10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 17:04

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : PUZZLE

 


C'est de qui : Mig adapte Thilliez

 

 

La Couv':

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Ca donne Quoi ? Depuis pas mal d’années et les premiers succès de gens comme Grangié par exemple le thriller a le vent en poupe. Si le cinéma s’est rapidement intéressé à ces mannes à frics, il a fallu attendre les adaptations des best-sellers de Stieg Larsson pour voir le phénomène se développer dans la BD.

 

Aujourd’hui c’est un roman de Franck Thilliez, co adapté par lui même, que nous propose Ankama, qui a semble t-il décidé de développer dans le domaine.

 

Un groupe de 8 personnes se retrouve impliqué dans une sorte de jeu de rôle grandeur nature ultra secret où ils vont devoir résoudre d’étranges énigmes s’ils veulent trouver les clés leur permettant de gagner 300 000 euros. Rapidement faits inquiétants et autres faux-semblants vont mettre leur nerfs et leur équilibre mental à rude épreuve, rendant les limites entre jeu et réalité bien tenues.

 

Pour un coup d’essai c’est plutôt bien foutu, le style graphique hybride de Mig, spécialisé dans le manga depuis pas mal d’années, donne une personnalité inattendue à un scénario  qu’un trait plus classique franco-belge n’aurait pas forcement mieux servi.

 

L’histoire fonctionne sur des fils devenus des classiques : pèle mêle on citera l’amnésie, le monde du jeu virtuel/spectacle -égalité, le huis-clos tendu, le lieu – un asile désaffecté – bien flippant, les personnalités aux antipodes des protagonistes… et, si je ne suis pas client du genre il faut reconnaître que la mécanique est bien huilée et le suspense maintenu d’un bout à ‘autre même si certaines influences (Usual Suspects, Shutter Island,…) sont assez évidentes.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LES RIVIERES POURPRES 2

 

 

C'est de Qui ? Colin Towns

 

 

La couv'

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Déjà entendu sur B.O BD?  Non

 

 

On peut écouter? Via Deezer par exemple vu qu'il n'y a pas d'extraits vidéo dispos, du coup je vous propose tout de même la Bande annonce:

 

Ca donne Quoi ? Si on a perdu en subtilité et en originalité entre les B.O du premier et second Rivières Pourpres (et entre les films et leurs interprètes aussi soyons clairs), coté métier et efficacité Colin Towns n’a pas trop à rougir face à Bruno Coulais.

 

Sa partition joue sur les codes du thriller en mettant à bon escient l’orchestre symphonique, les cordes en tête. Un peu d’électronique de ci de là pour insister sur ses effets de suspense et son ambiance lourde finissent de faire d’en faire un score quasi exclusivement illustratif mais relativement honnête et tout à fait à sa place en fond sonore de Puzzle.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 13:19

 

 

 

 

LA BD:

 


C'est quoi : LE CORPS A L’OMBRE

 


C'est de qui   D. De Thuin

 

 

La Couv':

 

Quand le corps craque  /  Le Corps à L'Ombre  Vs.  Cracks

Déjà croisé chez nous? Non

 

 

C’est édité chez Qui ?  Glénat

 

 

Une Planche:

 

 

Ça donne Quoi ? Entre le déces de sa mère, la rentrée au lycée et la lugubre suite de meurtres qui frappe la ville, Drazig, adolescent taciturne, n’a pas la forme. Attiré par ce sordide fait divers, notre jeune héros va se lancer dans sa propre enquête au risque d’aller trop loin.

 

Le Corps à L’Ombre est un mélange original de récit initiatique, de transition entre enfance innocente et âge adulte, et d’histoire de serial Killer, même si ce dernier aspect est trop classique à mon goût: on découvre assez rapidement qui est le coupable et certains points sont survolés, mais ce n'est clairement pas l'intérêt principal de cet album dont le style animalier et le ton décalé font beaucoup penser aux  Lapinots de Trondheim.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? CRACKS

 

 

C'est de Qui ? J. Navarrete

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD ? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Auréolé de sa nomination aux Oscars pour le score du labyrinthe de Pan, qui l’a propulsé sur le devant de la scène européenne (la traversée de l’Atlantique ne tardera d’ailleurs pas),  Navarrete écrit pour ce thriller psychologique (avec une Eva Green complètement dans son élément) une musique très classique (au sens noble du terme), qui n’est pas sans rappeler les travaux de ses homologues britanniques.

 

Quand le piano n’est pas seul sur quelques pistes aux thématiques mélancoliques appuyées, il est rejoint par une section de cordes et/ou de vents qui apportent des accents tantôt dramatiques tantôt –plus rarement- effrayants. On est parfois dans l’underscoring, voire le minimalisme,  mais quelques envolées lyriques voire dansantes font que la galette ne se résume clairement pas à ça.

 

Une B.O peut être un peu inattendue sur Le Corps à L’Ombre mais qui en rehausse l’originalité.

 

 

------------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 16:14

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : HOLLY ANN. QUI ARRETERA LA PLUIE ?

 


C'est de qui   Servain et Toussaint

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lu chez nous? Oui sur le tome précédent.

 

 

C’est édité chez Qui ?  Casterman

 

 

Une PLanche:

 

 

 

Ça donne Quoi ? Seconde enquête officieuse pour notre belle héroïne métisse aux pouvoirs mystérieux qui va se voir confrontée à une étrange disparition et à des croyances amérindiennes plutôt effrayantes puisque, depuis peu, elles seraient responsables des trombes d’eau qui s’abattent sur la Nouvelle Orléans.

 

Cette dernière, tout comme dans le tome précédent, est un élément important dans l’ambiance de la série, de par son climat et son histoire, et les auteurs l’exploitent à bon escient dans cette nouvelle aventure au suspense distillé au compte gouttes. Le personnage principal reste toujours aussi mystérieux, même si on apprend qu’elle a des goûts variés en matière de séduction (!) on ne saura pas grand-chose de plus dans ce tome 2 où le folklore indien est également un nouvel élément  intéressant. On aurait peut être aimé que le personnage du flic qui entretient un rapport particulier avec Holly Ann soit un brin plus présent, mais sinon c’est du tout bon.

 

Coté dessin Servain fait une fois de plus un bon boulot et livre quelques cases magnifiques (qui ne sont pas sans faire penser à du Rossi), un léger bémol sur les yeux et bouches de ses protagonistes, un peu trop épais à mon goût.

Et, puisque l’on est sur B.O BD, les amateurs auront reconnu le titre emprunté à Creedence Cleerwater Revival, tout comme celui du  prochain volet : Né dans le Bayou.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? THE STARWHEEL

 

 

C'est de Qui ? Kammarheit

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu par ici ? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? La Nouvelle-Orléans, depuis quelques années, est intimement liée entre autres  à l’univers de séries TV comme True Blood ou, à l’autre extrémité du prisme, True Detective (même si elles se veulent toutes les deux « vraies »). Si la première met en avant un coté redneck, Amérique profonde bien décalé, la seconde joue plus sur l’atmosphère étrange voire quasi surnaturelle que peut avoir la ville et ses environs. D’atmosphère il est donc question dans The Starwheel du norvégien derrière le concept Kammarheit, pointure du Dark ambiant dans son pays (et peut être même ailleurs, allez savoir avec ce genre de musique ?!). Et même si l’album s’inspire plus des paysages froids de la contrée d’origine de son géniteur que du bayou louisianais, on y retrouve l’aura sonore inquiétante chère à la série de Pizzolatto.

Jouant avec des sons synthétiques personnifiant une nature âpre et désolée, le musicien fait planer un sentiment de violence sourde ou de suspense étouffé constamment à l’affut qu’il tempère parfois avec de longues plages planantes mais clairement dérangeantes. Si parfois trop conceptuel sur Qui arrêtera la pluie ? l’album se révèle bien souvent indispensable pour enfoncer le clou du surnaturel.

 

 

 

------------------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 09:30

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : THE GOLDEN BOY

 


C'est de qui : Ozanam et Kieran

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, souvent pour Ozanam et au moins une fois pour Kieran

 

 

C’est édité chez qui ? AAARG !

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Elwood n'the 40 freak bitches est un nom qui ne vous rappelle surement rien mais c'était un des tous premiers récits de Doggybags sur un taré bien décidé à occire la planète de bimbos blondes extraterrestres à grands coups de pelle dans leurs boobs !

Aujourd'hui le duo revient en grande forme pour nous offrir une pseudo-suite avec le frère d'Elwood, Jake Wood, golden boy et trader à New York. Aucun point commun avec les Blues Brothers et inutile d'avoir lu le récit initial de Doggybags, Ozanam étend simplement son univers comme Tarantino avait pu le faire avec ses films lorsqu'il était encore créatif... Du coup on peut parler ici de one shot explosif.

Jake Wood n'est finalement pas plus sain que son demi-frangin. L'introduction époustouflante laisse planer une invasion zombie, le truc « à la mode ». Quelques pilules ingérées plus loin, le lecteur comprend que Jake est en proie à quelques hallucinations ce qui nous vaut une critique sociale et du monde de la finance toutes en métaphores.

La voix off constante dresse un tableau cynique rappelant autant Taxi Driver que Fight Club.

Desservi par le dessin anguleux et précis de Kieran, le récit est passionnant et distille un malaise qu'une apparente happy end n'alternera pas. La confusion entre délires et réalité est très tenue et nécessitera une seconde lecture salvatrice.

Malgré un dernier acte un peu plus en deçà, ce portrait original d'un Golden Boy tient toutes ses promesses et laisse augurer d'une possible suite salvatrice. Voici un récit nerveux à lire d'une traite à l'humour bien sombre qui vous rappellera American Psycho en plus dégénéré !

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? DUMB FLESH

 

 

C'est de Qui ? Blanck Mass

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu par ici ? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi Benjamin Power a beau être la moitié des dynamiques Fuck Buttons, il officie également dans l'ombre pour Blanck Mass, son side project branque et dans lequel il a timidement sorti un premier album en 2011 aussi planant que confidentiel.

La couverture du bien nommé Dumb Flesh annonce la couleur : l'univers sera grotesque et effrayant tout comme celui que dépeint Jake Wood ou Ozanam dans Golden Boy.

Electronique cradingue, noisy mais exigeante et inspirée, cet album risque de faire date comme le rejeton honteux qu'on aimerait ignorer mais qu'on se félicite d'écouter et de posséder par fierté comme par intérêt... la vie du golden boy Jake Wood en quelque sorte...

 

 

----------------------------------

 

Une chronique de Jet

Repost 0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 12:13

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : SEPT FRERES

 

 

C'est de qui ? Convard & Boivin

 

 

La Couv':

 

 

Déja rencontré chez nous? Non.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt .

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne quoi ? Sept francs-maçons autrefois impliqués dans la Résistance Française sont mystérieusement convoqués en 1951 par lettre anonyme pour une cession extraordinaire de leur ordre. Cela ravive en chacun d'entre eux de pénibles souvenirs puisque leur groupe a été dissous en 1943 par les nazis après la trahison de l'un d'entre eux.

Cette cession va t-elle enfin révéler le « frère » au cours de douloureux souvenirs pas encore enterrés ?

Didier Convard se sert d'une intrigue policière plutôt simple mais palpitante pour dresser quelques portraits hauts en couleur de sept hommes meurtris à jamais par la Guerre.

Alternant constamment entre deux époques bien distinctes (1943 lors de leur arrestation et 1951 lors de leurs retrouvailles), le lecteur est pris dans une reconstitution méthodique de l'occupation.

Sans l'image imposée et chère au scénariste de dépeindre le milieu franc-maçon de l'époque, le divertissement serait total avec un étonnant Hervé Boivin aux pinceaux dessinant deux mondes englobés avec une rigueur et une précision fort éloignée de ses cauchemars surréalistes de Lili et Winker.

Malgré une intrigue secondaire légère sur un sujet qui ne l'est pas et quelques effets redondants de mise en scène (dont une lourde présentation inhérente malheureusement à cette série), un honnête divertissement dans un contexte tout aussi passionnant que cruel.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? ZODIAC

 

 

C'est de Qui ?    D. Shire

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé par ici? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Fait amusant, ayant utilisé les B.O de Conversation Secrète et Tous les Hommes du Président lors de ses séances de montage, Fincher décida de demander à leur auteur, David Shire, d’écrire la musique de sa version du tueur en série.

En compositeur qui aime le challenge, Shire décidé d’utiliser, en relation aux douze signes du zodiaque, douze tons musicaux pour sa grosse demi-heure de score et de les modifier en fonction de l’ambiance des scènes. Il alloue de plus certains instruments aux personnages, histoire de bien dissocier leurs thèmes.

Cocktail gagnant et ambiance musicale intéressante sur un album qui en avait bien besoin.

 

----------------------------------------

 

Une chronique signée Jet et Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags