13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 14:42
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES 5 TERRES. L’OBJET DE VOTRE HAINE.

 

 

C'est de qui ? Lewelyn & Lereculey

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, sur les précédents.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Fin de cavale dans ce nouveau tome pour Astrelia qui va apprendre dans la douleur que la vengeance est un plat qui non seulement se mange froid mais peut se révéler des plus amers. Pendant ce temps son cousin, sous ses airs de gentil chaton règne d’une main de fer sur Angelion n’hésitant pas à intensifier ses représailles sur les étudiants aux idées progressistes. Toute cette cruauté a néanmoins un prix : son Ombre se rapproche de son prédécesseur, son garde du corps commence à entrevoir la nature de celui qu’il sert et le conseil lui est plus hostile que jamais.

 

Cet avant dernier volet du premier cycle des Cinq Terres est donc, vous l’aurez compris, aussi riche en rebondissements qu’en longues scènes de  dialogues politiques sur le pouvoir et ses dangers qui - si assez basiques parfois- se font clairement l’écho de la situation mondiale actuelle. Plus que sur les précédents encore, L’Objet de votre Haine justifie comparaison à la série TV Game Of Thrones dans ce qu’elle a de meilleur.

 

Ajoutez à cela une partie graphique toujours aussi léchée (Lereculey est décidément un stakhanoviste surdoué du dessin !) et vous obtenez –encore- un album quasi parfait qui se lit trop vite et sur lequel on aura plaisir à revenir dés la sortie du prochain voire plus tard quand les ramifications des différents cycles se feront jour !

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE CRIMES OF GRINDENWALD

 

 

C'est de qui ? J.N. Howard

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Souvent.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? En une paire de décennies James Newton Howard s’est imposé comme le compositeur de score de fantasy capable de naviguer du coté dark voire fantastique de celle-ci jusqu’à son aspect grand spectacle quasi familial sans se perdre en route.

 

Ses travaux pour Night Shyamalan ou les récentes « adaptations » live de la Belle au Bois Dormant et de Blanche Neige ont démontré que le bonhomme savait poser une ambiance en conjuguant le sens du grand spectacle à consonnance gothique.

Le prequel d’Harry Potter ayant un ton un peu plus mature (quoique !) Howard a donc naturellement été embauché pour mettre en musique les deux volets déjà sortis.

Sans thème trop catchy et fortes quelques assonances aussi inattendues qu’intelligemment utilisées, avec des solos de piano aux accents tragiques et autres  percussions électroniques  sourdes et massives, les atmosphères sombres sont ici légions, et vont bien aux nombreuses scènes dramatiques de ce nouvel album des 5 Terres. On zappera peut être les aspects plus « potteriens » de la B.O où le compositeur cherche à se rapprocher des premiers thèmes de John Williams, voire flirte avec les grandes œuvres d’Elfman pour Burton.

 

Dans l’ensemble un score plus typé fantasy aurait peut-être mieux convenu mais ils ne sont pas légion et un panache d’ambiances est tout de même intéressant sur cette série aux qualités manifestes qui mérite le haut du panier comme accompagnement musical.

 

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 12:50
 
Nous avons quasiment du faire le tour de la ribambelle de sorties BD animalières de cet automne et il semblerait bien que l'on ait gardé le meilleur pour la fin!

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES 5 TERRES. LA MEME FEROCITE.

 

 

C'est de qui ? Lewelyn & Lereculey

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, sur les précédents.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Mederion a bien mené son affaire et le voilà roi d’Angleon, avec à ses cotés un lion comme Ombre et un jeune prodige de la lame comme ange gardien.

Fin stratège et politicien hors pair malgré son jeune âge, le tigre sait caresser dans le sens du poil aussi bien les membres du sénat que les étudiants idéalistes.

 

Du coté des aspirants à la liberté, que ce soit les otages retenus au château ou la princesse en fuite, leurs espoirs semblent aussi sombres que ce que leur chance de réussite sont minces.

 Qu’aucun ne s’y trompe, dans son gant de velours la main du roi est belle et bien de fer et beaucoup vont l’apprendre à leurs dépends.

 

Décidément malgré le rythme de parution soutenu des tomes (3 cette année, le prochain dés janvier), l’excellent niveau de ce premier cycle des 5 Terres ne faiblit à aucun moment.

Avec un sens de la narration quasi parfait, notre trio de scénaristes déroule ses intrigues toutes aussi prenantes les unes que les autres en ménageant aussi bien le suspense que l’action, même si, comme c’est le cas depuis le début, ce n’est pas l’ingrédient principal de la série.

On n’aurait cependant pas l’idée de s’en plaindre tant l’histoire est bien ficelée et les personnages bien écrits. Dans ce quatrième volet l’aspect politique se taille la part du lion (oui, elle était facile) avec une profondeur qui trouve une résonnance aussi bien dans la Rome des Césars que dans la situation géopolitique actuelle.

 

 

Chapeau bas également à Lereculey qui soigne toujours autant ses copies, et a même repris l’encrage sur ce quatrième tome.

 

Je le disais dans la chronique du premier, et celui ci le confirme dores et déjà, Les 5 Terres est une série majeure dans les deux genres qu’elle aborde – la fantasy et l’animalier- et elle fer date à n’en point douter.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :TELLTALE GAME OF THRONES EPISODE 5

 

 

C'est de qui ? J. Emerson-Johnson

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? On ne le dira sans doute jamais assez mais le métier de compositeur pour le petit écran et probablement encore plus pour le jeu vidéo est au moins aussi louable si ce n’est plus que celui pour le cinéma.

En effet du fait de la longueur parfois conséquente des saisons dans un cas et des séquences de jeu dans l’autre, l’artiste se voit contraint d’écrire une quantité non négligeable de matériau.

A cet exercice l’américain Jared Emerson Johnson est passé maître avec près de deux décennies dans le domaine et une grosse activité ces dernières années à être en musique les expériences immersives Telltale Games qui reprennent des franchises connues en proposant aux joueurs de participer pleinement à l’aventure.

 

Sa grande réussite sur la version Game Of Thrones c’est de rester très éloigné des B.O de la série TV signées Ramin Djawadi (qui lui a par contre eu énormément de mal à éviter les redites) tout en gardant quelques éléments marquants. Ainsi violoncelle grave et autres chœurs mixtes mélodramatiques sont utilisés à bon escient dans une partition aussi fournie que variée qui fait la part belle aux ambiances sombres où le suspense est souvent menaçant surtout dans ce cinquième épisode.

 

Un bien bel ouvrage musical qui méritait d’être loué et qui est clairement un score de circonstance pour ce nouveau tome des Cinq Terres.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 14:37
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES 5 TERRES. L’AMOUR D’UN IMBECILE.

 

 

C'est de qui ? Lewelyn et Lereculey

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les précédents.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Mederion, dernier de la fratrie de tigres nouvellement au pouvoir, avait-il manigancé la mort de ses deux frères aînés afin d’accéder au trône ?

On est à même de se poser la question, tout comme l’Ombre du roi qui voit dans le futur souverain un stratège en devenir.

Néanmoins la priorité vont aux affaires de l’état, et les opposants au futur monarque sont nombreux et fomentent en douce un coup d’état.

Pendant ce temps la princesse Astrelia est en cavale, poursuivie par plusieurs individus, les jeunes princes des autres races retenus au château peaufinent leur plan d’évasion et Thys, notre aspirant soldat à l'étrange attitude,  est embauché par Mederion.

 

Si j’étais réticent à aller trop dans le sens des multiples critiques (positives) comparant les 5 Terres à GOT, force est de reconnaître avec ce troisième volet que les point communs sont nombreux sans pour autant que la série BD ne puisse, à aucun moment, être considérée comme une copie anthropomorphe de l’œuvre de Martin (et/ou de son adaptation télévisuelle).

Car les Cinq Terres vont à mon avis au-delà, adoptant ici une pose quasi shakespearienne via un scénario qui courre plusieurs pistes à la fois sans pour autant jamais se perdre en route (pas plus que ses lecteurs d’ailleurs) le tout avec une fluidité et un intérêt qui forcent le respect et n’ont d’égales que la densité de l’histoire.

 

L’Amour d’un imbécile a vu sa sortie quelque peu chamboulée par les évènements du printemps mais cela ne devrait pas nuire à la série vu la qualité ce troisième volet qui fait encore grimper le niveau de l’ensemble.

Car, évidement, comme sur les précédents tomes, la partie graphique n’est pas en reste, loin de là, que ce soit dans le foisonnement de son background ou la précision des faciès de ses protagonistes. Lereculey, bien aidé dans la tâche par l’encreur et le coloriste, assure un niveau haut du panier malgré des sorties fort rapprochées (le quatrième est prévu pour la rentrée).

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :HAMLET

 

 

C'est de qui ? P. Doyle

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui pas mal.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Branagh est un peu le Laurence Olivier de notre époque, après avoir percé sur grand écran avec une adaptation grandiose de Henry V le réalisateur et acteur britannique s’est fait une spécialité des adaptations du Barde que ce soit au cinéma ou sur les planches.

Son Hamlet, transposé au XIX° siècle est la seule version respectant à la lettre le texte d’origine ce qui, à mon sens, a dû pas mal desservir le film qui, de par sa durée de presque 4 heures, a dû décourager plus d’un spectateur potentiel.

Ce sera d’ailleurs un échec assez retentissant au box-office et ce malgré un casting prestigieux et une fidélité n’ayant d’égale que la classe de la mise en scène.

 

Pour la musique c’est le fidèle Patrick Doyle (plus d’une douzaine de collaborations avec Branagh) qui s’y colle.

Son score s’articule autour de trois thèmes dédiés à autant de personnages avec des identités musicales fortes et distinctes. Qu’il écrive pour un quartet de cordes ou un ensemble plus conséquent Doyle applique la même méticulosité dans ses mélodies qu’elles soient discrètes et mélancoliques ou imposantes et majestueuses.

 

Il ne fallait pas moins que ce panel d’ambiances haut de gammes (qui vaudront à Doyle la nomination aux Oscars cette année-là) pour ce troisième tome de haut vol !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 14:45

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES 5 TERRES. QUELQU’UN DE VIVANT.

 

 

C'est de qui ? Lewelyn & Lereculey

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur le premier tome.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Le roi est mort, vive le roi ! Ah et la princesse –qui comptait bien prendre la place de son père- est morte aussi par la même occasion, et de la main du roi encore ! La succession se fait donc dans un certain émoi ce qui ne semble pas gêner Hirus, le nouveau monarque, un tigre imposant et belliqueux qui semble même être plus décontenancé par la réapparition de sa mère, enfermée depuis dix ans, réputée folle et libérée par les propres frères du suzerain, désireux d’avoir une alliée à leurs côtés.

Sur l'échiquier du pouvoir Hirus va se rendre compte que même vos propres pièces peuvent chercher à vous mettre Mat et qu'il faut avancer plus que prudemment si on ne veut y laisser des ...poils!

 

Pour d’autres, moins proches de la couronne, c’est d’évasion que l’on rêve et la situation politique houleuse va permettre à certains de mettre leurs plans à exécutions.

 

Moins de trois mois après un premier tome prometteur voici que débarque la suite des 5 Terres et l’on peut dire que, même si les scènes de dialogues forment l’essentiel de l’intrigue, celle ci, et ses multiples ramifications, avancent aussi vite que bien avec des pistes qui se multiplient sans pour autant perdre le lecteur, bien au contraire, ce dernier, si tant est qu’il soit un peu amateur de fiction politico-historico-fantasy, trouve là tout son compte !

 

Le dessin de Lereculey lui aussi tient toutes les promesses du précédent volet, anthropomorphisme expressif, décors détaillés et riches, narration variée, le tout superbement mis en couleurs (et en effets !) par le reste de l’équipe artistique.

 

Avec deux autre tomes à paraître cette année, gageons que Les 5 Terres devrait sans problèmes confirmer un succès mérité.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE WITCHER

 

 

C'est de qui ? S. Belousova

 

 

La Couv':

 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Je ne connaissais The Witcher que de nom, n’ayant jamais testé la franchise vidéoludique ou encore moins lu la série de romans d’origine. C’est donc sans aucun à priori que j’ai attaqué la série TV, imaginant bien de toute façon qu’il ne fallait pas s’attendre à un nouveau Game Of Thrones.

 

C’est en effet le cas, The Witcher, version netfilx, se révèle un honnête univers de dark fantasy avec ce qu’il faut de magie, de monstres, de combat et de sexe, digne héritier de toute une tradition remontant au Conan de Milius et à Xéna la Guerrière.

 

La musique est signée par la pianiste et compositrice russe Sonya Belousova, déjà derrière la B.O de la série sur le Roumanov. Outre son instrument de prédilection (pour lequel elle a reçu de prestigieuses récompenses), elle a choisi de mettre en avant le violon, le djembe, pas mal de choeurs et...le clavier.

 

Si ce dernier aurait à mon sens pu être remplacé par un instrument plus ...organique, la partition n'en n'est pas saturée et la couleur de l'ensemble reste assez classique.

 

Coté thématique et arrangements là aussi on est en terrain connu avec des pistes lorgnant plus vers la musique de fantasy classique que ce que Djawadi a pu pondre pour GOT par exemple.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 16:56

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES 5 TERRES. 1

 

 

C'est de qui ? Lereculey & Lewelyn (Chauvel, Wong & Andoryss)

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà lus chez B.O BD? Oui pour certains.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Le royaume d’Angleon est en émoi ; alors que le roi se meurt, sa succession s’annonce épineuse avec un prétendant – le neveu du monarque -réputé pour son audace et sa férocité.

La propre fille du roi veut fomenter une alliance sous forme de mariage avec le clan des Ours afin de maintenir la paix et de prendre la place sur le trône de son père, mais avec plus d’ennemis potentiels que d’alliés, la situation est explosive.

 

La team de scénaristes derrière cette prometteuse série au long cours –rien que ce premier cycle est prévu en 6 parties, mais, rassurez-vous, aux sorties rapprochées- propose une intrigue ambitieuse à propos de laquelle on a d’ores et déjà pu lire qu’elle côtoyait ceux de certaines des œuvres phares de Maurice Druon ou Georges R.R. Martin, avec son lot de péripéties, de trahisons, d’action et autres  scènes chocs.

Si la comparaison est peut être aussi précoce qu’osée, force est de reconnaître que la teneur de l’histoire est solide, le casting intéressant et les possibilités de développement assez excitantes.

 

Pour la partie graphique, aux côtés d’un Jérome Lereculey en forme, on trouve aussi une équipe en charge de l’encrage, la colo, le story-board. Tout ce petit monde rend une copie impeccable, véritable atout pour cette saga de fantasy animalière qui devrait faire date dans son genre.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :KNIVES OF THE AVENGER

 

 

C'est de qui ? M. Gombini

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Pourquoi s’embêter à pondre un scénario original quand on peut se « contenter » d’adapter un succès dans un autre contexte ?

Ce n’est pas les scénaristes des Sept Mercenaires ou d’Apocalypse Now qui iront me contredire, pas plus que celui de ce Knives of the avenger qui reprend l’intrigue d’un western avec Alan Ladd et la replace chez les vikings.

 

Bon, au final on est assez loin du compte, ce remake déguisé ne s’approchant quasiment jamais de son modèle, et ce à cause, entre autre, d’un casting des plus aléatoire.

 

Il n’est pas étonnant du coup que la production est fait appel à Gombini pour écrire le score du film, ce dernier ayant essentiellement œuvré sur du western spaghetti durant les deux décennies qu’il consacra au grand écran.

 

Sa partition a beaucoup d’aspect inhérents au genre, notamment dans l’évocation du suspense et de l’aventure par l’utilisation des cuivres, cependant il l’agrémente de passages plus originaux, qui ne sont pas sans faire penser à certaines œuvres de ses contemporains anglo-saxons ayant fait les belles heures du cinéma en costume de l’époque.

 

Si la B.O de Knives of the Avenger peut sonner surannée sur quelques pistes et si son ambiance générale fait assez épique d’antan, elle recèle aussi quelques pistes plus subtiles et inattendues (Gombini a beaucoup écrit de musique religieuse et, sur le tard, électronique) qui apportent une jolie couleur musicale à ce premier volet de la saga des 5 Royaumes.

 

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags