19 juin 2024 3 19 /06 /juin /2024 08:37

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? KAMASUTRA. DE CHAIR ET DE SANG




 

C'est de qui ? Mennon & Zuccheri




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Daniel Maghen 



 

Déjà croisés sur le site? Oui pour la dessinatrice.




 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ?  Un peu comme dans les Mille et Une Nuit qui voyait le sultan Shahriar faire mettre à mort ses épouses de la veille, au 2° siècle après J.C Bhairavi, la Reine Écarlate, tue ses amants après une nuit de plaisir.

Jusqu’au jour où l’un de ses jeunes prisonniers attire son regard et qu’elle en fait sa nouvelle future victime.

 

Mais Basvaraj, c’est son nom, a la chance de faire la connaissance d’un vieillard, prisonnier lui aussi, qui n’est autre que l’auteur d’un traité sur le plaisir de l’amour: le Kamasutra.

 

Grâce à la science de son codétenu notre jeune héros va s’attirer les faveurs de l’insatiable reine et accomplir la vengeance de toutes les victimes de Bhairavi.

 


 

C’est la première incursion dans le paysage de la BD franco-belge pour le scénariste indien Sudeep Menon qui, malgré son sujet et son titre, évite l'écueil du voyeurisme gratuit en proposant une histoire originale à plus d’un titre surtout sous nos latitudes avec cette fable indienne sensuelle et pleine de rebondissements où le trait réaliste de l’artiste transalpine Laura Zucchheri magnifie aussi bien les corps voluptueux de ses protagonistes que les décors foisonnants des jungles et palais indiens.



 

Un album qui bénéficie en plus d’une belle édition comme d’habitude chez Daniel Maghen, mettant bien en valeur ses qualités graphiques (et pas que).



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :L’ILE DES ADIEUX



 

C'est de qui ? Goldmsith

 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

Ca donne Quoi ?  Si ce score ne fait pas partie des plus connus de son auteur, loin s'en faut, il comporte néanmoins tout ce qui a fait la réussite des grandes partitions de Goldsmith.

 

Ce dernier avait déjà collaboré une poignée de fois avec le réalisateur de Islands in the stream, notamment pour le très bon Planet of the Apes, probablement l'un des dix meilleurs travaux de Goldsmith, et , à l'écoute de cette nouvelle coopération on peut clairement affirmer que les deux hommes étaient fait pour travailler ensemble.

 

Goldsmith ouvre le bal avec un thème principal joué aux cuivres, décliné à plusieurs reprises ensuite dans la B.O ; puis, entre underscoring et envolées dramatiques, panache sa musique avec des rythmiques enjouées, des cordes qui montent souvent dans les aigus et accélèrent la cadence avant d'être rejoint par le reste de l'orchestre.

 

Rarement le compositeur a marié avec autant de réussite les ambiances, insufflant dans un score dédié à l'aventure et aux grands sentiments, une vraie bouffée d'émotions diverses qui apporte une richesse et une originalité aux différentes mélodies.

 

Repost0
23 décembre 2023 6 23 /12 /décembre /2023 08:34

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? CONNIE LA BARBARE 2



 

C'est de qui ? G. Maconi



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Tabou BD

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ?Le roi du Transistan cherche une nouvelle reine tout en tentant d’éviter la guerre avec ses voisins du Patryarkan.

Notre héroïne barbare nympho arrive dans cette poudrière et va se retrouver mêlée bien malgré elle aux intrigues politiques et cul-turelles en cours.

 

Mais, usant de ses charmes et des ses divers atouts (physiques comme guerriers) Connie va tirer son épingle (et le reste!) du jeu.



 

Voici la suite du pastiche érotique de Conan/Red Sonja signé par l’italien Gianluca Maconi où, de son trait parodique, il enchaîne situations cocasses et scènes fort  explicites pour tous les goûts avec une pointe d’humour bienvenue (notamment dans les différents patronymes sous forme de jeux de mots des protagonistes).

 

Ce second tome est peut être un peu moins enlevé que le précédent mais les amateurs de BD de genre -à commencer par l’érotisme bien évidement- qui s'entremêlent trouveront leur content.







 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :LES BARBARIANS



 

C'est de qui ? P. Donnagio



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD



 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Donaggio, au sein de ses quasi 200 scores (tous média confondus) d'où ne ressortent que quelques rares coups d'éclat (ses collaborations avec De Palma entre autre), s'est peu frotté (heureusement diront certains) à la fantasy. Ce Barbarians est donc l'une des exceptions. Le film en lui même est un nanar de seconde zone complètement givré, où l'on voit bien que même l'équipe n'y croit pas une seconde, une blague potache avec un scénario abracadabrant et une distribution improbable. Le score pourtant ne reflète pas cet esprit, c'est déjà un bon point, et reste dans le genre, en privilégiant les thèmes d'action et d'aventure avec forces percus et cuivres...par contre il sonne extrêmement daté aujourd'hui, surtout à cause de l'emploi outrancier de synthés typiquement année 80 et autres sonorités électroniques surannées. 

 

Repost0
2 octobre 2023 1 02 /10 /octobre /2023 08:35

 

LA BD:





 

C'est quoi ? CHIARA ROSENBERG & AUTRES GOURMANDISES.



 

C'est de qui ? Baldazzini



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisé sur le site? Non



 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Delcourt continue son travail patrimonial dans sa collection Erotix en publiant cette anthologie de 3 oeuvres du dessinateur transalpin Roberto Baldazzini.

 

On est ici sur de l’érotisme plutôt soft visuellement parlant puisque hormis la seconde histoire, foin de plans très explicites ici.

 

Baldazzini fait plutôt dans le SM parfois pas mal surréaliste voire transgressif, un rien en avance sur son temps.



 

Que ce soient les expériences de sa brune héroïne qui alterne les rôles de dominée avec son mari pervers et de dominatrice avec son amant soumis, les déboires d’une sdf qui atterrit dans le monde de prostitués trans et homosexuels ou encore le jeu des tromperies entremêlées de plusieurs couples lors de la soirée du nouvel an au passage de l’an 2000, l’italien varie ses scénarios, les complexifiant parfois un peu gratuitement mais en profitant pour proposer d’intéressantes compositions graphiques.



 

De la BD X à l’ancienne, clairement datée, qui vire un peu à l’expérimentation pas toujours avec bonheur mais au style graphique ligne claire plutôt classe et détaillé.

Le dernier récit est de ce point de vue particulièrement intéressant, faisant penser à du Walter Minus, dommage qu’il soit si bavard. 







 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :KLUTE



 

C'est de qui ? M. Small



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 


 

 

Ca donne Quoi ? Longtemps introuvable, cette petite merveille de groove mélancolique et intriguant lorgne sur les périodes expérimentales de Morricone voire, sur une piste ou deux sur les grands scores de John Barry. 

 

Éclectique s'il en est, la musique de Small emprunte donc aux grands et mâtine le tout de funk et de soul, faisant de ce score un bel exemple de ce que les 70's pouvaient donner d'original.



 

 Bon, certes ce n'est pas du Schifrin, et ça date un brin, mais c'est assez bon sur cette anthologie décalée, surtout grâce à ces sonorités étranges (effets sur les pianos par exemple) qui créent parfois  un malaise glauque,






 

---------------


 

Repost0
30 septembre 2023 6 30 /09 /septembre /2023 20:07

 ​

 

LA BD:





  

C'est quoi ? INGUINIS ORIGINES 2



  

C'est de qui ? Even & Guenet



  

La Couv':

 


  

C’est édité chez qui ? Tabou BD

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les précédents.



  

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Chrysante est bien décidée à obtenir son affranchissement quoi qu’il en coûte. 

Mais il va lui en coûter plutôt cher puisque d’aller se frotter à la noblesse romaine va l’envoyer directement dans l’arène, sans passer par la case départ.

Heureusement pour notre accorte héroïne le destin lui sourit à nouveau!



 

Suite et fin du troisième diptyque de la série historico-érotique Inguinis où les scènes d’action rivalisent avec celles toujours très présentes (mais bon en même temps c’est ce que le lecteur attend je dirais ^^) érotiques explicites.

 

Bon on passera sur quelques facilités de scénarios et une ou deux séquences un peu wtf (celle de la fin du combat dans l'arène par exemple!) pour apprécier l’ensemble de l’histoire qui tient la route et donne une origine intéressante aux précédents épisodes(enfin suivants chronologiquement mais…bon vous avez saisi!).

 



  

Côté graphismes, Nicolas Guénet soigne de nouveau sa copie où corps et décors rivalisent de réalisme et d'efficacité.



  

Je ne sais pas si les auteurs ont prévu de nouveau diptyque pour Inguinis mais dans l'état ils peuvent dores et déjà être satisfaits de leur création.







  

LA MUSIQUE:





  

C'est quoi : LA TUNIQUE



  

C'est de qui ? A. Newman



  

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ? Un des films les plus chers de son époque, The Robe est mis en musique par le spécialiste du studio de l’époque, responsable de la plupart des B.O des grandes réussites précédentes. 

 

Si le score de Newman, aussi magistral soit-il, n’a peut être pas le brio et l’originalité de ceux du genre qui suivront, les grands succès de Rozsa en tête, il est évident qu’il les a fortement inspirés. Ce qui rend ce score imparable c’est sa variété, outre les grands moments épico-bibliques, on a aussi droit, à quasi égale mesure, à des moments plus calmes voir des passages de suspense (léger certes, mais tout de même !). 

 

Si il y a une discipline où Newman excellait au moins autant que l’écriture de score, c’était leur direction orchestrale. Inutile de dire que cette version, dirigée donc par le maestro en personne est une merveille de musicalité et de puissance. 

Un grand score pour un album qui ‘en demandait sûrement pas tant mais qui s’en retrouve grandi !

 

- - - - - - - - - -

Repost0
29 septembre 2023 5 29 /09 /septembre /2023 09:32

 

- - - - - - - - - -

 

LA BD:





 

C'est quoi ? STORYVILLE



 

C'est de qui ? Chapeau & Verdier



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Déjà croisés sur le site? Non



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ?La Nouvelle Orléans au début du siècle dernier. Quand Santa, jeune fille audacieuse qui n’a pas encore connu d’hommes mais ne rechigne pas à se faire plaisir de temps à autre, entend ses deux hâbleurs de frangins parler de la maison close de Storyville, elle n’a qu’une envie: découvrir ce lieu de perditions et de plaisir.

 

Mais les frères de Santa attrapent une maladie vénérienne dont ils trépassent, notre héroïne veut se venger de Nana, la tenancière du bordel.

De fil en aiguille Santa va revenir à la raison et, tout en essayant de découvrir ce qui est arrivé à son ami (qui a disparu en essayant d’accomplir la vengeance de la jeune fille à sa place) elle se fait embaucher dans la maison de plaisir comme servante.

 

Et peu à peu une bien étrange idée germe dans sa cervelle inventive: pourquoi est-ce que les filles de joie du lieu ne pourraient-elles pas, elles aussi, prendre du plaisir à leur boulot et même- soyons fous! - pourquoi ne pas proposer à la clientèle de découvrir le plaisir féminin, voire d’initier leurs épouses à de nouvelles pratiques de plaisir réciproque!?

 



 

Pour sa première incursion dans le médium, Lauriane Chapeau livre un bien joli scénario, qui tient autant de la comédie de moeurs que de l’enquête humoristique mais qui, surtout, évoque avec intelligence et délicatesse le sujet très en vogue depuis quelques années - et à raison!- du plaisir féminin.



 

pour finir de parfaire le tableau, le trop rare Loïc Verdier illustre fort bien cette chronique historico-sociétale, dans un style qui n’est pas sans faire penser à l’école Sfar/Tanquerelle.






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : THE HOT SPOT



 

C'est de qui ? Pléthore de talents dont Miles Davis ou John Lee Hooker



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Certains oui.



 

On peut écouter ?

 


 

 

Ca donne Quoi ? Alors certes ce film noir au pitch fort classique (réalisé par le regretté Dennis Hooper), est un peu, de par son époque et le “male gaze” omniprésent alors, l’antithèse thématique de l’histoire de Storyville.



 

Mais par contre, côté B.O c’est un panel de quelques légendes dans leur genre (jazz et blues) qui interprètent la musique suave et cool composés par Jack Nitzsche. 



 

Ce compositeur, arrangeur, musicien de studios au patronyme peu connu en dehors du cercle des initiés est pourtant un homme incontournable, que ce soit dans le monde de la musique de film (L’exorciste, Vol au dessus d’un nid de coucou c’est lui), que dans celui du rock (il a produit les Stones, les Ramones ou encore Neil Young). 



 

Il signe ici un score forcément mâtiné des genres cités plus haut  auxquels  les piliers de ces deux disciplines  donnent plus que vie. 

De la musique sensuelle et groovy  (qui sait se faire menaçante à certains endroits), que la trompette de Miles et  la voix et la gratte de John Lee Hooker, pour ne citer que les « leads » , habitent littéralement. 

 

Pour une histoire épicée qui se déroule à New Orleans, ça se met pas mal du tout (sans jeux de mots graveleux n’est ce pas!)






 

---------------

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags