25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 17:19

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LASTMAN STORIES. SOIR DE MATCH.

 

 

C'est de qui ? Vives & Bacci

 

 

La Couv':

 

Coup d'envoi!  /  Lastman Stories  Vs.  John Wick 2

 

Déjà lus chez nous? Oui pour Vives

 

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

 

Une planche:

 

 

Coup d'envoi!  /  Lastman Stories  Vs.  John Wick 2

 

 

Ca donne Quoi ? Tout comme la (très bonne !) série animée sortie l’an dernier, ce one-shot se passe avant les évènements relatés dans la série mère.

On y retrouve, dans une Paxtown surchauffées, un Aldana plus jeune, en pleine gloire de combattant victorieux, qui saute sur tout ce qui bouge, à commencer par Crystal une joueuse de Violent Ball, au grand dam de Tomie qui du coup passe son temps à se repoudrer le nez !

 

Parallèlement H, flic infiltré, cherche à faire tomber Milo Zotis qui inonde les rues avec une nouvelle drogue dévastatrice tout en se faisant un paquet de fric avec le sport.

Tout ce petit monde se croise et finit par se télescoper lors du match cauchemardesque promis dans le titre.

 

Vives, après le plus sérieux Une Sœur, revient à sa série culte avec cet album délirant, et sexy, mené à tout allure et dont le trait, assuré ici en partie par Alexis Bacci, n’est pas sans faire penser à celui de Brüno, tout en réussissant à garder l’unité avec Lastman.

 

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : JOHN WICK 2

 

 

C'est de qui ? Tyler Bates

 

 

La Couv':

 

 

Coup d'envoi!  /  Lastman Stories  Vs.  John Wick 2

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ? Oui

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Fidèle à sa marque de fabrique, qui doit être la raison pour laquelle de talentueux réalisateurs lui confient encore les musiques de leurs films (si tant est qu’à Hollywood aujourd’hui un réal’ puisse être encore maître de ce choix), Tyler Bates mélange quasi automatiquement de bons gros riffs de guitares électriques qui tâchent et autres rythmiques binaires électro à une instrumentation plus classique.

 

Il faut savoir que depuis quelques années le compositeur s’est acoquiné avec Marylin Manson, jouant de la guitare et écrivant pour le clown destroy, ce qui n’a pas arrangé son cas. Son score pour ce second John Wick ne fait pas exception à la règle, sonne aussi rock que B.O et sera probablement tout a fait inécoutable d’ici une dizaine d’années, tout comme le reste de la filmo de Bates.

 

Finalement cette chronique musicale prend des airs de bal des vampires puisqu’il s’agit ici d’une B.O d’un film avec ce bon vieux Keanu Reeves, jamais vraiment remis du raz de marée Matrix (vite galvaudé en suites aussi inutiles qu’incompréhensibles), et qui n’en finit plus d’aligner les rôles de gros dur monolithique.

 

Et (raccourci aussi inutile qu’osé) les deux compères cités ci dessus, Manson et Bates, viennent de pondre un nouvel album dont deux des morceaux se sont vus illustrés par des clips érotico-grotesques où joue un autre has-been cyclique hollywwodien, ce bon vieux Johnny Depp, lui aussi perdu dans des choix de rôles et visiblement en pleine crise de la cinquantaine !

 

 

 

Heureusement que le monde de la BD se porte (pour le moment) mieux que celui du grand écran !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 15:14

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : LES ENFANTS DE L’ARAIGNEE

 

 

C'est de qui ? M. Tamura

 

 

La Couv':

 

Dans la Toile  /  Les Enfants de l'Araignée  Vs.  Out from Out Where

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

 

Une planche:

 

Dans la Toile  /  Les Enfants de l'Araignée  Vs.  Out from Out Where

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un Japon futuriste ravagé par une guerre nucléaire, au sein de Gothic Town, une ville construite sur des ruines et autres amas, un groupe de jeunes garçons promis à un sombre avenir dans un centre de redressement va s’enfuir et découvrir un programme d’épurement dramatique qu’ils vont tenter d’éradiquer.

 

Ce résumé aussi incomplet que succinct des Enfants de l’Araignée ne lève qu’une partie du voile glauque et malsain qu’est cet haletant récit fleuve de plus de 400 pages.

Paru il y a une quinzaine d’années sous forme d’épisodes dans un magazine underground japonais, ce récit post-apocalyptique parsemé d’un érotisme malsain, aborde en sous-texte quelques sujets plus profonds que l’on ne penserait, même si parfois très rapidement.

 

Dans la Toile  /  Les Enfants de l'Araignée  Vs.  Out from Out Where

 

 

L’intrigue va vite, on est happé par le rythme et la narration de Tamura dont le trait précis et sensuel, à mi chemin d’influences multiples, finit de rendre la lecture de ce pavé clairement addictive.

Certains passages sembleront peut être manquer de développement mais la nature même du manga et son atmosphère très particulière n’en souffrent à mon sens pas.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? OUT FROM OUT WHERE

 

 

C'est de Qui ?  A. Tobin

 

 

La couv' 

 

Dans la Toile  /  Les Enfants de l'Araignée  Vs.  Out from Out Where

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Après quatre albums faits de bricolage (c’est le cas de le dire et titre de son premier d’ailleurs), et une aura et une reconnaissance publique et critique grandissante le brésilien magicien des platines et autres bidouillages sonores produit son premier LP tout en studio.

 

Avec Out From Out Where s’annoncent déjà les prémices de l’excellent Foley Room, avec entres autres ambiance sanxiogènes et rythmiques syncopées, un vrai sens de la mélodie triturée mais descriptive, viscérale mais illustrative.

 

Ce n’est pas un hasard si deux des pistes de cet album seront employées pour des B.O de jeux vidéo, ouvrant à Tobin les portes de cet univers qui lui permettra de développer à loisir ses possibilités tout en faisant ses armes sur de la musique en tant que bande originale de …quelque chose.

 

Un univers délicieusement panaché qui passe d’un froid chirurgical à une langoureuse chaleur hypnotique, un vrai bain sonore que l’on recommande pour accompagner la lecture des Enfants de l’Araignée.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 08:22

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : LA LEGENDE DU HEROS CHASSEUR D’AIGLES.

 

 

C'est de qui ? Li Zhiqing adapte Jin Yong

 

 

La Couv':

 

Immortelle Légende  /  La légende du Héros chasseur d'aigles  Vs.  Outbreak Point II

 

 

Déjà lus sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Urban China

 

 

Une planche:

 

 

Immortelle Légende  /  La légende du Héros chasseur d'aigles  Vs.  Outbreak Point II

 

Ca donne Quoi ? La Légende du Héros Chasseur d’Aigles narre la destinée de deux enfants dont les pères, amis d’enfance, ont été victimes de la guerre intestine que se livrent les Song et les Jin, deux dynasties dans la Chine du XII° siècle.

 

La légende en question est un incontournable de la civilisation chinoise, adaptée maintes fois, et notamment en BD. La version de Li Zhiging apporte néanmoins une bouffée d’air à la trilogie grâce à un trait légèrement old school, inspiré, nerveux et très détaillé qui évite les tics graphiques du manga, son cousin japonais.

 

Les amateurs de grande saga pleine de sentiments héroïques, de moments de bravoure et autres scènes épiques vont pouvoir savourer cette nouvelle version haute en couleur !

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ?   OUTBREAK POINT 2

 

 

C'est de Qui ?  T. Kubler

 

 

La couv' 

 

 

Immortelle Légende  /  La légende du Héros chasseur d'aigles  Vs.  Outbreak Point II

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? N’y allons pas par quatre chemins, je n’ai pas regardé le court métrage pour lequel a été composée (une partie de) cette B.O vu que la bande annonce donne l’impression d’une partie de paint-ball filmée avec un caméscope à l’épaule.

 

J’ai découvert son existence via la page Youtube de Thomas Kubler, que nous avons écouté sur la trilogie Harmony ; quatre ans auparavant il coécrit la musique de Outbreak Point II, si on est ici  sur de la MAO on sent déjà les influences et les lignes directrices du compositeur, son sens de l’écriture et du spectaculaire, et, surtout, on peut apprécier l'évolution du compositeur dans la maîtrise informatique et musicale.

 

Le décalage avec le manhua est certes parfois important mais coté grand spectacle on est servi.

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 11:23

 

 

...Et à Manhua même puisque l'album du jour nous vient de Chine!

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : VERS L’OUEST 1

 

 

C'est de qui ? Jianhe & Zhihui

 

 

La Couv':

 

A Boire et à Manga  /  Vers L'Ouest  Vs.  Game Of Assassins

 

 

Déjà lus sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Urban China

 

 

 

Une planche:

 

 

A Boire et à Manga  /  Vers L'Ouest  Vs.  Game Of Assassins

 

 

Ca donne Quoi ? Gardiens de l’éternelle flamme sacrée depuis une vingtaine d’années, le peuple du Roi Dragon est soudain sauvagement attaqué par les armées du ciel et ses terribles guerriers qui cherchent à s’en emparer.

Alors que la défaite semble irréfutable, Loup Blanc, jeune démon qui apprend à être humain, est chargé par le fils du Roi Dragon de ramener la flamme sacrée (qui avait pris une bien particulière forme) en lieu sur.

 

Nous avons eu l’occasion de le constater à maintes reprises, le manhua, la bande dessinée chinoise, n’a rien à envier à sa cousine japonaise. Vers L’Ouest, qui est une suite à un récit fondateur de la littérature fantastique chinoise, en est à nouveau une preuve flagrante : personnages héroïques aux pouvoirs démesurés, affrontements titanesques à grands renforts de destruction massive et d’effets pyrotechniques, quête initiatique épique…les ingrédients d’une saga orientale musclée sont bien là !

 

Si cette introduction pourra paraître un peu extrême dans sa suite de scènes de batailles dignes des meilleures bastons foutrarques des Chevaliers du Zodiaque, (c’est du moins le ressenti que j’en ai eu) la partie graphique, très détaillée, qui évite l’écueil des caricatures habituelles et, surtout, qui a l’avantage d’être toute en couleur, enterre sans soucis bien des séries mangas et devraient convaincre les amateurs du genre.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? GAME OF ASSASSINS

 

 

C'est de Qui ?  Yanhong Liu

 

 

La couv' 

 

A Boire et à Manga  /  Vers L'Ouest  Vs.  Game Of Assassins

 

Déjà entendu chez nous? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Game Of Assassins est un film déroutant, plein de cut scenes, de ralentis en suite d’images fixes et autres superpositions d’images dessinées, le tout au sein d’une interprétation approximative et d’une réalisation académique au possible.

 

Je n’aurais donc pas l’outrecuidance de vous conseiller son visionnage, ayant moi même rapidement été rebuté par l’expérience, mais par contre l’écoute de sa B.O, elle aussi hybride au possible avec un mélange parfois intéressant -et d’autres quasi surréalistes- de folklore oriental avec instruments traditionnels et de score d’action/aventure U.S des plus basiques, sur Vers l’Ouest, en renforce le coté « over the top ».

 

Soyons clairs, si vous êtes un tant soit peu réticent à la culture orientale, passez votre chemin, dans le cas contraire, le duo BD et Musique du jour devrait vous faire passer un agréable moment de divertissement.

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 08:07

 

 

Y avait longtemps! Voici donc un nouveau week-end consacré aux mangas avec deux oeuvres aux antipodes (mais vous avez l'habitude maintenant) dont la première, finalement, n'en n'est peut-être même pas un...de manga:

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

C'est quoi : LA FORET MILLENAIRE

 

 

C'est de qui ? J. Taniguchi

 

 

La Couv':

 

A Boire et à Manga  /  La Forêt Millénaire  Vs.  Kikujiro

 

Déjà lu sur le site? Oui.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres.

 

 

 

Une planche:

 

 

A Boire et à Manga  /  La Forêt Millénaire  Vs.  Kikujiro

 

Ca donne Quoi ? Un jeune garçon quitte la capitale japonaise pour aller vivre dans un village avec ses grands-parents ; à nouvelle-école, nouveaux camarades et l’intégration est parfois difficile.

Et puis il y a aussi cette forêt, primale et imposante, dont toute une partie a été mise à jour par un tremblement de terre, et qui recèle de biens curieuses créatures.

 

 La Forêt Millénaire est un album aussi précieux que frustrant. Précieux car, outre le fait que ce soit un bel objet, format à l’italienne (comme le Fanfulla de Pratt également chez Rue de Sèvres), couverture toilée avec pas mal de bonus en fin d’ouvrage, c’est également le dernier livre de Jiro Taniguchi, conçu pour le marché français avant tout, auteur complet qui nous a autant plu ici, qu’il nous fasse visiter le Louvre à sa façon, ou qu’il revisite le mythe du Far-West.

 

Frustrant car c’est également le premier tome d’une trilogie dont nous ne connaîtrons donc jamais le développement ni la conclusion, du moins sous forme dessinée, et que ce début d’histoire, s’il prend son temps pour installer ses personnages et, surtout, son décor, porte en lui de passionnantes pistes.

 

Avec son trait fin et réaliste, aux couleurs directes superbes, le tout parfois étalé sur de pleines pages, qui doit autant sinon plus aux grands auteurs de la BD franco-belge, Taniguchi est probablement l’un des auteurs les plus accessibles, oserai-je dire universel, dans le manga ; le choix de ce mélange de thèmes qui promettait d’être aussi intéressant dans son analyse de l’humain que dans sa description d’un monde fantastique, laisse donc tristement rêveur.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE :

 

 

 

 

 

C'est quoi : KIKUJIRO

 

 

C'est de qui ? J. Hisaishi

 

 

La Couv':

 

A Boire et à Manga  /  La Forêt Millénaire  Vs.  Kikujiro

 

 

Déjà entendu chez nous? Une fois ou deux très probablement.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? La bande son que Hisaishi a écrit pour le film de Kitano, qui s’éloigne ici avec bonheur de ses règlements de comptes sanglants entre yakuzas, est, assez basique ment il faut le reconnaître, une variation de deux thèmes (déjà assez proches !) qui, sans être aussi oniriques ou poétiques (et…encore que !) que les travaux du compositeur japonais pour les studios Ghibli, résonnent de phrases très mélancoliques aux mélodies riches en arpèges.

 

Le piano est prédominant sur l’ensemble de l’album mais est souvent bien secondé par un violon et autres percussions folkloriques astucieusement utilisée.

 

Le phénomène de répétition évoqué plus haut ne posera finalement pas de problèmes à la lecture de La Forêt Millénaire vu que cette dernière est donc assez courte et je préconise l’écoute du morceau Mad Summer au moins, la plus originale des pistes très probablement.

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags