21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 15:13

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : TOKYO HOME

 

 

C'est de qui ? Cyrielle et Thierry Gloris

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé sur le site? Non et oui

 

 

Une planche:

 

 

 

Ça donne quoi Ce « franga » - ou « manfra », mais pas « ganja » ! - enfin bref, ce manga réalisé par des artistes francophones… nous raconte les aventures de Julie, jeune française de 17 ans qui, après une violente dispute avec sa mère, vient au Japon rejoindre son père, un styliste excentrique. Ne sachant que faire de cette encombrante progéniture, celui-ci accepte que Julie vive avec lui, si elle parvient à s'intégrer à la culture nippone. En prenant pour héroïne un personnage plus âgé que son public-cible (les 10-12 ans), Gloris se laisse le champ libre pour traiter sur un ton assez mâture, mais non dénué d'humour, des sujets aussi sensibles que la différence (sociale, éducative, mais aussi d'orientation sexuelle) ou les clichés culturels. Par une mise en page dynamique, un crayonné noir et blanc tout en rondeur rehaussé par des ombrages soignés, le travail de Cyrielle vient renforcer visuellement le positionnement scénaristique (et onomastique… on ne s'appelle pas Julie Wallon pour rien !) de la BD, au carrefour entre inspiration franco-belge et japonaise. Enfonçant le clou, le format particulier de l'album, à mi-chemin entre celui d'un manga et celui d'un album européen, nous donne de surcroît l'illusion de tenir, entre nos mains, le carnet de croquis que Julie noircit au fil de ses pérégrinations tokyoïtes. Difficile de trouver plus belle osmose entre le fond et la forme.  

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est quoi ? MES VOISINS LES YAMADA

 

 

C'est de qui ? Akiko Yano

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous?

 

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ça donne quoi ? : La rencontre entre Isaho Takahata, réalisateur du crépusculaire Tombeau de lucioles, et les strips d'Isaichi Ishii ne pouvait qu'aboutir à une œuvre « autre ». Un peu trop « autre » peut-être aux yeux du public qui bouda Mes voisins les Yamada lors de sa sortie en 2001, au profit d'autres productions Ghibli, celles de Miyazaki notamment, pour ne pas le citer. Cet échec relatif n'entame cependant en rien la qualité de cette immersion pleine d'humanité et de poésie dans le quotidien d'une famille japonaise ordinaire. Et il ne doit en aucun cas occulter l'originalité du travail graphique effectué par l'équipe de Takahata, proche de l'épure du haïku, et qui, entièrement dessiné et mis en couleur par ordinateur,  permet de retrouver l'esprit « graffiti » de la BD originelle. Composée par Akiko Yano (ex-femme de Ryûichi Sakamoto…), la BO du film offre une alternative jazzy rafraîchissante aux envolées parfois trop emphatiques de Joe Hisaishi, LE compositeur indissociable de Ghibli, et sied admirablement .

 

 

-----------------

 

Une chronique de Lio

 

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags