28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 10:27

 

LA BD:





 

C'est quoi ? LE CHÂTEAU DES ANIMAUX. LA NUIT DES JUSTES.



 

C'est de qui ? Delep, Dorison.



 

La Couv':

 



 

C’est édité chez qui ? Casterman.

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui.



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après la mise à mort acharnée du chien N°1, les animaux de la ferme se sentent en position de force mais à trop vouloir combattre les monstres ne finit-on pas par leur ressembler?

C’est ce que Miss B essaie de faire comprendre à ses camarades de labeur, secondée par Azélar, le rat philosophe, qui prône la lutte non violente.



 

De son coté Silvio, dictateur ô combien rusé, nomme un nouveau numéro 1 parmi les chiens et, plutôt que de jouer la surenchère dans la violence, essaie de briser ses opposants à l’usure, en en faisant enfermer quelques-uns.



 

C’est compter sans l’intelligence et la force de caractère des meneurs de l’insurrection qui vont réussir à déjouer cette nouvelle oppression et même commencer à faire comprendre aux chiens qu’ils ne livrent peut être pas le bon combat.



 

 

Avant dernier tome de l’une des séries les plus abouties de ces dernières années, ce troisième volet du Château des Animaux fait monter tension et émotion d’encore un bon cran, puisant ses thèmes à la fois dans l’oeuvre dont elle s’inspire -la Ferme des Animaux d’Orwell (inspirée par le communisme en URSS)- mais également dans l’Histoire et ses (trop) nombreux exemples de lutte contre la tyrannie (comment ne pas voir, par exemple, dans les agissements des 2 parti(e)s en présence, les manoeuvres de Staline face à Trotsky et à ses opposants après la 2° Guerre Mondiale?).



 

Côté dessin c’est là aussi la crème de la crème comme dirait un personnage des Aristochats, et, évidemment, la référence n’est pas anodine tant les classiques de Disney ont influencé le trait de Delep, capable, d’un petit coup de crayon de faire passer n’importe quelle expression sur les faciès de ses protagonistes animaliers. 

 

Rarement la BD franco-belge aura accouché d'œuvres aussi accomplies sur le fond comme sur la forme, et c’est à saluer et faire savoir!






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :LE JUGE FAYARD DIT LE SHERIFF



 

C'est de qui ? P. Sarde



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

Ca donne Quoi ? Je vous entends déjà raler sur le fait que j’aille choisir une B.O en apparence aussi lointaine que cette partition de Sarde pour le tome 3 du Chateau…gens de peu de foi…ce serait bien mal connaître le coin de penser que les choses sont laissées au hasard.



 

En effet, si le sujet du film de Boisset est la corruption judiciaire et, par extension, de la société française (nous sommes en 1974, on voit que plus les choses changent plus elles restent les mêmes n’est ce pas, mais passons), sa musique est audacieusement avant-gardiste, avec des arrangements peu répandus à l’époque et l’utilisation d’instruments à vent et cordes qu’il fait sonner vaguement folkloriques.

 

Rythme et suspense sous jacent sont les maîtres mots  d’une majorité des pistes de cette musique qui n’a pas pris une ride, dépassant le cadre du film politique pour lequel elle a été écrite et évoquant à la fois la mélancolie et la tragédie, avec cependant une pointe d’espoir de ci de là…un peu comme l’histoire de nos héros à 4 pattes luttant contre la tyrannie du Château! 





 

---------------

 

Repost0
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 14:19

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LASTMAN 3 & 4

 

 

C'est de qui ? Balak, Sanlaville et Vivès

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur le reste de la série.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Trahie par Richard, Marianne a enfourché sa moto, pris son fils prodige sous le bras et exit la Vallée des Rois, elle compte bien récupérer la Coupe des Rois avec laquelle le beau brun s’est fait la malle.

 

Le changement de décor va faire tout drôle à nos deux héros ingénus vu que les voilà plongés dans les vicissitudes de Paxtown mégapole à la pointe du progrès où les ennuis ne vont pas tarder à leur tomber dessus.

 

Point commun d’ailleurs avec Richard qui retrouve de vieilles connaissances qui, ô surprise ont aussi des comptes à régler avec lui ! Milo Zotis, Tomie Katana, H, Diamonds et, last but not least, Cristo Canyon !

 

Le voilà obligé de participer à un tournoi de combat auquel Marianne et Adrian s’inscrivent également !

 

 

 

Outre donc un background fort différent des deux premiers tomes mais tout aussi bien exploité, ces volumes 3 et 4 de Lastman nous proposent toute une galerie de nouveaux personnages, et pas des moindres, alors que le scénario prend de l’ampleur et commence à dévoiler des pistes multiples.

 

 

Avec une saison 2 de l’anime qui devrait arriver bientôt (je ne saurais trop vous conseiller de visionner la saison 1 si ce n’est pas déjà fait afin d’avoir des infos sur les protagonistes qui apparaissent dans la série bd d’ailleurs) et cette réédition de l’un des meilleurs manga français (voire international, et ce n’est pas -que- moi qui le dit) gageons que Lastman va conquérir un nouveau public et que ce ne sera que mérité !

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :DES FRIANDISES POUR TA BOUCHE

 

 

C'est de qui ? DJ Mehdi

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Prodige des platines et producteur de talent, DJ Mehdi, après avoir collaboré avec le who’s who du rap français entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, s’associe avec le collectif Kourtrajmé pour réaliser cet album concept où le musicien pioche à droite à gauche dans ses influences multiples et variées.

 

Il accouche d’une galette quasi exclusivement instrumentale qu’accompagne un court métrage plus ou moins expérimental inspiré par les errances musicales de DJ Mehdi.

 

La variété et la richesse aussi bien musicale que rythmique de Des friandises pour ta bouche (ce titre !) font un contrepoint sonore décalé à ce changement d’ambiance de Lastman et ses nouvelles directions enthousiasmantes.

 

 

 

 

---------------

 

 

Repost0
20 avril 2022 3 20 /04 /avril /2022 08:51

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LE RITE

 

 

C'est de qui ? A. Bundgen

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un royaume de fantasy, les Kevarks, petit peuple de shamans pacifistes ont été décimés par leurs voisins en quête d’expansion, allié pour l’occasion a de redoutables centaures.

L’une de ces créatures, parti en chasse, va tomber sur un jeune religieux kevar, ayant échappé au génocide, est venu se poster dans une sorte de lévitation au milieu d’une rivière face au camp des envahisseurs.

 

Sous son aspect inoffensif, il cache un pouvoir capable de rendre œil pour œil (c’est le cas de le dire !) à tous ses ennemis.

 

Avec ce second album, dans un style graphique réaliste et détaillé, tout en noir et blanc, qui emprunte autant au manga (Nihai en tête) qu’à Moebius, Bündgen propose un scénario assez classique mais maitrisé d’une lutte des forts contre les faibles, opprimés sans raison si ce n’est le désir d’expansionnisme  galopant d’un leader cruel et totalitaire, ô combien visionnaire puisqu’il résonne avec l’actualité tragique en Ukraine.

 

Avec Le Rite, après un Ion Mud remarqué, Bündgen confirme so.n talent d’ auteur complet à suivre !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LIFE

 

 

C'est de qui ? J. Ekstrand

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Fréquent collaborateur de son compatriote le réalisateur suédois Daniel Epsinosa, Jon Ekstrand écrit la musique de ce 5°film en commun sur la découverte par un équipage d’astronaute d’une vie extraterrestre martienne prédatrice qui va échapper à leur contrôle (oui, on ne fait pas dans la folle originalité).

 

Avec un casting de « stars » connues au générique et des effets spéciaux à foison, le budget de Life, premier blockbuster d’Espinosa, permet à Erkstrand de mettre les petits plats dans les grands sans pour autant tomber dans le cliché SF horrifique hollywoodien.

 

Le thème principal, sur un mode atonal inattendu et d’autant plus efficace donne le ton en posant une atmosphère angoissante qui, si assez classique au début de la partition va rapidement se révéler fort anxiogène avec l’ajout d’éléments électroniques et percussifs souvent agressifs (on frôle souvent l’outrance d’un Hans Zimmer sans y tomber toutefois fort heureusement) .

 

Concordance des ambiances et des déroulés de scénarios avec ce glissement inexorable vers une apothéose d’action, les deux medias du jour se sont mariés avec réussite.

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 09:18

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LES SAUVAGES ANIMAUX

 

 

C'est de qui ? Desberg & De Moor

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour le scénariste.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Peter Grump a tout de l’ours, bon vivant mais bourru, jovial mais menaçant…pour tout dire Grump est même un ours véritabler !

Dans le Swinging London au milieu des humains, c’est un peu dur à vivre !

Voilà que notre ours tombe sur Jimmy un guitariste prodige dont le style et le talent pourraient révolutionner le rock, et qui, accessoirement, est…un loup !

 

Grump décide de le prendre sous son aile et en compagnie de Robert, John et Jon Paul, respectivement chanteur lion, batteur zèbre et bassiste puma, il crée les Sauvages Animaux, super groupe qui va marquer au fer rouge deux décennies de musique et littéralement inventer le hard rock et tout ses sous genres.

 

Les amateurs de rock auront bien entendu reconnu la destinée des Led Zepelin derrière ce pitch aussi réjouissant que décalé et qui, sous la plume de Desberg et le crayon de De Moor devient l’une des biographies rock les plus fun et touchantes que j’ai pu lire.

 

Inspiré des mémoires de Peter Grant, manager plus grand que nature des Led Zep, ce one shot au style graphique décalé bienvenu - une ligne claire qui emprunte aux codes de la BD d'humour et jeunesse- est d’une justesse touchante. Tou est là: les tounrées mondiales, les groupies, les excès en tout genre, le revers de la médaille avec les tensions au sein du groupe... On sent derrière chaque anecdote l’amour que Desberg porte au groupe de Page et Plant.

 

Led Zepelin est  à mes yeux un maître étalon de l’histoire du rock, moi qui les ai découvert vers 13 ans via les vieux vinyles de mon oncle (le III et sa pochette psyché qui tournait entre autre) et, pour avoir lu en son temps Hammer of the Gods, une bio extensive du groupe, j’ai retrouvé dans les Sauvages Animaux toute la folie et tout le barnum qui aura entouré le  groupe dans ces années 70, transition majeure du rock pop gentil des Beatles au punk hargneux des Pistols.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :MOTHERSHIP

 

 

C'est de qui ? Led Zepelin

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

Ca donne Quoi ? Compil parue au mitan des années 2000, Mothership a l’avantage d’avoir une sélection de morceaux réalisée par les Led Zep encore vivants (donc tous sauf John Bonham, parti boire sa vodka au paradis des batteurs), et l’inconvénient d’avoir - à mon goût- trop peu d’extraits du 3° album, plaque tournante de la discographie et du style de Led Zep.

 

C’est en effet à partir de celui-ci que font leurs entrées les influences orientales (Friends) , que les ballades sont plus travaillées (Tangerine), que le folk s’installe un peu plus (Ramble On) mais également qu’un son plus hargneux apparait (Immigrant Song).

 

 

Néanmoins Mothership et ses deux galettes est évidement un très bon éventail de la carrière du combo et permet, en 24 brulots musicaux, et en même temps que l’on découvre la vision originale du duo d’artistes, de retrouver toute la force et l’audace de ce qui restera l’un des plus influents groupes du rock de l’histoire.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Repost0
9 mars 2022 3 09 /03 /mars /2022 15:03

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? NEW CHERBOURG STORIES 3. HOTEL ATLANTICO

 

 

C'est de qui ? Reutimann & Gabus

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les précédents.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Alors que l’Hotel Atlantico est en effervescence due au grand nombre de migrants qui y transitent, les jumeaux agents secrets au pouvoir si spécial (ils peuvent se changer en pierre) sont sur la piste de faussaires qui arnaquent les migrants cités ci dessus.

 

Julienne de son coté, embauchée sous couverture à l’Atlantico, rencontre le boxeur qui va défendre les couleurs de la ville dans un combat de gala. Ce dernier est amateur de photographie et il a réussi à capturer sur pellicule d’étrnages manifestations aquatiques qui ne sont pas sans faire penser aux grondins.

 

Suite des aventures rocambolesques de nos attachants héros de l’agence, avec ici un gros coup de projecteurs sur la ville de New Cherbourg et son Hotel et une enquête policière en fil rouge pour le coté action.

 

Le trait ligne claire de Reutimann est toujours aussi agréable, avec son coté franco-belge classique/hommage qui donne à la série son atmosphère feuilletonesque si particulière.

 

L’aspect fantastique des deux premiers tomes est plutôt en deçà dans ce troisième album et c’est un peu dommage mais gageons que ce sera pour revenir en force dans le prochain.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :BABYLON BERLIN SAISON 2

 

 

C'est de qui ? Klimek & Tykwer

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après le succès mérité de la première saison, adapté du premier roman de Kutscher, babylon Berlin a persisté et signé une seconde saison encore plus réussie à tous les niveaux.

 

A celui de sa musique donc, avec toujours la participation de Brian Ferry et de son orchestre et de quelques chansons d’époque, mais surtout les compositions du duo Klimek/ Tykwer, complémentaires s’il en est, qui font mouche dans leur panachage de jazz/pop des années 30 et de musique d’illustration où le suspense et l’action sont rois, le tout rendu par un orchestre au grand complet que viennent admirablement iriser le piano mécanique et autres instruments folkloriques inattendus.

 

 

 

 

 

 

 

---------------

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags