15 juillet 2024 1 15 /07 /juillet /2024 09:41

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? UN SOMBRE MANTEAU




 

C'est de qui ? J. Martin




 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui? Dupuis



 

Déjà croisé sur le site? Oui.




 

Une planche: 

 



 

Ca donne Quoi ? Dans les Pyrénées espagnoles, Serena une jeune femme rousse en proie à ses démons, erre sans but avant de rencontrer une ermite qui vit seule dans une cabane où elle concocte potion et onguents à base de plantes qu’elle échange ou vend aux villageois du coin.



 

L’arrivée de Serena est vue d’un fort mauvais œil par les paysans qui n’apprécient déjà pas des plus la vieille guérisseuse et, bientôt, alors qu’une maladie frappe les bêtes et les gens, les bouc émissaires semblent tout trouvés!




 

Exit les chroniques historico familiales pour ce nouvel opus de Jaime Martin, même s’il est question de famille(s) et que le récit se déroule toujours en Espagne.

 

Ici l’auteur complet nous livre un conte aux accents fantastiques qui fleure bon le terroir, avec ses paysans soupçonneux et aigris, deux héroïnes aussi marginales qu’ atypiques et des thématiques fortes -et cruellement d’actualité- comme la peur de celui qui est différent et le rejet de l’autre.



 

Les graphismes du barcelonais se font plus anguleux, ses colo plus ocres, afin de servir son scénario pessimistes qui n’est pas sans faire penser  à des choses comme la Mare au Diable, aux nouvelles fantastiques de Maupassant ou, plus proche de nous à celles d‘un  Claude Seignolle.



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : LE PHARE



 

C'est de qui ? M. Korven

 

 

La Couv':

 



 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 


 

Ca donne Quoi ?  Après avoir mis un bon coup de pied dans la fourmilière de la musique de film d’épouvante grâce à son travail léché sur The Witch, le canadien Mark Korven collabore à nouveau avec le réalisateur du film sus-cité pour The Lighthouse, huis clos où Robert « Twilight » Pattinson affronte le monument Willem « Dernière Tentation du Christ, mais pas que » Dafoe, au sein d’un phare.

 

Spécialiste de la word music, Korven a poussé le vice jusqu’à créer un instrument spécifique, mélange de choses diverses (orgue indien, vielle à roue, sitar, teremin, violoncelle et j’en passe) qu’il a sobrement baptisé « The Arprehension engine ». Ce redoutable hybride dont aurait rêvé des gens aussi divers –et talentueux- que Gyorgi Ligeti,  Jimmy Page ou David Gilmour, crée des sons assez ahurissants, comme tout droit sortis d’un cauchemar musical.

 

Le compositeur a mis son invention à profit donc sur la musique de The Lighthouse, tissant des thèmes aux harmoniques aussi sombres que crispants parfois, des grincements sonores personnifiant le vent, la marée, les craquements du bois. Les cuivres quant à eux, nombreux et variés semblent imiter les sirènes de bateau, les hurlements des créatures marines étranges.

B.O quasi organique aux mélodies rares et arides, jouant plus sur la tension sonore que sur la musicalité, The Lighthouse traduit par ses atmosphères plaintives et menaçantes toute la noirceur et la mélancolie qui règne dans Un Sombre Manteau.

 

 

 

Repost0
23 mai 2023 2 23 /05 /mai /2023 14:13


 

LA BD:





 

C'est quoi ? SOLO CHEMINS TRACES 2



 

C'est de qui ? O. Martin & A. Iglesias



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui.



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ?Suite et fin du diptyque félin de la série Solo d’Oscar Martin qui, pour ce spin-of, a confié les dessins à Alvaro Iglésias.

 

On découvre un autre pan du “lore” (comme disent les gamers) de l’univers de Solo, à savoir les “anges-gardiens” des scriptes, en la personne (enfin le chat) de Siro, un guerrier redoutable dont la mission est de veiller en secret sur Fortuna et sa fille, comme il l’a fait pour les générations précédentes.

 

Mais notre garde du corps s’est pris d’affection, voire plus, pour ses protégées et cela va mettre en péril sa mission première dans un environnement toujours plus hostile et la découverte de créatures aussi répugnantes que dangereuses.

 

Post apo animalier riche en action et en scènes chocs, Solo Chemins Tracés est à l’image de la série mère et les amateurs en auront pour leur argent.

Perso je trouve toujours que la voix-off est parfois trop envahissante mais pas de là à gâcher la lecture, loin s’en faut.







 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :FURY ROAD



 

C'est de qui ? Junkie XL



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? oui



 

On peut écouter ?

 

 

 

 


 

 

Ca donne Quoi ? Vu à l’époque au cinéma, le « reboot » du Mad Max de George Miller m’avait semblé passablement raté.



 

Improbable et fatigante course-poursuite de plus de 2 heures, encore alourdie par une post prod interminable, à l’image de sa bande son, confiée à Junkie XL après que maints autres compositeurs aient été préssentis et/ou approchés.



 

Mettant en avant des riffs de guitares qui effraieraient même un Rammstein sous speed et des rythmiques métronomiques probablement écrites pour un marteau piqueur, Holkenborg fait encore plus violent et heavy que son déjà peu recommandable 300 :Rise of an empire, la suite inutile de l’adaptation de Miller. 



 

Quand il dit avoir été inspiré par Bernard Herrmann, on est en mesure de se demander si le bonhomme était sous l'emprise d’une quelconque drogue. Sa partition ne s’approche même pas de celle de Brian May pour l’opus original.

 

Signe qui ne trompe pas, la B.O a été encensée par Hans Zimmer, bien connu pour sa sensibilité musicale… 



 

Bon après, si on cherche de la musique qui envoie, qui laisse peu de répit à son auditeur et peut illustrer de la post-apo efficace et souvent violente, on est à la bonne place, et ça tombe bien, c’est ce que l’on cherchait aujourd‘hui.





 

---------------

 

Repost0
17 janvier 2023 2 17 /01 /janvier /2023 14:33





 

LA BD:





 

C'est quoi ? FRIDAY



 

C'est de qui ? Brubaker & Martin



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les deux.



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Toute sa jeunesse, Friday l’a passé à éclaircir des mystères avec son meilleur ami Lancelot, un marginal comme elle.

 

Au moment de quitter leur patelin pour la fac, la jeune fille a voulu savoir s' il y avait quelque chose de plus entre eux et a quelque peu mis à mal leur amitié.



 

La voilà revenue le temps des vacances de fin d’année et à peine a-t-elle remis les pieds à King’s Hill que Lancelot l’entraîne sur une nouvelle enquête plutôt glauque qui fait rapidement ressortir de vieux démons.



 

Après plus de 3 décennies à exploiter extensivement l’univers du polar et des super-héros, avec un petit virage de temps à autre du coté du fantastique, voilà que le vétéran Ed Brubaker prend tout le monde de court avec cette nouvelle série, qui, si elle flirte avec ses genres de prédilection, se veut avant tout une histoire sur les relations d’adolescents.

 


 

Et pour ne rien gâcher, le scénariste se révèle un fin observateur avec ses personnages aux profils bien écrits qui n’ont rien à envier à ceux du spécialiste du genre.

L’histoire de ce premier volet, une fois le contexte installé, se révèle accrocheuse et riche en suspense comme en action.



 

Au dessin il s’est associé à l’espagnol Marcos Martin, lui aussi pas mal versé dans le super-héros, mais dont le trait atypique et anguleux n’est jamais meilleur que sur des séries un peu en marge, je pense notamment à Private Eye et Barrier, et qui donne ici au scénario de Brubaker une vraie personnalité et fait sortir le titre des sentiers battus.



 

Un habile et prometteur mélange des genres!






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : GRIMM SEASON 2



 

C'est de qui ? R. Marvin



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.



 

On peut écouter ?

 


 

Ca donne Quoi ? Si la série TV Grimm malgré son mélange de polar et de fantastique ne m’a pas convaincu sur ses 6 saisons a maintenu un bon niveau sur sa B.O pas mal fichue qui emprunte autant aux anciennes musiques d’épouvante avec des effets instrumentaux intéressants, qu’aux canons actuels du genre.

 

Le compositeur joue autant sur l’étrangeté du monde surnaturel avec des mélodies aux échos  elfmaniens aux dissonances de cordes agréables, que sur le suspense et l’action- pas mal représentés- à base de pistes plus musclées avec  notamment un peu de guitare disto et un travail intelligent sur la rythmique et les effets de post prod.

 

Un mash-up de genres dans l’esprit de celui de Friday pour lequel il a fait une bande son plus qu’honorable.






 

---------------

 

Repost0
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 08:44

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? MICKEY ET LES MILLE PAT

 

 

C'est de qui ? Cornette et Martin.

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour Martin comme pour Cornette.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Au royaume moyenâgeux de Ladislas le Gourmand, Mickey et Minnie, lors d’un piquenique bucolique, se retrouvent dans la maison du sorcier Clodomir et découvrent –sur eux mêmes !- les effets surprenants de la potion démultipliante de ce dernier.

Potion que Clodomir va confondre avec une potion de jeunesse qu’il doit offrir au gagnant du tournoi organisé par le roi, et qui va donc finir entre les mains du roublard Pat Hibulaire.

 

Démultiplié, ce dernier va faire régner la terreur dans la région, jusqu’à même s’en prendre au dragon et à son trésor. Heureusement que nos souris intrépides, accompagnées de Dingo le Dingue (si, si, c’est lui qui veut qu’on l’appelle comme ça !), de Pluto et son odorat appétit infaillible et de 3 courageux enfants vont tout faire pour annuler les effets de la poudre magique.

 

 

Dans un esprit volontairement parodique, avec un clin d’œil à Calvin et Hobbes par ci, un autre à l’Apprenti Sorcier par là, et des dialogues parfois volontairement anachroniques qui lui donnent un air de Kaamelott , Cornette et Martin ajoutent avec ce Mickey et les Mille Pat leur pierre à la collection Disney chez Glénat.

 

Une aventure médiévale décalée au graphisme original et coloré dont les personnages  chiffonneront peut être les fans purs et durs de Disney mais dont les décors remportent l’adhésion (Thierry Martin, après un exercice de style en forme de western crépusculaire et une récréation super héroïque,  renoue ici avec le bucolique qui avait fait le charme de son Roman de Renart)

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :DRAGONHEART

 

 

C'est de qui ? R. Edelman

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD?

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? DragonHeart est probablement l’un des scores les plus réussis de Randy Edelman, compositeur à la carrière en dent de scie parcourue de quelques succès au box office qui a néanmoins un éventail plutôt large coté genres.

 

Ici il marie avec une certaine réussite la fantasy aux accents épique et des pistes plus légères, qui empruntent autant à la comédie qu’à l’animation.

Les cuivres sonnent héroïques, les vents sont enjoués et quelques phrases de violon sinueuses apportent une originalité bienvenue.

 

Si on pourra lui reprocher une multiplication des thèmes qui diluent parfois un peu l’unité de l’ensemble force est de reconnaître que les deux principaux sont particulièrement efficaces dans leur écriture (et seront d’ailleurs utilisés durant la décennie suivante dans pas mal de bandes annonces n’ayant parfois pourtant rien à voir avec la fantasy).

 

Ce qui fait a faiblesse de cette B.O aura été de bon ton avec ce nouvel album de la collection Disney qui, découpée en « épisodes », elle aussi mélange les ambiances et es genres de façon fort agréable.  

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
6 novembre 2019 3 06 /11 /novembre /2019 09:55

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  BARRIER

 

 

C'est de qui ? B.K Vaughan & Martin

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Urban Comics

 

 

Déjà lu par ici? Oui, sur leur précédent projet.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Exaspérée des exactions commises sur ses terres, à la frontière du Mexique, Liddy est à deux doigts de tirer sur Oscar, un homme venu du Honduras, qu'elle découvre chez elle quand soudain une lumière venue du ciel les enveloppe et les attire vers une étrange structure organique non identifiée.

 

Les voilà tous les deux prisonniers dans ce qui semble être un vaisseau face à de gigantesques créatures agressives. Malgré le fait qu'ils ne se comprennent pas, ils vont devoir se serrer les coudes pour survivre.

 

Vaughan et Martin enfoncent le clou de leur concept Panel Syndicate, site internet où ils proposent les épisodes de leurs séries (et de celles d'autres artistes également) au prix choisi par les internautes.

Quand l'histoire est terminée elle voit le jour en version papier, et Urban a la bonne idée de la proposer au public français !

 

 

La Barrier dont il s'agit ici est celle du langage entre les deux principaux protagonistes qui, immergés dans un environnement aussi inconnu qu'hostile, vont faire fi de ; leurs différences afin de s'entraider.

En partant d'un scénario tout ce qu'il y a de classique (l'enlèvement par des ET) Vaughan livre une profonde réflexion sur l’intolérance, l'individualisme voire le racisme, ce nouvel opus est parfois déconcertant mais dans le bon sens du terme !

 

Comme dans le très intéressant Private Eye, ici fond et forme sont étroitement liés ; les dialogues en espagnol ne sont pas traduits, les créatures parlent en « couleurs », la compagne de Martin, responsable de ces dernières, apporte une énorme plus value au dessin de l'artiste qui propose des planches hypnotiques et/ou vertigineuses (même si, cela étant, il ne faut pas être allergique au tout numérique) … ah oui, et le bestiaire aurait rendu un Lovecraft jaloux à mort.

 

Vaughan est comme le bon vin, en prenant de l'âge il se bonifie et a – encore-trouvé un artiste hors normes pour mettre ses délires en images,

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :FEAR THE WALKING DEAD

 

 

C'est de qui ? Dany Bensi & Saunder Jurriaans

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? N'ayant pas regardé la série d'origine, je n'ai évidement jamais essayé de visionner le spin off Fear the walking dead, je présume qu'il y est question d'Amérique post apocalyptique et de survivants aux prises avec des hordes de zombies.

 

Étrangement nous n'avons jamais rien entendu du duo responsable de la B.O alors qu'ils ont été fort actifs notamment sur petit écran. Il me faudra me pencher sur leur œuvres au vu de l’intérêt de celle ci.

La variété de leurs expériences a semble t-il beaucoup apporté à Bensi et Juriaans qui ne font pas ici comme on aurait pu le craindre dans le sensationnalisme, préférant un underscoring constamment en tension avec, of course, des pistes bien plus énervées.

 

Une atmosphère à la croisée des genres, pas foncièrement originale mais assez variée et intense pour faire l'affaire avec Barrier.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags