15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 16:10

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LE BEFFROI

 

 

C'est de qui ? Stockely & Spurrier

 

 

La Couv':

 

 

Un comics qui souffle le chaud et le (Be)froid  /  Le Beffroi  Vs.  Hollow Man

 

Déjà croisés sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Akileos

 

 

 

Une planche:

 

 

Un comics qui souffle le chaud et le (Be)froid  /  Le Beffroi  Vs.  Hollow Man

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un monde post-apocalyptique peuplé de différentes tribus et races, alors que le couronnement de la fille de l’actuelle souveraine approche, Sha, jeune femme mutante chef des forces de l’ordre, est confrontée à un tueur en série qui prélève les yeux de ses victimes, toutes en relation avec la famille royale.

Au sein d’une atmosphère des plus tendues alors que diverses factions approchent de la capitale/montagne, notre héroïne va devoir affronter son passé qui révèle de biens étranges liens avec l’affaire en cours.

 

 

Le Beffroi prend son temps pour installer son intrigue, laissant le lecteur peu volontaire probablement en rade en cours de lecture. C’est un cas d’école ces dernières années dans le monde foisonnant des comics, notamment sur des séries estampillées Image, Oni ou Boom (comme c’est le cas de celle ci) et c’est, comme je l’ai déjà dit, souvent via les traductions en VF que j’ai l’occasion de (re) découvrir des choses qui ne m’ont pas emballé de prime abord sur les premiers numéros parus Outre Atlantique.

 

Le graphisme de Stockely, qui peut être agréablement détaillé dans les gros plans comme un brin trop flou pour moi sur les cases d’ensemble, est également assez caractéristique de cette nouvelle école qui s’inscrit dans la mouvance de Guy Davis ou Jeff Lemire ; ce dernier ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur le Beffroi, tout comme Brian Wood ou Rick Remender.

Et là aussi, coté storytelling et strates scénaristiques, on retrouve des similitudes avec les œuvres de ces auteurs ; comme influences reconnaissons le, on fait pire ! Spurrier, qui a jusqu’ici essentiellement fait carrière dans le super-héros, prouve qu’il est tout à fait capable de pondre quelque chose de bien plus intéressant et original

 

Une œuvre aux influences multiples, qui fricote avec les genres et gagne à être découverte.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? HOLLOW MAN

 

 

C'est de Qui ?  J. Goldsmith

 

 

La couv' 

 

 

Un comics qui souffle le chaud et le (Be)froid  /  Le Beffroi  Vs.  Hollow Man

 

 

Déjà entendu chez nous? Fort souvent

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Remake aussi dispensable que raté de l’ Homme Invisible, Hollow Man fait clairement partie des erreurs de parcours de Verhoeven (avec l’imbitable Showgirls). Si les effets spéciaux sont plutôt réussis (et encore ils ont évidement  mal vieillis) ni le scénario ni l’interprétation ne valent tripette.

 

Coté musique, Jerry Goldsmith singe quelque peu son propre boulot sur l’une des précédentes collaborations avec le réal’ hollandais, Total Recall, et fournit une suite de pistes où le suspense bourrin est à l’honneur, porté par des cuivres appuyés, un piano hésitant et toute une batterie d’effets électroniques qui noient quelque peu les arrangements pourtant parfois intéressants de l’ensemble.

 

Deux thématiques courent sur l’ensemble de la partition, assez opposées même si participant du même registre. On a connu Goldsmith bien plus inspiré mais l’expérience et le sens du spectacle du bonhomme font le travail et la B.O de Hollow Man reste très efficace avec Le Beffroi.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags