11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 10:33

 

 

 

 

 

Retrouvez, après la chronique, l’interview « Musique et BD » de Stéphane Fert le dessinateur de Morgane.

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MORGANE

 


C'est de qui ?  Simon Kansar & Stéphane Fert

 

 

La Couv':

 

 

La Reine Morgane!  /  Morgane  Vs.  Excalibur

 

 

Déjà lu chez nous?  Non

 

 

C’est édité chez qui ?  Delcourt

 

 

Une  planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer qui est Morgane, souvent surnomée « La Fée », fille de Gorlois et Ygraine de Tintagel et, surtout, demi-sœur d’Arthur, roi de son état. En effet les récits de la Table Ronde sont foison et ont été maintes fois adaptés que ce soit en littérature, en BD et sur les écrans, petit et grand. Morgane en est un personnage clé, ne serait-ce parce que, par l’intermédiaire de son fils Mordred, qu’elle a eu avec son propre frère (le roi sus-cité pour ceux qui ont déjà décroché), elle précipitera la chute du royaume dans le chaos.

 

D’aussi loin que je me souvienne, ma passion pour la légende arthuréenne date quasiment de l’âge où j’ai su lire, avec la découverte de L’Epée dans le roc, de T.H. White, dans la Bibliothèque Verte de mon frère ainé. Dans la décennie qui a suivi j’ai lu plus d'une dizaine d’œuvres portant sur le sujet, des classiques de Chétien de Troyes ou Malory jusqu’à la version plus fantaisiste et féminine de Zimmer Bradley, les Dames D’avalon.

 

 

Autant dire que quand j’ai la chance de découvrir une relecture aussi réussie que cette Morgane, je ne peux qu’être conquis. En effet, si l’on retrouve des éléments qu’on a pu voir par exemple dans Excalibur de Boorman (la conception d’Arthur par les subterfuges de Merlin), Simon Kansara apporte sa pierre à l’édifice en l’enrichissant d’interprétations personnelles aussi originales que bienvenues.

 

 

Mais à mon avis le véritable point fort de cet album, c’est sa partie graphique. Nouveau venu dans le média, Stéphan Fert (qui co-signe également le scénario!), avec son style hybride entre l’illustration jeunesse, le trait rond parfois exagéré aux influences multiples et les références picturales (Klimt en tête, mais aussi la Belle au Bois Dormant de Disney, voire même le manga), le tout dans une colo admirable,  livre un travail magnifique et inspiré à la sensualité à fleur de page, qui donne à Morgane une vraie personnalité et une originalité manifeste.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? EXCALIBUR

 

 

C'est de Qui ?  Trevor Jones

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui, pas mal  de fois.

 

 

On peut écouter? En entier même:

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Je crois qu’on peut affirmer que pour un premier grand film à mettre en musique, Trevor Jones s’en est sorti haut la main, réalisant probablement son meilleur boulot pour le grand écran (oui, devant Dark City et le Dernier des Mohicans, pourtant très réussis).

Au milieu d’extraits d’oeuvres de Orff (l’incontournable O Fortuna de Carmina Burana) et de Wagner  (tirés du Gotterdammerung et de Tristan und Isolde )voulus par le réal dés le début du tournage, la partition de Jones, avec son mélange improbable d’expérimentations avant-gardistes, de chœurs féminins éthérés et de folklore médiéval, ne démérite pas un instant. J’irais même jusqu’à affirmer que le choix de pièces classiques bien trop connues ne sert pas le propos du film et que la musique de Jones aurait tout à fait suffit tant elle remplit bien son office. Malgré ses 35 ans d’âge, et surtout son époque (le début des années 80) elle n’a absolument rien perdu de sa puissance d’évocation que ce soit dans le domaine de l’épique comme du romantisme lyrique, le tout sans sonner daté un seul instant.

Morgane ne méritait rien de moins qu’une excellente B.O de genre : c’est chose faite !

 

 

 

----------------------

 

 

 

Bonjour Stéphane et merci d’avoir accepté de te prêter au jeu du questionnaire croisé B.O/BD.

 

 

Commençons par un classique :

 

 

Tes Cinq Cd de chevet ?

 

 

Alors je dirais

  • Illusions, de Ibrahim Maalouf ( un mec que je veux épouser plus tard) ,
  • Handmade de Hindi Zahra ( une fille que je veux épouser plus tard ),
  • une compilation de Jacques Brel ( non bah lui c’est mort … ),
  • Nightcall de Kavinsky et j’ai craqué mais … je suis à fond sur le dernier album de
  • Adèle.

       Mea culpa. ( dire que je n’écoutais que du métal il y a 10 ans … qu’est-ce qui s’est passé ?! ) 

 

 

 

 

 

Et tes Albums de Bd ?

 

 

Oula … que 5 ? C’est dur !

  • Nimona de Stevenson ( simple et génial de fraîcheur ),
  • Tu mourras moins bête de Marion Montaigne  ( le truc le plus drôle du moment ),
  • Billy Bat de Urasawa ( qui se perd complètement dans son scénario … mais c’est si bon),
  • Les variations d’Orsay de Fior ( pure merveille dessinatoire ) et puis
  • Bones que j’ai découvert récemment.

 

 

 

 

 

Les influences et les goûts :

 

 

Une musique de film qui t’a marqué, que tu affectionnes particulièrement (indépendamment du film) ?

 

 

Si je voulais dire un truc stupide mais vrai je dirais la B.O de Rocky, mais une autre qui m’a vraiment marquée au fer rouge, c’est la B.O de Ghost in the Shell.

Ce mélange de chants étranges, de musique traditionnelle et de sons de machines… du pur genie qui fait pleurer.  

 

 

 

 

 

Qui sont tes maîtres à penser en BD, ceux qui t’ont donné envie d’en faire, quelles sont tes influences ?

 

 

 

 Gamin j’ai très longtemps scotché sur la Caste des méta-barons de Gimenez et Jodorowsky, sur Bilal, Moebius et puis Joan Sfar ou Manu Larcenet plus tard. J’ai beaucoup lu de comics plus jeune, mais ça m’a quitté et je n’ai pas retenu de noms d’auteurs.

Et puis, en fait, j’ai surtout mangé du manga : Otomo, Matsumoto, Urasawa, Oda ( beaucoup Oda ), Miyazaki, Samura …

Je sais pas si ce sont des maîtres à penser ou si cela m’a influencé, mais donné envie de faire de la BD, oui.

 

 

 

 

 

Ton travail :

 

 

Ecoutes tu de la musique quand tu écris/dessine, et plutôt quoi ?

 

 

Quand j’écris, non, impossible. Quand je dessine, un peu de tout. J’aime bien trouver une musique qui colle à mon dessin du moment, ce qui me pousse parfois à écouter des trucs improbables.

Pour Morgane, par exemple, j’ai écouté de la musique bretonne traditionnelle à des moments, et puis du Bjork à d’autres, pour le thème de la nature et de la sorcellerie.

Simon, mon co-scénariste, m’a aussi fait découvrir Jed et l’album  Merlin’s songs. Un truc complètement bizarre fait par des hippies celtes sur le Graal : du bonheur en barre.  

 

 

 

 

 

 

Ce sur quoi tu travaille actuellement, tes prochains projets (si tu as la liberté de les évoquer bien sur) ?

 

 

Je travaille sur un projet qui s’approprie les contes et légendes des montagnes des Pyrénées, notamment la légende de Jean de l’ours. Ce n’est pas signé, c’est en cours. L’idée est encore de mêler tradition et modernité en parlant de la nature, la violence, la morale, la sexualité…

 

 

 

Et si…

 

 

 

…en lieu et place de la Bande Dessinée tu avais fait de la musique tu aurais été qui, tu aurais joué quoi ?

 

 

J’aurais été un des types de Metallica ( le guitariste ou le chanteur ). J’étais complètement fan étant petit ( j’écoute encore ) et j’ai parfaitement en mémoire d’avoir regardé en boucle un live d’eux à Moscou complètement dément. La foule en délire, c’est un truc qui dois être sympa à vivre… enfin juste une fois, parce que ça a lait fatiguant aussi tout ce bruit.

 

 

Encore un grand merci pour tes réponses, et au plaisir de te retrouver dans les pages de Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !

 

 

     Merci à toi !

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags