23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 08:36

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LA PLUS BELLE FEMME DU MONDE

 

 

C'est de qui ? Roy & Dorange

 

 

La Couv':

 

 

Un incroyable destin  /  La Plus Belle Femme du Monde  Vs.  La Comtesse aux Pieds Nus

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour le dessinateur.

 

 

 

C’est édité chez qui ? La Boîte à Bulles

 

 

 

Une planche:

 

 

Un incroyable destin  /  La Plus Belle Femme du Monde  Vs.  La Comtesse aux Pieds Nus

 

Ca donne Quoi ? La vie d'Hedy Lamar, une des plus célèbre icône Hollywood, ressemble au scénario d'un film dans lequel elle aurait pu tourner, jugez plutot : jeune fille au caractère émancipée, inventrice inspirée en avance sur son temps (elle serait même à l'origine du WiFi!), elle est mariée à un riche autrichien qui la garde jalousement enfermée comme un joyau précieux (allant jusqu'à enregistrer ses conversations avec d'autres hommes!), mais réussit à tromper sa vigilance en se déguisant en femme de chambre et fuit l'Autriche.

 

A ces débuts rocambolesques vont succéder une gloire fulgurante due en grande partie à sa plastique impeccable plus qu'à ses talents d'actrice, une poignée de mariages malheureux et des coups d'éclats publiques qui, entre autre, feront un bel effet lors de l'effort de guerre.

 

Mais la Machine à rêve écrasant bien vite ses stars, Lamar fera quelques choix de carrière peu subtils qui, l'âge aidant, la précipiteront dans l'oubli.

 

Pour raconter cette saga, William Roy a fourni un gros travail de recherches et son scénario, loin d'être ennuyeux, rend honneur au personnage.

 

 

Un incroyable destin  /  La Plus Belle Femme du Monde  Vs.  La Comtesse aux Pieds Nus

 

Au dessin on retrouve avec un immense plaisir Sylvain Dorange dont la mini série m'avait emballé et qui se fait bien trop rare à mon goût.

L'artiste varie les techniques et les colo selon les époques et le mode de narration et son trait aussi original que particulier, hors des modes, finit de faire de cette bio une vraie réussite !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : LA COMTESSE AUX PIEDS NUS

 

 

C'est de qui ? M. Nascimbene

 

 

La Couv':

 

Un incroyable destin  /  La Plus Belle Femme du Monde  Vs.  La Comtesse aux Pieds Nus

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? La Comtesse aux pieds nus est un film majeur, emblématique s'il en est d'une certaine période hollywoodienne, dont il dévoile l'envers du décor, un des fleurons de la cinématographie de Mankiewicz avec la magnifique Ava Gardner dans un rôle à sa mesure.

 

Au pupitre on retrouve l'un des grands compositeurs européens ayant fait carrière aux Etats Unis, Mario Nascimbene, qui s'illustrera notamment dans les péplums à gros budget.

Le film de Mankiewicz est son premier boulot pour le cinéma américain, c'est la qualité de ses scores en Italie qui a motivé les studios à le faire venir travailler à Hollywood.

 

Reconnaissant, le compositeur livre une partition mémorable où la romance et la passion transpirent de chaque thèmes. A l'instar d'autres artistes venus de la vieille Europe, Nascimbene a su cependant ménager ses origines et sa sensibilité musicales qui deviendront, comme chez un Rozsa par exemple, une marque de fabrique et qui feront reconnaître dés les premières mesures les œuvres de l'italien.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
23 février 2018 5 23 /02 /février /2018 17:56

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : TOMKA, LE GITAN DE GUERNICA.

 

 

C'est de qui ? Palumbo & Carlotto

 

 

La Couv':

 

Adieu Gitan!  /  Tomka le Gitan de Guernica  Vs.  A Farewell To Arms

 

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui pour le dessinateur.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rackham

 

 

 

Une planche:

 

Adieu Gitan!  /  Tomka le Gitan de Guernica  Vs.  A Farewell To Arms

 

Ca donne Quoi ? L’Espagne est déchirée par la Guerre Civile, Tomka, gitan de son état, se trouve à Guernica avec sa femme et son enfant quand les avions bombardent la ville.

Seul rescapé de l’horreur, notre héros, comme l’oblige la tradition, doit venger ses morts et s’engage dans l’armée républicaine pour ce faire.

Las la tragédie semble attachée aux pas du gitan qui, entre de sanglants combats, retrouvera l’amour pour le perdre à nouveau de la pire des façons.

 

En plaçant sa petite histoire (d’amour) dans la Grande, Carlotto, le scénariste livre un témoignage à l’image de son personnage principal, un peu en décalage, pas vraiment concerné par des évènements qui le dépasse et ne le concernent pas vraiment. Si en soi le but est atteint, on a tout de même parfois beaucoup de mal à ressentir de l’empathie pour ce gitan qui subit sa vie plus qu’autre chose.

 

Reste un témoignage intéressant de ce  conflit fraternel bien traduit par la partie graphique, en trichromie de noir, blanc et orangé, qui si plus originale (et plus intéressante à mon goût) que sur le précédent album de Palumbo, pêche néanmoins parfois par des flous pas forcément heureux. De prime abord (dés la couverture en fait) on pense à Pratt mais rapidement l’impression s’estompe et la force de certaines cases est indéniable.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? A FAREWELL TO ARMS

 

 

C'est de Qui ?  M. Nascimbene

 

 

La couv' 

 

 

Adieu Gitan!  /  Tomka le Gitan de Guernica  Vs.  A Farewell To Arms

 

Déjà entendu chez nous? Oui, souvent même.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? 25 ans après le film de Borzage avec Gary Cooper, King Vidor (qui remplace au pied levé un John Houston en désaccord avec David Selznick) retrouve sa vedette de Duel au Soleil, pour cette nouvelle adaptation d’Hemingway.

 

C’est Mario Nascimbene, auréolé des récents Barefoot Comtessa et Alexander the Great,  qui est derrière le pupitre et qui, face à l’extravagance de la production, Selznick ayant quelque peu décidé d’occulter le coté récit de guerre pour se concentrer sur le spectacle, fait de son mieux pour sauver les meubles.

 

Si il inclut des percussions typiquement martiales, le compositeur n’hésite pas à agrémenter de passages au cordes très inspirés quoi que parfois un brin mélo.

 

Le drame est de mise dans ses thématiques et l’ensemble fait partie des canons holywoodiens du genre. L’échec plus ou moins annoncé du long métrage marquera la fin de la carrière du producteur nabab mais permettra à Nascimbene de continuer à pouvoir travailler avec les plus grands.

 

Une B.O luxuriante qui, un peu à contrepied de l’austérité de Tomka, apporte à celui-ci un coté humain bienvenu.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 07:26

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LA GLOIRE D’HERA  /  TIRESIAS

 


C'est de qui : LeTendre et Rossi

 

 

Une Couv':

 

Le retour des Héros  /  La Gloire d'Héra - Tirésias  Vs.  Solomon & Sheba

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

Le retour des Héros  /  La Gloire d'Héra - Tirésias  Vs.  Solomon & Sheba

 

Ca donne Quoi ? C’est grâce à la récente intégrale classe regroupant ces deux séries que j’ai enfin pu découvrir les variations mythologiques de Le Tendre et Rossi.

 

La Gloire d’Héra est en quelque sorte le prologue des Douze Travaux d’Hercule, où l’on apprend pourquoi le héros légendaire est maudit et doit se racheter. Fils de Zeus et d’une humaine, Alcée est bien décidé à récupérer le trône de la ville de Mycènes que son propre cousin ne gouverne qu’à cause d’une rouerie d’Héra, désireuse de se venger des infidélités de son divin époux. Peu importe à notre héros si, dans sa quête, femme et enfants (ainsi que frère jumeau, cousin et centaines de guerriers) doivent y laisser des plumes voire leur peau !

 

Tirésias, écrit après mais aux événements pourtant antérieurs (le personnage titre est présent –vieillard- dans La Gloire d’Héra), évoque un guerrier grande gueule et sur de lui qui, suite à un acte en apparence sacrilège va se retrouver transformé en …femme, et découvrir l’existence de l‘autre sexe, celui qu’il a toujours dominé et considéré comme « faible ».

 

Le retour des Héros  /  La Gloire d'Héra - Tirésias  Vs.  Solomon & Sheba

 

Sous leur airs de récits tragi-comiques, portés par un dessin virtuose où stylisation semi-réaliste et caricature soignée se côtoient pour le meilleur, les scénarios de LeTendre tirent la substantifique moelle des récits mythologiques dont ils sont inspirés pour en proposer des très actuels (à l’époque comme aujourd’hui), plein de fraicheurs, d’actions, et, surtout, de grands thèmes classiques : honneur, amour, famille, intervention divine (pour ne pas dire Deus ex Machina !)

 

Plus de vingt ans après (pour Héra), c’est de la BD qui n’a  absolument rien perdu de sa superbe voire qui a passé haut la main l’épreuve du temps.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est Quoi ? SOLOMON & SHEBA

 

 

C'est de Qui ? M. Nascimbene

 

 

La couv'

 

Le retour des Héros  /  La Gloire d'Héra - Tirésias  Vs.  Solomon & Sheba

 

Déjà croisé sur B.O BD?  Pas mal de fois oui.

 

 

On peut écouter ? Certes.

 

 

Ca donne quoi? Celui qui se fera une spécialité des scores de films avec acteurs huilés et en jupettes, et qui sort d’ailleurs tout juste de l’un de ses chefs-d’œuvre, les Vikings de Fleischer, est embauché par rien moins que King Vidor pour mettre en musique la love story de Yul Brynner et Gina Lollobridgida sur fond de récit biblique.

 

Entre des percussions qui, sans aucuns doutes, ont inspirées Poledouris pour la B.O de Conan le Barbare, des chœurs féminins hauts perchés en contrepoint de voix masculines plus graves et, of course, le gros orchestre qui va bien avec rythmiques martiales et cuivres héroïques en veux tu en voilà, Nascimbene met les petits plats dans les grands, livrant de la musique épique s’il en est sans pour autant sacrifier à l’originalité via des arrangements inspirés de mélodies traditionnelles avec l’incursion de ci de là d’instruments folkloriques.

 

Si l’on perd un peu l’aspect humoristique des deux BD, on gagne cependant une certaine majesté musicale bienvenue vu leur coté épique et mythologique.

 

 

 

----------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags