2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 07:31

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : L’HERBIER SAUVAGE

 

 

C'est de qui ? F. Vehlman et Chloé Cruchaudet

 

 

La Couv':

Plantes vénéneuses  /  L'Herbier Sauvvage  Vs.  I Wanna Do Something Freaky To you

Déjà lus dans le coin? Oui, tous les deux.

 

 

C’est édité par ? Soleil.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Je ne vous cache pas que je me suis intéressé à L’Herbier Sauvage sur les noms de ses deux auteurs, dont j’apprécie énormément le travail séparément et que j’étais donc plus que curieux de découvrir ensemble.

 

J’en ai été quelque peu pour mes frais à la découverte du résultat qui s’avère en fait ne pas être un album de BD mais plus une suite de témoignages sur la sexualité de parfaits inconnus, recueillis par Fabien Vehlman et complétés, de temps à autre, par de fort belles illustrations de Chloé Cruchaudet, visiblement inspirée par le sujet.

 

Cela étant les histoires compilées si elles sont souvent très crues ne tombent jamais dans le salace ou le voyeurisme, et sont même parfois très touchantes. Peut être qu’un traitement à la Première Fois, paru il y a quelques années chez Delcourt m’aurait plus parlé.

En l’état, L’Herbier Sauvage est un album hors-norme et des plus original qui, une fois de plus, vaut le coup d’œil, ne serait-ce que pour la maestria graphique de la dessinatrice.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi? I WANNA DO SOMETHING FREAKY TO YOU

 

 

C'est de Qui ? Leon Haywood

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Vous connaissez très probablement la mélodie de ce morceau hyper sensuel de Leon Hayward (qui nous a quitté le mois dernier à l’âge de 76 ans) vu qu’elle a été largement samplée par une clique de rappeurs des années 90,  Dr Dre en tête, pour son Nothing but a G thang.

 

Sorti au milieu des années 70, I Wanna do Something Freaky To You fût un success instantané, un brûlot de funk langoureux et moite où les riffs de guitar saturée répondent aux cris d’orgasme d’une voix feminine, le tout emballé par le groove imparable et la voix de Hayward.

Une bande-son des plus en phase avec le sujet de l’Herbier Sauvage.

 

 

------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 14:18

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : BUCK. LA NUIT DES TROLLS.

 

 

C'est de qui ?  A. Demont

 

 

La Couv':

 

 

A la Niche les Trolls!  /  Buck  Vs.  Skeleton Frolic

Déjà lu chez nous? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil.

 

 

Une  planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Buck est un être étrange, un chien pas comme les autres puisqu’il ne fait qu’un avec sa niche en bois. Alors qu’il erre dans un paysage désolé du grand nord, cherchant à se mettre à l’abri d’une tempête approchante, il tombe sur un couple de villageois dont le bébé a été enlevé par des trolls, ces derniers, comme le veut la coutume, ayant laissé leur propre progéniture à la place. N’écoutant que son bon cœur Buck va partir à la recherche de l’enfant, accompagné du bébé Troll, bien décidé à rentrer chez lui. Va alors commencer une terrifiante chevauchée pour nos deux atypiques héros où créatures de la nuit de tous poils vont leur compliquer la tâche.

 

Reprenant l’un des personnages de son précédent album, Feu de Paille, Demont livre ici une très belle aventure, ode aux contes nordiques dans un  style graphique magnifique, hommage avoué au peintre norvégien Kittelsen, qui destine tout autant cet album aux plus jeunes qu’aux amateurs de belles BD, une constante me direz-vous dans la collection Métamorphoses de chez Soleil.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? SKELETON FROLIC

 

 

C'est de Qui ? Joe DeNat

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu ici? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Joe De Nat, musicien dés son plus jeune âge, faisait partie de l’équipe de créateurs qui signa un deal avec la Columbia à l’avènement du cinéma parlant, et parti  s’installer avec ses collègues en Californie pour développer le personnage de Krazy Kat, la réponse à Felix the Cat. En l’espace d’une dizaine d’années pour les studios, il écrivit plus de 160 musiques de courts métrages même si de nos jours certains ont complètement disparu, son influence dans le domaine est indéniable.

 

Pour cette suite à peine dissimulée de la Skeleton Dance des Silly Symphonies de chez Disney (et du même artiste), DeNat joue à fond sur l’illustration musicale intensive (nous sommes en 1933 et les habitudes du cinéma  muet ont encore la dent dure) rivalisant de virtuosité pour coller aux images morbides et délirantes du dessin animé.

 

Sa musique reprend pas mal des codes du genre fantastique de l’époque et, si elle prête à sourire aujourd’hui de par ses mélodies surannées et sa frénésie instrumentale, l’ambiance qu’elle apporte à Buck est aussi amusante qu’inattendue. 

 

 

-----------------

 

Une chronique de Fab

Repost0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 14:08

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : BADLANDS. LE DANSEUR AU GRIZZLY

 


C'est de qui ?  Corbeyran & Kowalski

 

 

La Couv':

 

 

La Belle et les indiens  /  Badlands 2  Vs.  Bone Tomahawk

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une  planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Notre dure à cuire et ses acolytes, en cherchant à percer les secrets des reliques de l’ancêtre de Perla, vont se frotter à des croyances amérindiennes où la frontière entre l’homme et l’animal, entre la réalité et le surnaturel, sont plus que tenues. Notre équipe réussira t’elle à apporter son aide au village où ils ont échoués et à en apprendre plus sur leur destinée ?

 

 On y revient encore, à ce mélange des genres qui parcoure le western aujourd’hui, avec plus ou moins de réussite. Je n’avais été guère convaincu par le premier tome de Badlands qui, s’il avait quelques cotés intéressants, accumulait aussi les défauts d’un premier tome qui cherche son identité en multipliant les incursions de ci de là et peinait à trouver ses marques.

 

Cette nouvelle aventure pioche beaucoup moins dans le fantastique lovecraftien à sensation et se penche plus sur le folklore indien pour un résultat certes moins spectaculaire mais plus crédible et intéressant.

Les protagonistes prennent un peu de l’épaisseur qui leur faisait défaut jusque là et donnent du coup envie de voir s’ils sont capables de devenir intéressants sur une série plus longue.

Bref, un western qui ne demande qu’à se développer et dont je serais du prochain épisode si d’aventure il y en a un.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? BONE TOMAHAWK

 

 

C'est de Qui ? 

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur le site?

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? J’ai eu l’occasion de l’aborder il y a quelques temps déjà, mais je me demande sérieusement si le cinéma de genre aujourd’hui passe forcément par la surenchère soit de violence, soit gore. Ainsi, comme par exemple Crimson Peaks, que j’ai vu à la même période que ce Bone Tomahawk, ici rien ne nous est épargné niveau torture, gros plans sanguinolents, souffrances extrêmes, j’en passe et des meilleurs.

Le réal du film, également romancier et scénariste à ses heures, retrouve son camarade Jeff Herriott avec qui il joue habituellement dans un groupe de métal (si, si !) pour composer la B.O de son long.

 

Outre un thème lancinant et triste au violoncelle (L’Instrument à avoir dans sa B.O en ce moment semble-t-il !), pas dégeu mais pas franchement original, les deux compères jouent sur la mode actuelle du son bourdonnant façon drone angoissant qui fonctionne un temps mais devient vite soit redondant soit facile sur la longueur et les deux dans notre cas.

 

Après, pour ce second tome très axé sur les légendes amérindiennes, le concept est intéressant, car assez proche de chants gutturaux folkloriques qui rajoutent à l’atmosphère de l’album.

 

 

--------------------------------

 

Une chronique de Fab

Repost0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 18:30

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi NAINS. ARAL DU TEMPLE  

 


C'est de qui : Jarry & Deplano

 

 

La Couv':

 

 

Les Nains qui grandissent  /  Nains 3  Vs.  Atlantide

 

 

Déjà lus sur le site? Oui pour Jarry

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Ordre après ordre, voilà l'album qui nous fait découvrir celui du Temple. Contrairement à ce que son nom pourrait suggérer, ce ne sont pas des prêtres qui en font partie, mais des ingénieurs construisant ponts, aqueducs et autres machines, réalisant des calculs complexes au risque de nombreuses vies en cas d'erreurs.

 

Toute l'histoire est racontée par Aral devenu paria depuis plus de 700 ans (eh oui, les nains vivent très longtemps), sur le mode de « Il était une fois », même ce n'est pas un conte merveilleux qu'il raconte. Tout démarre encore une fois à cause de l'avidité de nains mineurs tombés par hasard sur un tunnel très ancien conduisant à des salles immenses tout aussi anciennes où, cherchant de l'or, ils ouvrent une porte qui aurait dû rester close. 

 

La suite est des plus habituelles et ce n'est pas vraiment l’originalité coté scénario : on puise allègrement dans le grand coffre de l'héroic fantasy: le dragon de Biblo, la maladie liée au dragon ressemblant au Veill de la Geste des chevaliers-dragons, le livre maudit à détruire …

Au final, rien que du très classique, mais des décors somptueux dessinés par Paolo Deplano qui semble avoir été assez inspiré, lui-aussi, par les décors des films de Peter Jackson. Mais il donne à la citadelle une démesure et un gigantisme fantastiques. Ses nains sont vivants, expressifs, inquiétants ou pitoyables selon les moments. Son dragon manque un peu d'élégance, mais sa rogne peut s'expliquer après plusieurs siècles d'enfermement!

 

 

Un grand tome de cette série de fantasy.

Mais un grand coup de gueule pour moi car je trouve que Istin et Jarry tirent un peu trop sur la corde : le tome 2 semblait présenter Nains comme une série simple… sauf que, maintenant, c'est une série "dans l'univers des Terres d'Arran" comme Elfes… et, comme une interview de Jean-Luc Istin dans le numéro de mars-avril de Planète Delcourt le laisse présager, ces séries seront bientôt rejointes par une nouvelle sur les Orcs et Gobelins… et pourquoi pas les royaumes humains ensuite? Le filon est bon et la fantasy est à la mode, mais il est à craindre un affadissement de l'univers d'Arran pour faire tirer en longueur les séries.

 

J'espère que les auteurs auront la sagesse d'éviter cet écueil et envie de passer à autre chose!

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? ATLANTIDE L’EMPIRE PERDU

 

 

C'est de Qui ? J. N. Howard

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Pour son troisième long chez Disney, Howard monte d’un cran niveau grandiloquence symphonique et fanfares en tous genres ( à commencer par les cuivres) avec une B.O qui, si elle respecte les codes des studios, n’emprunte pas moins son souffle d’aventure aux grands succès du cinéma dit « classique », les chœurs quasi lyriques ne sont d’ailleurs pas étrangers à cette débauche de musique à grand spectacle. Howard a cependant la bonne idée d’insuffler de ci de là quelques pauses et mélodies qui rappellent son score pour le Waterworld de Costner, et contrebalancent un peu l’aspect dessin animé à dollars. 

 

On peut faire un parallèle intéressant entre les nains qui creusent follement pour trouver un trésor avec la bizarre équipe d'aventuriers du film des studios Disney. Eux aussi cherchent un trésor, même s'ils doivent pour cela détruire un peuple entier.

Pas de dragon pour l'équipe de Milo, mais un Léviathan mécanique! Pas de livre à détruire, mais une civilisation oubliée… qui risque la destruction.

Brefs, des points communs inspirants, la preuve ! 

 

 

--------------------------------

 

Une chronique de Gen

Repost0
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 13:26

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LES DRAGONS DE LA CITE ROUGE

 


C'est de qui : Jarry & Jouvent

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lu chez B.O BD? Oui pour Jarry, pas le dessinateur par contre.

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Je reste assez admiratif (intrigué serait en fait plus juste) de la capacité de Nicolas Jarry à continuer à écrire des récits de Fantasy sans (trop) se répéter, surtout après une vingtaine de séries sur le créneau chez Soleil.

Bon sur ce coup là, c’est particulier puisqu’il adapte le roman éponyme d’Erik Wietzel. Le pitch est assez classique et pioche des éléments à droite à gauche dans d’autres œuvres du genre puisqu’on y retrouve un héros solitaire qui cache un secret, un jeune prince enlevé, une épée magique demandée en rançon, des dragons asservis par l’homme, j’en passe et des meilleurs. Ce premier tome, si bien rythmé, souffre d’une paire d’ellipses qui rendent l’ensemble parfois assez confus (mais donnera peut être aux fans du genre l’envie de se pencher sur le roman d’origine).

Coté graphisme c’est un brin inégal mais certaines planches laissent admirer de fort bonnes choses.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ?  DRAGON AGE. THE DESCENT/THE TRESPASSER

 

 

C'est de Qui ? Trevor Morris

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? Souvent même.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Je soupçonne Trevor Morris d’entretenir une relation particulière à la série vidéo-ludique Dragon Age. Je me dis que ce ne peut pas être que les dollars qui le motivent à revenir mettre en musique jusqu’aux DLC (contenus supplémentaires à des jeux vidéo, le plus souvent téléchargeables) du chapitre Inquisition sorti il y a une paire d’années.

Ou alors je vis dans un monde de bisounours et ce n’est qu’un boulot alimentaire de plus pour l’ex-élève d’Hans Zimmer, mais quand on voit l’enthousiasme qu’il met dans la (courte) demi heure de B.O de ces deux extensions, on se dit qu’il y a longtemps (le très oubliable Immortals en 2011)qu’il ne s’était pas autant lâché dans le registre fantasy héroico-épico bourrine, à base d’envolées de cordes et autres charge de cuivres enfiévrées. Certes ce n’est pas son boulot le plus intéressant (on est très loin des scores de Vikings ou des Tudors par exemple) mais certains passages sont très sympas et, sur de la fantasy basique comme l’album du jour, c’est tout désigné.

 

-----------------------

 

Une chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags