21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 10:41
 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES OISEAUX LUMINEUX

 

 

C'est de qui ? Andrei Puica

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Les Aventuriers de l’Etrange

 

 

Déjà lu sur le site? Non (et pour cause !)

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans une étrange cité en apesanteur, les derniers habitants normaux sont pourchassés  par d’étranges êtres aux têtes remplacés par des cages qui cherchent à capturer leur âme –symbolisée par un oiseau- afin de nourrir celle de la ville viciée.

 

Mais dans les tréfonds, là où sont envoyés les corps des sacrifiés, une résistance s’organise, menée par un homme idéaliste.

 

Ce résumé, si relativement juste, rend néanmoins peu justice au foisonnement poétique et narratif de cet album hors norme, tout droit venu de Roumanie.

Les Oiseaux Lumineux est resté plusieurs années en gestation, évoluant au gré des influences et découvertes d’un  auteur complet qui livre un récit à la fois référencé et terriblement original.

 

 

Si l’on pensera évidement à Druillet, voire à La Planète Sauvage –le film d’animation adapté d’un roman de Wul dans les années 70- les dessins de Puica regorgent de détails et d’idées qui défient le temps et les modes, faisant de son one-shot un objet définitivement visuel, une véritable claque graphique à la narration inventive.

Le scénario n’est pas en reste, avec ses paraboles sur la liberté, l’oppression, et l’espoir, le tout baigné dans une sorte de S.F intemporelle.

 

Une fois encore Les Aventuriers de l’Etrange, structure aussi modeste que passionnée, nous offre une belle découverte et prouve que l’on peut encore proposer des choses intéressantes qui se démarquent d’un certain immobilisme ambiant qui, je ne vous le cache pas (vous l’aviez d’ailleurs peut être remarqué) commence à m’emmerder royalement.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :FULL CIRCLE

 

 

C'est de qui ? Colin Towns

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Une décennie après avoir donné naissance à l’antéchrist dans le Rosemary’s Baby de Polanski, Mia Farrow, décidément habituée aux rôles – et aux compagnons de route - tendus, joue une mère ravagée par la mort de sa fille qui croit être hantée par son fantôme.

 

Loin de tout sensationnalisme, Colin Towns met en musique cette série B avec parcimonie pour ne pas dire minimalisme parfois, optant pour peu d’instruments.

Si, époque oblige  (nous sommes en 77) les synthétiseurs pointent le bout de leurs claviers sur beaucoup de morceau, rendant cette B.O très datée, on appréciera la force du piano lead, utilisé avec savoir-faire que ce soit sur les pistes où il évoque la mélancolie comme celle où c’est le fantastique qui prend le dessus et où il est fort bien accompagné par des cloches lugubres, des cuivres hauts perchés et des cordes survoltées.

 

Un score d’un autre âge pour aller avec cet album qui marie si bien les époques et les genres, c’est du pain béni (ou presque !).

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 14:47

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  SANG ROYAL 4

 

 

C'est de qui ? Jodorowky & Dongzi Liu

 

 

La Couv':

 

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble et séparément.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Nous voilà donc avec une future alliance entre le fils d'Alvar et la fille de son ancien ennemi mais l'autre rejeton de notre roi incestueux (mais en fait non, souvenez vous), boiteux et curé, ne l'entend pas de cette oreille et a fomenté un coup d'état avec...des vampires !

Pas de bol, le futur héritier est...loup garou à ses heures.

Après les querelles shakespeariennes (pardon au Barde!), voici le chapitre Underworld !

 

Techniquement, la série aurait pu s'arrêter il y a sept ans, à la sortie du 3 qui, en quelque sorte, aurait fait une fin tout à fait acceptable à cette histoire de sang, de sexe et de violence où s'étalent les travers d'un scénariste qui a laissé son empreinte sur quatre décennies de la BD mondiale.

Mais c'était mal connaître Jodo qui, avec l'âge, semble vouloir aller toujours plus loin.

 

A son cocktail explosif de mutilations, inceste, tragédie et j'en passe, le scénariste rajoute une couche de fantastique en insufflant à cet ultime Sang Royal une dose d'épouvante via une armée de vampires monstrueux et de loups garous non moins gâtés. Action, suspense et scènes de batailles épiques sont donc au rendez vous de cette sanglante conclusion.

Et si l'on prend ce quatrième volet de Sang Royal en connaissance de cause et avec un certain recul, on l'appréciera à sa juste valeur, surtout que le style graphique ultra réaliste du chinois Dongzi Liu est toujours aussi fort et beau, l'écrin parfait à la folie du maître !

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :RAWHEAD REX

 

 

C'est de qui ? C. Towns

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD?Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Rawhead Rex est marquant pour deux choses : sa créature au look probablement le plus raté de toute l'histoire du cinéma d'épouvante (et qui fera dire à Clive Barker, auteur du roman d'origine, qu'il ressemble à un pénis géant avec des dents), et sa musique qui, malgré cette année 1986 pourtant riche en ratés, se révèle étrangement quasiment vierge de toute intrusion lourdongue de synthés.

 

Au contraire, Colin Towns pourtant abonné au série B voire Z de genre, écrit une partition certes parfois grandiloquente mais aux tessitures recherchées, où les parties de cordes et de cuivres produisent leur petit effet. Du suspense old school à la frénésie musicale il n'y a qu'un pas que le compositeur britannique franchit allègrement, rajoutant de ci de là des parties de percussions solides ou encore des effets ouvertement surannés mais qui appuient bien le sentiment de terreur recherché.

 

Une B.O qui amène un quasi second degré salvateur à ce quatrième Sang Royal.

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 17:04

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : PUZZLE

 


C'est de qui : Mig adapte Thilliez

 

 

La Couv':

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Ca donne Quoi ? Depuis pas mal d’années et les premiers succès de gens comme Grangié par exemple le thriller a le vent en poupe. Si le cinéma s’est rapidement intéressé à ces mannes à frics, il a fallu attendre les adaptations des best-sellers de Stieg Larsson pour voir le phénomène se développer dans la BD.

 

Aujourd’hui c’est un roman de Franck Thilliez, co adapté par lui même, que nous propose Ankama, qui a semble t-il décidé de développer dans le domaine.

 

Un groupe de 8 personnes se retrouve impliqué dans une sorte de jeu de rôle grandeur nature ultra secret où ils vont devoir résoudre d’étranges énigmes s’ils veulent trouver les clés leur permettant de gagner 300 000 euros. Rapidement faits inquiétants et autres faux-semblants vont mettre leur nerfs et leur équilibre mental à rude épreuve, rendant les limites entre jeu et réalité bien tenues.

 

Pour un coup d’essai c’est plutôt bien foutu, le style graphique hybride de Mig, spécialisé dans le manga depuis pas mal d’années, donne une personnalité inattendue à un scénario  qu’un trait plus classique franco-belge n’aurait pas forcement mieux servi.

 

L’histoire fonctionne sur des fils devenus des classiques : pèle mêle on citera l’amnésie, le monde du jeu virtuel/spectacle -égalité, le huis-clos tendu, le lieu – un asile désaffecté – bien flippant, les personnalités aux antipodes des protagonistes… et, si je ne suis pas client du genre il faut reconnaître que la mécanique est bien huilée et le suspense maintenu d’un bout à ‘autre même si certaines influences (Usual Suspects, Shutter Island,…) sont assez évidentes.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LES RIVIERES POURPRES 2

 

 

C'est de Qui ? Colin Towns

 

 

La couv'

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Déjà entendu sur B.O BD?  Non

 

 

On peut écouter? Via Deezer par exemple vu qu'il n'y a pas d'extraits vidéo dispos, du coup je vous propose tout de même la Bande annonce:

 

Ca donne Quoi ? Si on a perdu en subtilité et en originalité entre les B.O du premier et second Rivières Pourpres (et entre les films et leurs interprètes aussi soyons clairs), coté métier et efficacité Colin Towns n’a pas trop à rougir face à Bruno Coulais.

 

Sa partition joue sur les codes du thriller en mettant à bon escient l’orchestre symphonique, les cordes en tête. Un peu d’électronique de ci de là pour insister sur ses effets de suspense et son ambiance lourde finissent de faire d’en faire un score quasi exclusivement illustratif mais relativement honnête et tout à fait à sa place en fond sonore de Puzzle.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags