28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 08:14
 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  FRNCK

 

 

C'est de qui ? Cossu et Bocquet.

 

 

Des Couv':

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, le scénariste comme le dessinateur!

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Franck est un ado qui a grandi à l’orphelinat sans connaître ses parents, sachant juste qu’ils sont morts dans un accident. Après une énième « adoption » qui capoté, notre héros décide de se faire la malle et, conseillé par le jardinier de l’orphelinat, se rend dans une grotte où il va hélas tomber dans un lac souterrain qui l’entraîne…dans la préhistoire ! Sans réseau, sans supermarché, sans savon et sans …voyelles ! Franck a bien du mal à se faire à son nouvel environnement, entouré d’une tribu aussi disparate que délirante, il va devoir faire face pèle mêle à des cannibales, des dinos avant l’heure, des lapins hypnotiques, et j’en passe.

 

Mais contre toute attente, Franck va réaliser qu’il n’est pas le seul à avoir été victime de la boucle spatio-temporelle et les révélations et rebondissements vont venir encore enrichir un quotidien déjà chargé !

 

J’avais lu le premier tome de Frnck à l’occasion d’une fête de la BD et avais trouvé ça sympa mais pas révolutionnaire, le principe du héros se retrouvant dans un environnement anachronique n’étant pas neuf.

Pourtant, mes deux gamins ayant beaucoup accroché et ayant demandé les tomes suivants au fur et à mesure de leur parution, je me suis décidé, alors que le 7° volet s’est retrouvé au pied du sapin, à me lancer dans la série.

 

 

Et bien c’est peu dire que j’ai bien fait ! Certes le postulat de base est assez classique mais Olivier Bocquet - scénariste touche à tout s'il en est!- trouve tellement de façon d’en tirer parti que la lecture en est continuellement réjouissante. Le premier cycle de 4 albums se conclue par un cliffhanger de haut vol que j’avoue ne pas avoir vu venir, et le second cycle, si toujours sous le signe de l’humour, multiplie les pistes scénaristiques avec un certain brio, rendant l’intrigue plus ambitieuse.

 

Résolument multi-générationnelle, Frnck bénéficie également du graphisme riche de Brice Cossu, certes axé jeunesse ici, avec des influences manga marquées, mais très soigné, aux décors fournis et colorés et aux protagonistes attachants.

 

Pour parfaire ce tableau, on appréciera le rythme de parution soutenu qui fait que l’on a droit à quasiment deux tomes par an depuis les débuts et ce sans aucune baisse de qualité, non, décidément, la préhistoire c’est peut être nul mais surement pas Frnck !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :JUMANJI WELCOME TO THE JUNGLE

 

 

C'est de qui ? H. Jackman

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Habitué des blockbusters tous genres confondus, du film de super héros  au thriller musclé en passant par la comédie de haut vol, Henry Jackman se retrouve avec la lourde tâche de succéder à James Horner, responsable de la B.O du Jumanji d’origine et décédé depuis.

 

Si le remake hollywoodien n’a pas la fraicheur de son modèle on peut cependant avouer que le score sauve les meubles, le compositeur ayant le sens de l’illustration musicale balisée mais efficace.

 

Jackman utilise ici une opposition intéressante entre les ambiances du monde réel, avec pas mal d’instrumentation acoustique pour évoquer un entourage plus calme, et celles du monde du jeu, où l’action se taille la part du lion à grands coups notamment de cuivres vrombissant et autres percussions tribales du meilleur effet sur certaines parties de Franck.

Rien de très original donc mais un travail d’artisan appliqué qui remplit tout à fait son office et qui, en alternance avec d’autres œuvres du même acabit, fait une B.O très en phase avec ces deux premiers cycles de la série de Bocquet et Cossu.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 08:44

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE TAILLEUR DE PIERRE

 

 

C'est de qui ? Bischoff & Bocquet.

 

 

La Couv':

 

 

Dur comme la pierre  /  Le Tailleur de pierre Vs.  Midnight Sun

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les précédents entre autre.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

 

Une planche:

 

 

Dur comme la pierre  /  Le Tailleur de pierre Vs.  Midnight Sun

 

 

Ca donne Quoi ? La petite fille d’un couple d’amis de Patrik et Erica est retrouvée morte noyée. Alors que les parents et leur entourage sont effondrés, l’autopsie prouve qu’il ne s’agit pas d’un accident mais bien d’un homicide et que les circonstances sont particulièrement étranges.

L’enquête va secouer la petite communauté en faisant remonter d’anciennes blessures.

 

Et de trois. Voici donc la troisième adaptation d’un roman de Camilla Lackberg par le duo gagnant Léonie Bischoff / Olivier Bocquet ; la première apporte son trait toujours aussi inattendu voire décalé et pourtant ô combien efficace à la scénarisation bien orchestrée du second.

 

Si l’on pourrait trouver que la fin arrive un peu vite par rapport au rythme imposé par le prologue et le développement de l’enquête ; cette dernière fait tellement froid dans le dos que l’on retient surtout le glauque de la situation et l’originalité du traitement.

 

 

 

 

LA B.O:

 

 

 

 

C'est quoi : MIDNIGHT SUN.

 

 

C'est de qui ? N. Mechaly

 

 

La Couv':

 

Dur comme la pierre  /  Le Tailleur de pierre Vs.  Midnight Sun

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Mechaly est un artiste aussi sous estimé que mal employé (l'un étant peut être responsable de l'autre remarquez...et vice versa), j'en veux pour preuve qu'après s 'être fourvoyé pour Europa Corp (Trois épisodes de Taken ça vous change un homme!) où il aura néanmoins pondu d'intéressantes choses (Revolver, Colombiana), il a su participer à des choses aussi multiples que diverses dans des domaines variés (TV, Cinéma.

 

Pour cette série tv atypique il écrit un score du même tonneau, la prod voulait du tout électro ambiant avec des incursions berbères et orientales, Mechaly apporte des touches d’acoustique légères et apaisantes ou, au contraire, tendues et oppressantes.

 

Mettant en pratique ce qu'il a appris (hum!) d ces années de franchise bas du front chez nounours Besson, il soigne également les passages d'action et de suspense mais y injecte des passages aux cordes aussi inattendu qu'intelligents.

 

Dans l'attente que son savoir faire soit reconnu à sa juste valeur, on appréciera ce travail léché avec la lecture toute aussi glaçante du dernier volet de la trilogie nordique.

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags