8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 10:33
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  SEARCH AND DESTROY

 

 

C'est de qui ? Kaneko

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un monde futur, ravagé par les guerres, une humanoïde composée de chair et de métal tuent d’autres créatures semblables pour leur prendre des parties de corps humaines lui appartenant.

Un jeune garçon va se mettre en tête de faire équipe avec elle.

 

Kaneko se libre ici à un exercice de style un peu casse gueule en adaptant le foisonnant Dororo de Tezukza. Exit le Japon médiéval pour un univers post apo trash et des protagonistes hybrides monstrueux.

 

Prévue en trois tomes, le scénario ne perd pas son temps et la majorité de ce premier tome est dédiée à le violence des meurtres de son héroïne. Si l’on perd pas mal en intérêt (moins de background, personnages moins creusés), graphiquement Kaneko livre une copie sans fautes, riches en détails, dans son style fougueux à la narration au cordeau.

 

Comme Lone wolf and cub en son temps avait eu droit à la variation SF, Search and destroy passe un peu son modèle à la moulinette mais reste un manga bien foutu et un hommage original.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :TERMINATORE DARK FATE

 

 

C'est de qui ? T. Holkenborg

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Malgré la présence de Linda Hamilton, David Goyer et même James Cameron au générique, cette énième suite de Terminator n’est hélas pas la réussite que les fans de la première heure ne verront sans doute jamais.

 

Il en va de même pour sa B.O, Tom Holkenborg succède à Lorne Bafle (il y a au moins une cohérence dans la filiation) mais peine autant que son prédécesseur à rivaliser avec les scores des deux premiers opus, signés Brad Fiedel.

Fiedel avait compris qu’il fallait une musique aussi agressive que synthétique, certes difficile à appréhender en tant que telle, mais au service des images et de la noirceur du propos.

 

Holkenborg retient le côté rentre dedans et l’exacerbe jusqu’à quasi plus soif. Gros roulements de batteries synthétiques, cuivres dignes d’une battue au sanglier, drones menaçants récurrents dans les B.O d’action de ces deux dernières décennies (merci qui ?!) et même une sirène d’alarme sur quelques pistes…

 

L’ensemble est assez harassant mais se pose là en tant que B.O de SF agressive et pessimiste, ce qu’est la version de Dororo millésime 2021 de Kaneko !

 

- - - - - - - - - - - - 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 04:22

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ATOMIC (S)TRIP

 

 

C'est de qui ? A. Kaneko

 

 

La Couv':

 

Viens dans mon Atomic Strip  /  Atomic (S)Trip  Vs.  Toward the Blessed Islands

 

Déjà croisé chez B.O BD? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Pika

 

 

 

Une planche:

 

 

Viens dans mon Atomic Strip  /  Atomic (S)Trip  Vs.  Toward the Blessed Islands

 

Ca donne Quoi ? Atsushi Kaneko dont on avait pu apprécier le Wet Moon chez nous il y a peu, voit une rétrospective de travaux divers sortir chez Pika ce mois ci.

Partageant avec le titre sus-cité l’étrangeté sinon le malaise, le décalé, le glauque voire le gore, les historiettes qui composent ce trip atomique datent pour la majeure partie de la seconde moitié des années 90, avec quelques incursions dans un passé plus proche.

 

De ces dernières on appréciera notamment les récits courts parus dans Tattoo Girls avec pour fil conducteur, vous l’auriez compris, le tatouage, et des variations délirantes et inspirées sur cette thématique (ma préférée est celle sur les vampires !) même si certaines histoires, de par leur brièveté, font parfois un peu exercice de style.

 

Les œuvres plus anciennes sont souvent plus trash, plus jusqu’au-boutiste avec cependant comme constante, outre un trait fin et maîtrisé, un vrai talent dans la narration.

 

A ranger entre le Black Hole de Burns et Le Roi des Mouches de Mezzo et Pirus.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :TOWARD THE BLESSED ISLANDS

 

 

C'est de qui ? O. Coates

 

 

La Couv':

 

Viens dans mon Atomic Strip  /  Atomic (S)Trip  Vs.  Toward the Blessed Islands

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui et Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Bien souvent les musiciens les plus intéressants sont ceux qui ne se cantonnement pas à leur domaine de prédilection mais s’ouvrent aux influences et tendances les plus vastes, parfois à des années lumière de leur registre.

 

Oliver Coates, violoncelliste d’exception, est aussi à l’aise avec le répertoire classique que contemporain et reste un fan affirmé de musique électronique depuis longtemps.

Il a tâté de la musique de film avec trois œuvres marquantes (toutes entendues chez nous), aux cotés de Jonny Greenwood sur le magnifique There Will Be Blood et The Master, et a également accompagné Mica Levi pour l’envoutant Under The Skin.

 

On le retrouve donc chez nous avec un album dans lequel il approche son instrument sous différentes formes, aussi inattendues que peu orthodoxes, et enregistre dans des lieux non moins surprenants (réservoir désaffecté, tombeau, gare la nuit…) pour des reprises dérangeantes, des ré-interprétations possédées (celle proposée ci dessus du Kottos de Xenakis- l’un des instigateurs de la musique stochastique- en est un exemple frappant) proposant atmosphères protéiformes et ambiances surréalistes …

Tout juste ce qu’il fallait au cocktail atomique de Kaneko.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags