19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 13:02

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : TEX. LE HEROS ET LA LEGENDE.

 


C'est de qui : Serpieri.

 

 

La Couv':

 

Rencontre de mythes  /  Tex. Le Héros et la légende  Vs.  The Homesman

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito.

 

 

Une planche:

 

Rencontre de mythes  /  Tex. Le Héros et la légende  Vs.  The Homesman

 

Ca donne Quoi ? En pleine guerres indiennes, Tex secourt une jeune blanche, enlevée par les apaches, afin de se confronter à leur chef, un guerrier féroce dont la haine des blancs (fort compréhensible me direz-vous) pousse à toutes les cruautés.

 

Tout comme sur le précédent Tex paru chez Mosquito, Prisonnière des Apaches, cette aventure du Ranger du Texas (qui ne l’était pas encore), se démarque beaucoup de la série classique, celle qui paraît mensuellement en Italie et l’on peut lire en VF selon le bon vouloir de Clair de Lune.

 

Outre une « star » au dessin, qui prouve, presque 40 ans après ses histoires courtes western, qu’il est toujours aussi bon dans le domaine, notre héros porte les cheveux longs, fait la connaissance de celui qui va devenir son inséparable compagnon et, chose assez rare, fait preuve d’une certaine détermination à tuer (même s’il en éprouve du remord ensuite).

 

Coté format aussi cet album se démarque de la pagination habituelle puisque l’on est sur du 46 planches, plus habituel dans le paysage franco belge. Album aux dessins superbes donc et au scénario tendu comme la corde d’un arc navajo,  Le Héros et la Légende rend  même un bel hommage à sergio Bonelli, créateur de la série, en en faisant le journaliste qui vient interviewer un Kit Carson quasi grabataire qui lui raconte sa première rencontre avec Tex.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

C'est Quoi ? THE HOMESMAN

 

 

C'est de Qui ? M. Beltrami

 

 

La couv'

 

Rencontre de mythes  /  Tex. Le Héros et la légende  Vs.  The Homesman

 

Déjà entendu chez nous ? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Comme quoi, tout peut arriver. Même Marco Beltrami, indécrottable faiseur de scores d’épouvante plus ou moins tous similaires, est capable de surprendre en composant une B.O originale voire surprenante dans un genre inhabituel pour lui : le western.

 

Fruit d’une collaboration de plus d’un an avec Tommy Lee Jones, devant et derrière la caméra, la musique de The Homesman est loin des canons du genre. Apre, roots, proche des bruits du film, on y entend entre autre pas mal l’harpe éolienne qui reproduit le son du vent, dans cette optique, Beltrami et Buck Sanders, co-auteur de la B.O, construisent également un piano à vent.

 

La liberté de création du compositeur a clairement été plus importante ici que sur la plus grande majorité de ses travaux et ça ferait presque regretter que ce n’ait pas été plus souvent le cas.

 

Une B.O atypique pour une histoire de Tex qui ne l’est pas moins.

 

 

 

-----------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 12:36

 

 

 

 

Retrouvez, en fin de chronique, l'interview "Musique et BD" de Phillippe Marcelé.

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MACBETH

 


C'est de qui : Marcelé

 

 

Une Couv':

 

De Bruit et de Fureur  /  Macbeth  Vs.  Logan

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

Une planche:

 

De Bruit et de Fureur  /  Macbeth  Vs.  Logan

 

Ca donne Quoi ? On l’a vu l’an passé, les adaptations du Barde en BD, si nombreuses, oscillent entre le trop sage et le décalage complet. La richesse de Macbeth, que ce soit d’un point de vue thématique, narratif comme du langage employé en a fait l’une des pièces les plus appréciées et reprises (à toute les sauces !) de son auteur.

 

Philippe Marcelé, qui s’y était déjà frotté  il y a presque 40 ans, a senti le besoin de revenir aujourd’hui sur la tragédie écossaise qui, de son propre aveu, l’a toujours fasciné.

 

Si évidement on connait la trame par cœur, il est intéressant de voir les parti pris : la représentation des sorcières, lascives au possible, mais également les répliques retenues, les passages sciemment omis (l’assassinat du Roi par exemple), ou encore la place faite à Lady Macbeth, véritable personnage principal de la pièce.

 

De Bruit et de Fureur  /  Macbeth  Vs.  Logan

 

Autre point crucial de cette version, la partie graphique. N’y allons pas par quatre chemin, Marcelé a rendu à Macbeth son aspect de tragédie barbare à plus d’un titre. Certaines planches pourraient être tirées d’un récit de fantasy sauvage,  à mi chemin entre une version fantasmée de Thorgal et le Conan de Buscema (avec d’ailleurs un clin d’œil au Death Dealer de Frazetta).

 

Les visages sont torturés, les paysages immergent le lecteur dans la dureté du récit le tout dans un noir et blanc sur expressif, aux matériaux divers et variés, tout en hachures savamment réalisées.

 

Un album hors des modes et du temps qui dynamite un récit mythique toujours aussi fort !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LOGAN

 

 

C'est de Qui ? M. Beltrami

 

 

La couv'

 

De Bruit et de Fureur  /  Macbeth  Vs.  Logan

 

Déjà entendu chez nous?  Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? A moins que vous ne soyez nouveau dans le coin vous savez que les grands écarts ne nous ont jamais fait peur chez B.O BD.

 

Ainsi il ne m’a pas paru incongru, connaissant le sujet de la pièce adapté par Marcelé et ayant vu ce qui reste à mon sens probablement le film Marvel le plus intéressant de tout ce qui a été fait jusqu’à présent (même si pas exempt de défauts) de marier la B.O de Logan à Macbeth.

 

Crépusculaire, violent, tragique et sans concessions, les deux médiums ont plus d’un point en commun.

 

Certes le parti pris de Beltrami (faiseur passable à coté de ça et également responsable entre autres des B.O des précédents films consacrés au mutant griffu) d’opter pour beaucoup d’électro oblige à un court temps d’adaptation mais, une fois lancée, la lecture de la vision barbare de l’œuvre de Shakespeare s’accommode bien des rythmiques limites industrielles couplées aux cordes et cuivres montantes imitant les sirènes.

 

Présenté  comme un western des temps modernes, Logan en a certainement la noirceur, c’est via une orgue Hammond toujours à la limite de l’atonalité et des nappes plombées, que Beltrami apporte un peu de répit et de mélancolie dans sa partition, il lui ajoute un harmonica de verre, qui n’a rien à voir avec l’instrument cher à Bob Dylan mais est une sorte de mix improbable entre un piano et des bols musicaux (si, si !).

 

Minimalisme et épure  pour férocité maitrisée : un mélange hautement addictif !

 

 

 

---------------------

 

 

 

 

Bonjour Phillippe et merci d’avoir accepté de vous prêter au jeu du questionnaire croisé B.O/BD.

 

 

 

Commençons par un classique :

 

 

Vos Cinq Cd de chevet ?

 

 

J'ai peur de décevoir. En fait je ne crois pas être très mélomane et je n'écoute quasiment que de l'opéra, sans doute parce que ce n'est pas que de la musique. Mais à part des chanteurs lyriques, je suis dans l'incapacité de citer un seul chanteur ou un seul groupe.

 

 

 

Et vos Albums de Bd ?

 

 

Il m'est impossible de citer tous les auteurs que j'aime. Mais s'il faut en citer quelques uns, je mettrai en premier Guido Buzzelli, Crumb, Hugo Prat, Munoz et Sampayo, Tardi, Cabanes, et beaucoup d'autres. Mais il faudrait citer aussi les classiques: Töpffer, McCay, Cannif, etc.

 

De Bruit et de Fureur  /  Macbeth  Vs.  Logan

 

 

 

Les influences et les goûts :

 

 

 

Une musique de film qui  vous a marqué, que vous affectionnez particulièrement (indépendamment du film) ?

 

 

Le cinéma a beaucoup d'importance pour moi, mais je ne sais pas comment répondre à cette question. Je crois que je n'ai jamais fait attention à la musique, bien qu'elle ait, sans aucun doute, influencé ma perception du film.

 

 

Votre travail :

 

 

Ecoutez vous de la musique quand vous écrivez/dessinez, et plutôt quoi ?

 

 

Pendant longtemps, j'ai écouté beaucoup de musique, c'est à dire d'opéras. Maintenant, que ce que je fais le permet, j'écoute plutôt des livres-audio ou des émissions de radio.

 

 

 

 

Ce sur quoi vous travaillez actuellement, les prochains projets ?

 

 

En ce moment, en bande dessinée, je suis parti sur un nouveau projet avec Rodolphe. C'est une conversation fictive avec Lovecraft.

 

 

De Bruit et de Fureur  /  Macbeth  Vs.  Logan

 

 

Et si…

 

 

…en lieu et place de la Bande Dessinée vous aviez fait de la musique, vous auriez  été qui, vous auriez joué quoi ?

 

 

C'est une question que je ne me suis jamais posée. Et je crois que j'ai bien fait car, à la différence de Ingres, de Crumb et de quelques autres (Margerin par exemple), je ne crois pas que j'aurais été un bon musicien dans quelque genre que ce soit.

 

 

 

Encore un grand merci pour vos réponses, et au plaisir de vous retrouver dans les pages de Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !

 

 

------------------

 

 

Une chronique et une interview de Fab

Repost 0
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 17:59

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : BLUES

 

 

C'est de qui ? Sergio Toppi

 

 

La Couv':

 

L' Artiste du Mois: Toppi  /  Blues  Vs.  Voodoo Child

 

Déjà croisé sur le site? oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

Une planche:

 

L' Artiste du Mois: Toppi  /  Blues  Vs.  Voodoo Child

 

Ca donne Quoi ? 2 histoires sont réunies dans cet album : L'héritier et Blues.

 

Dans l'héritier, nous suivons la recherche d'un guitariste de blues par le Baron Samedi, une des divinités vaudou. Le Baron Samedi est furieux car ces accords de basse correspondent à une convocation. Ceux qui le connaissent ont peur et ceux qui ne le connaissent pas ou le rejettent vont en payer les conséquences, mort ou transformation en animal. Jusqu'à ce que la divinité infernale arrive au bout de sa quête.

 

Dans Blues, un joueur de saxophone, Honeylips, sort de sa photographie pour se promener dans le monde. Il joue pour une boite aux lettres rouillée. Puis il rencontre un gardien de casse automobile qui partage sa fiole d'alcool, mais, quand Honeylips boit, il joue un air qu'il ne devrait pas jouer… Quelques péripéties plus tard, il retourne dans sa photographie.

 

L' Artiste du Mois: Toppi  /  Blues  Vs.  Voodoo Child

 

Sergio Toppi est un vrai magicien. Il sait écrire des histoires fantastiques où chaque élément a une importance : du moineau à une divinité infernale. En plus, il arrive à rendre expressif autant le Baron Samedi qu'une belette en passant par une mante religieuse et un caïman. Une vieille boite aux lettres ou une pompe à essence déglinguée discutant avec un saxophoniste seraient étranges et peut-être un peu ridicules dessinées par un autre que lui. Mais il sait nous entraîner dans son univers et plus rien ne nous surprend.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? VOODOO CHILD

 

 

C'est de Qui Jimi Hendrix

 

 

La couv' (si vous la trouvez subversive, souvenez-vous que nous sommes en  68!)

 

L' Artiste du Mois: Toppi  /  Blues  Vs.  Voodoo Child

 

Déjà entendu chez nous?  Peut-être.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? A magicien de la BD, il fallait associer un magicien de la musique à la guitare (blues rock de préférence). Qui peut mieux mériter ce titre que Jimi Hendrix?

 

On appelait Paganini le "violon du diable" tellement sa virtuosité était grande. Je crois que l'on aurait pu surnommer Hendrix la "guitare du diable" pour la même raison.

 

Véritable brulot rock, ode  à la pédale Wah-Wah, Voodoo Child  (que l'on retrouve sur l'album du Jimi Hendrix Experience: Electric Ladyland) est un exemple parfait de l’évolution du blues vers le rock électrique saturé, l’un des premiers morceaux où la guitare s’évade en solo prenant largement le pas sur le chant, le tout sur une rythmique métronomique impeccable. Coté paroles Hendrix semble revendiquer la filiation avec les sorciers de la six cordes plus qu’une éventuelle origine vaudou.

 

Cet immense guitariste joue le vaudou comme un appel au Baron Samedi pour envouter un peu plus le lecteur de l'album!

 

 

 

----------------------

 

 

Une chronique de Gen

Repost 0
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 06:59

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : MOMOTARO

 

 

C'est de qui ? Sergio Toppi

 

 

La Couv':

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Momotaro Vs. Les 7 Samouraïs

 

Déjà croisé sur le site? oui

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

Une planche:

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Momotaro Vs. Les 7 Samouraïs

 

Ca donne Quoi ? Ichiro est un bucheron vivant heureux dans sa forêt jusqu'à ce que le prince sorcier Washizu vainque le bon prince Shimura et fasse régner la terreur sur le pays avec son armée de démons. Ichiro a recueilli des mains d'un samouraï mourant un petit garçon qu'il a nommé Momotaro. Celui-ci va vivre heureux dans la forêt jusqu'au jour où il va combattre les démons.

 

Toppi a révisé à sa façon le conte japonais original (enfin la version que je connais) : le bucheron est seul et pas marié; l'enfant ne sort pas d'une pêche (ou momo en japonais); pour combattre les démons, il est accompagné d'un renard au lieu d'un chien, un singe et un faisan.

 

Cela mis à part, la variation que créé l'auteur de ce mythe est brillante et intelligente. Ses dessins en noir & blanc sont d'une splendeur difficile à égaler et le font reconnaître dès la 1e page. Les arbres de la forêt sont majestueux. Les animaux sont si vivants que l'on s'attend à ce qu'ils sortent des pages. Les démons sont impressionnants et grotesques à la fois, leurs faces semblent inspirés par les masques du Nô.

 

Encore un très bel album de Sergio Toppi, mais un peu difficile d'accès pour les plus jeunes.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LES 7 SAMOURAÏS

 

 

C'est de Qui Fumio Hayasaka

 

 

La couv'

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Momotaro Vs. Les 7 Samouraïs

 

Déjà entendu chez nous?  Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Fumio Hayasaka est mort jeune (41 ans), mais il a composé les bandes originales des films les plus connus (en Occident) des réalisateurs Akira Kurosawa ou Kenji Mizoguchi dont les 7 samouraïs ou Rashomon pour le 1e et l'intendant Sansho ou Les amants crucifiés pour le 2e.

 

L'extrait entendu ici est une marche régulière portée à la fois par des percussions et des cuivres. Elle accompagne autant la recherche des samouraïs prêts à défendre le village que le trajet jusqu'au village. Puis un passage plus doux sur instruments à cordes correspond à la préparation du village à l'attaque des bandits avant un retour final sur la marche.

 

Cela fait un accompagnement parfait pour les divers déplacements de Momotaro de place en place dans ses combats contre les démons.

 

 

-------------------

 

Une chronique de Gen

 

Repost 0
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 16:26

 

 

Bon allez, on a bien ri ce matin, mais il est grand temps de reprendre les choses sérieuses.

 

 

Nous avions laissé en rade le cycle sur l’Artiste du Mois, et, l’occasion faisant le larron, ce sont la sortie chez Mosquito coup sur coup de deux œuvres de Toppi (auteur qu’en plus nous apprécions beaucoup) qui nous permettent de le relancer :

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : WARRAMUNGA

 


C'est de qui : Toppi

 

 

La Couv':

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Warramunga  Vs.  Legend of the Lost

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

Une planche:

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Warramunga  Vs.  Legend of the Lost

 

Ca donne Quoi ? Deux autres récits du maestro italien remis au goût du jour par les éditions Mosquito qui rappellent qu’il était aussi doué pour illustrer la savane africaine que les paysages du Far West ou le Japon médiéval.

 

La première histoire, assez courte, qui donne son nom à l’album, joue sur le registre fantastique mettant aux prises un duo de malfaiteurs en cavale et un vieil aborigène en apparence inoffensif mais aux pouvoirs aussi étonnants que…fatals !

 

La seconde, plus conséquente, tourne à nouveau autour de l’opposition entre blancs cruels et stupides et indigènes bien plus malins que l’on pourrait le croire. Quand l’invité de son maître abat son frère  par jeu lors d’une chasse,  M'Felewzi, rabatteur en apparence peu futé, met en branle une inexorable vengeance à l’encontre des deux boers.

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Warramunga  Vs.  Legend of the Lost

 

Si l’on retrouve des thématiques chères à l’auteur, on reste surtout en admiration devant son coup de crayon et, surtout, ses « effets de matière ». A une époque où Photoshop relevait quasiment de la science fiction Toppi, comme par exemple, de l’autre coté de l’Atlantique,  son contemporain Breccia (avec une approche  différente), étonnait par la puissance évocatrice de son dessin et la composition de ses planches qui, bien souvent, s’affranchissait du format étriqué de la planche pour donner de véritables œuvres picturales, sans pour autant perdre en intensité narrative, loin de là.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LEGEND OF THE LOST

 

 

C'est de Qui ? Lavagnino

 

 

La couv'

 

L'Artiste du Mois: Toppi  /  Warramunga  Vs.  Legend of the Lost

 

Déjà entendu chez nous?  Fort probable.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Deux hommes, une femme, un trésor, le désert…tous les ingrédients sont là pour un long métrage romantico-aventureux, manquait plus qu’une B.O à la hauteur  pour parfaire l’ambiance.

 

C’est à l’un des plus prolifiques compositeurs transalpins qu’échoue cette responsabilité ; si  Lavagnino s’est essentiellement illustré dans la B.O de péplums plus ou moins réussi et a touché à pas mal de genres dans la série B, il prouve qu’il est également tout à fait capable de faire dans le long métrage plus ambitieux.

 

Il conjugue ici avec bonheur exotisme et mélodie, sa partition fait appel à des chœurs féminins haut perchés, des cordes langoureuses et riches et un piano soliste plus discret mais tout aussi efficace.

 

Son évocation des mystères du désert et du suspense de l’intrigue est évidement un rien désuète selon les standards d’aujourd’hui mais pour aller avec deux récits datant des années 70/80 c’est pas mal du tout.

 

 

 

------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags