10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 12:52

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LES CONTES DU SUICIDE

 


C'est de qui : L . Ortiz & L. Nine

 

 

La Couv' :

Argentine Gothique  /  Les Contes du Suicidé  Vs.  Le Golem

C’est édité chez qui ? Warum.

 

 

Déjà lus chez B.O BD? Oui pour le dessinateur.

 

 

Une planche:

Argentine Gothique  /  Les Contes du Suicidé  Vs.  Le Golem

 

Ca donne Quoi ? Une jeune femme se meurt lentement dans son lit, deux amants ne peuvent se résoudre à se séparer même au delà de la mort, un homme obsédé par son amour disparu tente de la retrouver via les techniques de la photographie naissante...

 

Si vous êtes amateur des histoires fantastiques d'Henry James, d'Edgar Allan Poe ou de H.P Lovecraft vous devriez apprécier celles d'un contemporain de ce dernier, l'Uruguayen Horacio Quiroga.

 

Variation sur le vampirisme, l'amour plus fort que la mort, la possession...autant de thématiques classiques du genre revisitées avec inventivité.

 

Adaptés par L. Ortiz, éditeur et spécialiste de la BD argentine, les trois récits présentés dans Les Contes Du Suicidé se démarquent surtout par le graphisme imparable de Lucas Nine, qui fait ici une infidélité aux Rêveurs (chez qui nous l'avons croisé il y a une paire d'années).

 

Argentine Gothique  /  Les Contes du Suicidé  Vs.  Le Golem

 

Dans un style pictural aux influences et techniques mixtes (pour le dernier notamment et son thème photographique, l'artiste mélange dessins et prises de vues réelles retouchées) qui n'est pas parfois sans faire penser à celui de son talentueux et regretté paternel (croisé ici aussi), Nine donne une profondeur inattendue aux scénarios glaçants de ce recueil à la forme atypique et soignée que tout amateur de fantastique gothique se doit de lire.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ?   DER GOLEM

 

 

C'est de Qui ? P. E. Williams

 

 

La couv' 

Argentine Gothique  /  Les Contes du Suicidé  Vs.  Le Golem

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne quoi? La pratique de (re)composer des B.O pour des films de l'époque du muet a connu de beaux jours et maints artistes se sont essayé à l'exercice avec succès.

 

Des musiciens d'horizons aussi différents et éloignés que Phillip Glass, James Bernard ou encore Art Zoyd ont ainsi écrit, essentiellement pour des longs métrages fantastiques (à plus d'un titre) tirés du mouvement expressionniste allemand.

 

C'est dans cette catégorie que l'on retrouve le Golem de Wegener, mis en musique ici par l'artiste protéiforme P. Emerson Williams.

 

Comédien, artiste graphique et sonore aux tendances résolument occultes, musicien sur les scènes dark metal, gothique ou électroniques, Williams a consacré une partie de sa discographie à des oeuvres inspirées par les Vampires (de Feuillade!), les Mains D'Orlac (de Wiene) ou encore, donc, le Golem.

 

Utilisant pas mal d'effets sonores, il privilégie (certains diraient "abuse de") l'orgue et les plages atmosphériques angoissantes sans pour autant oublier ses amours premiers qui se manifestent via des passages plus bruitistes.

 

Si l'ensemble peut paraître répétitif sur la longueur du film de Wiene, il s'avère plus écoutable avec les trois récits adaptés par Ortiz et Nine dont il relève la saveur gothique déjà prononcée.

 

 

--------------------

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags