10 janvier 2019 4 10 /01 /janvier /2019 07:50

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LA VENIN

 

 

C'est de qui ? L .Astier

 

 

La Couv':

 

La Femme est un Poison  /  La Venin  Vs. Red Dead Redemption 2

 

Déjà croisés chez nous? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

 

Une planche:

 

La Femme est un Poison  /  La Venin  Vs. Red Dead Redemption 2

 

Ca donne Quoi ? La petite Emily n'a pas une enfance facile, élevée dans le bordel où sa mère vend ses charmes. Mère qui n' pas beaucoup d'affection pour elle d'ailleurs.

 

Qunize années plus tard, notre héroïne est devenue une jeune femme au caractère bien trempé qui va suivre les traces de sa génitrice mais seulement pour assouvir une vengeance implacable.

 

Laurent Astier, à tout les postes sur cette nouvelle série (prévue en 5 tomes), se lance dans le western, genre ô combien exploité, en proposant une histoire à la frontière des époques puisque les scènes au présent se déroulent à l'aube du XX° siècle, période de changement importants aux States.

 

Si le thème de la vengeance est aussi un classique, l'origine de celle ci est ici intrigante, avec un mélange de genres un peu dans l'esprit (de ce que l'on peut en voir dans ce premier tome) de la très bonne série Shi par Zidrou et Homs.

L'héroïne est attachante, les clins d'oeils amusants (de Blueberry à Yakari, le spectre est large!) et le style graphique du dessinateur, semi réaliste aux couleurs assez vives, est assez inhabituel sur un western pour finir de rendre original ce premier volet des aventures de la Venin.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : RED DEAD REDEMPTION 2

 

 

C'est de qui ? W. Jackson

 

 

La Couv':

 

La Femme est un Poison  /  La Venin  Vs. Red Dead Redemption 2

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une paire de fois oui !

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? A sa sortie il ya de cela déjà 8 ans, Red Dead Redemption a fait son effet dans le monde vidéoludique.

De variation cowboy de GTA, le jeu a fait sensation (à raison à mon sens) et sa suite, annoncée bien avant sa sortie, a fait saliver pas mal de joueurs.

Si le second volet, paru l'an passé, ne m'a pas plus emballé que ça pour l'instant (faut dire que je n'ai pas beaucoup avancé mais passons), il y a un élément familier que j'ai apprécié de retrouver : la bande son.

 

Woody Jackson remonte en selle pour ce deuxième volet et si ces compositions sont peut être moins catchy que la B.O du premier jeu, certaines brodent sur des thèmes connus et d'autres parviennent à créer des ambiances marquantes.

 

La guitare, la dobro, l'harmonica, le violon, tous les instruments habituels du genre sont là pour évoquer un far west ds plus cinématographiques.

 

Si, à l'écoute seule, on regrettera peut être des pistes un rien monotones, voire répétitives (après gardons à l'esprit que c'est la musique d'un jeu et donc, souvent de scènes/séquences particulières au média) et un léger manque d'unité générale, peut être du à une production où trop de personnes ont été impliquées, en guise de score de bd western comme ce premier La Venin, ça le fait très bien que ce soit dans les atmosphères ou la variété!

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 13:01

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES SPECTACULAIRES PRENNENT L'EAU

 

 

C'est de qui ? Hautière et Poitevin

 

 

La Couv':

 

Jeunesse Spectaculaire (et perdue!).    Les Spectaculaires 3.   /    Chroniques de l’île Perdue.

 

Déjà lus sur B.O BD? Oui sur les précédents épisodes.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

 

Une planche:

 

 

Jeunesse Spectaculaire (et perdue!).    Les Spectaculaires 3.   /    Chroniques de l’île Perdue.

 

Ca donne Quoi ? Un gang de malfaiteurs dirigés par le mystérieux M dévalise la capitale inondée en ce début d'année 1910. Le préfet Lépine charge les Spectaculaires de mettre fin à ses agissements ; mais en belle équipe de bras cassés qu'ils sont ils vont vite se rendre compte qu'ils ont à faire à un ennemi coriace.

Heureusement, Pétronille prend les choses en main et nos héros vont se rebiffer !

 

Entre caméos délirants (Blier, Rochefort, De Funès, Villalonga...), féminisme d'actualité (mais bien amené!), dessin soigné et trouvailles graphiques réussies, ce nouveau tome confirme que Les Spectaculaires est une série d'aventure tout public amusante et rythmée, agréable à lire tant elle est fort bien menée par son duo d'auteur.

 

 

 

- - - - - - - - - - - -

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  CHRONIQUES DE L'ILE PERDUE

 

 

C'est de qui ? Clément & Montel

 

 

La Couv':

 

Jeunesse Spectaculaire (et perdue!).    Les Spectaculaires 3.   /    Chroniques de l’île Perdue.

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour le scénariste.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

 

Une planche:

 

Jeunesse Spectaculaire (et perdue!).    Les Spectaculaires 3.   /    Chroniques de l’île Perdue.

 

Ca donne Quoi ? Deux frères en croisière avec leurs parents sont victimes d'un naufrage.

Séparés sur deux plages différentes, ils vont faire d'étranges rencontres et vivre chacun un périple haut en couleur jusqu'à se retrouver au Pic Noir, somme de toutes leurs peurs.

 

Si l'intention d'évoquer les peurs enfantines via un album de BD est des plus louable (ma fille par exemple en a eu et ça peut être difficile à gérer parfois, genre le soir quand elle veut absolument dormir dans le lit de ses parents par exemple!), j'ai trouvé que le scénario partait sur beaucoup de pistes qui noyaient le propos, et que le rapport des deux frères était peut être un peu dur.

 

Après le rythme est bon et les personnages attachants, certaines idées de personnifications et d'utilisations de symboles fonctionnent bien mais c'est tout de même l'album de la collection Métamorphoses qui m'a le moins touché.

 

 

 

 

-------------------------

 

 

Deux chroniques de Fab

 

Repost0
21 septembre 2018 5 21 /09 /septembre /2018 09:44

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE CHATEAU DES ETOILES. UN FRANCAIS SUR MARS.

 

 

C'est de qui ? A. Alice

 

 

La Couv':

 

 

Épopée Martienne  /  Le Château des Etoiles  Vs.  Abominable Snowman

 

Déjà lu sur le site? Oui sur les tomes précédents.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres.

 

 

 

Une planche:

 

Épopée Martienne  /  Le Château des Etoiles  Vs.  Abominable Snowman

 

Ca donne Quoi ? Poursuivant les kidnappeurs du professeur Dulac nos héros atterrissent sur la Planète Rouge mais leurs passagers indésirables profitent de la candeur de Séraphin et ce dernier, après un duel contre Gudden le traître, se retrouve séparé du reste du groupe.

 

Il va faire la rencontre des habitants de Mars, créatures en proie à une guerre civile à laquelle nos héros vont bien malgré eux prendre part.

 

Ce quatrième volet de la série Le Château des Etoiles, par l'un des plus talentueux auteur de sa génération, confirme tout le bien qu'on pensait déjà des tomes précédents, avec un enrichissement du background et un univers en constante évolution au fil de l'aventure.

Les personnages aussi évoluent, tout comme les enjeux et l'on attend déjà la suite avec impatience.

 

Seul petit bémol perso, beaucoup de cases auraient méritées d'être plus grandes afin d'apprécier à sa juste valeur toute la maîtrise graphique d'Alex Alice ; cela étant que les amateurs un peu plus fortunés se rassurent, l'éditeur fait bien son boulot et une version grand format de l'album est également parue.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE ABOMINABLE SNOWMAN

 

 

C'est de qui ? H. Searle

 

 

La Couv':

 

 

Épopée Martienne  /  Le Château des Etoiles  Vs.  Abominable Snowman

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Ayant déjà à son palmarès Dracula, Frankenstein, La Momie et même le Docteur Jekyll, la Hammer s’est naturellement penchée sur le cas de l’abominable homme des neiges.

 

Le film se classe dans la production moyenne des studios, réalisé par Val Guest déjà responsable d’une poignée de longs métrages mineurs pour la Hammer et avec le toujours impeccable Peter Cushing –qui allait devenir une figure incontournable du genre- au générique.

 

La B.O est intéressante à plus d’un titre ne serait-ce que parce qu’elle se démarque assez nettement des thématiques habituelles du film d’épouvante de l’époque. Ecrite par Humphrey Searle, dont ce sera la seule collaboration avec la Hammer, elle tire largement son influence de l’activité classique florissante du compositeur.

 

Œuvrant pour le grand et le petit écran pendant une grosse décennie, sur des choses assez confidentielles et plutôt typées séries B de genre, Searle s’applique à déstructurer de ci de là les gimmicks du score traditionnel pour proposer des choses plus personnelles et bien souvent ses compositions sont largement plus intéressantes que les films qu’elles accompagnent.

En tout les cas c’est un score à l’exotisme et au mystère diablement bien évoqués et qu’il est très agréable de redécouvrir à la lecture de ce quatrième tome du Château des Etoiles !

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 06:35

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  TOSCA DES BOIS 2

 

 

C'est de qui ? Radice & Turconi.

 

 

La Couv':

 

Héroïnes Jeunesse  /  Tosca des Bois Tome 2   &  Aliénor Mandragore tome 4

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble même.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

Héroïnes Jeunesse  /  Tosca des Bois Tome 2   &  Aliénor Mandragore tome 4

 

Ca donne Quoi ? Les ennemis du seigneur de Castelguelfo, après la tentative d’assassinat manquée contre ce dernier (voir tome 1) ont décidé de frapper là où ça fait mal afin d’éviter une guerre aussi risquée que couteuse : s’en prendre à sa fille.

 

Heureusement que cette dernière a pour « anges gardiens » Tosca, une archère hors-pair et Rinaldo, son musicien de frère. Ils décident d’ailleurs de l’accompagner dans son pèlerinage secret dans un couvent et ils font bien car il la sauve d’une tentative d’enlèvement en route !

Sur place nous allons en découvrir un peu plus sur leurs origines…

 

Toujours dans un superbe style disneyen délicieusement suranné (les deux italiens ont bossé pour Disney) qui illustre fort bien un scénario classique mais bien écrit, ce second volet de Tosca des Bois confirme tout le potentiel que le premier laissait envisager et promet une suite tout aussi réussie.

Ma fille a beaucoup aimé encore une fois même si la fin l’a un peu impressionné !

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi :ALIENOR MANDRAGORE. LE CHANT DES KORRIGANS.

 

 

C'est de qui ? Gauthier & Labourot

 

 

La Couv':

 

Héroïnes Jeunesse  /  Tosca des Bois Tome 2   &  Aliénor Mandragore tome 4

 

Déjà lu sur B.O BD? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

 

Une planche:

 

Héroïnes Jeunesse  /  Tosca des Bois Tome 2   &  Aliénor Mandragore tome 4

 

 

Ca donne Quoi ? Dans ce nouveau volet des aventures de la pupille de Merlin (enfin de son fantôme) nos deux apprentis héros, Aliénor et Lancelot, sont envoyés par Morgane chez les Korrigans pour récupérer un mystérieux coffret…qu’ils ne doivent bien entendu pas ouvrir !

 

Sauf que le roi des Korrigans a une dent contre Morgane et est bien décidé à ne pas laisser les enfants repartir aussi facilement.

 

Outre un dessin toujours aussi avenant aux couleurs vives, l’intrigue générale et les personnages prennent de l’épaisseur et c’est pour le mieux, peut être aura-t-on droit d’ailleurs dans de futurs tomes à des histoires plus longues « à suivre », le background s’y prêtant.

Mais ça c’est mon souhait de quarantenaire bédéphile, ma fille, public visé s’il en est, se régale avec les aventures d’Alienor telles que le duo Gauthier et Labourot nous les propose depuis les débuts.

 

 

---------------

 

 

 

Deux Chroniques de Fab

 

Repost0
9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 07:33

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?   ASPIRINE

 

 

C'est de qui ? J. Sfar

 

 

La Couv':

 

Maux de tête sanglants  /  Aspirine  Vs.  Atom Heart Mother

 

Déjà lu chez B.O BD? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

 

Une planche:

 

 

Maux de tête sanglants  /  Aspirine  Vs.  Atom Heart Mother

 

 

Ca donne Quoi ? Aspirine et Josacine (si, si !) sont deux sœurs vampires de respectivement 17 et 23 ans qui, depuis une éternité – forcément- vivent avec les problèmes et les centres d’intérêts de leurs âges tout en essayant de faire profil bas…enfin pas trop pour Aspirine, la plus « jeune », trash s’il en est qui prône le No Future mais qui n’a que ça justement…du futur !

Elle va s’enticher de Ydgor un jeune homme fan de jeux de rôles et de fantastique -pour qui une ado vampire c’est un peu le nirvana- qui peut être, malgré les apparences, pourrait être son sauveur !

 

Je ne sais pas trop ce que donne la production récente de Sfar, n’ayant pas suivi depuis pas mal d’années, mais il faut reconnaître que pour se glisser dans la peau d’une ado éternelle et donc éternellement rebelle, il s’en sort plutôt pas mal. Alors après c’est sur, il en profite pour se lâcher coté dialogues crus et autres gros mots, ou encore pour disserter plus ou moins longuement sur des choses aussi diverses que surréalistes parfois (de la mooncup à Sartre, en passant par Cthullu, excusez du grand écart !) quitte à perdre parfois le lecteur en route, et les amateurs de Grand Vampire par exemple (où Aspirine apparaissait) pourront être décontenancés.

 

Reste que certaines cases sont très réussies, que l’ambiance du bouquin est inattendue et que les fans hardcore de l’auteur devraient apprécier.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :ATOM HEART MOTHER SUITE

 

 

C'est de qui ? Pink Floyd

 

 

La Couv':

 

Maux de tête sanglants  /  Aspirine  Vs.  Atom Heart Mother

 

Déjà entendu dans le coin? Quelques fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Chorale, orchestre de cuivres, réminiscences guitaristiques des jams de Pompéi qui opèrent plus ou moins le passage entre la période rock psyché des débuts influencé par Syd Barret, et la direction plus rock progressif que prennent les Floyd, cet interminable instrumental de plus de 23 minutes, ouverture de l’album éponyme, ne cesse d’évoluer dans des directions parfois surprenantes (les chœurs étant probablement l’élément le plus décalé, suivi de près par les cuivres en fanfare).

 

On sent que le combo s’est un peu perdu en route – Gilmour reconnaîtra ensuite qu’ils ne maîtrisaient pas vraiment le processus créatif sur ce coup là- et si le résultat semble manquer d’unité parfois, la prouesse conceptuelle laisse rêveur d’une époque où la musique savait encore surprendre et créer sans se contenter, comme c’est le cas depuis au moins deux décennies, de recycler ad nauseam.

 

Les ambiances crées par cette impro orgiaque, si parfois assez décalées, ont été un réel atout à la lecture du nouveau Sfar, lui apportant une dimension insolite bienvenue.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags