17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 08:42

 

 

Pour notre seconde et dernière chronique de ce mini cycle Manga, voici une fois encore un one-shot aussi original que particulier, loin de ce qu’on peut lire d’habitude :

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : SNEGUROCHKA

 

 

C'est de qui ? Hiroaki Samura

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé sur B.O BD? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? J’étais curieux de voir ce qu’un auteur ayant écrit du manga de samouraï sanguinaire pendant près de 20 ans était capable de proposer en s’attaquant à une fiction historico-politique située dans l’URSS des années 30.

Samura mélange dans ce one-shot grande et petit histoire en nous faisant suivre une jeune fille amputée des deux jambes (des réminiscences de 30 tomes de L’Habitant de l’Infini ?!) et le jeune homme qui la sert, atteint d’une curieuse maladie, installés dans une résidence retirée où ils recherchent quelque chose. Un agent du pouvoir en place, nommé à la direction de la bâtisse, va user de son influence pour profiter d’eux. Mais peu à peu l’identité du duo et les raisons de leur présence se dévoilent.

Placée sous l’ombre d’un communisme sauvage, des vestiges du pouvoir tzariste et du Moine Fou, Snegurochka (Fille de Neige en russe) est un album très réussi, qui exploite une théorie que l’on a d’ailleurs rencontrée il y a peu chez nous, et qui, à moins d’être vraiment allergique au manga (car l’on n’y retrouve que peu des passages obligés du genre), plaira aux amateurs de suspense, de récits troubles ou encore d’Histoire alternative.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? THE MANCHURIAN CANDIDATE

 

 

C'est de Qui ? David Amram

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui je pense.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? La B.O de David Amram pour ce thriller politique sans concession fit l’unanimité que ce soit parmi la prod’ du film (de Sinatra à Frankenheimer) ou niveau critique. Il faut avouer que, du haut de sa petite trentaine d’années (à l’époque) le compositeur réalise un sans faute, suivant les excès du scénario que ce soit dans le drame comme le suspense.

Frankenheimer a découvert  Amram complètement par hasard et a flashé sur la pluralité de styles maîtrisés par le jeune homme. Leurs deux collaborations précédant le film du jour décideront le réalisateur à l’embaucher pour The Mandchurian Candidate, s’étant mis d’accord avec la star du film pour confier la B.O à quelqu’un d’extérieur au système hollywoodien, avec une vue aussi unique que le film.

Amram est laissé libre de mélanger à une partition symphonique des influences jazz du début des années 50 (période du film) et n’a comme consigne que de se laisser guider par les images. Le résultat dépassera toutes espérances, somme habile de genres qui évoquent les méandres psychologiques, la tragédie et la force du scénario.

Une atmosphère tout à fait intéressante avec notre manga même si étrange parfois.

 

 

---------------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags