6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 14:49

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : L’OR DE MORRISON 1

 


C'est de qui : Seiter & Brecht

 

 

La Couv':

 

Pour des poignées de dollars  /   L'Or de Morrison  Vs.  Le Trésor de la Sierra MAdre

 

Déjà croisés sur B.O BD? Roger Seiter souvent.

 

 

C’est édité chez qui ? Le Long Bec

 

 

Une planche:

 

Pour des poignées de dollars  /   L'Or de Morrison  Vs.  Le Trésor de la Sierra MAdre

 

Ca donne Quoi ? Des anciens confédérés idéalistes et revanchards s’allient avec une bande de mercenaires afin d’attaquer un train convoyant une grosse somme d’or, mais, entre les soldats de l’Union, un sheriff implacable, ou encore des apaches sauvages, l’opération ne vas pas se passer comme prévu.

 

Entre bains de sang, poursuites hautes en couleurs et fusillades homériques, ce premier volet de l’Or de Morrison pioche dans les classiques du genre en réussissant à s’en détacher. Seiter, scénariste chevronné et inspiré, multiplie avec métier les rebondissements et les groupes en présence sans pour autant perdre ni son lecteur ni son intrigue.

 

Si le dessin semi-réaliste de Recht est soigné et détaillé dans les décors je l’ai trouvé moins précis sur les visages des protagonistes et aurait peut être préféré un style plus réaliste, sans pour autant que cela enlève quoi que ce soit à la réussite de ce très bon western.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LE TRESOR DE LA SIERRA MADRE

 

 

C'est de Qui ? M. Steiner

 

 

La couv'

 

Pour des poignées de dollars  /   L'Or de Morrison  Vs.  Le Trésor de la Sierra MAdre

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? A l’époque où sort sur les écrans le Trésor de la Sierra Madre l’un des chefs d’œuvre de John Ford, rarement un film non musical aura autant compté sur sa bande originale pour convoyer sentiments, émotions et tensions.

 

Steiner, en homme de métier émérite, s’appuie sur le scénario et l’ambiance du film pour créer des thématiques propres à chaque personnage ou groupe, et des motifs récurrents selon les séquences.

 

Le résultat est aussi étonnant que payant puisque les morceaux annoncent parfois subtilement ce qui va se passer à l’écran créant par la même une dimension supplémentaire dans l’intrigue.

 

C’est cependant plus sur la seconde partie de la B.O que l’on comptera pour accompagner ce premier tome de l’Or de Morrison vu l’action omniprésente dans l’album.

 

 

 

-----------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 16:56

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : TINTIN AU PAYS DES SOVIETS

 


C'est de qui : Hergé

 

 

La Couv':

 

 

Soviet Système  /  Tintin Au Pays des Soviets  Vs.  The Big Sleep

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman – Editions Moulinsart

 

 

Une planche:

 

Soviet Système  /  Tintin Au Pays des Soviets  Vs.  The Big Sleep

 

Ca donne Quoi ? Les Soviets est l’album que j’ai lu en dernier dans la série des Tintin (alors que chronologiquement, comme vous le savez, c’est la première aventure du reporter à la houpette) et, un peu paradoxalement peut – être, celui que je préfère.

 

Outre le background historique et politique riche du scénario, il y a peu à jeter dans ces Soviets : le caractère feuilletonesque de l’histoire, ses multiples courses poursuites, un humour qui oscille sans cesse entre le bon enfant et le second degré dû en grande partie à Milou déjà incisif dans ses répliques, ou encore l’acerbe critique d’Hergé face au communisme russe… si l’improvisation semble souvent de mise il est clair que l’on ne s’ennuie pas un instant.

 

La colorisation de ce premier album, seul de la série à n’avoir jamais été qu’en noir et blanc, a fait couler beaucoup d’encre (et/ou chauffer beaucoup de claviers) depuis quelques mois.

 

Si je reste attaché à ma bonne vieille version en NetB, il faut reconnaître que l’absence de couleur –et une certaine rudesse dans le style, rappelons que c’est les premiers essais d’Hergé avec son personnage- ont longtemps du être un frein pour beaucoup de lecteurs potentiels.

Gageons que cette nouvelle version  permettra de redécouvrir une aventure qui en vaut largement la peine !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? THE BIG SLEEP

 

 

C'est de Qui ? Max Steiner

 

 

La couv'

 

Soviet Système  /  Tintin Au Pays des Soviets  Vs.  The Big Sleep

 

Déjà entendu sur B.O BD?  Oui

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? D’aussi loin que je me souvienne, Les Soviets a toujours eu à mes yeux cette atmosphère de vieux thriller d’espionnage en noir et blanc dont Hollywood avait le secret dans les années 30 à 50.

 

Grand classique du Noir s’il en est, l’adaptation du roman de Hammet par Hawks avec Bogart et Bacall est une réussite à bien des égards, et permet à Steiner, qui a déjà une importante filmographie à son actif, de décliner les thématiques qui ont fait leur preuve sur le genre.

 

Progressions d’accords riches et imparables, sous-thèmes pour les principaux protagonistes, le tout au sein de mélodies sombres et travaillées ponctuées de passages plus romantiques (que l’on zappera évidement avec la lecture de ce Tintin), le score de The Big Sleep sonne certes suranné mais s’accorde souvent bien à cette nouvelle version du premier des Tintin.

 

 

------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 08:12

 

 

Jamais impressionné par un grand écart de plus, B.O BD passe sans transitions d'un cycle indé aux parutions quasi confidentielles au grand spectacle de la Fantasy, genre quasi indissociable du 9° Art et plaisir coupable de pas mal de bédéphiles!

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : ELFES 15. NOIR COMME LE SANG.

 

 

C'est de qui ? Hadrien, Popescu, Héban

 

 

La Couv':

Fan-Tasy  /  Elfes  Vs. Gone With The Wind

 

Déjà croisé sur le site? non

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

Fan-Tasy  /  Elfes  Vs. Gone With The Wind

 

Ca donne Quoi ? Pour ce 15e tome de la série et 3e de la sous-série sur les elfes noirs, nous retrouvons Gaw'yn en fuite avec Dyfeline. Il est toujours poursuivi par son ancien maître. Dans sa fuite, il va croiser la route d'une partie de la horde de goules commandée par Lp'hen, semi-elfe noire. Dyfeline infectée, il va tout tenter pour trouver un remède pour sa bien-aimée.

 

Encore un album très mouvementé qui mêle plutôt harmonieusement 2 histoires dans la série. Gaw'yn devient de plus en plus intéressant avec son conflit intérieur entre fidélité à Slurce ou à Dyfeline. En plus les dessins de Popescu sont plus ronds et plus séduisants, à mon goût, que ceux de Ma Yi.

 

Une histoire d'amour sur fond de guerre : ce n'est pas la 1e de la série, mais c'est un premier amour pour les 2 protagonistes… À suivre dans le tome 20?

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? GONE WITH THE WIND

 

 

C'est de Qui   Max Steiner

 

 

La couv' 

Fan-Tasy  /  Elfes  Vs. Gone With The Wind

 

Déjà entendu chez nous?  Oui souvent même.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Max Steiner a composé au moins 300 BO de films dont quelques-unes restées dans les mémoires comme ce thème principal d'Autant en emporte le vent.  3 fois oscarisé, Max Steiner avait un don pour la composition de musiques épiques bien en phase avec la production cinématographique américaine de l'époque.

 

Est-ce que ses maîtres Gustav Malher ou Johannes Brahms auraient apprécié ses productions? Je suis sûre que oui et qu'ils auraient aussi écrits des musiques de films s'ils avaient vécu plus longtemps!

 

Tout le monde connait l'extrait choisi (le thème du film) même sans avoir jamais vu le film tellement cette musique un rien sirupeuse avec ses violons larmoyants, pour la romance, accompagnés de cuivres tonitruants, pour la guerre, a été reprise ou utilisée de diverses façons.

 

Une romance du style "je t'aime, mais je te déteste!" sur fond de guerre destructrice… pour l'album comme pour le film!

 

 

------------------

 

Une chronique de Gen

Repost0
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 07:44

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : DIEU N’A PAS REPONSE A TOUT

 


C'est de qui : Tonino Benacquista au scénario et Nicolas Barral au dessin

 

 

La Couv':

 

Week-end Thématique: Dieu et la Bible dans la BD  /  Dieu N'a Pas Réponse à Tout  Vs.  Top Hat

 

 

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dieu voudrait souvent pourvoir intervenir pour aider l’homme…mais il ne sait pas toujours comment faire. Heureusement pour lui, il peut compter sur l’aide de bonnes âmes « qualifiées ».

Ainsi, dans le 1e tome, (Mais IL est bien entouré), Dieu, qui est représenté sous la forme classique du vieil homme à barbe et cheveux blancs, va faire appel aux talents de  Sigmund Freud, Marilyn Monroe, Homère, Louis XIV, Al Capone, (lui, il est au purgatoire… pas au paradis), Wolfgang Amadeus Mozart.

Dans le second, (Mais IL sait à qui s'adresser), ce seront : Michel-Ange, Agatha Christie, Cyrano de Bergerac, Ginger Rogers et Fred Astaire, Ernest Hemingway qui interviendront.

 

 

Ce sont des albums frais, légers et divertissants, les auteurs ayant eu la bonne idée de ne pas faire durer la série plus de deux tomes, on évite les répétitions.

Chaque intervention d'une célébrité est prétexte à une histoire courte maniant ironie, tendresse et/ou dérision. Chaque intervenant obtient en remerciement une faveur de Dieu que celui-ci apprécie plus ou moins.

 

Dieu est ici finalement plus un prétexte pour les auteurs pour réaliser des histoires courtes à chutes qu'un personnage clé de la série… justifiant ainsi le titre.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? TOP HAT

 

 

C'est de Qui ? Max Steiner & Irving Berlin

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé ici? Oui pour Steiner

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Avec des paroles commençant par "Heaven, I'm in Heaven,…", on ne pouvait mieux débuter nos albums qu’avec la chanson Cheek to Cheek. Elle a été composée par Irving Berlin pendant l'époque reine des grandes comédies musicales hollywoodiennes, juste avant la 2e Guerre Mondiale.

C'est aussi l'époque où Fred Astaire et Ginger Rogers (partenaires à la scène uniquement) étaient les vedettes incontestées de ce type de films.

Irving Berlin a eu une très longue carrière de compositeur (il est mort à 101 ans) et a surtout travaillé sur des comédies musicales. On connait souvent mieux ses œuvres que lui-même comme, par exemple, "God bless America" ou "White Christmas"… mais oui, la chanson que vous détestez tous les Noëls tellement on l'entend partout!

Le reste de la musique du film, bien que moins connue, n’en n’est pas moins réussie, loin s’en faut, Steiner excellant sur le genre (comme d’habitude pourrait-on ajouter).

 

 

----------------------------------

 

Une chronique de Gen

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags