14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 14:38

 

 

 

Un petit week-end dédié aux "indés" avec des choses fort éloignées mais toutes intéressantes, on commence avec une oeuvre déjà..."culte"?

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LAST LOOK

 


C'est de qui :  C. Burns

 

 

La Couv':

 

Bande des Indés  /  Last Look  Vs.  Jackie

 

Déjà croisé sur le site? Oui

 

 

Une planche:

 

Bande des Indés  /  Last Look  Vs.  Jackie

 

Ca donne Quoi ? Alors attention, je sens qu’à la lecture de cette chronique je vais avoir droit à une sacrée levée de boucliers de toute une intelligentsia autoproclamée connaisseuse, mais pas que, puisqu’il est probable qu’au sein même de nos rangs, mon ami Jet en tête, ça grince également des dents.

 

En effet, ayant profité de la sortie de cette intégrale de la trilogie de Charles Burns, souvent décrite comme un mélange toxique (hum !) entre Tintin et David Lynch (ou Burroughs, les comparaisons n’étant pas de moi), j’ai relu l’intégrale de l’œuvre.

 

Si, à la lecture des trois parties séparées dans le temps, j’avais pu trouver (et chroniquer dans ces pages) qu’en effet le bizarre de la chose était un élément fondateur, sur la longueur, Last Look (puisqu’il semble que ce soit maintenant son nom) se révèle bien plus une étude psychologico-amoureuse d’un looser qu’une œuvre d’anticipation flippante. Non, je n’omet pas les passages perturbants avec les créatures sauriennes, le monde extra-terrestre et autres étrangetés du « scénario », mais, la majeure partie du temps, on assiste surtout aux différents naufrages de la vie sentimentale de Doug, anti-héros par excellence, que ce que l’on explore un univers prometteur mais éparse et survolé.

 

Bande des Indés  /  Last Look  Vs.  Jackie

 

Reste la forme, hommage décalé et parfois virtuose, qui fait que Last Look reste une œuvre à part mais, à mon sens, un peu trop expérimentale pour vraiment convaincre.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

C'est Quoi ? JACKIE

 

 

C'est de Qui ? Mica Levi

 

 

La couv' 

 

Bande des Indés  /  Last Look  Vs.  Jackie

 

Déjà entendu sur B.O BD?  Oui

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? L’étonnante Mica Levi, déjà responsable de la seule chose valable dans Under The Skin, ne semblait pas un choix évident pour la B.O d’un biopic sur Jackie Kennedy (jouée ici par la talentueuse Natalie Portman) là où l’on attendait plutôt un Desplats voire un Danny Elfman.

 

Chapeau donc au réal’ qui a  préféré faire appel à une artiste dont le goût avéré pour l’expérimentation sonore et un certain néo-minimalisme (oui, là d’accord j’invente, mais bon vous saisissez l’idée)  fait un écho profond et réussi au portrait d’une femme frappée par le destin, obligée de faire face envers et contre tout.

 

Levi, par l’utilisation de glissandos de cordes, que l’on trouvait déjà dans Under The Skin, qui donnent à ses compositions une étrange impression d’être exécutée à un tempo ralenti, parvient à exprimer le désarroi, le détachement nécessaire à une situation parfois surréaliste, sans oublier d’être glaçant si nécessaire.

 

Si pas aussi barré que son premier score, Jackie donne l’occasion à Levi de prouver qu’elle peut assurer sur de la production plus mainstream et devrait continuer à lui ouvrir des portes (attention par contre de ne pas tomber dans la redite ensuite !).

 

Si d’aventure David Lynch décidait d’adapter la trilogie de Burns, Mica Levi serait probablement plus désignée qu’Angelo Badalamenti.

 

 

 

-------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 13:01

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LE CHAT QUI N'AIMAIT PAS LES CROQUETTES

 

 

C'est de qui ? Odrade

 

 

La Couv':

 

La nuit tous les chats sont gris  /  Le chat qui n'aimait pas les croquettes Vs.  Le nouvel espion aux pattes de velours

 

Déjà croisé sur le site? non

 

 

Une planche:

La nuit tous les chats sont gris  /  Le chat qui n'aimait pas les croquettes Vs.  Le nouvel espion aux pattes de velours

 

Ca donne Quoi ? Une série de petites histoires courtes racontant les virées nocturnes d'un chat domestique et bien nourri (aux croquettes) à la recherche de viande crue.

 

Cela donne des rencontres assez extraordinaires avec un lion (bien nourri à la viande crue lui!), un chouette qui va lui apprendre à chasser, des pigeons pas prêts à se faire croquer, des lapins angoissants, un cheval sympathique…

 

Odrade est une fantastique dessinatrice animalière et en noir & blanc, en plus. Ou plutôt en blanc & noir puisque l'album a été entièrement dessiné au crayon blanc sur du papier noir. Il faut un sacré talent pour offrir aux lecteurs autant de nuances de gris et des traits d'une finesse inouïe avec ce matériel.

 

J'ajoute que F'Murrr a écrit une préface tout en humour un rien absurde comme il le pratique depuis longtemps.

 

Un chouette cadeau à faire aux amoureux des chats!

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LE NOUVEL ESPION AUX PATTES DE VELOURS

 

 

C'est de Qui Richard Kendall Gibbs

 

 

La couv'

 

La nuit tous les chats sont gris  /  Le chat qui n'aimait pas les croquettes Vs.  Le nouvel espion aux pattes de velours

 

Déjà entendu chez nous?  Non

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Pour ce remake d'un film Disney de 1965, le compositeur Richard Gibbs s'est partiellement inspiré de la musique du 1e film (composée par Bob Brunner) en conservant certains rythmes de danse. Mais il les a intégrés, pour Tailing the cat, dans une promenade nocturne du chat décrite par une alternance de styles et d'instruments : depuis la douceur des violons (qui miaulent parfois) jusqu'aux cuivres tonitruants accompagnés par une batterie marquant les pas… du chat.

 

Pas de biographie française détaillée pour Richard Gibbs à part le fait qu'il est ami avec Danny Elfman et qu'il a joué sur les claviers du groupe de rock  Oingo Boingo. Sa filmographie comporte pas mal de comédies telles que Les 101 dalmatiens (film), Dr. Dolittle ou Big Mamma. Mais il n'œuvre pas que dans ce registre puisqu'il a participé au film La Reine des Damnés et qu'il a composé la musique de la reprise de Battlestar Galactica en 2003.

 

2 chats en promenades nocturnes qui se croisent sur BOBD.

 

 

-----------------------

 

Une chronique de Gen

Repost0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 08:03

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LE HAVRE. DE LA PREHISTOIRE A LA REVOLUTION.

 

 

C'est de qui ? D. Delahaye & Divers.

 

 

La Couv':

 

Le Havre dans sa bulle  /  Le Havre de la Préhistoire à la Révolution  Vs.  Ermessenda

 

Déja croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Petit à Petit

 

 

Une planche:

 

Le Havre dans sa bulle  /  Le Havre de la Préhistoire à la Révolution  Vs.  Ermessenda

 

Ca donne Quoi ? Comme cela avait été le cas pour Rouen, dont le tome 2 vient également de paraître, les éditions Petit à Petit continuent leur intéressant travail patrimonial en proposant cette fois ci un vision de l’histoire du Havre en BD.

 

Alternant, sur le principe gagnant du précédent ouvrage, parties documentaires et récit court  BD, ce premier tome se déroule chronologiquement de la Préhistoire jusqu’à la Révolution.

 

Cette partie de la France n’étant absolument pas mon fief, j’ai fait de passionnantes découvertes ; outre une évidente tradition maritime, j’ai également appris que la ville a subi les invasions vikings ou les sanglantes guerres de religion du XVI° siècle.

 

Les pages documentaires, rédigées par la spécialiste Béatrice Merdrignac, sont claires, bien présentées et avec une iconographie riche qui fera pâlir n’importe quel manuel scolaire ; je suis moins fan des parties purement BD, au fil conducteur ténu et aux styles semi-réaliste un peu trop passe partout pour moi mais assez bien réalisé pour plaire à un large lectorat ce qui est évidemment  l’intérêt d’une telle collection.

 

Le Havre dans sa bulle  /  Le Havre de la Préhistoire à la Révolution  Vs.  Ermessenda

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

C'est Quoi ? ERMESSENDA

 

 

C'est de Qui ? A. Bataller

 

 

La couv'

 

Le Havre dans sa bulle  /  Le Havre de la Préhistoire à la Révolution  Vs.  Ermessenda

 

Déjà entendu sur B.O BD? Pas sur.

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? S’il a bien inclus des éléments qu’il définit comme « archaïques » (!!) le but d’Arnau Bataller pour la partition d’Ermessenda n’était pas d’essayer de reproduire une quelconque musique historique.

 

Le compositeur, en utilisant beaucoup les cordes étouffées et notamment le violoncelle, est resté assez sobre dans ses thématiques, il a préféré mettre l’accent sur l’aspect humain, romantique et romanesque du scénario de cette série TV en gardant une approche d’écriture actuelle.

 

Le résultat, si évidemment loin de ce que l’on aurait pu espérer pour un biopic se déroulant au IX° siècle, est néanmoins assez convaincant et emprunt d’une solennelle beauté pour faire un accompagnement soigné sans être trop omniprésent aux différentes périodes historiques évoquées dans le premier volet du Havre en BD.

 

 

 

-------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 10:25

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : PATIENCE

 

 

C'est de qui ? D. Clowes

 

 

La Couv':

 

Time and Space  / Patience  Vs.  Mass Effect 3

 

Déja croisé sur le site? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Cornélius

 

 

Une planche:

Time and Space  / Patience  Vs.  Mass Effect 3

 

Ca donne Quoi ? Un jeune couple un peu paumé, qui rencontre de sérieuses difficultés financières et flippe à l’approche de la naissance de leur premier enfant. Un soir, alors qu’il rentre à leur appartement, Jack découvre Patience morte, victime d’une agression.

 

Après avoir été accusé du meurtre et emprisonné à tort, bien des années plus tard, il découvre une invention qui va lui permettre de changer sa destinée : une machine à voyager dans le temps.

 

Fleuron de la scène indie U.S, Daniel Clowes livre ici un album généreux à tous les sens du terme (et fort bien mis en valeur par les éditions Cornélius), où les genres les plus improbables –romance, drame social, SF, thriller- se télescopent avec bonheur dans un maelstrom d’images aux couleurs souvent surréalistes voire psychédéliques.

 

Si le thème du voyage spatio-temporel n’est clairement pas neuf, il est ici exploité avec talent et innovation dans un one-shot qui se positionne comme l’un des plus original et accrocheur de la saison.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? MASS EFFECT 3

 

 

C'est de Qui ? C. Mansell

 

 

La couv'

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Souvent même.

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Je n’aurais pas pensé à m’intéresser à la musique de cette suite jeu vidéo si le nom du compositeur attitré de Daren Aronofsky ne luit avait pas été associé.

 

Au sortir de deux B.O aussi différentes que possible- Black Swan vertigineuse réinterprétation du Lac des Cygnes, et le sur-vitaminé mais réussi Faster – Mansell débarque sur le troisième volet de Mass effect, véritable terrain de jeu qui lui présente le challenge de mélanger, au sein d’un même projet cette fois une foultitude d’ambiances, de l’action épique aux passages atmosphériques, le tout en gardant une unité mélodique d’écriture pas toujours évidente.

 

On sent le compositeur aussi à l’aise et jouasse qu’un gamin dans un bac à sable, renouant avec ses expérimentations et ses démons de jeunesse, les spectres de Pi, Doom ou encore The Hole planant de ci de là sur le score de Mass Effect 3.

 

Si l’on regrettera éventuellement une musique exclusivement électronique on appréciera néanmoins la variété de l’ensemble et, à quelques exceptions pyrotechniques près (notons que pas mal de pistes sont dues à d’autres compositeurs en charge de musiques additionnelles), une B.O –presque- aussi surprenante que la BD qu’elle a accompagnée.

 

 

 

----------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 19:24

 

 

Bon le titre est des plus explicites, voici donc comme l'an passé, nos tops de 2016 dans une poignée de catégories, pour chacun des rédacteurs de B.O BD:

Le Top de l'année.

 

 

 

 

Meilleur One-Shot:

 

 

Gen:

 

Le port des marins perdus

 

Le Top de l'année.

 

Pour son histoire romantique et fantastique à la fois et pour ses graphismes si fins dans un noir et blanc somptueux.

 

Jet:

 

MICKEY CRAZIEST ADVENTURES

 

 

Le Top de l'année.

 

Pour avoir su dépoussiérer un mythe américain avec panache et culot

 

 

 

Fab:

 

Morgane.

 

Le Top de l'année.

 

Pour une relecture féminine du mythe réjouissante et aussi soignée sur le fond que la forme!

 

 

 

 

Meilleur tome d'une série existante :

 

 

Gen:

 

 

Nains 5.

 

Le Top de l'année.

 

Parce qu'une pisseuse (naine) peut faire aussi bien sinon mieux qu'un poilu (nain).

 

 

 

Jet:

 

 

The Grocery

 

 

Le Top de l'année.

 

S'achevant comme une métaphore de toute l'année 2016.

 

 

Fab:

 

 

Demi-Sang

 

Le Top de l'année.

 

 

Pour la richesse de l'univers, le mélange d'influences et  un style graphique hybride dans un noir et blanc superbe le tout au service d'un conte déjà classique! 

 

 

Nouvelle série :

 

 

 

Gen

 

 

Pandora

 

Le Top de l'année.

 

Pour les découvertes d'auteurs déjà faites et celles à venir.

 

 

 

Fab:

 

 

Karma City

 

Le Top de l'année.

 

Un background foisonnant, entre le comics et le serial old school avec une vraie identité et, pour ne rien gâcher, bien narré.

 

 

Redécouverte :

 

 

Gen:

 

 

Sky-Doll 

 

Le Top de l'année.

 

Pour l'attente du tome 4 qui a trouvé sa place tout naturellement dans la série.

 

 

Fab:

 

 

Satanie

 

Le Top de l'année.

 

Parce que plus personne n'y croyait et qu'en plus ça tient toutes ses promesses, et même plus!

 

Manga & Manhua:

 

 

Gen:

 

 

La princesse vagabonde 

 

Le Top de l'année.

 

Pour des dessins d'une finesse incomparable et une histoire captivante.

 

 

Jet:

 

Akira

 

 

 

Le Top de l'année.

 

En N&B et dans un format respectueux qui n'a pas pris une ride près de 30 ans plus tard après ma première lecture.

 

 

 

Fab:

 

 

Snegurochka

 

Le Top de l'année.

 

Parce que l'auteur de l'Habitant de l'Infini est aussi capable de livrer un one-shot troublant situé dans un background passionnant et bien exploité.

 

 

Coup de cœur :

 

 

Gen:

 

 

Là où vont les fourmis 

 

Le Top de l'année.

 

Pour la poésie et l'ambiance envoutante de cet album.

 

 

Jet:

 

Santiago:

 

 

Le Top de l'année.

 

Drôlement féroce et férocement drôle!

 

 

 

Fab:

 

 

Tropikal Mambo:

 

Le Top de l'année.

 

Parce que l'oeuvre la plus aboutie d'un artiste à part est également, hélas, sa dernière.

 

 

 

Comics :

 

 

Gen:

 

 

 

The autumnlands  

 

 

Le Top de l'année.

 

Parce que "vivement la suite!"

 

 

 

Jet:

 

 

Providence

 

Le Top de l'année.

 

Pas forcément le plus beau mais surement l'un des plus excitants hommage d'un maitre à un autre : Lovecraft

 

 

 

Fab:

 

 

Rat Queens

 

Le Top de l'année.

 

Parce que même si la suite n'a pas tenu toutes les promesses de ce premier tome c'était bien fun à lire!

 

 

Hors Catégorie:

 

Gen:

 

Le crépuscule des idiots:

 

 

Le Top de l'année.

 

Pour les dessins sublimes et pour le scénario fin et intelligent.

 

 

 

Jet

 

Hélios:

 

Le Top de l'année.

 

"Où est Charlie ?" version rêveurs

 

Jeunesse:

 

 

Gen:

 

 

Qu'ils y restent:

 

Le Top de l'année.

 

Pour l'histoire moins simple qu'elle ne semble au premier coup d'œil et pour la sublime mise en pages hommage à Bilibine.

 

 

 

Jet:

 

 

Dans la forêt sombre et mystérieuse:

 

Le Top de l'année.

 

Pour la prouesse d'avoir écrit un album trash tous publics !

 

 

 

Fab

 

 

Buck:

 

Le Top de l'année.

 

Encore un "conte" chez Métamorphoses qui a toutes les qualités des classiques !

 

 

Indés:

 

 

 

Gen:

 

 

Avery Blues:

 

 

Le Top de l'année.

 

Pour la découverte de 2 brillants auteurs à suivre… et pour le blues!

 

 

 

Jet:

 

 

Capitaine Mulet:

 

 

Le Top de l'année.

 

Picaresque et pittoresque

 

 

 

Fab:

 

 

Apache:

 

 

Le Top de l'année.

 

Un graphisme old school au service d'un scénario malin, le tout dans un format à l'italienne qui met bien l'ensemble en valeur. L'un des albums les plus originaux de 2016!

 

 

 

-----------------------

 

 

Voilà, l'année aura été riche en publications une fois encore, avec à boire et à manger. On a forcément laissé de coté d'autres albums qui auraient mérité de figurer dans ce top, n'hésitez pas à nous les signaler ou a nous dire vos tops et flops de 2016.

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags