11 décembre 2022 7 11 /12 /décembre /2022 15:59

 

LA BD:





 

C'est quoi ? DEEP ME



 

C'est de qui ? M.A.M



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui.



 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Une fois n’est pas coutume (encore que!) difficile d’évoquer le sujet du nouvel album de Marc Antoine Mathieu sans spoiler largement l’intrigue.

 

Ce qui n’est pas difficile par contre, si on ne peut trop évoquer le fond (on dira pour faire court -et vague!- que le sujet est l’humain entre introspection et expansion technologique à outrance) c’est d’évoquer la forme de ce Deep Me.



 

Défricheur infatigable (qui a dit incorrigible?!) du médium, MAM pousse le concept encore un peu plus loin avec cet opus puisque la grande majorité des planches et cases de l’album sont toutes noires, séparées par des gouttières blanches où le texte, voix-off du personnage principal et de quelques autres protagonistes, se détache en blanc, avec des polices différentes en fonction de qui parle.



 

Donc là déjà, on a perdu un tiers des lecteurs potentiels, ceux qui ne connaissant pas l’auteur et ses expérimentations ont ouvert le livre (à la couverture entièrement noire elle aussi) pour le reposer aussitôt.



 

Bon je vous rassure, il y a tout de même -un peu- de dessin même si le propos est censé être servi par justement l’absence de celui-ci.



 

Pas inintéressant en soi, Deep Me est cependant une expérience de lecture peut être un peu trop jusqu’au boutiste qui aurait mérité d’être plus concise ou moins extrême dans son traitement pour être appréciée à sa juste valeur. 

A réserver au fans de MAM.






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : A SCANNER DARKLY



 

C'est de qui ? G Reynolds

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.



 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Film étrange, tourné en rotoscopie et ayant donc permis une post-prod  extensive, cette adaptation de Dick voit un compositeur fort peu connu dans le milieu, si ce n’est dans son Australie d’origine, issu de la scène jazz électro et rock fusion, pondre un score à l’image du long : expérimental, intriguant, barré, un brin SF … 



 

Et le plus impressionnant est que tous ces sons bizarroïdes et parfois méconnaissables proviennent exclusivement d’instruments joués live et manipulés ensuite. 

 

Soyons honnêtes, si cela fonctionne bien avec les images, à écouter seul c’est un peu déroutant par moments, mais, sur le nouvel album de MAM c’est plutôt raccord.




 

---------------

 

Repost0
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 08:18

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : OTTO L’HOMME RÉÉCRIT

 


C'est de qui : Marc Antoine Mathieu

 

 

La Couv' :

L' Homme Miroir  /  Otto, L'Homme réécrit  Vs. Le Maître du Minimalisme

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà lu chez nous? Oui.

 

 

Une planche:

L' Homme Miroir  /  Otto, L'Homme réécrit  Vs. Le Maître du Minimalisme

 

Ca donne quoi?  M.A.M. Les 3 lettres qui forment l'acronyme de l'un des auteurs à part entière les plus originaux que le médium ait connu depuis longtemps. Marc Antoine Mathieu, l'artiste qui n'hésitait pas à proposer, dés 1990, avec l'excellente série Julius Corentin Acquefacques (qui s'étendra sur 6 tomes et 13 années) des audaces narratives vertigineuses, allant par exemple de la planche trouée à l'histoire qui débute dés la couverture ou encore les cases en 3D (avec lunettes fournies).

 

Rares sont les auteurs qui mettent autant la forme au service du fond, et vice-versa. Aujourd'hui, avec Otto, L'Homme Réécrit, si la forme est toujours aussi surprenante et inspirée, quoiqu'un brin moins expérimentale, le fond a changé (heureusement me direz-vous!).

 

Alors que l'on aurait pu qualifier certains des premiers scénarios de Mathieu de Kafkaiens, ici on est clairement passé dans le domaine de la philosophie (le magazine du même nom conseille d'ailleurs l'album, si tant est que ça puisse avoir une quelconque influence sur le lecteur de BD lambda), celle qui étudie l'homme et son rapport à lui même.

 

L' Homme Miroir  /  Otto, L'Homme réécrit  Vs. Le Maître du Minimalisme

 

Ce nouvel opus nous raconte l'histoire d'Otto Spiegel (le miroir, mais aussi le niveau en allemand), un artiste conceptuel qui traverse une crise existentielle et qui, à l'occasion de la mort de ses parents, tombe sur une malle qui renferme la totalité des 7 premières années de sa vie consignées minutes après minutes sur différents supports écrits et audio-visuels pour les besoins d'une expérience scientifique avortée.

 

L'homme va alors s'isoler et revivre méticuleusement cette enfance oubliée (ou presque), en la prenant à l'envers.

 

A la fois exercice de style brillant et réflexion sur la condition humaine, sur le vieillissement et la conscience de soi, Otto, L'Homme Réécrit montre que M.A.M a encore bien des choses à dire en BD.

 

 

 

 

LA MUSIQUE.

 

 

 

C'est Quoi ?   LE MAITRE DU MINIMALISME

 

 

C'est de Qui ? P. Glass

 

 

 La couv'

 

 

 

L' Homme Miroir  /  Otto, L'Homme réécrit  Vs. Le Maître du Minimalisme

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne quoi? Pour le génie touche à tout de la BD quoi de mieux qu'une oeuvre d'un comparse en musique?

 

Surnommé le maître du minimalisme, Phillip Glass arrive à un moment de sa carrière, vers la fin des années 80 où il considère que les obligations des tournées et des représentations l’accaparent trop et brident sa créativité.

 

Il écrit une oeuvre de concert que son groupe pourra exécuter sans lui et, un peu comme le héros de papier de M.A.M, s'isole pour se retrouver.

 

C'est dans ces conditions qu'il compose Metamorphosis.   Certaines parties sont destinées à illustrer une adaptation théâtrale d'une oeuvre de Kafka (les plus vifs d'entre vous auront déduit de quelle oeuvre il s'agit) et le reste formera la B.O du documentaire The Thin Blue Line.

Les 5 mouvements de cette oeuvre écrite pour piano seul sont aussi mélodiques que peut l'être une pièce conceptuelle jouée par un seul instrument et l'ambiance mélancolique générale de Metamorphosis est un bel écrin à l'expérimentation formelle de l'album du jour.

 

 

 

----------------------------------

Une chronique de Fab

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags