26 janvier 2023 4 26 /01 /janvier /2023 08:29




 

LA BD:





 

C'est quoi ? CONSTANTIN DE CHAMBERLY



 

C'est de qui ? Karibou et De Viviers



 

La Couv':

 



 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Non.



 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Après une enfance loin des activités favorites de ses camarades, à base de pillage et de violence, Constantin, barbare par sa mère et philosophe par son père, s’envole du nid familial pour aller découvrir le monde sanguinaire dans lequel il a eu le malheur de naître.

 

Il fait la connaissance d’Alia, une jeune aventurière qui cherche la fortune et la gloire et qui, trompée par l’aspect brutal de Constantin, va se mettre en tête que c’est grâce à lui qu’elle va vivre de trépidantes aventures.




 

Comme le reste des albums de la collection Pataquès,  Constantin de Chamberly est une parodie qui mélange joyeusement les genres et qui, sous ses airs de déconne décalée, pointe du doigt la dichotomie de notre monde actuel et de sa démocratie souvent mise à mal.

 


 

Si certains trouveront le trait un peu lâché et les décors parfois vides, le tout avec des couleurs pastels très jeunesse, on gardera à l’esprit que la forme est au service du fond et l’on se prend souvent à sourire des réflexions et autres situations saugrenues que l’on rencontre dans l’album, souvent créé par les caractères opposés de ses deux protagonistes principaux.






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :BLAZING DRAGONS



 

C'est de qui ? A. Bathia



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.



 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si comme moi vous êtes amateur de l’esprit déjanté des Monty Python, et tout particulièrement de leur version très « personnelle » de la Quête du Graal, vous vous devez de jeter un œil à cette série animée qui revisite peu ou prou la même histoire, les chevaliers étant remplacés par…des dragons.



 

Bon, quand je dis “jeter un oeil” je suis optimiste vu que c’est un jeu sorti à l’époque pour Playstation 1 donc qui doit être quasi introuvable aujourd’hui (et puis, qui a encore une PS1) à l’époque où les consoles ne coûtaient pas encore un rein et où les jeux si pas aussi chiadés graphiquement –quoique- étaient autrement plus prenants et originaux.



 

Il était dérivé du dessin animé a été développé avec plus ou moins la même équipe artistique reprenant ses ingrédients avec bonheur. 

La B.O du jeu toute en bonhomie médiévale déconnante est tout bonnement excellente et, quoique surannée 20 ans plus tard, reste agréable à écouter, surtout sur de la fantasy multi-genre comme ce Constantin.





 

---------------

 

Repost0
bobd - dans Humour Fantasy Delcourt
30 octobre 2022 7 30 /10 /octobre /2022 16:00

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LES 5 TERRES. 9. TON RIRE INTERIEUR.

 

 

C'est de qui ? Lewelyn & Lereculey

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Déjà croisés sur le site? Yep.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après le terrible coup porté par le clan du Coucal à celui du Sistre, les membres de ce dernier rendent un dernier hommage à l’Oncle Den, dont le cadavre a été décapité par ses ennemis, tout en ruminant une vengeance à la hauteur de l ‘affront et de enjeux à venir.

 

De son coté, Shin, le commissaire tenace fait front devant sa hiérarchie pour mener à bien son enquête sur la mort d’une soldate tandis que la Thori, la cuisinière qui a repris le chemin des combats à mains nues afin de récolter la somme pour soigner son enfant, retrouve une seconde jeunesse.

 

Pendant ce temps nos deux apprentis aventurières perdues dans la jungle font la rencontre de Kauri, le singe aspirant à autre chose qu’à sa condition et voit là une occasion de découvrir d’autres horizons.

 

On le voit avec ce troisième volet du second cycle des 5 Terres, le trio de scénaristes maîtrise à merveille son histoire aux multiples fils conducteurs qui se déroulent sans nœuds, dans une narration dont la fluidité n’a d’égale que l’efficacité.

 

Loin des clichés du genre, la saga continue d'étonner le lecteur en le tenant en haleine, avide de savoir comment tout ceci va se rejoindre.

 

 

L’ensemble est évidement toujours porté par le dessin aux détails fourmillants d’un Lereculey qui tient sans faillir son rythme stakhanoviste avec une qualité de trait qui en impose vu les délais de parution.

 

 

Les 5 Terres est, on ne se lassera pas de le répéter, tout autant une réussite du fond et de la forme mais aussi un exemple à suivre dans le 9° Art franco-belge.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :HOUSE OF THE DRAGON

 

 

C'est de qui ? R. Djawadi

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

Ca donne Quoi ? Comme pour les 5 Terres, chez HBO on ne change pas une équipe qui gagne. Ainsi revoilà Ramin Djawadi aux pupitres du prequel de GOT, House of the Dragon qui, après des débuts peut être un peu mitigés s’est vite imposée comme digne de la série mère.

 

Coté B.O Djawadi inquiète en ouverture de galette, faisant preuve d’un peu de paresse, et ce dés le générique puisqu’il a gardé l’iconique thème d’ouverture de GOT et recycle ensuite un autre des thèmes de la série.

 

Cependant rapidement la musique se fait sensiblement différente avec, d’un coté des parties très dans les graves, avec des basses et rythmiques menaçantes voire brutales, et de l’autre des titres plus épiques aux cordes virulentes parfois appuyées par des chœurs hauts perchés.

 

Le tout est une réussite, en tout cas d’un point de vue accompagnement des images et, le cas échéant, de ce nouvel album des 5 Terres avec lequel, une fois encore, elle partage nombre de thématiques.

 

 

 

 

 

 

---------------

Repost0
21 octobre 2022 5 21 /10 /octobre /2022 07:43

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? FURIEUSE

 

 

C'est de qui ? G. Monde & M. Burniat

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les deux.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un Moyen Age hasardeux, le Roi Arthur n’est pas le fringuant souverain que décrit la légende mais une épave avachie sur son trône, l’ombre de lui-même qui semble comme dépossédé de toute volonté sinon de son âme.

 

Son épée magique douée de la parole (entre autres choses), qui est plutôt ici un fleuret d’ailleurs, se languit des batailles épiques contre les démons et réussit à convaincre Ysabelle, cadette du roi, qui voit d’un fort mauvais œil le vieux noble libidineux qu’on veut lui imposer comme mari, de fuir ensemble le royaume.

 

Acculée, cette dernière accepte mais va vite se rendre compte que d’une part le pays et ses habitants sont bien moins agréables que ce qu’elle imaginait et d’autre part que l’épée n’est pas aussi amicale qu’elle semblait !

Pour couronner le tout le noble bafoué part en chasse de sa promise accompagné par son serviteur, grande brute hébétée.

 

 

 Furieuse s’inscrit dans la lignée des BD médiévales-féministes sorties ces dernières années mais a la bonne idée de ne pas chercher à montrer son héroïne sous son meilleur jour.

 

Victime d’une société uber-patriarcale, soumise à la tentation de la revanche dévastatrice Ysabelle va passer du coté obscur pour la plus grande satisfaction du lecteur de cette épopée fantasy menée à un rythme effrénée, pleine de violence et d’action avec une touche d’humour noir en prime.

 

 

Les graphismes haut en couleur de Mathieu Burniat, à mi-chemin ici entre manga et bd jeunesse cartoony, appuient encore un décalage bienvenu avec le genre et le propos pour un résultat étonnant.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :KULL LE CONQUERANT

 

 

C'est de qui ? Joel Goldsmith

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD?  A de rares occasions oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? N’y allons pas par 4 chemins, Joel est loin d’atteindre le niveau de papa Jerry quand il s’agit de mettre en musique un film de fantasy aventures (et probablement un film tout court).

 

Ce Kull le Conquérant en est une preuve assez flagrante, avec son lot de plagiat du Conan de Poledouris (déjà douloureusement pompé sur Prokoviev) qui va de l’utilisation de cœurs graves éructant en latin (enfin on dirait) à ses percussions tapageuses, en passant par des envolées de cuivres pseudo-épiques.

Comble du goût douteux, sorti d’un thème correct, Goldsmith envoie un peu de guitare rock métal de ci de là pour un résultat assez désastreux mais heureusement parcimonieux.

 

 

Toujours est-il qu’avec le quasi pastiche bien dark du duo Burniat/Monde cette musique de genre qui n’hésites pas flirter avec le ridicule, rend la lecture quasi surréaliste, et c’est une expérience à tester, si, si !

 

 

 

 

 

 

---------------

Repost0
6 octobre 2022 4 06 /10 /octobre /2022 19:43

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? TENEBREUSE TOME 2.

 

 

C'est de qui ? Hubert et Mallié

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble sur le tome 1.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Nous retrouvons Islen et Arzhur, en fuite du château du roi pour se réfugier dans le royaume du guerrier déchu.

Mais bien vite Islen va réaliser que son compagnon est tout autant un paria qu’elle et apprendre ce qui lui a valu sa détestable réputation et son sort de rejeté.

 

Pendant ce temps les trois harpies sèment la discorde entre les protagonistes en jouant sur tous les tableaux guidant tout ce petit monde vers un affrontement inéluctable.

 

 

Hubert utilise avec science les rouages du conte traditionnel pour conclure son histoire tragique, à l’image de son titre, pleine de faux semblants et de trahisons et aborder des thématiques comme l’acceptation de la différence, le poids de ses actes et la volonté de changer et de se racheter,…voire même le véganisme !

 

 

Mallié, dans la lignée de la réussite graphique du premier volet, confirme qu’il est aussi à l’aise pour dessiner des personnages aux visages expressifs, des paysages bucoliques enchanteurs ou encore des scènes de batailles sauvages.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LE CHASSEUR ET LA REINE DES GLACES

 

 

C'est de qui ? J. N. Howard

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Le Blanche Neige sorti 4 ans plus tôt avec Kristen « Twilight » Stewart dans le rôle-titre (qui aura eu le flair de refuser de rempiler par contre) n’était déjà pas fameux et ce n’est rien de dire que le scénario ou la réalisation de cette suite mercantile ne font qu’enfoncer le clou de la médiocrité dont Hollywood fait preuve depuis quelques décennies déjà.

 

James Newton Howard est par contre toujours là lui, coté B.O. et, s’il avait produit quelques pistes très recommandables dans le précédent, jouant des thématiques avec intelligence et inspiration, il nous ressort ici des mélodies attendues au ton fantasy/surnaturel à base d’envolées de cordes et autres voix à la Elfman  de ci de là.

 

Un peu plus réussis sont les passages où la menace se fait sourde et subtile, avec des changements de registres bienvenus, le reste de la B.O, oscille entre l’épique pompier à base de percussions et effets efficaces mais lambda, et romance sirupeuse sent le produit formaté mais bien foutu.

 

Une B.O de genre sans vraies surprises qui va cependant bien à cette suite et fin fort …ténébreuse signée Hubert et Mallié.

 

 

 

 

 

---------------

 

Repost0
23 septembre 2022 5 23 /09 /septembre /2022 08:14

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? HAWKMOON

 

 

C'est de qui ? Le Gris, Dellac et Poli

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, tous.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un lointain et incertain futur notre monde est retourné à une sorte de Moyen Age technologique où les pays, dorénavant morcelés, s’affrontent pour la suprématie, le Ténébreux Empire en tête.

 

Au sein de ce chaos le seigneur de la cité fortifiée Koln, Dorian Hawkmoon, finit par céder, et voit son père froidement exécuté par Méliadus, un seigneur Granbreton qui va l’enfermer et lui faire incruster dans le front une pierre maudite qui permet à son ennemi de voir tout ce que voit Hawkmoon et l’oblige à obéir.

 

 

Après la réussite de l’adaptation de la saga d’Elric de Melnibonnée, c’est  une autre saga du cycle du Champion Eternel de Michael Moorcock que nous propose Glénat : Hawkmoon.

 

A mon sens moins facile d’accès qu’Elric, Hawkmoon n’en n’est pas moins dotée d’un background géopolitique riche, d’un casting haut en couleur et d’une grande richesse d’action et d’intrigue.

 

C’est à cet aspect que Legris, Poli et Dellac se sont principalement attachés, livrant un premier tome plein de bruit et de fureur, qui, graphiquement comme narrativement, s’inscrit dans la lignée de récits de fantasy (et ses dérivés) qui ont fleuri en BD franco-belge ces dernières années (dont certains dus aux  auteurs ici présents : Les Ages Perdus, Serpent Dieu, et autres séries à succès chez Delcourt, Glénat ou encore Soleil).

 

 

On peut saluer l’ambition de l’entreprise et espérer que la série connaîtra le succès de celle sur Elric même si elle se révèlera probablement plus exigeante pour les lecteurs.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LE SANG DES TEMPLIERS

 

 

C'est de qui ? L. Bafle

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Il est assez rare d'entendre quelque chose d'un peu original en score de Fantasy (ou assimilé) et Balfe s'en sort pas mal ici.

 

Délaissant les relents métalliques qu'affectionnent certains de ses pairs comme Tyler Bates ou Hans Zimmer, il pioche à loisir dans le registre médiéval comme oriental, à l'instar des errances des templiers du film.

 

 

Appuyées par un coeur et un soliste puissant, les compositions font preuve de variété et de richesse, ménageant leurs effets sur des montées en puissance épiques.

Sur ce premier volet d’Hawkmoon ce score fait mouche, mettant l’emphase sur la tragédie et l'action à merveille.

 

 

 

 

---------------

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags