19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 13:02

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : TEX. LE HEROS ET LA LEGENDE.

 


C'est de qui : Serpieri.

 

 

La Couv':

 

Rencontre de mythes  /  Tex. Le Héros et la légende  Vs.  The Homesman

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito.

 

 

Une planche:

 

Rencontre de mythes  /  Tex. Le Héros et la légende  Vs.  The Homesman

 

Ca donne Quoi ? En pleine guerres indiennes, Tex secourt une jeune blanche, enlevée par les apaches, afin de se confronter à leur chef, un guerrier féroce dont la haine des blancs (fort compréhensible me direz-vous) pousse à toutes les cruautés.

 

Tout comme sur le précédent Tex paru chez Mosquito, Prisonnière des Apaches, cette aventure du Ranger du Texas (qui ne l’était pas encore), se démarque beaucoup de la série classique, celle qui paraît mensuellement en Italie et l’on peut lire en VF selon le bon vouloir de Clair de Lune.

 

Outre une « star » au dessin, qui prouve, presque 40 ans après ses histoires courtes western, qu’il est toujours aussi bon dans le domaine, notre héros porte les cheveux longs, fait la connaissance de celui qui va devenir son inséparable compagnon et, chose assez rare, fait preuve d’une certaine détermination à tuer (même s’il en éprouve du remord ensuite).

 

Coté format aussi cet album se démarque de la pagination habituelle puisque l’on est sur du 46 planches, plus habituel dans le paysage franco belge. Album aux dessins superbes donc et au scénario tendu comme la corde d’un arc navajo,  Le Héros et la Légende rend  même un bel hommage à sergio Bonelli, créateur de la série, en en faisant le journaliste qui vient interviewer un Kit Carson quasi grabataire qui lui raconte sa première rencontre avec Tex.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

C'est Quoi ? THE HOMESMAN

 

 

C'est de Qui ? M. Beltrami

 

 

La couv'

 

Rencontre de mythes  /  Tex. Le Héros et la légende  Vs.  The Homesman

 

Déjà entendu chez nous ? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Comme quoi, tout peut arriver. Même Marco Beltrami, indécrottable faiseur de scores d’épouvante plus ou moins tous similaires, est capable de surprendre en composant une B.O originale voire surprenante dans un genre inhabituel pour lui : le western.

 

Fruit d’une collaboration de plus d’un an avec Tommy Lee Jones, devant et derrière la caméra, la musique de The Homesman est loin des canons du genre. Apre, roots, proche des bruits du film, on y entend entre autre pas mal l’harpe éolienne qui reproduit le son du vent, dans cette optique, Beltrami et Buck Sanders, co-auteur de la B.O, construisent également un piano à vent.

 

La liberté de création du compositeur a clairement été plus importante ici que sur la plus grande majorité de ses travaux et ça ferait presque regretter que ce n’ait pas été plus souvent le cas.

 

Une B.O atypique pour une histoire de Tex qui ne l’est pas moins.

 

 

 

-----------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 06:49

 

 

 

Un classique chez B.O BD, le cycle western revient le temps du week-end, avec des choses nouvelles et d'autres moins, de la variété et de la qualité, comme toujours!

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LA REGLE DU JEU

 


C'est de qui : Serpieri

 

 

La Couv':

Panorama du Western  /  La Règle du Jeu  Vs.  Il Mercenario

Déjà croisé chez nous? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? On ne change pas une équipe qui gagne. Adage vérifié une fois de plus avec ce nouvel album de réédition par Mosquito de vieux récits du maestro italien, dans des versions noir et blanc qui rendent hommage à son art.

 

La Règle du Jeu propose deux récits, datant tous deux de la fin des années 70/ début des années 80, où l’affrontement entre blancs et indiens est au centre des scénarios.

 

Dans l’histoire qui donne son titre au recueil Serpieri évoque le mythique Pony Express avec un jeune messager aux prises avec les Peaux-Rouges. Tandis que Porter le Coup est une histoire de vengeance implacable.

 

Si les scénarios peuvent parfois sembler un brin manichéens et un peu désuets aujourd'hui, le trait réaliste de l’italien force toujours autant l’admiration, que ce soit sur les expressions de ses protagonistes ou dans le détail de ses décors souvent grandioses.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? IL MERCENARIO

 

 

C'est de Qui ? E. Morricone & B.Nicolai

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé par ici ? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? La même année que Le Grand Silence, du même réalisateur, l’increvable Ennio Morricone (et son fidèle  collaborateur Bruno Nicolai), mettent également en musique ce Mercenaire, western qui se déroule au Mexique avec Jack Palance dans son rôle habituel du bad guy.

 

La bonne idée de la B.O est le thème sifflé puis repris par la trompette dans le morceau L’Arena repris par Quentin la photocopieuse Tarantino dans le second volet de Kill Bill . Outre ce passage assez mélancolique, le reste de la galette, si elle porte les marques explicites de ses créateurs, n’en reste pas moins très efficace dans bien des domaines.

 

La guitare et les vents ont une place prépondérante et, malgré la vingtaine d’autres scores écrits rien que sur cette année 1968 (dont le mythique Il Etait Une Fois Dans L’Ouest) l' italien parvient toujours à proposer quelque chose d’original dans ses travaux.

 

 

 

-----------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags