12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 07:34

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi TOPAZE

 


C'est de qui : Scotto, Stoffel & Hübsch

 

 

La Couv':

 

 

Comédies de Moeurs  /  Topaze  Vs.  Le Cheik Blanc

 

 

 

 

 

Déjà croisés chez nous? Oui pour les scénaristes.

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Intègre jusqu’à la naïveté, Topaze, professeur dans la pension Muche, va voir sa petite existence bien rangée chamboulée par différentes femmes et leurs machinations. Cette première partie s’intéresse à la « chute » de notre malheureux héros jusqu’à son renvoi de son poste.

 Adapter en BD la pièce de Pagnol, portée une dizaine de fois sur grand écran (dont deux par l’auteur lui-même) relevait quelque peu de la gageure. Il faut reconnaître aux auteurs de ce nouveau diptyque de la collection dédiée à Marcel Pagnol chez Gand Angle (dont nous avons chroniqué le Merlusse) d’avoir plutôt bien réussi à rendre l’esprit du texte d’origine tout en s’affranchissant des images cinématographiques que beaucoup associent à Topaze (ne serait-ce que le rôle-titre devenu quasi indissociable de Fernandel).

Le trait semi réaliste très expressif d’Eric Hübsch qui n’est pas sans faire penser à celui de l’excellent P.Craig Russel,  n’est pas étranger à la réussite de l’adaptation, loin de là.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ?  LE CHEIK BLANC

 

 

C'est de Qui ? Nino Rota

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD ? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi Le Cheik Blanc est historique –cinématographiquement parlant of course- à plus d’un titrre. Premier film pour Felini seul derrière la caméra et première B.O composée pour le réal’ par Nino Rota qui va devenir son fidèle collaborateur. Dans cette comédie enlevée, outre des « têtes » chères à Fellini, Giuletta Masina son épouse ou encore Alberto Sordi (très bon l’année suivante dans I Vitelloni ), on trouve déjà des thèmes qui lui seront familiers :  la critique de la religion, les amoureux volages, la comédie de mœurs…et surtout une certaine liberté dans la réalisation et la narration.

Autre constante du cinéma Fellinien, la musique de Rota, est déjà en substance tout ce qu’elle développera par la suite : humour fin, détournement de musiques populaire (du cirque notamment), thèmes légers mais jamais faciles, Rota qui a fait ses classes auprès de pointures comme Copland, Gershwin ou Porter (excusez du peu) sait comme personne marier les genres et passer du rire aux larmes avec la plus désarmante des facilités.

Une B.O peu connue mais ô combien classe qui met l’accent sur la comédie de ce premier tome de l’adaptation de Pagnol.

 

 

------------------------------

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags