22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 08:50
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES SPECTACULAIRES. LES BRIGADES DU PITRE.

 

 

C'est de qui ? Hautière et Poitevin

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

Déjà lus sur B.O BD? Oui, sur les tomes précédents.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Un nouveau gang -grimés en clowns de foire- sévit dans les rues de la Capitale désacralisant les symboles de la République et allant même jusqu’à enlever une épouse d’aristo qui présente de troublantes ressemblances avec Pétronille.

Du coup ce sont nos Spectaculaires- bras cassés s’il en est !- qui sont appelés à la rescousse. Avec l’aide –intéressée- d’un journaliste, Pétronille et ses acolytes vont avoir fort à faire mais on peut faire confiance en leur dévouement et en les inventions du Préfet Lépine (ou pas !) pour faire la différence.

 

Le titre annonce la couleur, encore une aventure placée sous le signe de la comédie référencée. Outre les gags bien trouvés et les clins d’œil on a toujours ce petit côté féministe qui se dégage du discours et ça fait plaisir, il faut l’avouer, quand c’est une femme qui mène la danse (voire plus !).

 

Le trait à mi-chemin entre la BD jeunesse et le classique franco-belge ajoute à la réussite de cette série qui tend même à se bonifier au fil du temps, que demander de plus ?!

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : THE PINK PANTHER STRIKES AGAIN

 

 

C'est de qui ? H. Mancini

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu dans le coin? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Cinquième film de la franchise Panthère Rose, ce Strikes again montre de sérieux signes de faiblesse coté gags et scénario, néanmoins, Henri Mancini, qui rempile une fois de plus derrière le pupitre, s’en sort, lui, avec les honneurs.

 

Se démarquant quelque peu des B.O précédentes, celle-ci incorpore quelque expérimentations bienvenues : percussions originales, instruments mélodiques utilisés comme rythmique sur des phrasés saccadés ; on sent que l’on est au milieu des années 70 et que Mancini souhaite éviter un peu les redites.

 

Evidement ce sont les gimmicks de la comédie policière qui ont le premier rôle dans cette partition avec des thèmes enjoués parfois dignes d’un film d’animation mais néanmoins entre les pistes dédiées au suspense et les ambiances lounge de certaines autres, on tient là une B.O chamarrée et fort agréable même à l’écoute seule, alors sur une bonne tranche de fun comme les Spectaculaires, vous vous doutez que ça envoie !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
17 novembre 2018 6 17 /11 /novembre /2018 13:41
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE MUSEE DE L’ETRANGE. LE SANCTUAIRE DES TITANS

 

 

C'est de qui ? Regric

 

 

La Couv':

 

Etrange vous avez dit étrange?  /  Le Musée de L'étrange  Vs.  Return of the pink panther

 

Déjà lu par ici? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Le Long Bec

 

 

 

Une planche:

 

Etrange vous avez dit étrange?  /  Le Musée de L'étrange  Vs.  Return of the pink panther

 

Ca donne Quoi ? Au milieu des années 50, à Paris, les employés d’un nouveau musée dédié aux objets insolites découvrent un os humain géant qui aurait appartenu à une race de géants.

Le richissime propriétaire du musée décide de monter une expédition en Amérique du Sud pour retrouver cette civilisation, sans bien en mesurer tous les dangers !

 

Un hommage appliqué à la Ligne Claire d’Hergé et Jacques Martin ( Regric dessine la suite de Lefranc en parallèle du Musée de l’Etrange) que cette nouvelle série d’aventures humoristiques et fantastiques avec un ^premier tome très riche, peut être un peu trop d’ailleurs, la seconde partie s’accélère sur la fin et aurait méritée un développement dans un second tome pour en apprécier pleinement les possibilités.

 

Nonobstant les amateurs de BD classique et bien faite ne bouderont pas leur plaisir et espérons que le succès sera au rendez-vous afin de retrouver notre fine équipe dans de nouvelles aventures !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE RETURN OF THE PINK PANTHER

 

 

C'est de qui ? H. Mancini

 

 

La Couv':

 

Etrange vous avez dit étrange?  /  Le Musée de L'étrange  Vs.  Return of the pink panther

 

Déjà entendu chez B.O BD? Pas mal de fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? S’il faudra évidemment passer le thème principal, trop connu et connoté, le reste de la B.O de ce Retour de la Panthère Rose, toujours composée par le grand Henry Mancini, est un régal de jazz classe et de  swing, le tout agrémenté d’arrangements de haut vol joués par un grand orchestre.

 

L’alliance des cuivres type big band et du reste des instruments fonctionne à merveille dans une suite de groove et de mélodies racées le tout dans un esprit de film d’espionnage gaiement brocardé.

 

L’ambiance bon esprit de la partition de Mancini est une B.O de qualité pour un premier album (de BD) qui n’en manque pas et le rend encore plus divertissant à lire.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 10:16

 

Zut, j'ai loupé la journée de la femme pour cette chronique… la voici un peu en retard!

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : POURQUOI Y A-T-IL DES INEGALITES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES?

 

 

C'est de qui ? Soledad Bravi – Dorothée Werner

 

 

La Couv':

 

 

Le monde est fou / Pourquoi y a-t-il des inégalités entre les hommes et les femmes vs Victor Victoria

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui pour Soledad Bravi

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

Une planche:

 

Le monde est fou / Pourquoi y a-t-il des inégalités entre les hommes et les femmes vs Victor Victoria

 

Ça donne Quoi ? (Bon donc le propos du livre on s'en doute, mais encore Gen? Fab)

Les dessins quasi enfantins de Soledad Bravi illustrent parfaitement les propos de Dorothée Werner avec beaucoup d'humour et cela adoucit certains des faits décrits.

 

Bien sûr, il y a des redondances avec d'autres livres parus plus ou moins récemment comme Le féminisme paru dans la petite BéDéthèque des savoirs, par exemple. Mais pour bien enfoncer un clou, il faut donner plusieurs coups de marteau.

 

Si je connaissais plus ou moins bien le côté historique évoqué, j'ai découvert avec stupeur que des points qui me semblaient aller de soi sont assez récents : l'ouverture d'un compte en banque par une femme sans autorisation de son mari (ou de son père, je suppose) ne date que de 1965, l'autorité parentale identique pour les femmes et les hommes seulement en 1970…

 

Je suis plus dubitative sur la partie concernant les sociétés préhistoriques… D'accord, ce sont les théories des archéologues actuels, mais cela me semble très (trop) précis pour décrire une société dont nous n'avons que des ossements et des objets pour bases… Peut-être que les plus forts du groupe allaient à la chasse, hommes et femmes ensemble, et les plus faibles s'occupaient de la cueillette et du reste??

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? VICTOR VICTORIA

 

 

C'est de Qui ?  Henry Mancini

 

 

La couv'

 

Le monde est fou / Pourquoi y a-t-il des inégalités entre les hommes et les femmes vs Victor Victoria

 

Déjà entendu chez nous? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Tout le monde connait Henry Mancini pour une ou plusieurs BO de films… et, en particulier, pour le thème de la panthère rose !

 

Ici il a signé une musique parfois jazzy, parfois nostalgique pour illustrer cette histoire un peu compliquée d'une femme qui se fait passer pour un homme qui se travestit en femme dans le milieu des cabarets parisiens de 1930.

 

Le morceau Crazy World est ici présenté sans les paroles (sinon Fab me tirerait les oreilles). Ce morceau doux et nostalgique permet de profiter de la lecture sans être perturbé par les paroles du morceau original chanté par Julie Andrews.

 

 

 

---------------

 

 

Pour illustrer de façon ironique la journée de la femme, j'avais envie de vous faire (re)découvrir une chanson d'Anne Sylvestre datant de 1975 (l'année internationale de la femme!) qui rappelle par un clin d'œil le fait que la plupart des lois concernant les femmes ont été votés par des hommes : la vache engagée…

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
11 novembre 2017 6 11 /11 /novembre /2017 08:39

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

C'est quoi : 13 DEVIL STREET 1940

 

 

C'est de qui ? B. Vieillard

 

 

La Couv':

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

Déjà croisé sur B.O BD? Oui, sur le précédent.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Filidalo

 

 

 

Une planche:

 

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

Ca donne Quoi ? Après l’époque de Jack L’Eventreur, c’est pendant la Seconde Guerre Mondiale, alors que Londres subit le Blitz nazi, que l’on se retrouve au Devil Street Hôtel, au 13 de la rue du même nom, où vont se tramer de biens curieux évènements, de l’Appel de De Gaulle à la tentative de résurrection du Roi Arthur en passant par la recherche d’un trésor par des agents secrets voire des métamorphoses surprenantes !

 

Benoit Vieillard reprend la formule hautement conceptuelle gagnante du tome précédent en proposant une sorte de décor unique (encore que sur ce tome il « triche » un peu puisque l’on peut découvrir la cave et le toit de l’immeuble^^) en instantanés.

 

Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de lire le tome 1, rappelons que le livre se présents sous la forme de doubles pages représentant l’Hôtel du 13 Devil Street ; la narration en est bien entendu complètement chamboulée puisque tout se passe en simultané, comme dans une pièce de théâtre qui aurait plusieurs scènes en même temps.

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

 

Le procédé est vertigineux, surtout qu’il s’étale sur plus de 320 pages et l’auteur nous réserve quelques surprises graphiques qui valent leur pesant de cacahuètes !

 

Coté Guests-stars on croise entre autre Le Général De Gaulle et Winston Churchill, Alan Turing, des sosies de Marlène Dietrich, de Einstein, voire même un dragon ou encore  l’écrivain H. G Wells dont l’œuvre est ici mise à (bon) profit puisque les références s’y rapportant sont légion (de L’Île du Dr Moreau à l’Homme Invisible en passant par la Machine à Explorer le Temps).

 

Bref, encore un joli coup de force fort drôle de la part de Benoit Vieillard, esthète inspiré du médium s’il en est !

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? ARABESQUE

 

 

C'est de Qui ?  H. Mancini

 

 

La couv' 

 

Un Hôtel pas comme les autres!  /  13 Devil Street 1940  Vs.  Arabesque

 

Déjà entendu chez nous? Oui il y a encore peu d’ailleurs.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Espionnage et comédie font bon ménage, j’en veux pour preuve ne serait-ce que la pléthore de parodies bondiennes qui ont fleuries depuis que la franchise existe.

Dans Arabesque Gregory Peck joue un prof dont le quotidien peinard va être bouleversé par la traduction d’un texte ancien qui va lui mettre pas mal d’embrouilles sur le dos, à commencer par la charmante Sophia Loren.

 

Tout ici, du Londres   de la fin des années 60 à la musique luxueuse de Mancini, concourt à la réussite du film.

Le compositeur, s’il singe le thème de 007 de John Barry dans son générique, se penche ensuite vers quelque chose de plus raffiné ; des mélodies colorées qui penchent vers la comédie romantique (de l’époque n’est ce pas) côtoient des pistes plus axées sur le suspense avec notamment des effets d’échos sur les instruments à vents fort réussis.

 

Un mélange, donc, d’humour et de thriller original et rafraichissant, qui va comme un gant de velours à ce nouvel exercice de style signé Benoit Vieillard.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 06:49

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : OPERATION COOPERHEAD

 

 

C'est de qui ? J. Harambat

 

 

La Couv':

 

La Guerre c'est pas du cinéma! (quoique)  /  Opération Cooperhead  Vs.  What did you do in the war, daddy?

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

La Guerre c'est pas du cinéma! (quoique)  /  Opération Cooperhead  Vs.  What did you do in the war, daddy?

 

 

Ca donne Quoi ? 1943, sur une idée saugrenue du Capitaine Dudley Clarke, qui était semble t-il coutumier du fait- Churchill somme David Niven et Peter Ustinov, alors tous deux engagés dans l’armée britannique et en train de préparer un film ensemble, de monter une vaste opération de désinformation visant à faire croire que le Général Montgomery est en Afrique du Nord afin de détourner l’attention des nazis du débarquement allié imminent.

 

S’ensuit alors un « casting » et moult préparations afin de trouver le candidat adéquat pour jouer le rôle de Monty et monter la supercherie.

 

A la manière de ces comédies enlevées sur la Seconde Guerre Mondiale, Jean Harmabat, décidément original dans ses choix de projets, s’empare d’un fait réel et, se basant sur les biographies et témoignages des trois principaux protagonistes, Niven, Clifton James –le malheureux double de Montgomery- et Ustinov, livre une variation aussi romancée que drôle de cette histoire rocambolesque à souhait où l’on retrouve agents doubles, espions russes, tournages de cinéma et autres courses-poursuites.

 

On regrettera un peu la présence de trop d’extraits des dites bios mais la finesse du scénario et un trait délicieusement décalé, qui n’est pas sans faire penser à celui d’un kiraz voire, plus proche de nous, à celui d’Alexandre Clérisse, effacent bien vite ce petit bémol et fait d’Opération Cooperhead un album aussi original qu’amusant.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? WHAT DID YOU DO IN THE WAR DADDY?

 

 

C'est de Qui ?  Mancini (et divers)

 

 

La couv' 

 

 

La Guerre c'est pas du cinéma! (quoique)  /  Opération Cooperhead  Vs.  What did you do in the war, daddy?

 

 

Déjà entendu chez nous?

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ?  Quand on parle de comédies de la grande époque, comment ne pas penser à Blake Edwards ?Le réalisateur qui vient de connaître un énorme succès avec la Panthère Rose et The Great Race fait de nouveau appel à Harry Mancini, responsable des deux B.O, qui, fort de son expérience de jazzman et d’arrangeur hors pair, se frotte là à sa première comédie de guerre.

 

Au milieu de marches militaires remaniées des plus dansantes il n’hésite pas à placer des soli de guimbarde et autres airs dignes de musiques de foire, ainsi que des thèmes romantiques souvent langoureux et autres légèretés à base de cordes et d’accordéon.

 

L’ensemble fleure bon l’humour classe et le second degré, qualités que l’on reconnaîtra sans peine à l’album d’ Harambat !

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags