28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 09:15

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : EXILIUM 2 - KAYENN

 

 

C'est de qui ? Cédric Simon – Éric Stalner – Florence Fantini

 

 

La Couv':

 

Batailles d'entités  /  Exilium 2  Vs.  Final Fantasy : The Spirits Within

 

Déjà croisés sur BO BD ? non – oui - non

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Une planche:

Batailles d'entités  /  Exilium 2  Vs.  Final Fantasy : The Spirits Within

 

Ça donne Quoi ? À la fin du tome 1, Sonntag voulait rencontrer Kayenn, l'entité dirigeant la forêt vivante. Guidé par Luz et suivi par Sar, ils fuient devant les hommes contrôlés par Koïos jusqu'à la rencontre avec Kayenn.

 

Le 1e tome se déroulait presque entièrement dans l'ilot humain formé autour de l'ancien engin spatial. Ce 2e tome est son écho dans la jungle. Et c'est la fuite de 3 humains fragiles devant une troupe de soldats manipulés par Koïos. Les 2 scénaristes, Cédric Simon et Eric Stalner, sèment par-ci par-là des éclairages sur le passé et bouclent l'album avec une grosse surprise qui appelle très vite le tome 3;

 

Personnellement, je préfère les graphismes de jungle d'Éric Stalner, peut-être grâce à la belle colorisation de Florence Fantini, à ceux d'engins. Les animaux-plantes sont particulièrement réussis.

 

Vivement le tome 3 (j'ai cru comprendre que cette série serait une trilogie) pour avoir les réponses à toutes nos questions.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? FINAL FANTASY : THE SPIRITS WITHIN

 

 

C'est de Qui ? Elliot Goldenthal

 

 

La couv' 

Batailles d'entités  /  Exilium 2  Vs.  Final Fantasy : The Spirits Within

 

Déjà entendu chez nous ? oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ça donne Quoi ? Si Elliot Goldenthal semble s'intéresser beaucoup à Shakespeare pour ses musiques de scène pour le théâtre, il a l'air beaucoup plus sollicité par les réalisateurs de science-fiction ou fantastique ou horreur au vu de sa filmographie.

 

Si j'ai choisi cette BO, c'est d'abord parce que j'aime ce film et que l'extrait que j'ai choisi semble avoir été composé pour accompagner Exilium. Pour ceux qui connaissent le film, je crois que cela correspond au cauchemar d'Aki où elle se retrouve sur le monde des fantômes au milieu d'une guerre.

 

En bon compositeur formé à l'école classique, Elliot Goldenthal crée un vrai poème symphonique qui peut se comprendre indépendamment des images : gros cuivres violents et stridents pour faire monter l'angoisse sur fonds de violons nerveux, dissonances pour nous rappeler que nous sommes ailleurs, percussions simulant une armée en marche.

 

Un rien de grandiloquence qui collera bien avec la démesure de l'album.

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 16:02

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : SAINT BARTHELEMY. SAUVETERRE.

 


C'est de qui : Stalner & Boisserie

 

 

La Couv':

La religion ensanglantée  /  Saint Barthélémy  Vs.  Borgia

Déjà croisé chez nous ? Oui pour l'un comme pour l'autre

 

 

C’est édité par ? Les Arènes

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Raconter la grande Histoire en utilisant une  « petite » est un procédé parfois payant s’il est bien pensé. C’est le cas de cette nouvelle série qui prend pour fond le massacre de triste renommée qui, en août 1572 vit Paris être mis à feu et à sang par les catholiques et qui mènera à la mort de près de 2500 protestants.

 

On y suit la destinée du jeune Elie, de son domaine de Sauveterre, attaqué par des soldats, à la cour d’Henri de Navarre. Les dix années qui séparent ces deux époques, le jeune homme les passe à guerroyer dans d’incessants conflits religieux qui aboutissent au rapprochement des deux religions.

 

Rapprochement bien éphémère hélas et l’album se conclut sur la sinistre nuit de la Saint Barthélémy, en attendant ses conséquences dans le suivant.

 

Scénariste chevronné dans bien des domaines, Boisserie aborde son sujet avec métier et ménage son intrigue sans sacrifier au souci de reconstitution historique, les protagonistes sont tous là, de La Médicis à De Guise en passant par Coligny et Margot. On pense bien entendu –notamment dans le passage où notre héros est conduit dans Paris par une jeune femme-  au film de Chéreau à qui l’album tient la dragée haute, mais également aux échos que cette période de notre Histoire trouve encore aujourd’hui.

 

Coté graphisme Stalner assure sa partie avec talent, que ce soit dans les décors pointus ou sur les expressions des personnages on sent qu’il prend plaisir à travailler sur le genre.

 

 

 

 

LA MUSIQUE  

 

 

 

C'est Quoi ? BORGIA

 

 

C'est de Qui ? C. Morin

 

 

La couv'

 

 

Déjà vu chez nous ? Bizarrement il semblerait que non.

 

 

On peut écouter ?   

 

 

Ça donne quoi? : Crée par Tom « Oz » Fontana, cette série internationale sur la famille  sanglante (plus réussie à mon goût que l’autre, celle avec Jeremy Irons) a plus d’un atout dans la manche, et son compositeur n’est pas le moindre.

 

Cyril Morin a été choisi parmi plusieurs de ses confrères grace à sa capacité à mélanger musiques d’époque et orchestration moderne, le compositeur a effectué pas mal de recherches et s’est inspiré autant des rushes de tournage que des personnages de la série (n’hésitant pas à utiliser la guitare par exemple pour le thème de Rodrigo Borgia, d’origine espagnole).

 

L’ensemble, interprété par un orchestre symphonique sonne aussi majestueux que sombre, très actuel, la présence de mélodies ou d’instrumentation historique restant finalement fort en deça.

On  rapprochera d’ailleurs plus cette B.O de celles de films d’action historique récents dont Hollywood a le secret voire même de jeux vidéos comme Assassin Creed.

 

La multitude de pistes et d’évolution de thèmes fait de la musique de Borgia un vivier d’inspiration pour la lecture de Saint Barthélémy.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags