22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 14:19

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LASTMAN 3 & 4

 

 

C'est de qui ? Balak, Sanlaville et Vivès

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur le reste de la série.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Trahie par Richard, Marianne a enfourché sa moto, pris son fils prodige sous le bras et exit la Vallée des Rois, elle compte bien récupérer la Coupe des Rois avec laquelle le beau brun s’est fait la malle.

 

Le changement de décor va faire tout drôle à nos deux héros ingénus vu que les voilà plongés dans les vicissitudes de Paxtown mégapole à la pointe du progrès où les ennuis ne vont pas tarder à leur tomber dessus.

 

Point commun d’ailleurs avec Richard qui retrouve de vieilles connaissances qui, ô surprise ont aussi des comptes à régler avec lui ! Milo Zotis, Tomie Katana, H, Diamonds et, last but not least, Cristo Canyon !

 

Le voilà obligé de participer à un tournoi de combat auquel Marianne et Adrian s’inscrivent également !

 

 

 

Outre donc un background fort différent des deux premiers tomes mais tout aussi bien exploité, ces volumes 3 et 4 de Lastman nous proposent toute une galerie de nouveaux personnages, et pas des moindres, alors que le scénario prend de l’ampleur et commence à dévoiler des pistes multiples.

 

 

Avec une saison 2 de l’anime qui devrait arriver bientôt (je ne saurais trop vous conseiller de visionner la saison 1 si ce n’est pas déjà fait afin d’avoir des infos sur les protagonistes qui apparaissent dans la série bd d’ailleurs) et cette réédition de l’un des meilleurs manga français (voire international, et ce n’est pas -que- moi qui le dit) gageons que Lastman va conquérir un nouveau public et que ce ne sera que mérité !

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :DES FRIANDISES POUR TA BOUCHE

 

 

C'est de qui ? DJ Mehdi

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Prodige des platines et producteur de talent, DJ Mehdi, après avoir collaboré avec le who’s who du rap français entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, s’associe avec le collectif Kourtrajmé pour réaliser cet album concept où le musicien pioche à droite à gauche dans ses influences multiples et variées.

 

Il accouche d’une galette quasi exclusivement instrumentale qu’accompagne un court métrage plus ou moins expérimental inspiré par les errances musicales de DJ Mehdi.

 

La variété et la richesse aussi bien musicale que rythmique de Des friandises pour ta bouche (ce titre !) font un contrepoint sonore décalé à ce changement d’ambiance de Lastman et ses nouvelles directions enthousiasmantes.

 

 

 

 

---------------

 

 

Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 15:17
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? LASTMAN 1&2. NOUVELLE EDITION.

 

 

C'est de qui ? Vivès, Sanlaville & Balak

 

 

Une Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble et séparément.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans une contrée aux vagues aspects de Fantasy onirique se tient un tournoi annuel de combattants aux pouvoirs surnaturels.

Alors que Adrian, un jeune garçon dont ça doit être la première participation voit cette dernière compromise par la défection de son partenaire, Richard Aldana un homme énigmatique et visiblement étranger (pour ne pas dire anachronique) vient alors lui proposer de participer à ses côtés ce qui n’est pas du goût de Marianne, sa maman.

 

Pourtant, et contre toute attente, le duo va fonctionner et étonner tout le monde par ses prouesses au combat, même si celles d’Aldana dénotent un peu (et c’est un euphémisme !)

 

On reconnaitra ici une paire de célébrités récemment disparues.

 

Derrière ce pitch réjouissant se cache l’une des série hybride les plus innovantes de ces dernières années. Vives, Balak et  Sanlaville, mélangeant allègrement les rôles, nous livrent une sorte d'hommage aux Mangas (Chevaliers du zodiaque et autres Dragon Ball en tête mais aussi des choses bien plus récentes) dans lesquels on retrouve parfois ces tournois aussi longs que brutaux.

 

 

La quasi-majorité du tome 1 se résume d’ailleurs à une suite de matchs entre duos de combattants, mais il serait dommage de s’arrêter à cet aspect tant la série regorge de trouvailles scénaristiques et graphiques enthousiasmantes et fait preuve d’un humour complètement décalé (on reconnaît souvent le style des répliques qui font mouche de Vives).

 

 

Le rythme et la narration sont soutenus, les protagonistes accrocheurs,… bref, n’y allons pas par 4 chemins, Lastman est une bouffée d’oxygène dans un panorama de parutions souvent formatées.

Des pointures du manga international -Otomo ou Taniguchi en tête ! - ne s’y sont pas trompées et ne tarissent pas d’éloges au sujet de la série du trio français.

 

 

Si vous n’aviez pas encore eu la chance de la lire, réjouissez-vous, Casterman ressort l’intégrale de la série dans un format typiquement manga (un peu plus petit que la version originale) a un prix des plus abordable !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE PROTECTOR

 

 

C'est de qui ? RZA & H. Drosin

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Avec Ghost Dog, sa première incursion, magistrale, dans le monde du score de cinéma, RZA, colonne vertébrale du Wu Tang Clan, applique la formule qui a fait le succès de son groupe au grand écran : le mélange de sons orientaux tirés de films de sabres et les beats typiques du hio-hop.

 

L’artiste reproduira le procédé une paire de fois et notamment sur ce film de bagarre où il co écrit avec Howard Drosin (qu’il retrouvera pour sa première réalisation L’Homme aux poings d’Acier) une poignée de pistes nerveuses aux sonorités exotiques à base d’instruments plus ou moins folkloriques, sur des rythmiques saccadées du meilleur effet.

 

Le résultat est certes plus cinématique que sur Ghost Dog ou Afro Samurai mais non moins efficace, avec une vraie identité malgré un mélange hautement improbable et, au final, très addictif …come Lastman finalement !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

 

Repost0
25 juin 2020 4 25 /06 /juin /2020 10:28

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  SAN ANTONIO. SI MA TANTE EN AVAIT

 

 

C'est de qui ? M. Sanlaville

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà lu chez nous? Oui

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Changement de décor pour notre flic beau gosse et son équipe de bras cassés puisque c’est sur les côtes de Bretagne qu’on les retrouve, embarqués par leur chef à l’affut d’une re-dorure de blason qui serait la bienvenue. Et il va être servi puisque une sombre affaire de bateau russe louche se pointe et avec elle son lot d’emmerdements dans lesquels nos émérites policiers vont foncer tête la première !

 

Si il y a bien une intrigue dans cette seconde adaptation des romans cultes de Dard chez Casterman, elle passe clairement à l’arrière-plan, derrière un second degré (de ton cul comme dirait Anouk Ricard) potache souvent à la limite d’une grossièreté assumée et qui, une fois acceptée, prête souvent à sourire.

 

 

On n’est ni chez Simenon ni chez Hammet mais bien dans du polar gras et sans filtres où les jeux de mots et autres scènes grivoises – les deux principales protagonistes féminines sont fort portées sur la chose chacun à sa façon !- sont légion (parfois un peu trop avouons-le). Si, comme moi, vous êtes déjà orphelins de l’excellent série Lastman, retrouver le trait caricatural à souhait et très coloré de Sanlaville vous fera chaud au cœur, emballage aussi criard que jouissif d’une version débridée de ce pan de la littérature de genre qu’est San Antonio.

 

A ne pas mettre entre les mains d’un sympathisant de la manif pour tous ‘quoique ça pourrait lui faire du bien !)

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : COMMENT TROUVEZ VOUS MA SŒUR ?

 

 

C'est de qui ? S. Gainsbourg

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? En marge de sa prolifique carrière de chanteur et parolier, l’homme à tête de choux n’a cessé d’écrire pour le grand écran.

En trois décennies et une grosse vingtaine de B.O Gainsbourg a composé des polars, de la comédie et même de l’érotique !

 

Souvent ancrées dans leurs époques ses musiques de film sont teintées des genres alors en vogue que ce soit le jazz, la pop le funk ou l’électro psyché.

 

Sur cette comédie légère du milieu des années 60 il s’amuse ici à singer Ennio Morricone injectant dans sa partition des cris hauts perchés,  là à faire du Michel Legrand à grands renforts de piano langoureux très décalé sur des nappes de violons enflammées.

 

L’ambiance générale oscille entre l’humour bon ton et la sensualité pleine de gouaille, le tout est foncièrement surannée mais sur du San Antonio le plaisir n’en est que meilleur !

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 


 

 

Repost0
20 novembre 2019 3 20 /11 /novembre /2019 10:45
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LASTMAN TOME 12

 

 

C'est de qui ? Balak, Sanlaville & Vives

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Afin d’éviter l’apocalypse qui s’annonce, Cristo/Siri saute dans une faille vers la Vallée des Rois, emmenant avec elle Richard qui se retrouve bien démuni, au propre comme au figuré, quand il réalise l’état dans lequel est le royaume.

 

De son côté Howard n’a pas chômé puisqu’il a réussi à ressusciter Marianne même si, au passage, il a dû user la pauvre Elora ainsi que la plupart des habitants de la Vallée, mais il a peut être sous-estimé la volonté de son épouse et de son fils !

Les retrouvailles entre nos deux protagonistes, et une partie du reste du casting, vont être explosives.

 

Final en apothéose pour la série déjà culte du trio d’auteurs français qui rivalise sans peine avec la crème de leurs homologues orientaux ; ce douzième épisode de Lastman tient toutes ses promesses avec des moments de bravoure et d’émotion forts et une poignée de scènes de batailles dignes des meilleurs anime japonais.

 

C’est avec un petit pincement que j’ai tourné la dernière page, en espérant que la série spin off, Lastman Stories, ainsi que la version en D.A prolongeront le plaisir que m’aura apporté Lastman !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : WATCHMEN THE SERIE

 

 

C'est de qui ? T. Reznor & A. Ross

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Les deux ex Nine Inch Nails, après trois collaborations avec David Fincher sur grand écran, se retrouvent derrière le pupitre du score de la version série TV du Watchmen de Moore et Gibbons…enfin pas vraiment DU Watchmen puisque les scénaristes de la dite série ont décidé de la faire se dérouler après les évènements de la BD.

 

Ce qui en soit n’est pas une mauvaise idée vu la réussite de l’œuvre originale et, surtout, le peu d’intérêt de sa version calque au grand écran il y a quelques années.

Cela étant, les quelques épisodes dores et déjà diffusés m’ont laissé assez perplexe quant à pas mal de choses et notamment la vision des auteurs voire la relation profonde avec le comics.

 

Par contre j’ai trouvé la musique de Reznor et Ross réussie dans pas mal de domaines ; qu’ils égrènent des ambiances éthérées à base de nappes de claviers hypnotiques et glaçantes, ou qu’ils envoient du lourd via des rythmiques martelées qui ne sont pas sans faire penser aux grandes heures de leur défunt combo, l’énergie, la créativité et l’expressivité du duo d’artistes est toujours belle et bien là.

 

Musique sans âge, mélange d’électronique de diverses époques et travail de post prod hyper léché, la B.O de la série Watchmen est intéressante à plus d’un titre et tout particulièrement sur cet ultime épisode de Lastman.

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab


 

 

Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 15:14

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LASTMAN 11

 

 

C'est de qui ? Vivès, Sanlaville, Balak

 

 

La Couv':

 

Un (avant) dernier pour la route  /  Lastman 11  Vs.  Ghoulies

 

Déjà croisés sur le site? Oui sur les précédents.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

 

Une planche:

 

Un (avant) dernier pour la route  /  Lastman 11  Vs.  Ghoulies

 

 

Ca donne Quoi ? Elorna plonge sans hésiter dans le vortex qui la conduira à la Vallée des Rois, rapidement suivie par Adrian. Mais une fois sur place les deux jeunes gens ne vont pas se retrouver immédiatement mais vont par contre réaliser l’ampleur des dégâts causés par Howard dans sa quête folle pour ramener Marianne à la vie.

 

De son coté Richard a fort à faire avec la horde de créatures gigantesques qui déboulent des failles et ne doit son salut qu’aux flics de Tommie et au pouvoir immense de Cristo qui se souvient enfin de qui elle est et de son passé commun avec Aldana.

 

Les pièces sont en place pour une conclusion qui s’annonce aussi épique que possible.

Avec cet avant dernier volet, le trio d’auteurs confirment que la qualité et le plaisir restent au rendez-vous tout du long d’une série ultra-référentielle mais en même temps très originale et personnelle.

Notons qu’avoir vu la série animée dérivée apporte un plus au scénario surtout dans ces derniers chapitres.

 

2019 sera triste puisqu’en plus de la fin de Game Of Thrones elle marquera également celle de Lastman !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :GHOULIES

 

 

C'est de qui ? R. Band

 

 

La Couv':

 

Un (avant) dernier pour la route  /  Lastman 11  Vs.  Ghoulies

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Bon sang ne saurait mentir, avec un papa producteur et un frangin réalisateur, tous deux de films d'horreur, le petit Richard, plus attiré par la musique, ne pouvait que se spécialiser dans les films d'épouvante de séries B. Ce qu'il fera avec régularité pendant 20 ans avec quelques moments de gloire que les amateurs connaisseurs chérissent (Re Animator et autre Puppet Master -il en fera cinq!- en tête)

 

Cela dit, quand il ne versait pas dans le tout électronique avec force synthés (probablement plus par restrictions budgétaires que par choix, quoique, rappelons que nous évoquons les -peu- glorieuses années 80), Richard Band savait mettre à contribution un orchestre avec efficacité.

 

J'en veux pour preuve la B.O de ce Ghoulies où, entre deux passages d'action musclée on a droit à des pistes pleines de suspens directement inspirées des travaux d'illustres prédécesseurs (James Bernard, Herrmann,...).

 

Alors c'est vrai que certains passages ne collent pas sur ce onzième Lastman, mais ils sont rares et largement rattrapés par le reste qui fait une illustration décalée à ce festival de bastons contre grosses bestioles et autres sorcellerie nécromancienne !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags