rien qui ne gène réellement la lecture ou la compréhension de cette première enquête, auto conclusive, qui en annonce d’ailleurs une prochaine sous des horizons plus…froids! 



 



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : CHARADE



 

C'est de qui ? Mancini



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si Mancini est connu pour la variété des styles employés dans ses travaux pour le cinéma comme sur sa discographie en marge de l’écran, la bande originale de Charade est probablement celle qui est la plus …comment dire…bariolée !

 

Singeant sans vergogne (mais avec beaucoup d’humour) les génériques des James Bond sur son thème principal, il plonge ensuite dans un kaléidoscope de genre ; bossa nova, musique manouche, extraits d’œuvres classiques remaniées, polka et autre musiques folkloriques des pays de l’Est, un peu d’easy listening de l’époque…

 

Et pourtant tout ceci ne sonne à aucun moment comme un indigeste mélange improbable, bien au contraire, la cohérence de l’ensemble est assez épatante.

Du coup vous imaginez bien que les ambiances proposées sont elles aussi diablement variées. Si certaines sonnent un peu “too much” pour cette première enquête de Bertillon, certaines autres amènent une touche décalée supplémentaire bienvenue.




 

 







 

---------------

 

Repost0
17 avril 2024 3 17 /04 /avril /2024 09:30

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? FRNCK. APOCALYPSE




 

C'est de qui ? Cossu & Bocquet




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Dupuis





 

Déjà croisés sur le site? Oui.



 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ? Bon, là, le timing est serré pour nos héros et le reste des voyageurs dans le temps (puisque finalement fort peu d’entre eux sont réellement nés sur place, si j’ai tout bien suivi il n’y aurait que Franck et Kenza?!) car la fameuse météorite responsable de l’extinction des dinosaures et de l’ère terrible qui a suivie vient de faire son apparition dans le ciel!

 

Tout le monde- animaux et dinosaures compris! - se carapate vers le volcan afin de rejoindre le passage spatio-temporel et forcément, entre rivière de lave sans pont, forêt qui s’embrase et autre cimetière de mammouths,  le trajet est parsemé d’embûches.



 

Fin de second cycle haute en couleur et sur les chapeaux de roue avec ce tome 9 de FRNCK mais qui m’a laissé  un petit air de “tout ça pour ça” une fois fini vu que l’album se résume finalement à une énorme fuite en avant sous tension.



 

Alors certes il y a toujours l’humour décalé et omniprésent, le dessin est toujours au top et quelques clins d’oeils et rappels en flashbacks sont bienvenus, mais j’ai un peu eu, en le refermant, l’impression que j’avais à l’époque en regardant un des épisodes du ventre mou de la série culte Lost (oui, d’où le titre de cette chronique) où on se demandait si les scénaristes ne rallongeaient pas un peu la sauce.



 

Bon après mon cadet de 9 ans qui lit la série avec moi s’est régalé et, vu que quelque part c’est principalement la cible de la série, on va dire que c’est moi qui devient exigeant/difficile avec l’âge et que la série garde le cap.



 

 





 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : LE CONTINENT OUBLIE



 

C'est de qui ? J. Scott



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

 

Ca donne Quoi ? Suite de 1977 de The Land that Time Forgot, ce film fantastique à petit budget bénéficie, comme c'est souvent le cas, les habitués du coin le savent, d'un score qui est une perle rare.

 

Rare car méconnue, mais surtout car, débarrassée probablement de toute pression de studio, Scott (qui collaborera ensuite avec des pointures du 7°Art) laisse libre cours à son inspiration, qui lorgne généreusement du côté des scores de la Hammer grande époque, tout en y ajoutant des éléments tribaux et expérimentaux (notamment au niveau des percussions en tous genres) forts bienvenus. 



 

De la B.O de genre certes, mais ces 28 (oui 28!) morceaux, souvent courts, sont une musique d'accompagnement idéale pour la course contre la montre de Frnck et ses compagnons d’infortune.










 

---------------


 

Repost0
18 mars 2024 1 18 /03 /mars /2024 09:07

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? BEA WOLF




 

C'est de qui ? Weinersmith & Boulet




 

La Couv':


 



 

Déjà croisé sur le site? Oui pour Boulet.



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Une bande d’enfants pleine de vie et d’énergie se construit une cabane dans un arbre qui devient rapidement leur repaire pour faire les 400 coups, entre ingurgitation massive de bonbons, jeux vidéos et fêtes d’anniversaires bruyantes.



 

Mais monsieur Grindle, voisin de cet oasis de joie, ne l’entend pas de cette oreille et compte bien se débarrasser de cette horde de morveux. Or le ronchon et maniaque bonhomme a un pouvoir maléfique, il est capable de transformer les enfants joyeux en adultes moroses.



 

Alors que toute une partie de la bande de la cabane a ainsi disparue, la petite mais féroce Béa Wolf traverse la rivière qui sépare les deux quartiers de la ville afin d’affronter le terrible grincheux.

 


 

Si, au premier abord, je me suis fait la réflexion que proposer une BD jeunesse en oir et blanc n’était pas forcément judicieux (en effet bien souvent contrairement aux lecteurs plus aguerris les jeunes ne sont pas fans de l’absence de couleurs) j’ai vite revu mon jugement.



 

D'abord cette réécriture fun et intelligente du conte Beowulf n’est pas “que” pour les enfants, loin de là, de plus ce n’est pas totalement une BD puisque, à la manière d’un Prince Valiant par exemple, foin de bulles et de dialogues directs ici, mais plutôt un récitatif abondamment illustré mais en plus l’histoire est tellement bien ficelée que le lecteur, même jeune, se prend vite au jeu.



 

On l’aura compris, ce généreux album est une réussite que l’on doit à la collaboration entre l’américain Zach Weinersmith et  notre Boulet national  qui s’en donne à coeur joie en mélangeant son trait cartoony habituel à d’autres influences bien rendues.











 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : GARGOUILLES



 

C'est de qui ? C. Johnson



 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Fréquent collaborateur - en tant qu’orchestrateur- de James Horner entre autre, Carl Johnson (qui, lui, ne court pas plus vite que ça en vrai) s’est surtout fait un nom dans le monde de l’animation avec une pléthore de dessins animés Looney Tunes et une poignée de projets pour Disney dont des suites de grands succès (Aladin, Le Bossu de Notre Dame, Winnie L’Ourson,…).

 

Au mitan des années 90 le studio aux grandes oreilles produit une série animée tv dont les héros sont des gargouilles du moyen âge écossais réveillées dans le New York du présent et qui vont devenir les anges gardiens des habitants de la Grosse Pomme.

 

Avec un ton résolument sombre et des emprunts à …Shakespeare (si, si !) la série est fort sombre pour une prod Disney et se rapprocherait plus d’un Batman Animated que d’un Bambi.

 

Elle permet à Johnson de montrer l’étendue de son savoir-faire dans un registre plus mature que d’habitude avec, après un générique un peu lambda,  des passages quasi gothiques où les chœurs lyriques sont ponctués de grands coups de cuivres et de percussions et où un clavier et une flute se partagent les parties solo.

 

On est entre le Taram de Bernstein et les films d’action à grand spectacle de la décennie, Johnson reprendra d’ailleurs quelques arrangements de la B.O de Gargoyles sur  The Perfect Storm avec Horner.

 

 

 




 

Repost0
24 janvier 2024 3 24 /01 /janvier /2024 09:01

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? MAUVAIS MONSTRE 2



 

C'est de qui ? E. Berkati



 

La Couv':

 



 

C’est paru chez qui?  Glénat



 

Déjà croisé sur le site? Oui



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Comme si avoir un monstre qu’il lui faut cacher voilà qu’ Eloïse a, en plus, 2 agents secrets d’une organisation gouvernementale à ses trousses.

Il semblerait que les ados affublés de “mauvais monstres” soient capturés, voire pire, afin que les pouvoirs de leurs créatures soient étudiés.

Notre héroïne va même devoir s’allier à son ennemie du collège, la pimbêche Clélie, elle aussi mouillée dans cette sombre histoire.



 

La comédie décalée entamée dans le tome 1 se transforme ici en course poursuite tendue pleine d’action et de rebondissements, sans pour autant se départir de son humour grinçant et de sa critique de la société d’aujourd’hui, biberonnée aux écrans et aux réseaux.

 

Un second tome très réussi dont on attend la suite avec curiosité.  




 

 



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : LA MORT VOUS VA SI BIEN



 

C'est de qui ? A. Silvestri



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

 


 

 

Ca donne Quoi ?  Silvestri atteint avec la B.O de cette comédie grinçante de Zemeckis les hauteurs que des gens comme Elfman tutoient sans cesse sans jamais les atteindre (même si, dans l’absolu, j’affectionne peut être plus la filmo du second que du premier, mais passons). 



 

Bijou de suspense « à la Hitchcock » (encore un point commun avec Elfman d’ailleurs), sa musique joue avec les codes de la comédie et du film d’épouvante sautillant de l’un à l’autre grâce à une orchestration simple –mais pas simpliste- et une instrumentation riche. 



 

Peut-être un brin old school sur ce tome 2 de Mauvais Monstre elle lui apporte néanmoins une amusante et bienvenue dimension de plus dans le délire de lecture.





 

---------------

 

Repost0
2 décembre 2023 6 02 /12 /décembre /2023 10:00

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? LUCKY LUKE. LES INDOMPTES.



 

C'est de qui ? Blutch



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Dargaud/Lucky comics

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ?Manquait plus à ce bon vieux Lucky Luke de devoir faire la nounou pour deux marmots presque aussi dangereux que les bandits qu’il croise d’habitude!



 

Le voilà en effet flanqué d’une gamine au langage fleuri et à la gâchette facile et de son frère au comportement bizarre, dont personne ne veut, et vu que c’est le lonesome cow-boy qui a coffré leur grand frère qui tentait de se faire la malle avec Jolly Jumper et que les parents sont aux abonnés absents, il n’a plus qu'à essayer de retrouver les géniteurs.



 

Ces derniers se sont acoquinés avec une bande de bandits pour braquer un magot et ont disparus de la carte, évidemment les anciens associés veulent remettre les pognes sur les dollars; ajoutez à tout ça une paire de sheriffs peu consciencieux, des citoyens de mauvaise foi et un chef indien philosophe et vous obtenez un hommage au héros de Morris  et Goscinny signé par une des pointures de la BD indé franco-belge qui, de son propre aveu, est un lecteur de la première heure de l’homme qui tire plus vite que son ombre.



 

S’il n’a pas pu inclure les Dalton ou Rantanplan, Blutch respecte le cahier des charges des aventures classiques de Lucky Luke - narration, codes couleurs, paysages...- tout en y injectant une bonne dose de son humour si particulier.

 


 

Je ne sais pas ce qu’en penseront les fans hardcore de la série d’origine, ceux qui ont probablement voué aux hégémonies les deux albums -pourtant très réussis- de Mathieu Bonhomme par exemple, mais - et même si j’ai plus ri avec le Jolly Jumper n répond plus de Bouzard- il faut reconnaître à Blutch d’avoir su faire honneur à son héros d’enfance sans en trahir l’esprit, un peu comme il l’avait fait avec Tiff et Tondu il y a une paire d’années.







 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : THE BROTHERS SISTERS 



 

C'est de qui ? A. Desplat



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

 

Ca donne Quoi ? Mais quelle bonne surprise que ce score signé Alexandre Desplat!

 

En accord, pour ne pas dire en pleine complicité, avec son réal Jacques Audiard, le compositeur écrit une partition originale et déroutante, où les emprunts aux codes de la musique de western - violon, accordéon,...- sont certes éparses mais font mouche,  bien imbriqués dans des phrasés jazzys, des rythmiques inhabituelles et autres thèmes aux motifs répétitifs qui ne sont pas sans faire penser à Phillip Glass (mais un Glass fun vous voyez?).



 

Le film du réal français est atypique à souhait, loin des figures tutélaires qu'elles soient américaines ou transalpines, et sa musique est à son image.

Alors évidemment toutes les pistes ne conviennent pas à la lecture de ce Lucky Luke décalé mais les plus enjouées sont de fort bon aloi.






 

---------------


 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags