25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 14:45

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : SOUTHERN BASTARDS 2

 

 

C'est de qui : Latour et Aaron

 

 

La Couv':

 

 

Déja croisé chez nous? Oui sur le tome 1.

 

 

C’est édité chez qui ? Urban Comics, un lien vers le site

http://www.urban-comics.com/southern-bastards-tome-2/

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne quoi ? Si vous vous attendiez, après le cliffhanger du premier tome, à voir débarquer la fille de Tubb, G.I de son état, à Craw County pour remettre les pendules à l’heure, il va vous falloir ronger votre frein encore un peu (d’ici la fin de l’année probablement, la série est toujours en cours aux States et on la talonne de peu chez Urban). En effet ce second volet s’attache au récit de la vie, ô combien mouvementée du Coach Boss. Celui qui règne aujourd’hui en maître sur la sympathique bourgade (hum !) n’en n’a pas toujours été un enfant chéri. Aaron enfonce le clou de la violence et du désespoir de sa nouvelle série que Latour prend toujours beaucoup de plaisir à illustrer semble t-il. Après, le fait que tout ceci tourne autour du football américain laissera peut être un peu le lecteur français décontenancé mais on est obligé de reconnaître au scénariste une maîtrise hors du commun de son art.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ?  SIN CITY

 

 

C'est de Qui   Rodriguez, Debney & Revel.

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi  Laissant (un tout petit peu) sa mégalomanie de coté, Rodriguez ne monopolise pas la composition intégrale de la B.O de son adaptation (trop ?) appliquée de la BD culte de Frank Miller. Chaque partie du film se voit attribuée un compositeur différent : Graham Revell met en musique The Hard Goodbye, John Debney s’occupe de The Big Fat Kill tandis que Rodriguez s’est gardé That Yellow Bastard et le générique. Malgré ce fait et les différents styles  en présence, quelques points communs solides (instruments communs, mélange d’éléments jazzy et rock sur des orchestrations plus traditionnelles) créent une unité intéressante (les deux compositeurs ont déjà bossé avec Rodriguez il faut dire). Sans être très originale, dans le genre noir, atmosphérique et sexy elle se défend pas mal. Comme le film et le comics dont il est adapté, le ton est résolument sombre mais décalé, et alourdit encore un peu l’ambiance déjà poisseuse de Southern Bastards.

 

--------------------------------

 

Une chronique signée Fab

 

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags