16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 07:37

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LA GRANDE OURSE

 

 

C'est de qui ? E. Bordier & Sanoe

 

 

La Couv':

 

L'étoile tombée du ciel  /  La Grande Ourse  Vs.  Le Chateau dans le ciel

 

Déjà lues chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

 

Une planche:

 

 

L'étoile tombée du ciel  /  La Grande Ourse  Vs.  Le Chateau dans le ciel

 

 

Ca donne Quoi ? Je dois vous avouer que je n’étais pas forcément emballé par le pitch de départ de La Grande Ourse mais le trait de Sanoe et, surtout, le fait que l’album soit dans la collection Métamorphose de Barbara Canepa et Clotilde Vu, qui ne m’a jamais déçu voire même qui m’a souvent enchanté, ont eu raison de mes réticences.

 

On y suit une jeune fille qui, comme le héros de 6° Sens, voit des gens morts, sauf qu’elle a pas la chance d’avoir Bruce Willis pour lui filer un coup de main. Remarquez, elle c’est carrément une étoile, une de celles qui compose la Grande Ourse, la constellation préférée de notre héroïne, qui descend sur terre pour la secouer un peu vu qu’elle est en train de sombrer subrepticement (fallait le placer celui là !) dans une langueur irréversible.

 

A force de madeleines de Proust et autres interventions fantasmées de créatures fantastiques, l’astre parvient à pénétrer la mélancolie de sa protégée.

 

Un univers à la croisée des genres, que ce soit au scénar comme au trait où l’influence du manga est évidente et qui parlera probablement bien plus à un public ado, voire ado féminin (j’hésite à le faire lire à ma fille de 8 ans, pas sur qu’elle capte tout comme il faut) qu’à moi.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? LE CHATEAU DANS LE CIEL

 

 

C'est de Qui ?  Joe Hisaishi

 

 

La couv' 

 

L'étoile tombée du ciel  /  La Grande Ourse  Vs.  Le Chateau dans le ciel

 

Déjà croisé dans le coin? Probable

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? La musique du premier long métrage des mythiques studios Ghibli est peut être la plus passe partout de son compositeur dans le genre, dans le sens qu’elle possède beaucoup de passages obligés et variations attendues, caractéristiques de l’animation, qui pourraient presque la faire passer parfois pour une B.O de dessin animé occidental (il faut préciser que la version écoutée ici, la plus courante, est celle de la version américaine du film, pour lequel Disney, distributeur US, a demandé à Hisaishi de rajouter du matériel).

 

Ici foin des rythmiques et sonorités si particulières qui ont fait le charme et l’originalité d’un Princess Mononoke ou d’un Nausicca. Hisaishi développe plutôt des thématiques à la forte portée émotionnelle qui évoluent via des cordes de plus en plus présentes avant de se conclure plus sereinement via un piano soliste délicat.

 

Les arrangements sont très propres, un rien calibrés, et le grand spectacle comme la tendresse sont au rendez-vous, ce qui colle plutôt pas mal à l’univers de La Grande Ourse.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost 0
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 11:38

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : ELFES TOME 17

 

 

C'est de qui ? Jarry (scénario) – Maconi (dessin) – Righi (couleurs)

 

 

La Couv':

 

Maîtriser la bête sauvage qui est en toi / Elfes 17 vs Wolf

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui pour Jarry

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche

 

Maîtriser la bête sauvage qui est en toi / Elfes 17 vs Wolf

 

 

Ca donne Quoi ? Que s'est-il passé pour que les parents du jeune elfe sylvain Ilaw le confient à son oncle, un elfe bleu nommé Astaran?

Lui qui avait grandi dans la forêt se retrouve sur un bateau où il n'est pas vraiment bien accueilli par l'équipage composé de pirates. La haine va lui permettre de survivre dans ce milieu difficile où son oncle lui apprend les rudiments pour être marin et à se battre pour survivre à tout prix sans code d'honneur.

Un vieil herboriste elfe lui donne un flacon contenant de quoi contenir le "cavalier sombre" en lui. Il se retrouve au milieu de la guerre contre les goules et accueilli dans un clan sylvain… jusqu'à ce que sa vraie nature (qu'il ignore lui-même) soit révélée : il est un elfe noir!

Sa rencontre avec un vieil ermite nain, ancien exorciste, va lui permettre de choisir son destin… accepter d'être un elfe noir!

 

Jarry nous a réservé une drôle de surprise avec cet album : depuis les tomes précédents, nous étions persuadés que les elfes noirs se reconnaissaient à leur changement physique et nous découvrons qu'ils peuvent ne pas changer à l'extérieur mais seulement intérieurement… L'oncle d'Ilaw nous apprend aussi à relativiser avec la "pureté" elfe quelque soir sa couleur.

 

Maconi continue l'exploration du monde sylvain en retrouvant le personnage d'Ora, la reine sylvaine, dont l'action a été décisive contre Lah'Saa et ses goules. Ses personnages sont beaux (généralement les elfes) ou laids (pirates ou orcs) mais toujours expressifs. Ses paysages donnent envie de s'y promener : forêts ou ruines naines. La colorisation de Righi jouant sur les demi-teintes et les transparences renforce cet attrait.

 

La série dure un peu, mais elle sait se renouveler intelligemment… de quoi "prendre au lasso" le lecteur hésitant à ajouter un album de plus sur son étagère!!

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? WOLF

 

 

C'est de Qui ?   Ennio Morricone

 

 

La couv' 

 

Maîtriser la bête sauvage qui est en toi / Elfes 17 vs Wolf

 

Déjà entendu chez nous?  Oui;

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Encore Ennio Morricone allez-vous dire! Eh oui, mais il faut avouer que le monsieur a tellement écrit de musiques de films qu'il fait partie des incontournables. Sa musique n'a pas toujours accompagné des chefs d'œuvre du 7e art -et, paradoxalement c'est souvent sur les plus obscurs films qu'elle est le plus intéressante- mais elle est souvent efficace.

 

Sur ce remake un peu raté d'un classique du genre où Nicholson et Pfeiffer sont finalement assez peu convainqants, loin de leurs registres respectifs habituels, la part belle est donnée aux instruments à vent dans un registre soit strident, soit grave. Les cuivres jouent sur nos nerfs et les violons se font discrets, une fois n'est pas coutume chez le maestro.

 

Dans l'ensemble, l'ambiance est sombre et un rien pesante pour accompagner les errances du loup-garou. Comme du loup-garou à l'elfe noir, il n'y a qu'un pas, voilà de quoi accompagner l'album.

 

 

---------------

 

Une chronique de Gen

Repost 0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 07:06

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LA GESTE DES CHEVALIERS DRAGONS 24– LES NUITS D’HANIXANDRIE.

 

 

C'est de qui ? Ange (scénario) – Stéphane Collignon (dessin) – Stéphane Paitreau (couleurs)

 

 

La Couv':

 

La vengeance des bâtards  /  La geste des chevaliers dragons 24  Vs.  Kalidor

 

Déjà croisé sur le site? oui

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

 

La vengeance des bâtards  /  La geste des chevaliers dragons 24  Vs.  Kalidor

 

Ca donne Quoi ? Au Port d'Hanixandrie, Tarek Lorta trafique dans divers domaines sous protection d'Orka, ex-chevalier dragon de Marelles devenue mercenaire. Une attaque à leur hôtel se termine par la mort d'Orka. Tarek va chercher à découvrir qui veut sa mort. Pour être protégé, il achète au marché aux esclaves une écuyère chevalier dragon d'Ishtar, Sybile, avec de l'or volé. Elle se révèle d'une efficacité redoutable et permet à Tarek d'apprendre que celui qui veut sa mort est le prince de Lorta.

Tarek est sans doute un descendant d'un bâtard du grand-père du prince et Sybile sans doute une bâtarde de la famille de Cressay… De quoi les rapprocher. Ils profitent d'une fête au palais pour interroger le prince… mais cela ne se passe pas très bien. Les jeunes gens décident de s'attaquer à ce représentant d'une classe méprisant les pauvres par 2 côtés : Tarek lance contre sa fortune et ses affaires financières des attaques pirates, des détournements de caravanes ou convois (par corruption de fonctionnaires) et même l'explosion d'un de ses vaisseaux marchands; Sybile envoie un message à l'ordre d'Ishtar dont la matriarche vient réclamer réparation pour le meurtre d'Orka, grosse réparation en or et en terres, et pardon demandé nu dans la rue.

Orka est vengée, mais Sybile repart à Ishtar.

 

Pas de dragon dans ce dernier album, mais la découverte de 2 jeunes gens que nous retrouverons peut-être dans le futur… et la confirmation que le monde est toujours aussi pourri même un siècle après la séparation des 2 empires.

 

Stéphane Collignon s'est parfaitement fondu dans l'esthétique de la série que ce soit pour le visage couturée de cicatrices d'Orka ou pour les divers lieux visités. Rien que la couverture mérite le détour.

 

Ange continue de nous faire explorer son monde par petites touches et rappelle aux nouveaux lecteurs que toutes les recrues des ordres ne sont pas forcément volontaires!

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? KALIDOR

 

 

C'est de Qui   Ennio Morricone

 

 

La couv' 

 

La vengeance des bâtards  /  La geste des chevaliers dragons 24  Vs.  Kalidor

 

 

Déjà entendu chez nous?  oui.

 

 

 

On peut écouter? :

 

 

Ça donne Quoi ? Pour accompagner 2 guerrières aussi efficaces qu'Orka et Sybile, rien ne vaut une bonne vieille BO d'un film de fantasy mettant en scène une amazone lourdement armée.

 

Désolée, Fab, il y a quelques interventions de chœurs (répétant perpétuellement Sonja si j'ai bien compris) mais l'avance inexorable de la musique est un parfait écho à la descente aux enfers du prince de Lorta dans de grandes clameurs de trompettes claironnantes et de stridences de violons. Au milieu, une tonalité plus sombre reflète parfaitement son humiliation d'être nu dans la rue. Et la fin sur une touche mélancolique aux violons larmoyants est parfaite pour le départ de Sybile.

 

Ce n'est pas la musique de film d'Ennio Morricone que je préfère car ce n'est pas un film qui m'a laissé beaucoup de souvenirs…

 

 

--------------------------

 

Une Chronique de Gen

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 11:11

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LE PETIT REVE DE GEORGES FROG

 

 

C'est de qui ? Phicil

 

 

La Couv':

 

Swing Batracien  /  Le petit rêve de Georges Frog  Vs.  Money Jungle

 

 

Déja lu sur le site? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil.

 

 

 

Une planche:

 

 

Swing Batracien  /  Le petit rêve de Georges Frog  Vs.  Money Jungle

 

Ca donne Quoi ? Georges Rainette est un mordu de jazz, il décide même d’arrêter ses études de classique pour se consacrer à son piano et à la composition.

 

Il rencontre une jeune fille dont il tombe éperdument amoureux mais dont le père est réfractaire à leur union et embarque sa fille. Afin de surmonter son désespoir il va, grâce à une poignée de musicos mordus, monter un groupe et tenter de jouer, de percer.

 

Mais la vie d’artiste ça ne nourrit pas son homme et, quand il a l’occasion de retrouver son aimée au prix de sa liberté et de son intégrité, notre batracien saute le pas…

 

Mais on peut difficilement lutter contre sa nature n‘est ce pas !

 

Paru il y a une dizaine d’années chez les éditions Carabas (aujourd’hui devenues assez discrètes dans le monde de la BD), Le Petit Rêve de Georges Frog ets aujourd’hui  une réédition bienvenue dans la toujours surprenante collection Métamorphoses.

 

Si le scénario fait parfois un peu déjà-vu, les thématiques abordées sonnent très juste, le choix de l’anthropomorphisme se révèle payant (on pense parfois à Cité 14) et, surtout, la toile de fond  de l’album –le jazz- est fort bien traité et exploité.

 

Avec son graphisme cartoony aux couleurs old school, cette intégrale soignée est un plaisir de bédéphile mélomane !

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? MONEY JUNGLE

 

 

C'est de Qui ? Duke Ellington

 

 

La couv'

 

Swing Batracien  /  Le petit rêve de Georges Frog  Vs.  Money Jungle

 

 

 

Déjà croisé sur B.O BD? Probable.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Au sommet de sa carrière, après avoir enregistré avec certains des plus grands, Duke Ellington au début des 60’s s’intéresse à la musique de films.

 

En 59 il a écrit la B.O d’Anatomy of a Murder et, en 61 celles de Paris Blues et de la série Asphalt Jungle.

 

De là à avancer que Money Jungle, paru l’année suivante, est diablement cinématographique il y a un pas que les puristes n’aimeraient pas que je franchisse mais tout de même !

 

Entouré de rien moins que Mingus à la basse (et Roach à la batterie), l’album impressionne par les possibilités exploitées par un trio aussi réduit, probablement du au moins en partie par les différences de style de jeu des musicos.

 

Sur une heure de galette, (et encore seule la moitié des pistes écrites par Ellington furent retenues) les ambiances se suivent sans se ressembler allant de l’énergie communicative à la coolitude racée, et le panel présent est particulièrement agréable à écouter avec cette intégrale de Georges Frog.

 

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 08:40

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : STONEHENGE 2. VORTIMER

 

 

C'est de qui ? Corbeyran & Pinson

 

 

La Couv':

 

Suites Fantasy  /  Stonehenge. Vortimer  Vs.  Red Sonja

 

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui, sur le tome précédent

 

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Alors que l’alliance entre les peuples va être scellée par le mariage de la fille d’Hengist avec Vortigern, le Haut Roi, les fils de ce dernier ne voient pas cette union d’un très bon œil.

 

Le plus âgé d’entre eux, Vortimer, est même prêt à tout pour la saboter, quitte à faire passer le vol de documents conduisant à l’épée de Nuada (artefact censé permettre d’unifier les différentes nations britanniques) pour une trahison.

 

Ailleurs, Erin risque gros en allant chercher l’aide de Morrigan afin que Moridunon (Merlin) retrouve la mémoire ; et en effet la magicienne va demander un lourd prix à sa contribution.

 

 Si plus de deux ans se sont écoulés entre les deux tomes de Stonehenge (et une relecture du premier ne s’avère pas inutile afin de remettre les pièces de l’échiquier bien en place), l’attente aura valu la peine pour ceux qui avaient apprécié le premier.

 

L’intrigue signée Corbeyran fait la part belle aux machinations et autres trahisons tout en ménageant sa part de fantastique.

 

Aux pinceaux, Pinson confirme tout son talent via des cases travaillées fort belles, même si parfois le réalisme de certains visages peut les rendre un brin figés.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? RED SONJA

 

 

C'est de Qui ?  E. Morricone

 

 

La couv'

 

Suites Fantasy  /  Stonehenge. Vortimer  Vs.  Red Sonja

 

 

 

Déjà entendu chez nous? Fort souvent.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Comment, après le fiasco qu’a été Conan The Destroyer, les studios ont pu mettre en chantier un troisième long basé (vite fait hein !) sur l’univers de Robert Howard ? Peut être afin d’honorer le contrat d’Arnold, lié pour 3 films sur le personnage du Cimmérien (même s’il n’en n’est ici qu’un ersatz) ou pour lancer la carrière de la sculpturale –et fort mauvaise actrice- future (ex) madame Stalone ?

 

Toujours est-il que Basil Poledouris a réussi, on ne sait comment, a ne pas se faire embarquer sur ce naufrage annoncé. C’est le grand Ennio Morricone que l’on retrouve derrière le pupitre- peut être que le tournage romain a aidé à choisir le compositeur italien ? – et, en toute honnêteté, son score est sans soucis la seule chose récupérable de Red Sonja.

 

Si l’on retrouve les thématiques guerrières galopantes à base de cuivres, ainsi que les chœurs lyriques, la comparaison avec les B.O des Conan s’arrêtent là.

 

Morricone cède certes quelque peu à la surenchère (en même temps vu la nature même du projet qui pourrait l’en blâmer) et n’hésites pas à citer le Dies Irae version Karl Orff mais a au moins le mérite de ne pas pomper singer Prokoviev à tout va comme l’avait fait Poledouris.

 

Si, sur les images, la musique passe bien, quelques pistes sonnent un peu grandiloquentes, voire ridicules écoutées à part mais l’ensemble est de bonne tenue sur la lecture de cette suite de Stonehenge.

 

  

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags