7 juillet 2018 6 07 /07 /juillet /2018 14:52

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  FREAK’SQUEELE VESTIGIALES

 

 

C'est de qui ? Maudoux

 

 

La Couv':

 

 

Cycle BD X  /  Vestigiales  Vs.  Tokyo Ghoul

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

 

Une planche:

 

 

Cycle BD X  /  Vestigiales  Vs.  Tokyo Ghoul

 

Ca donne Quoi ? Si je n’ai pas plongé dans l’univers Freak’squeele, je suis par contre très amateur de sa série spin-of Funérailles et l’opportunité de voir ce que Florent Maudoux, auteur aux influences aussi variées que bien assimilées, était capable de faire dans un domaine un peu disons…osé.

 

Bon si la sensualité et l’humour sont de la partie, calmons de suite les ardeurs des fans de X, Vestigiales reste plutôt soft coté érotisme ; après, coté scénario, j’avoue être un peu passé à coté de l’histoire de la relation entre Ombre, une sorte de lycanthrope et Xiong Mao une guerrière bien en chair deux personnages de Freak’squeele qui, semble t-il ont une relation pas simple et qui vont devoir vivre d’étranges expériences de transmutations et d’introspection afin de se retrouver.

 

Toujours ce coté hybride maîtrisé dans le ton comme dans le trait pour une variation originale mais pas aussi prenante, à mon goût du moins, que sa grande sœur gothique.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : TOKY GHOUL

 

 

C'est de qui ? Don Davis

 

 

La Couv':

 

 

Cycle BD X  /  Vestigiales  Vs.  Tokyo Ghoul

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une fois.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Chantre de l'électro, prodige des machines et, surtout, responsable des B.O à la production ultra-léchée de la trilogie Matrix, Don Davis avait plus ou moins disparu des radars depuis … ce qui fait presque une décennie tout de même.

 

Le revoici en grande forme avec la B.O de cette adaptation d'un manga qui, vous l'auriez compris, parle de morts vivants. De ghoules plus précisément, vivant dans le monde des humains et s'en nourrissant à l'occasion pour survivre (mais en toute discretion of course).

 

La musique de Davis voit grand, est bien plus orchestrale que ce qu'il faisait au début des années 2000, tout en gardant des arrangements directement issus de l'électro et en combinant des éléments de musique de film d'épouvante et de grand spectacle.

 

Si l'on pourra tiquer sur les assauts de cuivres très Zimmeriens, le reste de la B.O sait être épique sans en faire des caisses ou sonner clinquant et emprunte aux grands scores de la fin des 90's avec savoir faire.

On apprécie quand les cordes se frottent aux cuivres sus-cités et les multiples variations des deux thèmes principaux savent être originales.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 04:22

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ATOMIC (S)TRIP

 

 

C'est de qui ? A. Kaneko

 

 

La Couv':

 

Viens dans mon Atomic Strip  /  Atomic (S)Trip  Vs.  Toward the Blessed Islands

 

Déjà croisé chez B.O BD? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Pika

 

 

 

Une planche:

 

 

Viens dans mon Atomic Strip  /  Atomic (S)Trip  Vs.  Toward the Blessed Islands

 

Ca donne Quoi ? Atsushi Kaneko dont on avait pu apprécier le Wet Moon chez nous il y a peu, voit une rétrospective de travaux divers sortir chez Pika ce mois ci.

Partageant avec le titre sus-cité l’étrangeté sinon le malaise, le décalé, le glauque voire le gore, les historiettes qui composent ce trip atomique datent pour la majeure partie de la seconde moitié des années 90, avec quelques incursions dans un passé plus proche.

 

De ces dernières on appréciera notamment les récits courts parus dans Tattoo Girls avec pour fil conducteur, vous l’auriez compris, le tatouage, et des variations délirantes et inspirées sur cette thématique (ma préférée est celle sur les vampires !) même si certaines histoires, de par leur brièveté, font parfois un peu exercice de style.

 

Les œuvres plus anciennes sont souvent plus trash, plus jusqu’au-boutiste avec cependant comme constante, outre un trait fin et maîtrisé, un vrai talent dans la narration.

 

A ranger entre le Black Hole de Burns et Le Roi des Mouches de Mezzo et Pirus.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :TOWARD THE BLESSED ISLANDS

 

 

C'est de qui ? O. Coates

 

 

La Couv':

 

Viens dans mon Atomic Strip  /  Atomic (S)Trip  Vs.  Toward the Blessed Islands

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui et Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Bien souvent les musiciens les plus intéressants sont ceux qui ne se cantonnement pas à leur domaine de prédilection mais s’ouvrent aux influences et tendances les plus vastes, parfois à des années lumière de leur registre.

 

Oliver Coates, violoncelliste d’exception, est aussi à l’aise avec le répertoire classique que contemporain et reste un fan affirmé de musique électronique depuis longtemps.

Il a tâté de la musique de film avec trois œuvres marquantes (toutes entendues chez nous), aux cotés de Jonny Greenwood sur le magnifique There Will Be Blood et The Master, et a également accompagné Mica Levi pour l’envoutant Under The Skin.

 

On le retrouve donc chez nous avec un album dans lequel il approche son instrument sous différentes formes, aussi inattendues que peu orthodoxes, et enregistre dans des lieux non moins surprenants (réservoir désaffecté, tombeau, gare la nuit…) pour des reprises dérangeantes, des ré-interprétations possédées (celle proposée ci dessus du Kottos de Xenakis- l’un des instigateurs de la musique stochastique- en est un exemple frappant) proposant atmosphères protéiformes et ambiances surréalistes …

Tout juste ce qu’il fallait au cocktail atomique de Kaneko.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

Repost0
21 avril 2018 6 21 /04 /avril /2018 16:41

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LES PETITES CONTEMPLATIONS 1 & 2

 

 

C'est de qui ? Yao Ren

 

 

Une Couv:

 

Promenade nonchalante / Les petites contemplations vs Les tableaux d'une exposition

 

Déjà croisés sur B.O BD? non

 

 

C’est édité chez qui ? Urban China

 

 

Une planche:

 

Promenade nonchalante / Les petites contemplations vs Les tableaux d'une exposition

 

Ça donne Quoi ? Pour ceux qui les ont lus, cela rappelle les mangas de Jiro Taniguchi : Le gourmet solitaire ou Le promeneur, à ceci près que ce sont des promenades ou contemplations vécues par Yao Ren lui-même.

 

L'auteur semble assez gourmand puisqu'il nous entraîne plusieurs fois dans des petits restaurants de quartier. Mais il n'hésite pas à nous entraîner aussi dans des promenades au parc alors qu'il pleut à verse et avec pour compagnie un gros chat tigré ou pour marcher sur un lac gelé. Pour changer de registre en racontant une discussion avec sa mère autour d'un souvenir de son enfance.

 

Puis il repart dans la ville pour découvrir au hasard de ses errances les "maisons pour chats" où des amis des félins déposent de la nourriture et glissent des coussins pour que les chats survivent pendant l'hiver.

 

Promenade nonchalante / Les petites contemplations vs Les tableaux d'une exposition

 

J'aime beaucoup ces promenades nonchalantes (sauf la séance de dédicace) où l'auteur n'hésite pas à se caricaturer. Je soupçonne qu'il a eu une bonne formation classique quand j'admire ses superbes fleurs ou ses animaux plein de vie.

 

Que cela fait du bien de pouvoir se poser de temps en temps sans courir après quelque chose!

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LES TABLEAUX D'UNE EXPOSITION

 

 

C'est de Qui ?  Modeste Moussorgsky

 

 

La couv' 

 

Promenade nonchalante / Les petites contemplations vs Les tableaux d'une exposition

 

Déjà entendu chez nous? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ça donne Quoi ? Modeste Moussorgski a illustré en musique une visite au musée pour admirer les toiles de son ami le peintre Viktor Hartmann. Et il a adapté l'ambiance musicale à la représentation de chaque toile avec en intermède régulier une promenade pour flâner d'une toile à l'autre.

 

Promenade en images du diptyque et promenade en musique se répondent l'une l'autre… surtout avec la douceur ou la force de l'interprétation au piano (œuvre originale) plutôt que dans une des multiples orchestrations comme celles de Rimsky-Korsakov ou de Ravel parfois un peu trop tonitruantes.

 

Il existe beaucoup d'interprétations disponibles en disques ou sur le net. J'ai choisi celle de Mikhail Pletnev parce que je l'ai trouvé toute en retenue et qu'il martèle moins le piano que beaucoup d'autres interprètes. Mais à chacun de choisir sa version préférée, la mienne n'est qu'une proposition.

 

Après plein de chroniques mouvementées, celle-ci vous reposera!

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
bobd - dans manga Urban China Yao Ren
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 13:07

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ASTRID BROMURE. COMMENT LYOPHILISER LE MONTRE DU LOCH NESS.

 

 

C'est de qui ? F. Parme

 

 

La Couv':

 

Jeunesse aux quatre coins du monde!  /  Astrid Bromure.  /  Ken'En

 

Déjà croisé dans le coin? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rue de Sèvres

 

 

 

Une planche:

 

 

Jeunesse aux quatre coins du monde!  /  Astrid Bromure.  /  Ken'En

 

 

Ca donne Quoi ? Si vous vous demandiez si la légende du monstre du Loch Ness est belle et bien réelle, adressez vous à notre chère Astrid, elle en sait quelque chose.

 

En effet, de visite chez son oncle – inventeur farfelu s’il en est- en Ecosse, la facétieuse fillette va par mégarde (et à cause de biens remuants animaux) arroser un fossile de dinosaure avec une solution étrange qui va redonner vie à la créature et ui conférer une croissance foudroyante.

 

Entre querelles familiales, expériences de lyophilisation à grande échelle, vieille rancœur et romances improbables, ce nouveau volet d’Astrid Bromure est un condensé de bonne humeur, de fun et, surtout, d’ambiance surannée délicieuse.

 

Ma fille s’est à nouveau régalé et son père n’a qu’un regret, que les planches et cases ne soient pas plus grandes afin de profiter pleinement du trait de Fabrice Parme !

 

 

 

--------------

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  KEN’EN. COMME CHIEN ET SINGE.

 

 

C'est de qui ? Fuetsudo & Ichimura.

 

 

La Couv':

 

Jeunesse aux quatre coins du monde!  /  Astrid Bromure.  /  Ken'En

 

Déjà lus chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Doki Doki

 

 

 

Une planche:

 

 

Jeunesse aux quatre coins du monde!  /  Astrid Bromure.  /  Ken'En

 

Ca donne Quoi ? Le Japon ancien. Quand Mashira, créature mi homme mi singe, cherche à enlever une jeune fille afin de faire un enfant avec, les villageois menacés font appel à un chasseur de démons qui s’avère lui être…mi homme mi chien !

 

La rencontre des deux créatures va faire des étincelles et, peu à peu, ceux que tout oppose vont lier une amitié inattendue.

 

Mélange habile d’humour à la japonaise, d’aventures bucoliques et de folklore nippon  -qui n’est pas sans faire penser à l’œuvre de Miazaki parfois (en moins poétique cependant) – cette nouvelle série inventive s’il en est souffre cependant un peu à mon goût de certains « tics » graphiques propres au seinen mais qui ne gênera en rien le public visé vu la bonne teneur du scénario et la dynamique du découpage.

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 14:08

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  BLIND DOG RHAPSODY

 

 

C'est de qui ? Hanna & Redec

 

 

La Couv':

 

La Chronique sans musique de Jet: Au royaume des aveugles...  /  Blind Dog Rhapsody.

 

Déjà croisé dans le coin? Le scénariste oui.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

 

Une planche:

 

La Chronique sans musique de Jet: Au royaume des aveugles...  /  Blind Dog Rhapsody.

 

 

Ca donne Quoi ? Conçu comme une parodie sur les Shonen et lorgnant sur Samurai Champloo, l'anime culte de Watanabe, Blind Dog Rhapsody a peut être eu les yeux plus gros que le ventre. Sous la plume du touche à tout Hanna et le pinceau du prometteur Redec (qu'on retrouvera sur le 5ème tome de Bad Ass du même scénariste), cette série imparfaite mais attachante navigue constamment entre la réjouissance et la déception.

Les tribulations d'un Samurai-Ninja (biffer la mention inutile) aveugle et guidé par l'esprit de son maître décédé mais présent en permanence ne sont motivées que par la Vengeance avec un grand V en mode déconne totale.

 

Ce drôle de duo va rapidement rencontrer une serveuse rousse qui va les accompagner et dont le seul attribut est d'ordre mammaire pour offrir le fan service que le lecteur est en droit d'attendre dans un tel récit.

 

Les gags tombent souvent à plat et les dessins au demeurant agréables dans un style franco-manga classique ne sont pas toujours mis en valeur : absence de décors et colorisation informatique sans nuances.

 

Et pourtant le récit reste diablement divertissant avec quelques bons gags faisant mouche et des scènes d'action rythmées. Il est simplement dommage d'avoir un constant sentiment de chaud et de froid (notamment par un second tome bien faiblard) mais Blind Dog Rhapsody retombe curieusement bien sur ses pattes par un final haut en couleurs et révélations.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de jet

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags