17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 15:35
 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  MILES ET JULIETTE

 

 

C'est de qui ?  Rubio & Sagar

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les deux,  mais pas ensemble.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Il y a des albums que l’on dirait fait exprès pour B.O BD … et vice –versa ! Miles et Juliette, fait partie de ceux-là ; bio en partie romancée de la première venue à Paris de Miles Davis - alors jeune trompettiste pétri de talent et d’ambitions – il évoque surtout la rencontre entre le jazzman et Juliette Gréco, aspirante chanteuse et actrice, muse du tout Saint-Germain de l’époque ; quartier où se pressait la crème de la crème des artistes existentialistes (ou pas d’ailleurs !).

 

Nous sommes à la fin des années 40, Miles Davis, instrumentiste de génie qui peine à trouver sa place au sein du mouvement artistique et musical du New York d’alors, vient de former avec Gil Evans un nonette (neuf instruments pour les moins mélomanes de nos lecteurs) avec lequel il enregistre une galette révolutionnaire mais bien trop en avance sur son temps.

 

Invité sur une date parisienne avec les cadors du genre, il débarque dans une capitale qui vit à pleins poumons la libération, et pas que celle du joug de l’occupation mais également un renouveau artistique et des mœurs. C’est durant cette semaine en apesanteur que Miles Davis tombe amoureux (et réciproquement) de Juliette Gréco, électron et esprit libre s’il en est.

Les deux tourtereaux vivront une liaison enflammée qui sera aussi intense que brève puisque notre trompettiste repart pour New York où il souhaite se consacrer à sa musique.

 

Hélas pour lui, à la douleur de l’absence de sa belle, vont venir s’ajouter la désillusion de l’échec commercial et critique de son enregistrement, l’annulation de dates et autre défections de musiciens, l’entraînant sur la pente descendante de la drogue…mais ceci est une autre histoire.

 

 

Sur le scénario joliment mené de Salva Rubio, où fait réels et interprétations se mêlent pour raconter la  passion des deux artistes, Sagar poursuit sa ligne expressive découverte avec le Syndrome de Stendhal mais ici le trait est plus libre, plus sauvage, la narration est plus audacieuse, avec des effets de mouvements au sein des cases et des planches des plus réussis et des teintes et couleurs qui expriment fort bien les ambiances jazzy et romantiques de l’histoire.

 

Une belle association du fond et de la forme pour un album hommage hors pair.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :BIRTH OF THE COOL

 

 

C'est de qui ? Miles Davis

 

 

La Couv':

 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Alors évidement l’accompagnement était tout trouvé pour ce one shot, musical s’il en est.

Bide à sa sortie, Birth Of The Cool (qui ne s’intitule d’ailleurs pas comme ça en 49), est la réponse de Miles et de Gil Evans au BeBop, alors en vogue mais trop technique et cérébral pour le grand public, et, en même temps, l’évolution d’un genre qui s’enlisait dans le jazz Big Band.

 

Composé donc de neuf instruments dont certains jusque-là inhabituels dans la discipline (un cor, un tuba), le combo cherche plus à exprimer l’harmonie, la mélodie… avec des morceaux reposant sur des accords et moins accès sur la virtuosité des solistes. Croyant dur comme fer à son concept, Miules ira jusqu’à décliner la proposition de Duke Ellington de rejoindre son orchestre afin de se consacrer à ce son projet (scène retranscrite dans Miles et Juliette d’ailleurs).

 

Visionnaire malheureux, le trompettiste devra ronger son frein quelques années avant que sa galette soit appréciée à sa juste valeur, donnant naissance au Cool Jazz et lançant la vocation de générations de musiciens.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 09:52

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  JAZZ MAYNARD. LIVE IN BARCELONA

 

 

C'est de qui ? Raule & Roger

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, sur les précédents entre autre.

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Alors que son existence semble prendre un tournant plus serein et qu'il est sur le point de sortir son premier album Jazz est confronté à un choix cornélien, c'est le moins que l'on puisse dire.

 

L'Oncle Raimundo, figure paternelle de notre héros et de Thé et Judas, ses deux plus grands amis, est assassiné par des braqueurs lors d'une partie de poker.

Voilà Jazz à la croisée des chemins : va t-il rentrer dans le rang, accorder à Lucia -sa petite amie- l'interview qu'elle lui demande pour son journal, ou va t-il céder au désir de vengeance de Judas.

 

Et bien il va faire les deux !

 

Pour cet ultime tome de leur excellente série noire, le duo d'auteurs espagnols revient sur la jeunesse de son personnage phare, via des flashbacks, qui alternent avec la violence de la vendetta.

 

Une fois encore le fond et la forme se complètent au mieux, le style graphique anguleux, parfois limite caricatural de Roger, toujours parfaitement mis en couleur dans des ambiances chromatiques intelligentes, se faisant l 'écho de la noirceur pleine d'espoir de ce dernier tour de piste.

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : WHIPLASH

 

 

C'est de qui ? Justin Hurwitzz

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Je dirais que non.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Avec un scénario portant sur l'apprentissage de la batterie (et de la vie!) d'un jeune homme par un professeur acharné, la B.O de Whiplash met clairement en avant à la fois l'instrument mais aussi le jazz en général.

 

Si moins jusqu'au-boutiste que le score halluciné de Birdman (dont la batterie était quasiment le seul instrument, ou tout du moins qui sonnait ainsi), la partition de Justin Hurwitzz sait tirer le meilleur parti de cet instrument à la fois intrinsèquement rythmique mais aux grandes possibilités musicales.

 

Si pas mal des pistes sont dans un style jazz assez classique, une bonne poignée d'entre elles, dominées par la batterie, se révèlent très prenantes sur ce dernier Jazz Maynard auquel elles apportent une double aura de mystère et de suavité.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 09:09

 

Allez, tenez puisque c'est la fête de la musique aujourd'hui, la chronique, forcément musicale, d'un album qui ne l'est pas moins!

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi ?  BREAK. UNE HISTOIRE DU HIP HOP

 

 

C'est de qui ? Ledoux & Liano

 

 

La Couv':

 

 Now, what you read is not a test  /  Break. Une Histoire du Hip-hop  Vs.  A Complete Introduction to Sugar Hill Records

 

Déjà croisés sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Steinkis

 

 

Une planche:

 

 Now, what you read is not a test  /  Break. Une Histoire du Hip-hop  Vs.  A Complete Introduction to Sugar Hill Records

 

Ca donne Quoi ? Le Hip Hop est comme le bon vin, plus il est vieux meilleur il est.

Forcément quand on fait écouter à un ado d’aujourd’hui un morceau de Grandmaster Flash ou du Sugar Hill Gang la plupart du temps ça ne lui parle pas, il ne comprend tout simplement pas qu’il est face aux balbutiements géniaux de toute une culture dont découlera un pan entier de l’histoire de la musique moderne.

Mais laissez lui le temps et, si il est un temps soit peu mélomane et amateur de hip-hop, il y reviendra de lui même.

 

Et en attendant mettez lui donc entre les mains l’album de Ledoux et Liano qui, en amateurs éclairés, évoquent dans Break la naissance du mouvement via la situation socioculturelle de New York dans les années 70.

Tout comme Baz Luhrman l’a fait il y a peu avec the Get Down, mais le coté romantico clinquant en moins, le duo d’auteurs français rend hommage aux pionniers que furent Kool Herc, Afrika Bambata et les autres, au travers de la destinée de deux frères passionnés par cette folie naissante qui allait révolutionner la musique et le reste.

J’ai préféré cette approche à celle de Hip Hop Family Tree de Piskor, aux graphismes peut être plus originaux mais à l’aspect « catalogue » un rien lassant (nous reviendrons d’ailleurs cet été sur la version X-Men de Piskor)

 

Altérant passages en noir et blanc et en couleurs, avec des effets intéressants pour rendre les figures de danse, la partie dessins, si parfois un brin inégale, est néanmoins très en phase avec le propos, réalisée à 4 mains, la narration dynamite son sujet.

 

Un album de passionnés à coté duquel, chez B.O BD, on ne pouvait pas décemment passer !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : A COMPLETE INTRODUCTION TO SUGAR HILL RECORDS

 

 

C'est de qui ? Divers

 

 

La Couv':

 

 Now, what you read is not a test  /  Break. Une Histoire du Hip-hop  Vs.  A Complete Introduction to Sugar Hill Records

 

Déjà entendu chez B.O BD?

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? En amateur insatiable de musique, de quasiment tous les horizons (si l’on excepte la musique commerciale produite aux seules fins de vendre en masse via le bastonnage radiophonique en règle), je me suis rapidement intéressé au hip-hop (via entre autre l’émission tv de Sydney, ce qui parlera peut être aux moins jeunes de nos lecteurs).

Néanmoins, et encore aujourd’hui, si j’apprécie le flow et le timbre de voix de nombre de rappeurs (de RZA à Def Bond pour ratisser large), je préfère les autres facettes du mouvement : la danse, le scratch, les samples.

 

J’ai donc failli vous conseiller des choses purement instrumentales mais j’ai finalement opté pour cette compilation de morceaux plus ou moins emblématiques du label Sugar Hill qui a le mérite de proposer les balbutiements de la révolution musicale et de ses pionniers.

 

Certains ont bien vieilli, d’autres un peu moins, mais les samples y sont souvent épiques et ont été pillés ensuite tout au long de l’histoire du hip hop.

Vous y retrouverez certains des groupes et artistes cités dans Break, n’hésitez pas à creuser ensuite, vous avez une mine d’or à portée d’oreilles !

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 


 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags