22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 10:31

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : ZAI, ZAI, ZAI

 


C'est de qui : Fabcaro

 

 

La Couv':

Kafka au supermarché  /  Zai, Zai, Zai  Vs.  Les Aventures de Rabbi Jacob

Déjà croisé chez nous? Oui.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans le monde de Fabcaro, oublier de présenter sa carte de fidélité dans un supermarché peut avoir de grosses répercussions. A partir de cette situation incongrue l'auteur va décrire une société absurde sur base de vignettes fixes dont seules les paroles vont être modifiées en conséquence.

 

Et tous les maux actuels de notre société vont être passés à la moulinette Fabcaro, police incompétente, actions politiques à la ramasse, tranches de vie familiales hors de propos et même un regard lucide sur la situation d'auteur de bd... Tout va être décortiqué et revu à la sauce Fabcaro dont le ridicule des évènements ne manquera pas d'en faire sourire plus d'un.

 

Le trait minimaliste neutre et la bichromie portent volontairement l'accent sur cette succession de scènes mordantes et achèveront de faire de ce petit carnet l'une des œuvres les plus actuelles et ironiques du moment. 

 

Pourquoi l'intituler Zai Zai Zai  alors ? Réponse à la toute fin des aventures de Fabcaro en Gaule profonde.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? LES AVENTURES DE RABBI JACOB

 

 

C'est de Qui ? V. Cosma

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Possible.

 

 

On peut écouter?

Ca donne Quoi ? Il y a peu de chances que vous soyez passé à coté d’une des douze mille rediffusions des Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury avec un De Funès survolté à la limite de l’auto caricature mais, évidement, d’une efficacité intense.

 

La bande-son (qui, pour la petite histoire, a dû être soumise à De Funès pour aval, c’est dire l’influence qu’avait l’acteur à l’époque) est signée Vladimir Cosma qui, n’hésite pas à mélanger allègrement les genres dans un patchwork aussi réussi qu’hallucinant.

 

Détournement de mélodies juives, thèmes dignes de films noirs, funk débridé joué par grand orchestre (rappelons qu’on est au début des années 70) et une touche de mélo de ci de là, le compositeur multi récompensé s’en donne à cœur joie en livrant l’une des B.O les plus originales d’une carrière pourtant bien remplie.

 

 

 

----------------------------------

 

 

Une chronique de Jet et Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 04/05/2017 12:59

Une BD agréable mais inégale. Les nombreux commentaires positifs que j'ai trouvés me rendent peut-être plus sévère.

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags