30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 08:22

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : LA LEGENDE DU HEROS CHASSEUR D’AIGLES.

 

 

C'est de qui ? Li Zhiqing adapte Jin Yong

 

 

La Couv':

 

Immortelle Légende  /  La légende du Héros chasseur d'aigles  Vs.  Outbreak Point II

 

 

Déjà lus sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Urban China

 

 

Une planche:

 

 

Immortelle Légende  /  La légende du Héros chasseur d'aigles  Vs.  Outbreak Point II

 

Ca donne Quoi ? La Légende du Héros Chasseur d’Aigles narre la destinée de deux enfants dont les pères, amis d’enfance, ont été victimes de la guerre intestine que se livrent les Song et les Jin, deux dynasties dans la Chine du XII° siècle.

 

La légende en question est un incontournable de la civilisation chinoise, adaptée maintes fois, et notamment en BD. La version de Li Zhiging apporte néanmoins une bouffée d’air à la trilogie grâce à un trait légèrement old school, inspiré, nerveux et très détaillé qui évite les tics graphiques du manga, son cousin japonais.

 

Les amateurs de grande saga pleine de sentiments héroïques, de moments de bravoure et autres scènes épiques vont pouvoir savourer cette nouvelle version haute en couleur !

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ?   OUTBREAK POINT 2

 

 

C'est de Qui ?  T. Kubler

 

 

La couv' 

 

 

Immortelle Légende  /  La légende du Héros chasseur d'aigles  Vs.  Outbreak Point II

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? N’y allons pas par quatre chemins, je n’ai pas regardé le court métrage pour lequel a été composée (une partie de) cette B.O vu que la bande annonce donne l’impression d’une partie de paint-ball filmée avec un caméscope à l’épaule.

 

J’ai découvert son existence via la page Youtube de Thomas Kubler, que nous avons écouté sur la trilogie Harmony ; quatre ans auparavant il coécrit la musique de Outbreak Point II, si on est ici  sur de la MAO on sent déjà les influences et les lignes directrices du compositeur, son sens de l’écriture et du spectaculaire, et, surtout, on peut apprécier l'évolution du compositeur dans la maîtrise informatique et musicale.

 

Le décalage avec le manhua est certes parfois important mais coté grand spectacle on est servi.

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 16:05

 

 

 

 

LA BD

 

 

 

 

C'est Quoi ? LA SAGA DE GRIMR

 

 

C'est de Qui ?  J. Moreau

 

 

La couv'

 

(Anti) Héros  /  La Saga de Grimr  Vs.  Beowulf

 

Déjà croisé dans le coin ? Oui

 

 

C’est édité par? Delcourt

 

 

Une planche :

 

(Anti) Héros  /  La Saga de Grimr  Vs.  Beowulf

 

Ca donne Quoi ? A toute saga il faut un héros…et pourtant Grimr, islandais rouquin et bourru qui a vu sa famille et son village se faire ensevelir par un volcan, qui s’est retrouvé capturé par des marchands d’esclaves avant de devenir la «chose » d’un fourbe escroc, ne connaîtra finalement le bonheur et n’aura l’occasion d’être héroïque que de fugaces instants dans une existence autrement marquée du sceau de la tragédie.

 

Sa force herculéenne et son aspect effrayant provoque la peur ou le rejet de ceux qu’ils croisent, à quelques rares exceptions près : un scalde en fin de vie, une paysanne amoureuse…c’est cette dernière qui causera d’ailleurs sa perte.

 

La Saga de Grimr, l’album de Jérémie Moreau, est à l’image de son personnage principal, violente, sauvage, indomptable, pleine de bruit et de fureur…l’artiste réalise là une BD originale, dont les très beaux dessins en couleurs directes servent au mieux un scénario des plus tragique, loin du glamour et de l’épique des traditionnelles versions d’autres…sagas !

 

 

 

 

LA B.O:

 

 

 

 

C'est quoi : BEOWULF

 

 

C'est de qui ? A. Silvestri

 

 

La Couv':

 

(Anti) Héros  /  La Saga de Grimr  Vs.  Beowulf

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si Silvestri a fait de fort intéressantes choses dans le registre durant la première moitié des années 2000, la suite s’est avérée mitigée en termes de réussite.

Retrouvant Zemeckis sur ce film hybride où de véritables acteurs ont prêtés leurs traits à ce qui deviendra des héros d’animation il ressort les ficelles qui ont fait le succès de choses comme Le Retour de la Momie ou Tomb Raider plutôt que d’aller creuser dans des choses plus pertinentes comme Prédator par exemple.

 

Avec un thème principal, suite de neuf notes envoyées aux cuivres, qui revient sempiternellement tout au long de la B.O parfois accompagné de chœurs qui aboient plus qu’ils ne chantent,  on est en droit de se demander si Silvestri a vraiment été inspiré par cette nouvelle version de la légende.

 

Jouant la carte de l’action burnée aux gros sabots avec peu de place pour le suspense ou une véritable tension, le compositeur livre une partition lambda où l’héroïsme exalté est partout, quitte à rapidement usé son auditoire…

Que nenni , si l’auditoire lit en même temps la Saga de Grimr la pilule passe bien mieux et toute la folie et la frénésie du titre de Moreau n’en n’est que décuplée !

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 16:10

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LE BEFFROI

 

 

C'est de qui ? Stockely & Spurrier

 

 

La Couv':

 

 

Un comics qui souffle le chaud et le (Be)froid  /  Le Beffroi  Vs.  Hollow Man

 

Déjà croisés sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Akileos

 

 

 

Une planche:

 

 

Un comics qui souffle le chaud et le (Be)froid  /  Le Beffroi  Vs.  Hollow Man

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un monde post-apocalyptique peuplé de différentes tribus et races, alors que le couronnement de la fille de l’actuelle souveraine approche, Sha, jeune femme mutante chef des forces de l’ordre, est confrontée à un tueur en série qui prélève les yeux de ses victimes, toutes en relation avec la famille royale.

Au sein d’une atmosphère des plus tendues alors que diverses factions approchent de la capitale/montagne, notre héroïne va devoir affronter son passé qui révèle de biens étranges liens avec l’affaire en cours.

 

 

Le Beffroi prend son temps pour installer son intrigue, laissant le lecteur peu volontaire probablement en rade en cours de lecture. C’est un cas d’école ces dernières années dans le monde foisonnant des comics, notamment sur des séries estampillées Image, Oni ou Boom (comme c’est le cas de celle ci) et c’est, comme je l’ai déjà dit, souvent via les traductions en VF que j’ai l’occasion de (re) découvrir des choses qui ne m’ont pas emballé de prime abord sur les premiers numéros parus Outre Atlantique.

 

Le graphisme de Stockely, qui peut être agréablement détaillé dans les gros plans comme un brin trop flou pour moi sur les cases d’ensemble, est également assez caractéristique de cette nouvelle école qui s’inscrit dans la mouvance de Guy Davis ou Jeff Lemire ; ce dernier ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur le Beffroi, tout comme Brian Wood ou Rick Remender.

Et là aussi, coté storytelling et strates scénaristiques, on retrouve des similitudes avec les œuvres de ces auteurs ; comme influences reconnaissons le, on fait pire ! Spurrier, qui a jusqu’ici essentiellement fait carrière dans le super-héros, prouve qu’il est tout à fait capable de pondre quelque chose de bien plus intéressant et original

 

Une œuvre aux influences multiples, qui fricote avec les genres et gagne à être découverte.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? HOLLOW MAN

 

 

C'est de Qui ?  J. Goldsmith

 

 

La couv' 

 

 

Un comics qui souffle le chaud et le (Be)froid  /  Le Beffroi  Vs.  Hollow Man

 

 

Déjà entendu chez nous? Fort souvent

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Remake aussi dispensable que raté de l’ Homme Invisible, Hollow Man fait clairement partie des erreurs de parcours de Verhoeven (avec l’imbitable Showgirls). Si les effets spéciaux sont plutôt réussis (et encore ils ont évidement  mal vieillis) ni le scénario ni l’interprétation ne valent tripette.

 

Coté musique, Jerry Goldsmith singe quelque peu son propre boulot sur l’une des précédentes collaborations avec le réal’ hollandais, Total Recall, et fournit une suite de pistes où le suspense bourrin est à l’honneur, porté par des cuivres appuyés, un piano hésitant et toute une batterie d’effets électroniques qui noient quelque peu les arrangements pourtant parfois intéressants de l’ensemble.

 

Deux thématiques courent sur l’ensemble de la partition, assez opposées même si participant du même registre. On a connu Goldsmith bien plus inspiré mais l’expérience et le sens du spectacle du bonhomme font le travail et la B.O de Hollow Man reste très efficace avec Le Beffroi.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:33

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

C'est quoi : SANGRE 2

 

 

C'est de qui ? Arleston & Floch

 

 

La Couv':

 

La Vengeance est un plat...  /  Sangre 2.  Vs.  Eternal

 

Déjà lu chez nous? Oui, sur le précédent.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil.

 

 

 

Une planche:

 

 

La Vengeance est un plat...  /  Sangre 2.  Vs.  Eternal

 

 

Ca donne Quoi ? Sangre continue minutieusement son inexorable vengeance, et quand sa victime s’avère déjà au fond du trou, elle préfère le voir se relever afin de mieux l’abattre ensuite.

Masochiste ? Surement, mais la revanche n’en n’est que plus savoureuse. Sur Tarasque, cernée par les esprits,  Fesolgio, peintre de génie, va en faire les frais.

 

La série gagne (encore !) en noirceur avec ce second tome qui nous fait découvrir une héroïne prête à tout bien moins lisse que souvent dans le genre, et, en vieux routard de la fantasy, Arleston arrive à proposer un scénario original.

 

Le dessin d’Adrien Floch, classique mais des plus soigné, plaira sans problèmes aux amateurs (personnellement, un autre choix de colo m’aurait plus parlé mais ne crachons pas non plus trop dans la soupe !)

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? ELEMENTAL. WAR OF MAGIC

 

 

C'est de Qui ?  M. B. Fisher

 

 

La couv' 

 

La Vengeance est un plat...  /  Sangre 2.  Vs.  Eternal

 

Déjà entendu chez nous? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dans la fantasy difficile de trouver un score de film que nous n’ayons pas déjà utilisé chez B.O BD ; c’est donc, une fois encore, vers le jeu vidéo que nous sommes allé fureter.

Elemental, sorti au début de la décennie, avait la particularité de mélanger plusieurs principes de jeu, à savoir la gestion (de villes, de ressources, de territoires, etc…), la stratégie (avec des combats au tour par tour) et, last but not least, des éléments de jeu de rôle.

 

S’il n’a pas connu un succès immense (peut-être dû justement à cette multiplication des genres) il a néanmoins l’avantage d’avoir une B.O forcément variée.

Mason Fisher, qui n’a à son crédit que trois musiques de jeu vidéo (sur vingt ans !), s’il ne fait pas dans l’original, assure néanmoins sa partie consciencieusement, en proposant des thèmes basiques mais catchy, des passages épiques dans le plus pur style fantasy et autre grandes envolées héroïques bon ton.

 

Alors c’est sûr, on a pas un grand orchestre symphonique derrière, on est pas dans les arrangements travaillés du Lord of the Rings de Shore ou dans la maestria du Conan de Poledouris, mais l’ensemble reste assez plaisant et varié pour tout à fait convenir à ce second volet des aventures de Sangre !

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 11:23

 

 

...Et à Manhua même puisque l'album du jour nous vient de Chine!

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : VERS L’OUEST 1

 

 

C'est de qui ? Jianhe & Zhihui

 

 

La Couv':

 

A Boire et à Manga  /  Vers L'Ouest  Vs.  Game Of Assassins

 

 

Déjà lus sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Urban China

 

 

 

Une planche:

 

 

A Boire et à Manga  /  Vers L'Ouest  Vs.  Game Of Assassins

 

 

Ca donne Quoi ? Gardiens de l’éternelle flamme sacrée depuis une vingtaine d’années, le peuple du Roi Dragon est soudain sauvagement attaqué par les armées du ciel et ses terribles guerriers qui cherchent à s’en emparer.

Alors que la défaite semble irréfutable, Loup Blanc, jeune démon qui apprend à être humain, est chargé par le fils du Roi Dragon de ramener la flamme sacrée (qui avait pris une bien particulière forme) en lieu sur.

 

Nous avons eu l’occasion de le constater à maintes reprises, le manhua, la bande dessinée chinoise, n’a rien à envier à sa cousine japonaise. Vers L’Ouest, qui est une suite à un récit fondateur de la littérature fantastique chinoise, en est à nouveau une preuve flagrante : personnages héroïques aux pouvoirs démesurés, affrontements titanesques à grands renforts de destruction massive et d’effets pyrotechniques, quête initiatique épique…les ingrédients d’une saga orientale musclée sont bien là !

 

Si cette introduction pourra paraître un peu extrême dans sa suite de scènes de batailles dignes des meilleures bastons foutrarques des Chevaliers du Zodiaque, (c’est du moins le ressenti que j’en ai eu) la partie graphique, très détaillée, qui évite l’écueil des caricatures habituelles et, surtout, qui a l’avantage d’être toute en couleur, enterre sans soucis bien des séries mangas et devraient convaincre les amateurs du genre.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? GAME OF ASSASSINS

 

 

C'est de Qui ?  Yanhong Liu

 

 

La couv' 

 

A Boire et à Manga  /  Vers L'Ouest  Vs.  Game Of Assassins

 

Déjà entendu chez nous? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Game Of Assassins est un film déroutant, plein de cut scenes, de ralentis en suite d’images fixes et autres superpositions d’images dessinées, le tout au sein d’une interprétation approximative et d’une réalisation académique au possible.

 

Je n’aurais donc pas l’outrecuidance de vous conseiller son visionnage, ayant moi même rapidement été rebuté par l’expérience, mais par contre l’écoute de sa B.O, elle aussi hybride au possible avec un mélange parfois intéressant -et d’autres quasi surréalistes- de folklore oriental avec instruments traditionnels et de score d’action/aventure U.S des plus basiques, sur Vers l’Ouest, en renforce le coté « over the top ».

 

Soyons clairs, si vous êtes un tant soit peu réticent à la culture orientale, passez votre chemin, dans le cas contraire, le duo BD et Musique du jour devrait vous faire passer un agréable moment de divertissement.

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags