14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 10:08

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MURDERABILIA

 


C'est de qui : Alvaro Ortiz

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lu dans le coin? Non.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Avant de lire l’album d’Alvaro Ortiz je ne savais même pas qu’une telle chose – murderabilia-existait (et qu’elle avait un nom en plus). Il s’agit de la collection d’objets divers et variés ayant appartenus ou en relation avec des meurtriers plus ou moins célèbres ! Mâlmo, jeune homme désabusé, écrivain qui n’a jamais rien pondu, sans travail et sans grand avenir va, suite à la mort de son oncle, rencontrer un collectionneur de Murderabilia à qui il vend …les chats de son oncle (qui l’ont dévoré après une chute mortelle dans un escalier ! Ca vous pause une ambiance n’est ce pas ?!) dans une bourgade paumée. Et, par une suite de concours de circonstances, l’existence banale de notre anti-héros va changer du tout au tout. Cet album, avec son style graphique limite jeunesse, complètement à l’opposé de son sujet, est une curiosité assez jubilatoire, un récit très noir mais décalé avec un humour qui va parfois jusqu’à l’absurde et des études de personnages très justes. Une fois n’est pas coutume, il est bon de lire quelque chose qui se démarque clairement de la production mainstream.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? FARGO SEASON 1

 

 

C'est de Qui ? Jeff Russo

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si je n’ai pas été accroché par la série tirée de l’excellent film des frangins Cohen, et ce malgré tout le bien qui a pu en être dit, j’ai prêté une oreille intéressée à sa B.O, curieux de voir si l’ex rocker Jeff Russo marchait dans les pas de carter Burwell (qui a mis le film en musique) ou le faisait à sa façon. Réponse B. En effet même si le thème principal rend hommage à celui du long métrage, et si Russo partage avec Burwell une économie de moyen et une discrétion proche de l’underscoring, sa B.O est généralement très froide, flirtant avec l’americana mélancolique parfois, quand elle ne s’enfonce pas dans les méandres de la noirceur. Cela étant, et dans l’esprit de Fargo (la série, que je n’ai certes pas vue mais qui doit partager ce trait avec le film), un certain humour pince sans rire, noir aussi parfois, n’est jamais bien loin, et le mariage des deux aspects donne un résultat agréable et fin…tout comme le mariage de la B.O et la BD d’ailleurs tiens !

 

---------------------------------------

 

 

Une chronique signée Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags