4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 09:02

 

 

 

Allez, éloignez les enfants de B.O BD pour le week-end puisque nous lui consacrons un cycle BD X qui, comme à l'accoutumée, va se révéler aussi éclectique qu'original.

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi ? COMTESSE

 

 

C'est de qui : A. Picault

 

 

La Couv':

 

Cycle BD X  /   Comtesse  Vs.  Tous les matins du monde

 

Déjà croisée sur le site? Non.

 

 

Une planche:

 

Cycle BD X  /   Comtesse  Vs.  Tous les matins du monde

 

Ca donne Quoi ? Madame La Comtesse s’ennuie ferme, elle qui aimerait que Monsieur Le Comte la butine un peu en est pour ses frais, et pour cause, son époux est plutôt de la jaquette.

 

Ainsi, au fil d’interminables journées, notre châtelaine se laisse aller à rêveries et autres fantasmes humides et torrides. On ne saura pas si elle est passée à l’acte avec son serviteur ou si tout ceci n’est resté qu’illusion mais ce qui est sur c’est qu’elle semble en avoir tiré bien du plaisir.

 

Aude Picault livre avec ce premier volume de la collection BD Cul des Requins Marteaux (le meilleur de la petite poignée  que j’ai lu jusqu’à présent), entièrement muet, dans un style graphique aérien qui n’est pas sans faire penser parfois à Sempé (mais à des années lumières du Petit Nicolas of course), un exercice de style délicieux, parfois cochon, où robes à baleines et perruques poudrées côtoient gros plans de masturbation féminine et autres pénétrations, le tout sans jamais être vulgaire.

 

Cycle BD X  /   Comtesse  Vs.  Tous les matins du monde

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? TOUS LES MATINS DU MONDE

 

 

C'est de Qui ? Divers,  arrangés et ou dirigés par Jordi Savall

 

 

La couv'

 

Cycle BD X  /   Comtesse  Vs.  Tous les matins du monde

 

Déjà croisé dans le coin?  Certains probablement.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Film d’ « écurie », biopic classe ayant récolté sa moisson de Césars attendue lors de sa sortie, le film de Corneau a de beaux atouts pour lui : décors, costumes, interprètes et, last but not least, son répertoire.

 

L’Espagnol Jordi Savall, instrumentiste et chef d’orchestre au bagage imposant, spécialiste de la musique d’époque, pioche dans les compositions de gens comme Couperin, Lully et, of course, Marin Marais (pour ceux qui l’ignorent le film est centré sur ce dernier) pour illustrer le long métrage, balayant par la même tout un pan de la musique baroque française avec des œuvres plus ou moins connue et aux humeurs variées.

 

Si une ou deux suffisent pour accompagner les égarements de notre Comtesse (du fait de l’absence de textes, la lecture est plutôt rapide), on gardera les Improvisations sur les folies d'Espagne ou l’ Arabesque  dans lesquelles la viole de gambe de Savall est  moins solennelle que sur le reste de la galette.

 

De la confiture pour les cochons... au sens propre ou figuré, c'est selon!

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags