29 janvier 2024 1 29 /01 /janvier /2024 08:57

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? THORGAL. WENDIGO.




 

C'est de qui ? F. Duval et C Rouge



 

La Couv':

 



 

C’est paru chez qui?  Le Lombard




 

Déjà croisés sur le site? Oui




 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? On le sait, les dieux ont une dent envers ce pauvre Thorgal, ce qui est pratique pour  les différentes équipes de scénaristes/dessinateurs qui ont pu du coup pondre près de 70 albums toutes séries confondues depuis les débuts des aventures du viking le plus malchanceux de la BD franco-belge.



 

Dernier spin-off en date, Thorgal Saga voit un duo d’auteurs s’emparer du héros le temps d’une grosse aventure.

Après un Thorgal vieillissant dans le adieu Aaricia de Robin Recht, Corentin Rouge et Fred Duval ont choisi d’inventer un épisode prenant place après que Thorgal et sa petite famille aient quitté ce brave Pied D’Arbre.



 

Pris dans une tempête -qui n’est pas naturelle mais ça nos malheureux héros ne le savent pas- voilà Thorgal, Aaricia  (blessée par un oiseau volant) et Jolan échoués dans une contrée inconnue dont les habitants à la peau rouge peinturlurée vont les prendre en otage et obliger Thorgal, en échange du remède pour sa chère et tendre, à aller récupérer la plus haute branche d’un arbre sacré seule capable de terrasser le Wendigo, créature invoquée par une tribu ennemi.

 


 

S’inspirant des rencontres historiquement avérées entre vikings et amérindiens, le duo Rouge Duval met en scène une course poursuite musclée et hautement cinématographique saupoudrée d’une bonne dose de fantastique mythologique que les amateurs de Thorgal ne bouderont pas.



 

Le cahier des charges est respecté, au scénario comme au dessin, et si le premier ne révolutionne pas le genre, le second emporte l’adhésion de par son sens du découpage, sa narration au cordeau et ses cadrages puissants.









 

 



 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : RAGNAROK



 

C'est de qui ? Wardruna



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

Ca donne Quoi ?  Outre leur discographie perso, composée des deux premiers volets de la trilogie que conclut ce Ragnarok, Wadruna a pas mal participé aux B.O de la série Vikings (ah encore ?!) ce qui leur a permis clairement d’éclater au grand jour, de sortir d’un cercle probablement fort restreint d'amateurs d’expérimentations folkloriques nordiques.

 

 

De là à dire que Einar Selvik a orienté les compositions de ce troisième opus dans l’esprit des morceaux qui ont été utilisée pour la série il y a un pas que je ne m’aventurerais pas à franchir, par respect pour la démarche hautement conceptuelle voire jusqu’au-boutiste de l’artiste et de son combo.

 

 

Reste que les pistes de Ragnarok sont souvent plus accessibles que sur les précédents opus, plus de chants et de plages atmosphériques même si Wadruna nous a réservé une poignée de thèmes heavy, très riches en percussions et en chants scandés par des voix lyriques.

 

 

De la « B.O » variée, originale et de qualité qui fait du bien à ce Thorgal intercalaire de luxe.



 

Repost0
4 octobre 2023 3 04 /10 /octobre /2023 08:10

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? LES MÉMOIRES DU DRAGON DRAGON. BELGIQUE C’EST CHIC.



 

C'est de qui ? Spruyt et Juncker



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Le Lombard

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si notre Dragon n’a pas brillé lors des affrontements (et c’est un euphémisme, le citoyen Egalité pourra le confirmer!), force est de reconnaître que, toujours aussi roublard, la campagne en Belgique, occupée par les forces autrichiennes, lui permet une fois encore de tirer son épingle du jeu.

 

Associé à un Danton gargantuesque, le voilà qui abandonne les petites combines de détournement de provisions militaires pour se consacrer à un trafic bien plus juteux, celui des œuvres d’art!

 

Pillant sans vergogne les villes “libérées”, troussant jupons et pantalons, louvoyant entre les crises politiques et les inimitiés, Dragon fait ses petites affaires tandis qu’à Paris l’Histoire se joue et les têtes couronnées tombent!



 

Second volet de la série pittoresque de Spruyt et Juncker, ce Belgique c’est chic bénéficie de tout le talent de ses deux papas. 

 

La verve et l’humour satirique et fin du scénariste, qui exploite à merveille le caractère veule de son anti héros comme le riche background historique, et le trait volontiers caricatural du dessinateur qui rend  avec brio aussi bien son casting haut en couleur que ses décors historiques via un semi réalisme joyeusement décalé (mention spéciale aux faux tableaux!).

 

Vivement le prochain tome et la rencontre entre Dragon et Napoléon qui s’avère jouissive!







 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :SOLTI AT THE BALLET



 

C'est de qui ? Offenbach (entre autre)



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

 

Ca donne Quoi ? Si ses œuvres les plus connues sont des opéras et opérettes, ne pas s’intéresser au génie musical d'Offenbach serait-une faute de goût manifeste !

 

 

 

J'en veux pour preuve Gaieté Parisienne, oeuvre de ballet dont les thèmes sont écrits par Offenbach et sont proposés ici dans leurs versions instrumentales.

 

 

 

De nature résolument gaie et entraînante, la musique du compositeur était fort prisée de ses contemporains, à une époque où la guerre avec la Prusse (d'où était originaire Offenbach) couvait. De structure et d'écoute abordable, riche en alternance de majeures et mineures, le style du compositeur est le miroir de son époque, pas si lointaine de celle de l’action des Mémoires du Dragon Dragon et en tout cas fort proche dans la bonne humeur communicative! 



 

---------------



 

Repost0
13 septembre 2023 3 13 /09 /septembre /2023 09:37

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? EIGYR



 

C'est de qui ? Hamon et Colboc



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Le Lombard

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui pour le scénariste



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dans une Angleterre du V° Siècle déchirée entre les Pictes, les Angles, les Saxons, les Chrétiens et les Bretons, une prophétie annonce que Merlin, tout juste refroidi, va se réincarner dans un nouveau né.

Il n’en fallait pas plus pour allumer la mèche entre les divers peuples qui vont tenter, qui de récupérer l’enfant, qui de l’éliminer.



 

Au fin fond de son village la jeune Eigyr, enceinte de père inconnu, va se retrouver bien malgré elle au cœur de cet affrontement et ne va devoir son salut qu’à l’intervention d’une guerrière féroce et d’un jeune moine trop humaniste.

 

Le trio mal assorti va tenter de rejoindre Avalon afin de mettre mère et enfant à venir à l‘abri mais déjà des clans sont à leurs trousses.



 

Première bonne surprise de cette rentrée avec cette réécriture d’une légende pourtant racontée voire rabâchée des centaines de fois, tous médias confondus.



 

Hamon s’empare ici du mythe arthurien et lui invente une origine qui tient la route et, surtout, le lecteur en haleine vu qu’il s’agit ni plus ni moins d’une course poursuite brutale, à la narration menée de main de maître et sans temps morts (au point qu’on aurait peut être aimé en savoir un peu plus sur les enjeux géopolitiques ou le background de certains des protagonistes mais après tout c’est un choix de scénario qui se défend et qui change un peu des sagas à rallonge).



 

La partie graphique signée Damien Colboc fait furieusement penser au trait de Bastien Vivès et ses comparses (ceux de Lastman par exemple), avec un style infographie aux traits appuyés, avec des couleurs vives, des cadrages chocs et des expressions faciales simples mais expressives (on retrouve d'ailleurs de çi de là des visages sans yeux, gimmick propre à Vivès).

 

Ajoutez à cela une poignée de dialogues un rien anachronique et vous obtenez un one shot original et généreux et, dans le paysage franco-belge actuel, qui tend parfois à proposer quelque chose qui sorte du lot, c’est déjà très bien!






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :SKAPANIR



 

C'est de qui ? Danheim



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 


 

 

Ca donne Quoi ? Je reste persuadé que c’est grace à la série TV Vikings, dont la musique a été composée par Trevor Morris et, dans une moindre mesure,  le groupe Wadruna, que des artistes des contrées de la glace et de la neige ont pu émerger (bon et grace à internet aussi surtout mais vous avez compris l’idée!).

 

De leur Danemark natal les membres de Danheim continuent de mixer sur ce nouvel album acoustique et musique électronique même si cette dernière est toujours majoritaire.

Cela étant nous ne sommes pas en 1986 et l’électro aujourd’hui est capable de bluffer n’importe quel auditeur pas trop attentif ou connaisseur (vous éventuellement donc mais pas moi, certainement pas! ^^ ).

 

Les ambiance s sont fort sombres mais assez variées pour ne pas lasser et, avec cette touche finalement actuelle, se marient bien à la relecture de Hamon et Colboc.







 

---------------



 

Repost0
22 août 2023 2 22 /08 /août /2023 13:57

 

LA BD:





 

C'est quoi ? NEPHILIMS 1.



 

C'est de qui ? Runberg, Dusa, Créty S & J



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Le Lombard

 

 

Déjà croisés sur le site? Runberg et Créty père oui.



 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? En pleine guerre de Sécession, alors qu’ils réalisent que, confédéré ou nordiste, un blanc peut être tout aussi raciste,  les membres d’un bataillon de soldats de couleur vont devenir Buffalo Soldiers pour escorter une poignée de scientifiques en plein territoire indien ennemi, à la recherche d’un supposé trésor mais qui vont dénicher des preuves de l’existence d’êtres géants tirés du folklore local.



 

Première incursion du prolifique et doué Sylvain Runberg dans le western, accompagné pour l’occasion du suédois David Dusa (dont c’est également la première incursion dans le médium tout court), avec une histoire tirée de faits réels qu’ils mâtinent de fantastique.



 

Les deux genres se mélangent parfois fort bien, on l’a vu par ailleurs,  mais il faut savoir les doser.



 

Ici on flirte parfois avec le risque de diluer un peu la thématique abordée: le racisme bien présent dans les rangs des soldats supposés se battre contre l’esclavage, et il faudra voir ce que la suite de ce diptyque donnera.



 

Le rythme est soutenu même si on sent parfois le tome de mise en place, et les scènes d’action variées et enlevées;  le tout est plutôt pas mal emballé par la narration graphique et le trait semi-réaliste détaillé des Créty père et fille.







 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi : JONAH HEX



 

C'est de qui ? M. Beltrami & Mastodon



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui pour Beltrami.



 

On peut écouter ?

 


 

Ca donne Quoi ? Déjà que Marco Beltrami n’était pas réputé pour faire dans la dentelle, le choix de s’associer avec le groupe de métal Mastodon pour la B.O de cette décevante (euphémisme?!) adaptation de comics n’a, vous vous en doutez, pas accouché d’une partition subtile.



 

Mais là n’était bien entendu pas l’idée. L’univers glauque et violent de Jonah Hex, si rendu quelque peu ridicule par les effets spéciaux, le accessoires dignes d’une parodie ou encore le cabotinage excessif de Michael Fassbender et John Malkovich en méchants poussifs de service, est rendu par la noirceur et la violence des pistes d’un score qui va droit au but, à base de rythmiques martelées et de riffs saturés, le tout enrobé, pour la forme, d’un peu de folklore western histoire de rester, tout de même, dans le ton.



 

Il est certain que ce premier tome de Nephilims n’a pas gagné en finesse avec la B.O de Jonah hex comme accompagnement, mais il en est ressorti diablement efficace.






 

---------------

 

Repost0
19 mars 2023 7 19 /03 /mars /2023 10:09

 

 

 

LA BD:





 

C'est quoi ? THORGAL. ADIEU AARICIA



 

C'est de qui ? R. Recht



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Le Lombard

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui



 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ?Au crépuscule de son aventureuse existence le viking le plus poissard de la BD Franco-Belge, est en deuil de son aimée, la blonde Aaricia.

C’est le moment que choisit le malveillant et sifflant Nidhogg pour venir titiller Thorgal et le tenter, via un ourobouros enchanté, de retourner dans le passé pour changer sa destinée et profiter de l’amour de sa vie.

 

Voilà donc papy Thorgal confronté à son double pré-ado, menacé constamment par son beau père, roi fou de leur peuple viking, parti avec ce dernier à la poursuite de ceux qui ont enlevé sa promise (enfin celle qu’il considère comme telle), aidés  dans la traque par une guerrière noire géante, redoutable combattante.

 

Cette équipe mal assortie va devoir faire fi de ses animosités avant d’affronter toute une tribu enragée pour tirer Aaricia du cruel destin qui l’attend.

 


 

Robin Recht, comme votre serviteur et probablement une bonne partie des amateurs de BD de notre génération, a grandi avec Thorgal, bercé par les aventures signées Rosinsky et Van Hamme puis, avec moins de réussite parfois, par une poignée d’auteurs, sur la série mère et quelques spin offs. 

 

Il propose ici une sorte de chant du cygne du héros, le montrant vieillissant et fatigué, et réinvente l’épisode marquant de la jeunesse de Thorgal, celui narré dès le premier tome de la mythique série.



 

Côté dessins c’est très réussi, avec un esprit Rosisnskyien appuyé -sur le trait comme la colo- tout en gardant une vraie personnalité, le tout superbement mis en valeur par l’édition de l’album que Le Lombard a soigné.

 

J’ai été moins convaincu par le scénario, qui tire finalement peu du concept de voyage temporel et, pour sa majeure partie, reste une aventure de fantasy assez classique (on pense notamment à certains films ou séries TV récents), relativement bien ficelée il est vrai et à la conclusion douce amère très réussie.



 

Ce n’est pas ce Adieu Aaricia qui me ramènera à la série mère ou à ses dérivés mais cette aventure/hommage se lit bien et ravir les amateurs de Thogal, passés comme présents.





 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :WARCRAFT



 

C'est de qui ? R. Djawadi



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Fort à l’époque de la réussite exponentielle de la série TV Game Of Thrones, le rejeton des studios de Hans Zimmer, Ramin Djawadi, se voit confier la B.O d’une autre adaptation fantasy, vidéoludique celle ci, aussi attendue que redoutée.

 

Le scénario permet au compositeur des envolées épiques bien heavy, à base de percussions survoltées et de chœurs lyriques masculins  typiques, peu originaux mais d’une efficacité manifeste.

 

Dans un maelstrom de violence musicale où, heureusement, quelques passages plus calmes et atmosphériques viennent habilement s’insérer, on notera une utilisation intéressante des cordes, violoncelle en tête, même si ce dernier fait beaucoup penser au travail de Djawadi sur la série TV citée plus haut.






 

---------------

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags