19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 12:50
 
Nous avons quasiment du faire le tour de la ribambelle de sorties BD animalières de cet automne et il semblerait bien que l'on ait gardé le meilleur pour la fin!

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES 5 TERRES. LA MEME FEROCITE.

 

 

C'est de qui ? Lewelyn & Lereculey

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, sur les précédents.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Mederion a bien mené son affaire et le voilà roi d’Angleon, avec à ses cotés un lion comme Ombre et un jeune prodige de la lame comme ange gardien.

Fin stratège et politicien hors pair malgré son jeune âge, le tigre sait caresser dans le sens du poil aussi bien les membres du sénat que les étudiants idéalistes.

 

Du coté des aspirants à la liberté, que ce soit les otages retenus au château ou la princesse en fuite, leurs espoirs semblent aussi sombres que ce que leur chance de réussite sont minces.

 Qu’aucun ne s’y trompe, dans son gant de velours la main du roi est belle et bien de fer et beaucoup vont l’apprendre à leurs dépends.

 

Décidément malgré le rythme de parution soutenu des tomes (3 cette année, le prochain dés janvier), l’excellent niveau de ce premier cycle des 5 Terres ne faiblit à aucun moment.

Avec un sens de la narration quasi parfait, notre trio de scénaristes déroule ses intrigues toutes aussi prenantes les unes que les autres en ménageant aussi bien le suspense que l’action, même si, comme c’est le cas depuis le début, ce n’est pas l’ingrédient principal de la série.

On n’aurait cependant pas l’idée de s’en plaindre tant l’histoire est bien ficelée et les personnages bien écrits. Dans ce quatrième volet l’aspect politique se taille la part du lion (oui, elle était facile) avec une profondeur qui trouve une résonnance aussi bien dans la Rome des Césars que dans la situation géopolitique actuelle.

 

 

Chapeau bas également à Lereculey qui soigne toujours autant ses copies, et a même repris l’encrage sur ce quatrième tome.

 

Je le disais dans la chronique du premier, et celui ci le confirme dores et déjà, Les 5 Terres est une série majeure dans les deux genres qu’elle aborde – la fantasy et l’animalier- et elle fer date à n’en point douter.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :TELLTALE GAME OF THRONES EPISODE 5

 

 

C'est de qui ? J. Emerson-Johnson

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? On ne le dira sans doute jamais assez mais le métier de compositeur pour le petit écran et probablement encore plus pour le jeu vidéo est au moins aussi louable si ce n’est plus que celui pour le cinéma.

En effet du fait de la longueur parfois conséquente des saisons dans un cas et des séquences de jeu dans l’autre, l’artiste se voit contraint d’écrire une quantité non négligeable de matériau.

A cet exercice l’américain Jared Emerson Johnson est passé maître avec près de deux décennies dans le domaine et une grosse activité ces dernières années à être en musique les expériences immersives Telltale Games qui reprennent des franchises connues en proposant aux joueurs de participer pleinement à l’aventure.

 

Sa grande réussite sur la version Game Of Thrones c’est de rester très éloigné des B.O de la série TV signées Ramin Djawadi (qui lui a par contre eu énormément de mal à éviter les redites) tout en gardant quelques éléments marquants. Ainsi violoncelle grave et autres chœurs mixtes mélodramatiques sont utilisés à bon escient dans une partition aussi fournie que variée qui fait la part belle aux ambiances sombres où le suspense est souvent menaçant surtout dans ce cinquième épisode.

 

Un bien bel ouvrage musical qui méritait d’être loué et qui est clairement un score de circonstance pour ce nouveau tome des Cinq Terres.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags