7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 15:01

 

 

 

 

 

 

LA BD

 

 

 

 

C'est Quoi ? EL NAKOM

 

 

C'est de Qui ?  Jéronaton

 

 

La couv' 

 

L'Ile de la tentation  /  El Nakom  Vs.  Rapa Nui

 

 

Déjà croisé dans le coin ? Non

 

 

C’est édité par? Le Long Bec

 

 

Une planche :

 

L'Ile de la tentation  /  El Nakom  Vs.  Rapa Nui

 

Ca donne Quoi ? De Danse avec les Loups au Dernier Samouraï en passant par un Homme Nommé Cheval (pour n’en citer que quelques uns), le sujet du héros arrivant au sein d’un groupe dont il n’est pas originaire qui va l’adopter et pour lequel il n’hésitera pas à risquer sa vie a déjà été exploité dans la fiction avec succès.

 

Sauf que le récit narré dans El Nakom est tiré d’une histoire vraie, à savoir celle de Gonzalo, un castillan qui, au début du XVI° siècle,  suite au naufrage de son navire, va rencontrer une tribu d’indigènes dont il va apprendre la langue et les mœurs puis, à l’appel d’un chef voisin menacé par une tribu agressive, enseigner à ses nouveaux amis le maniement d’armes qui leur étaient jusque là inconnues et qui vont leur permettre de défaire leurs assaillants.

En récompense Gonzalo gagne la main de la fille du chef avec qui il a des enfants.

 

Si le photoréalisme du trait m’a quelque peu gêné parfois (mais je suis, vous le savez, assez allergique au procédé), le talent de Jéronaton et sa mise en couleur directe (superbe par moments) a fait passer la pilule sans soucis, surtout que le récit est mené tambour battant et qu’on est complètement immergé dans l’environnement magnifiquement rendu de ce premier tome réussi au cliffhanger qui laisse envisager le pire pour nos héros !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? RAPA NUI

 

 

C'est de Qui ?  S. Copeland

 

 

La couv' 

 

L'Ile de la tentation  /  El Nakom  Vs.  Rapa Nui

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Au début des années 90, encore tout auréolé de son succès sur Robin des Bois avec « l’autre » Kevin (les deux homme se retrouveront l’années suivante pour le naufrage de Waterworld) Kevin Reynolds se fait plaisir en tournant ce film sur la guerre civile entre deux tribus de l’Île de Pâques.

 

Si le succès ne sera pas forcément au rendez-vous, le long métrage est loin d’être raté et sa B.O, que l’on doit à l’ex-pote de Sting (non remarquez ils sont peut être toujours potes ?), est à l’avenant.

 

On échappe pas aux rythmiques tribales entrainantes, aux chants et cœurs styles polynésiens, mais le coté folklore s’arrête –heureusement- là, Copeland, suivant peut être le scénario du film, ne cherchant pas à sonner forcément authentique ou historique mais accentuant plus le coté aventure et dramatique du film.

 

En découle un score métissé très correct dans l’ensemble, qui n’est pas , malgré ce que l’on aurait pu redouter, envahi d’effets et autres claviers qui sévissaient encore à l’époque et qui, si peut être un peu pénible sur le long terme de par ses aspects tribaux, est, vous vous en doutez, tout à fait adapté à une histoire comme El Nakom.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags