12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 08:43

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : VALERIAN VU PAR… SHINGOUZLOOZ INC.

 

 

C'est de qui ? Lupano et Lauffray

 

 

La Couv':

 

Vers le Futur...et on verra !  /  Valerian Vu par...  Vs.  Back to the future 2

 

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui, les deux.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud.

 

 

 

Une planche:

 

 

Vers le Futur...et on verra !  /  Valerian Vu par...  Vs.  Back to the future 2

 

 

Ca donne Quoi ? Les ennuis s’amoncellent pour Laureline et Valérian qui, partis intercepter un robot fraudeur à grande échelle vont se retrouver à devoir sauver la planète (carrément !) des mains d’une sinistre (et lubrique !) créature qui l’a gagné au jeu contre les inénarrables shingouz…le tout à cause d’un voyage spatio-temporel qui a mal tourné.

Ah oui, et il faut également livrer un saumon rouge à un restaurant tenu par des gangsters qui pourraient mal vivre son absence vu le prix qu’ils ont déboursé pour !

 

Lupano s’il rend hommage à la série en conjuguant des personnages secondaires plus ou moins emblématiques, fait quand même « du Lupano », on retrouve ses chevaux de batailles habituels à base de thématiques écolo-sociétales, les jeux de mots et autres situations vaudevillesques voire parodiques auxquelles il nous a habitués depuis quelques années, certains diront que c’est une  marque de fabrique, celle des grands auteurs classiques de la franco-belge, d’autre regretteront peut-être que l’album ne soit pas plus ancré dans la série mère, ce que je serais honnêtement peu apte à affirmer vu que je n’en n’ai lu qu’une paire.

 

Ma chère collègue Gen, qui avait consacré toute une saga cet été à Valérian et Laureline, sera probablement plus à même de donner un avis objectif, quand elle sera de retour parmi nous (Gen, tu manques à nos lecteurs, revient !).

 

Coté graphisme on sent également que Mathieu Lauffray s’est fait bien plaisir, avec notamment de grandes cases assez bluffantes de ci de là (les vaisseaux, les baleines de l’Espace), mais sur d’autres j’ai moins apprécié son trait, souvent plus épais qu'auparavant, que sur ses séries précédentes  (la barre était cela dit fort haute, et, une fois encore, c’est une question de goût n’étant pas un grand fan de SF Space Opéra).

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? BACK TO THE FUTURE 2

 

 

C'est de Qui ?  A. Silvestri

 

 

La couv' 

 

Vers le Futur...et on verra !  /  Valerian Vu par...  Vs.  Back to the future 2

 

Déjà entendu chez nous? Bien souvent.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? C’est le premier volet de la série culte des Retours vers le futur qui a mis le pied à l'étrier à Silvestri  à Hollywood ; durant les quatre années suivantes il composera entre autre les B.O de blockbusters comme Prédator, Roger Rabbit, Abyss et, donc, le second épisode des aventures spatio-temporelles de Marty Mc Fly et de Doc.

 

Néanmoins s’il a prouvé qu’il était tout à fait capable de passer d’un genre à un autre sans se répéter et en remplissant à merveille son cahier des charges, Zemeckis fournit tout de même ici le minimum syndical en recyclant pas mal de matériau  du premier film sur celui-ci peut être à cause d’une année chargée ?)

 

Les thèmes des personnages principaux se caractérisent par un fort potentiel amusant, on retrouve les rythmiques en triolets de percussions, le xylophone et le carillon qui viennent faire un contrepoint au piano dans des phrasés dignes de films d’animation, le tout contrebalancé par un suspense parfois soutenu où ce sont les cuivres qui reprennent le premier rôle.

 

De la musique de qualité, à défaut d’être vraiment originale, qui est tout bonnement excellente sur le Valérian burlesque et haut en couleur du duo Lauffray-Lupano.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 16:01

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : L’EXPEDITION 3

 

 

C'est de qui ? Marazano & Frusin

 

 

La Couv':

 

Toute une expédition!  /  L'Expédition tome 3  Vs.  Noah

 

Déjà lu chez nous? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

Toute une expédition!  /  L'Expédition tome 3  Vs.  Noah

 

 

Ca donne Quoi ? Alors que nous ne l’attendions plus, la suite de la série dont les 2 premiers volets nous avaient emballés pointe enfin le bout de sa couv’.

 

Tout comme son héros, Marcus Livius, resté endormi plus de deux ans, nous n’avions plus de nouvelles  de L’Expédition depuis 2014, c’est donc avec une certaine émotion que l’on retrouve notre équipe de soldats romains, enfin parvenus non sans peine au royaume fabuleux qu’ils étaient partis découvrir. Deux d’entre eux sont emprisonnés, un troisième et marié et père et leur leader donc, le Lion de Lybie, vient d’émerger d’un coma bien longuet.

 

Et le réveil ne va pas être de tout repos car le voilà promis au règne aux cotés de la superbe souveraine noire mais il lui faudra d’abord passer une épreuve terrible, vaincre un lion à mains nues.

Sera-t-il à la hauteur de sa légende, et si oui, le pouvoir ne vas t-il pas lui monter à la tête !?

 

Un tome qui, coté scénario tient donc toutes ses promesses mais qui surprend un peu pour la partie dessin, plus rugueuse que sur les précédents avec une colo moins léchée. Cependant Frusin est toujours aussi doué pour rendre la dynamique des corps (on pense parfois à Corben), la sauvagerie d’une créature ou la magnificence des décors.

 

Au final le plaisir est toujours là, et cette suite ne déçoit pas…et maintenant par contre, comme disait Jon Snow (mais c’est connu , « He knows nothing » !) « Our watch begin » dans l’attente du quatrième et ultime volet.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? NOAH

 

 

C'est de Qui ?  C. Mansell

 

 

La couv' 

 

Toute une expédition!  /  L'Expédition tome 3  Vs.  Noah

 

 

Déjà entendu sur le site? Oui pas mal.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ?  J’ai toujours dit que l’Ancien Testament, qu’en athée convaincu je n’ai lu qu’à l’adolescence, était un vivier d’histoires épiques dignes des grandes sagas de fantasy, du Seigneur des Anneaux à Conan le Barbare.

Daren Aronofsky ne s’y est pas trompé puisqu’il s’est emparé du passage sur le déluge et en a fait un film violent dans son propos, hors norme dans ses images et, cerise sur le gâteau, une B.O grandiose (n’ayons pas peur des mots !).

 

Compositeur au parcours aussi iconoclaste qu’intéressant, Clint Mansell (qui vient du rock), qui a débuté au cinéma avec Aronofsky (Requiem for a dream)  et l’accompagne depuis, met ici à profit autant l’efficacité dont il a pu faire preuve sur des réalisations burnées comme Doom que l’intelligence et la subtilité de The Fountain par exemple.

 

A l’opposé de la partition bourrine qu’aurait probablement produit l’un des faiseurs de Remote Control, Mansell évite le trop synthétique et construit lentement mais surement des ambiances structurées où l’orchestre est utilisé à la pleine mesure de ses moyens, à l’image d’un Rosza du nouveau millénaire.

Il laisse ses atmosphères pleines d’une tension lourde évoluer au fil des pistes ; sans s’embarrasser d’une quelconque caution historico-folklorique il opte pour la magnificence sombre, sans oublier une vraie émotion tout au long du score.

 

Tout ce qu’il fallait de puissance évocatrice et de richesse musicale pour ce nouveau tome de l’Expédition.

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 06:49

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : OPERATION COOPERHEAD

 

 

C'est de qui ? J. Harambat

 

 

La Couv':

 

La Guerre c'est pas du cinéma! (quoique)  /  Opération Cooperhead  Vs.  What did you do in the war, daddy?

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

La Guerre c'est pas du cinéma! (quoique)  /  Opération Cooperhead  Vs.  What did you do in the war, daddy?

 

 

Ca donne Quoi ? 1943, sur une idée saugrenue du Capitaine Dudley Clarke, qui était semble t-il coutumier du fait- Churchill somme David Niven et Peter Ustinov, alors tous deux engagés dans l’armée britannique et en train de préparer un film ensemble, de monter une vaste opération de désinformation visant à faire croire que le Général Montgomery est en Afrique du Nord afin de détourner l’attention des nazis du débarquement allié imminent.

 

S’ensuit alors un « casting » et moult préparations afin de trouver le candidat adéquat pour jouer le rôle de Monty et monter la supercherie.

 

A la manière de ces comédies enlevées sur la Seconde Guerre Mondiale, Jean Harmabat, décidément original dans ses choix de projets, s’empare d’un fait réel et, se basant sur les biographies et témoignages des trois principaux protagonistes, Niven, Clifton James –le malheureux double de Montgomery- et Ustinov, livre une variation aussi romancée que drôle de cette histoire rocambolesque à souhait où l’on retrouve agents doubles, espions russes, tournages de cinéma et autres courses-poursuites.

 

On regrettera un peu la présence de trop d’extraits des dites bios mais la finesse du scénario et un trait délicieusement décalé, qui n’est pas sans faire penser à celui d’un kiraz voire, plus proche de nous, à celui d’Alexandre Clérisse, effacent bien vite ce petit bémol et fait d’Opération Cooperhead un album aussi original qu’amusant.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? WHAT DID YOU DO IN THE WAR DADDY?

 

 

C'est de Qui ?  Mancini (et divers)

 

 

La couv' 

 

 

La Guerre c'est pas du cinéma! (quoique)  /  Opération Cooperhead  Vs.  What did you do in the war, daddy?

 

 

Déjà entendu chez nous?

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ?  Quand on parle de comédies de la grande époque, comment ne pas penser à Blake Edwards ?Le réalisateur qui vient de connaître un énorme succès avec la Panthère Rose et The Great Race fait de nouveau appel à Harry Mancini, responsable des deux B.O, qui, fort de son expérience de jazzman et d’arrangeur hors pair, se frotte là à sa première comédie de guerre.

 

Au milieu de marches militaires remaniées des plus dansantes il n’hésite pas à placer des soli de guimbarde et autres airs dignes de musiques de foire, ainsi que des thèmes romantiques souvent langoureux et autres légèretés à base de cordes et d’accordéon.

 

L’ensemble fleure bon l’humour classe et le second degré, qualités que l’on reconnaîtra sans peine à l’album d’ Harambat !

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 07:38

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : TEBORI TOME 3

 

 

C'est de qui ? Robledo & Toledano

 

 

La Couv':

 

Seppuku big time!  /  Tebori tome 3  Vs.  Black Rain

 

Déjà lus chez nous? Oui sur les précédents tomes.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

Seppuku big time!  /  Tebori tome 3  Vs.  Black Rain

 

Ca donne Quoi ? La fête est finie pour Yoshi, à cause sa liaison avec une flic infiltrée qui a posé un mouchard dans le salon où il tatoue les mafieux locaux, les petites confidences de ces derniers ont conduit notre jeune héros et son vieux senseï directement dans la salle d’interrogatoire de la Police d’où ils ressortent sans être condamnés mais considérés comme cibles vivantes pour les yakuzas.

 

Après la mort par sepukku (un rien forcé !) de son maître Yoshi doit fuir, poursuivi par un Takeshii avide de vengeance. Mais le Yokai volant, cette étrange créature surnaturelle qui hante le récit depuis le début, n’a pas dit son dernier mot.

 

Aux confluents du polar, du récit fantastique et de l’hommage à un art ancestral, ce troisième volet de Tebori conclue à grands renforts de scènes chocs dignes d’un blockbuster hollywoodien, une série menée sans temps morts au dessin hybride semi réaliste soigné.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? BLACK RAIN

 

 

C'est de Qui ?  H. Zimmer

 

 

La couv' 

 

Seppuku big time!  /  Tebori tome 3  Vs.  Black Rain

 

 

Déjà entendu chez nous? Hélas oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Le fléau ! Le film par lequel tout a commencé, celui qui a infligé au 7° Art les rouleaux compresseurs made in Hans Zimmer qui, bientôt, via son écurie Remote Control, allait lâcher sur la planète Hollywood (pas la chaine de restaurant hein, encore que !) une horde de suiveurs/photocopieurs dont la marque de fabrique serait le mélange d’épique aux gros sabots et de sonorités rock bas du front.

 

Sorti à la fin des années 80, Black rain est un film certes mineur dans la filmo de Ridley Scott, mais aux quelques atouts évidents. Il connaîtra d’ailleurs un succès public et, donc, lancera la carrière du compositeur d’origine teutonne qui expérimente là des arrangements et autres effets de manche à bas de mélange d’électronique et d’instruments qui feront plus tard les belles heures du Dernier Samouraï ou de Batman Begins.

 

Bac à sable involontaire de Zimmer, on retrouve déjà ses thématiques catchy (qui a dit simplistes ?), ses rythmiques bétonnées et ses grandes envolées lyrico clipesques.

Rajoutez à cela des passages sonnant volontairement orientaux forts clichés, hélas aux synthés (époque oblige), et vous obtenez une B.O qui a (mal) vieilli mais qui se prête bien à l’accompagnement de Tebori et ses mélanges improbables mais qui fonctionnent.

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 07:18

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : TOSCA DES BOIS 1.

 

 

C'est de qui ? Radice et Turconi

 

 

La Couv':

 

Robin au féminin  /  Tosca des Bois  Vs.  Brave

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui ensemble même.

 

 

 

C’est édité chez qui ?  Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

Robin au féminin  /  Tosca des Bois  Vs.  Brave

 

 

Ca donne Quoi ? Dans une Italie médiévale, une jeune duchesse s’ennuie à mourir au sein de l’immense château de son père. Alors que les préparatifs de son futur mariage –arrangé of course- avec le fils d’un noble voisin, vont bon train, elle va faire la connaissance de deux adolescents orphelins vivant dans les bois, Rinaldo le ménestrel et Tosca la monte en l’air.

 

Une belle amitié va naître entre les trois jeunes gens et leur permettre de déjouer le stratagème du futur beau père de notre héroïne.

 

On retrouve avec un grand plaisir le trait délicat de Stefano Turconi, ici encore plus furieusement disneyen que sur le précédent, il donne une belle dynamique au scénario et ma fille et moi nous sommes régalés.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? BRAVE

 

 

C'est de Qui ?  P. Doyle

 

 

La couv' 

 

Robin au féminin  /  Tosca des Bois  Vs.  Brave

 

Déjà entendu chez nous? Quelques fois.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Patrick Doyle, qui a fait ses armes cinématographiques avec rien moins que Kenneth Branagh est passé depuis quelques années dans la « cour des grands » sans, dans la plupart des cas, trop perdre de ce qui faisait son originalité et sa sensibilité.

C’est, à mon sens, un choix intéressant pour le premier Pixar ayant une héroïne comme personnage principal. En marge des indéboulonnables chansons qui peuplent le film (et encore ce sont loin d’être les pires dans le genre), sa musique est très orchestrale tout en restant mélodieuse à souhait, enrichie de flutes et de violons aux accents forcément celtiques, le tout intelligemment ponctué de passages cartoony entrainants et fun.

 

Bon, ok je vous accorde qu’il ne faut être allergique ni à la cornemuse ni aux bons sentiments pullulant dans la B.O estampillée Disney depuis deux décennies mais dans l’ensemble Brave comporte les ingrédients d’une bonne musique de film d’aventure historique aux moyens conséquents et avec une vraie identité derrière. Une sorte de Braveheart pour adolescente un peu !

 

Ca tombe bien c’est d’adolescentes qu’il s’agit ici et le contexte n’est pas si éloigné.

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags