11 novembre 2017 6 11 /11 /novembre /2017 08:39

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

C'est quoi : 13 DEVIL STREET 1940

 

 

C'est de qui ? B. Vieillard

 

 

La Couv':

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

Déjà croisé sur B.O BD? Oui, sur le précédent.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Filidalo

 

 

 

Une planche:

 

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

Ca donne Quoi ? Après l’époque de Jack L’Eventreur, c’est pendant la Seconde Guerre Mondiale, alors que Londres subit le Blitz nazi, que l’on se retrouve au Devil Street Hôtel, au 13 de la rue du même nom, où vont se tramer de biens curieux évènements, de l’Appel de De Gaulle à la tentative de résurrection du Roi Arthur en passant par la recherche d’un trésor par des agents secrets voire des métamorphoses surprenantes !

 

Benoit Vieillard reprend la formule hautement conceptuelle gagnante du tome précédent en proposant une sorte de décor unique (encore que sur ce tome il « triche » un peu puisque l’on peut découvrir la cave et le toit de l’immeuble^^) en instantanés.

 

Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de lire le tome 1, rappelons que le livre se présents sous la forme de doubles pages représentant l’Hôtel du 13 Devil Street ; la narration en est bien entendu complètement chamboulée puisque tout se passe en simultané, comme dans une pièce de théâtre qui aurait plusieurs scènes en même temps.

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

 

Le procédé est vertigineux, surtout qu’il s’étale sur plus de 320 pages et l’auteur nous réserve quelques surprises graphiques qui valent leur pesant de cacahuètes !

 

Coté Guests-stars on croise entre autre Le Général De Gaulle et Winston Churchill, Alan Turing, des sosies de Marlène Dietrich, de Einstein, voire même un dragon ou encore  l’écrivain H. G Wells dont l’œuvre est ici mise à (bon) profit puisque les références s’y rapportant sont légion (de L’Île du Dr Moreau à l’Homme Invisible en passant par la Machine à Explorer le Temps).

 

Bref, encore un joli coup de force fort drôle de la part de Benoit Vieillard, esthète inspiré du médium s’il en est !

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? ARABESQUE

 

 

C'est de Qui ?  H. Mancini

 

 

La couv' 

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

Déjà entendu chez nous? Oui il y a encore peu d’ailleurs.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Espionnage et comédie font bon ménage, j’en veux pour preuve ne serait-ce que la pléthore de parodies bondiennes qui ont fleuries depuis que la franchise existe.

Dans Arabesque Gregory Peck joue un prof dont le quotidien peinard va être bouleversé par la traduction d’un texte ancien qui va lui mettre pas mal d’embrouilles sur le dos, à commencer par la charmante Sophia Loren.

 

Tout ici, du Londres   de la fin des années 60 à la musique luxueuse de Mancini, concourt à la réussite du film.

Le compositeur, s’il singe le thème de 007 de John Barry dans son générique, se penche ensuite vers quelque chose de plus raffiné ; des mélodies colorées qui penchent vers la comédie romantique (de l’époque n’est ce pas) côtoient des pistes plus axées sur le suspense avec notamment des effets d’échos sur les instruments à vents fort réussis.

 

Un mélange, donc, d’humour et de thriller original et rafraichissant, qui va comme un gant de velours à ce nouvel exercice de style signé Benoit Vieillard.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 13:58

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : 21ST CENTURY TANK GIRL

 

 

C'est de qui ? Hewlett, Martin & divers.

 

 

La Couv':

 

Une fille du 21° Siècle!  /  21st Century Tank Girl  Vs.  Hired Gun

 

Déjà croisés sur B.O BD? Certains oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

 

Une planche:

 

 

Une fille du 21° Siècle!  /  21st Century Tank Girl  Vs.  Hired Gun

 

 

 

Ca donne Quoi ? L’héroïne punkette mythique de Jamie Hewlett et Alan Martin qui a fait les beaux jours du comics indé (mais pas que) dans les années 90, revient dans ce recueil aussi déjanté que possible, à l’image de son personnage principal.

 

Sous la houlette de son scénariste, et le crayons d’une poignée d’artistes aux styles forts différents dont la constante est le décalage délirant, on retrouve Rebecca, son boyfriend kangourou, sa GO Jet girl et le reste de la troupe dans le char d’assaut parcourant l’Australie pour 7 histoires courtes pleines d’humour trash, de courses poursuites, de racolage assumé et autres bastons.

 

L’ensemble est agrémenté d’illustrations, de fausses pubs délirantes, d’infos sur les personnages de la série… un hommage fun à la hauteur de Tank Girl.

 

Une fille du 21° Siècle!  /  21st Century Tank Girl  Vs.  Hired Gun

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? HIRED GUNS

 

 

C'est de Qui ?  The Crystal Method

 

 

La couv' 

 

Une fille du 21° Siècle!  /  21st Century Tank Girl  Vs.  Hired Gun

 

 

Déjà entendu chez nous? Je crois oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Durant les années 90, alors que j’étais encore un fan absolu de musique (pas que ce ne soit plus le cas aujourd’hui mais j’ai définitivement lâché l’ « actualité » de tout ce qui est musique populaire, du rock au rap en passant par l’électro), avide de tout ce qui sortait ou presque, j’avais découvert le duo derrière The Crystal Method, Ken Jordan and Scott Kirkland via leur participations à des B.O de choses aussi éclectiques que Spawn, Lost inSpace ou encore le troisième volet de The Crow.

Pas des chefs d’œuvre, je vous l’accorde volontiers, mais des films aux B.O qui mélangeaient les genres, du Big Beat au métal en passant par le score tradi, avec réussite.

 

C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé le combo pour la musique de ce docu sur les mercenaires du monde de la musique, ces musicos de l’ombre qui ont accompagné des légendes et racontent des anecdotes sur leurs expériences.

 

Le cocktail à base de grosses rythmiques, de guitares saturées et autres arrangements électro, mais pas que puisque le film aborde aussi des side-men de Rhianna, Kathy Perry ou Michael Jackson, permettant aux Crystal Method de mettre de l’eau dans leur vin et de proposer de belles pistes plus atmosphériques.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 14:42

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : TRAQUEMAGE 2

 

 

C'est de qui ? Lupano & Relom

 

 

La Couv':

 

Fantasy bien affinée (commence par soi même)  /  Traquemage 2  Vs.  The White Warrior

 

Déjà lus sur le site? Oui, ensemble.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

 

Une planche:

 

 

Fantasy bien affinée (commence par soi même)  /  Traquemage 2  Vs.  The White Warrior

 

 

Ca donne Quoi ? Tombant de Charybde en Scylla, notre fromager sans peurs et sans reproches s’est à peine débarrassé de la fée pocharde qu’il tombe sur un aimant à emmerdements taille XXl en la personne de Merdin l’Enchianteur (sic !).

Arrivé tant bien que mal là où crèchent les sirènes, Pistolin va découvrir que ces dernières ont été décimées (et à moitié bouffées, leur autre moitié anime le cabaret de la ville !) par Kobéron –l’une des cibles de notre anti-héros- et il va devoir trouver une autre solution pour récupérer l’épée du Traquemage !

 

Si le premier tome de Traquemage m’avait un peu décontenancé, à la relecture, suivie de celle de ce nouveau volet, je dois dire que j’ai bien plus apprécié la série (so far).

Le bon gros délire de Lupano en roue libre, que ce soit dans les jeux de mots (un brin faciles), les détournements des images d’Epinal de la Fantasy, où les références graphiques…larges (un clin d’œil au défunt chanteur de Motorhead par exemple).

 

Traquemage se place sans problèmes dans la catégorie parodies réussies du genre de par son scénario décalé au possible et son dessin caricaturesques à souhait (on sent bien l’école Fluide Glacial dans le trait de Relom).

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ?  THE WHITE WARRIOR

 

 

C'est de Qui ?  R. Nicolosi

 

 

La couv' 

 

 

Fantasy bien affinée (commence par soi même)  /  Traquemage 2  Vs.  The White Warrior

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Je crois que vous n’imaginez même pas la palanquée de péplums et affiliés plus surréalistes les uns que les autres qui ont pu voir le jour durant la grande période des acteurs en jupettes aux bras musclés en Italie durant les décennies 50 et 60.

 

L’un des acteurs les plus occupés de cette période, Steve Reeves, n’a cependant pas joué que des erzats de Spartacus ; on le retrouve ici dans le rôle d’un chef Tchéchène qui s’opposa aux forces d’invasion de Nicolas 1° , tzar de Russie de l’époque.

Roberto Nicolosi, s’il est un multi-instrumentiste émérite et un joueur de jazz chevronné, n’a pas énormément brillé dans une carrière cinématographique pourtant chargée…de films de séries B voire Z.

 

Ici il ressert des formules ui ont fait leurs preuves sur une foultitude d’autres films, à grands coups de cuivres claironnant et autres mélodies aux cordes romantico-héroïques.

 

Néanmoins, époque et ambiance obligent, force est de reconnaître que ces B.O surannées sonnent aujourd’hui très fun, et c’était justement l’effet recherché sur notre lecture du jour !

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost 0
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 17:03

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : UN FAUX LIVRE

 

 

C'est de qui ? Un Faux Graphiste

 

 

La Couv':

 

Fausse Blonde!  /  Un Faux Livre  Vs.  Le Retour du Grand Blond

 

 

Déjà croisé sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

 

Une planche:

 

 

Fausse Blonde!  /  Un Faux Livre  Vs.  Le Retour du Grand Blond

 

 

Ca donne Quoi ? Après s’être fait les dents pendant un an sur des parodies (excellentes au demeurant !) d’extraits de Tintin, suivis par des dizaines de milliers de lecteurs (si, si !), et s’être, évidement, attiré les foudres de Moulinsart au passage, Un Faux Graphiste, artiste belge (et caustique) d’une vingtaine de piges, s’est rabattu sur des images plus anciennes et – très probablement-libres de droit, à la manière d’un Stéphane Trapier (à la différence que ce dernier redessine les images qu’il veut utiliser).

 

Le résultat n’en n’est pas moins drôle, loin de là. Qu’il s’amuse à faire parler des personnages de comics des années 30 comme des jeunes de quartier ou qu’il parodie des pubs ou gravures vieilles comme Hérode de façon aussi décalée qu’osée, notre terroriste de l’humour fait souvent mouche, et l’on se prend à avoir des fous rires nerveux sur certaines répliques délirantes.

 

 

 

 

Fausse Blonde!  /  Un Faux Livre  Vs.  Le Retour du Grand Blond

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LE RETOUR DU GRAND BLOND

 

 

C'est de Qui ?  V. Cosma

 

 

La couv' 

 

Fausse Blonde!  /  Un Faux Livre  Vs.  Le Retour du Grand Blond

 

Déjà entendu chez nous? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Qu’il s’amuse à singer, à grand renfort d’instruments typiques d’Europe de l’Est le thème de James Bond en le mariant à celui du premier volet du Grand Blond, ou qu’il parte dans des airs de samba et autres bossas endiablées, Vladimir Cosma s’est fait visiblement plaisir pour mettre en musique l’un des plus gros succès au box office de Pierre Richard.

 

Si forcément un peu moins inspiré que le précédent, ce Retour du Grand Blond, coté B.O, joue la carte de l’easy-listening varié, usant et abusant de mélanges aussi improbables que gagnant, la guitare jazzy se mariant à la flute de pan, les percussions traditionnelles dynamitant les sifflets brésiliens.

 

Coté décalage et fun on a clairement un duo gagnant avec notre association du jour

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 13:04

 

 

Un classique de retour chez B.O BD, le cycle western pour le week-end :

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : MARSHALL BASS. MEURTRES EN FAMILLE

 

 

C'est de qui ? Macan, Kordey & Vitkovic

 

 

La Couv':

 

Panorama du Western / Marshal Bass 2  Vs.  Sierra Torride

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ne serait-ce que sur le tome 1.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

 

Une planche:

 

 

Panorama du Western / Marshal Bass 2  Vs.  Sierra Torride

 

 

Ca donne Quoi ? Notre marshall hors du commun traque un assassin de femmes enceintes, malheureusement ce dernier a eu la mauvaise idée (quoique) de s’arrêter chez une famille hollandaise pas très catholique dont la principale activité est de tuer les visiteurs pour revendre leurs effets. Entre échanges approximatifs de coups de feu, lynchage, course poursuite (pieds-nus !), inceste et autres violences sexuelles, River Bass va vivre une aventure des lus surréalistes !

 

Ce second tome réjouissant de Marshall Bass mélange avec bonheur l’excès du Bouncer de Jodo à l’humour noir décalé du film Vorace, le tout fort bien emballé par le dessin de Kordey qui, comme le whisky, se bonifie avec l’âge. Comme aime à le rappeler Gen, le travail du coloriste est notable également, Vitkovic fait en effet honneur au coup de crayon du dessinateur.

 

Au rayon des bémols on regrettera la présence de moins de ces doubles pages qui impressionnaient dans le volume précédent et l’expédition un brin rapide de certains passages du scénar (le déménagement de la famille de tordus, le coup de foudre éphémère de Bass) mais rien qui ne vienne entacher le plaisir de cette lecture !

 

 

 

 

LA MUSIQUE :

 

 

 

 

 

C'est quoi : SIERRA TORRIDE

 

 

C'est de qui ? E. Morricone

 

 

La Couv':

 

Panorama du Western / Marshal Bass 2  Vs.  Sierra Torride

 

Déjà entendu chez nous? A bien des reprises.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après une année 69 plus chargée qu’érotique pour le maestro hyperactif, voici que Morricone attaque la nouvelle décennie avec l’un de ses scores les plus marquants à mon sens car c’est probablement celui qui conjugue le plus son sens de la mélodie imparable, qui a fait son succès sur la Trilogie des Dollars notamment, et cette passion pour l’expérimentation qu’il consacrait d’habitude aux séries B italiennes obscures mais qu’il n’hésites pas à appliquer ici sur une grosse production américaine.

 

Si nous avons donc des passages obligés à la guitare solo et à la trompette aux accents hispanisants très mélancoliques, renforcés par quelques chœurs féminins éthérés, le leitmotiv le plus marquant de Sierra Torride est bien sur ce braiement de la mule rendu par les instruments, aussi fun que rythmique (l’ensemble de la B.O l’est d’ailleurs beaucoup plus que ce que le compositeur a pu produire avant).

 

Avec ses crescendos successifs fort bien amenés, et son alternance entre gravité (relative) et délire musical, Two Mules for Sister Sarah est sans conteste un choix judicieux et amusant pour cette seconde aventure de notre héros atypique s’il en est !

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags