19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 16:54

 

 

 

Retrouvez après la chronique musicale, l'interview "Musique et BD" de Paolo Grella, le dessinateur de la série.

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : GALKIDDEK. LE TRANSFERT.

 

 

C'est de qui ? Giroud & Grella

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé sur B.O BD? Oui, sur les tomes précédents notamment.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Galkiddek est une série que j’affectionne tout particulièrement et qui m’aura fait faire du souci tant j’ai craint de n’en jamais connaître le dénouement. Le premier tome, paru début 2013 présentait une intrigue qui, sous des auspices de fantasy classique se révélait rapidement bien plus que ça, tissu de relations malsaines entre protagonistes retors, le tout teinté de fantastique bon ton.

La suite s’était faite attendre mais confirmait la bonne teneur du scénario (en même temps Giroud n’est pas le premier venu n’est ce pas) tandis que le dessin devenait certes un peu plus rough mais toujours aussi bien adapté. Ce second tome nous laissait sur un cliffhanger tendu comme tout droit tiré de Barbe Bleue.

Conclusion donc avec ce Transfert, quasiment 4 années plus tard, et confirmation du ton shakespearien de l’intrigue, avec des réminiscences de contes de fées version adulte. L’heure des vengeances a sonné et Galohan, le comte violent responsable de bien des maux, va goûter aux manigances de ses victimes.

Paolo Grella, au dessin et à la colo, continue de donner vie à une histoire passionnante, renouant avec un héritage fumetti stylisé et anguleux, dans l’ombre de talentueux compatriotes mais avec un trait bien à lui.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? HAMLET

 

 

 

C'est de Qui ? E. Morricone

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? A l’époque où, quand on composait une B.O avec un violoncelle dedans, on utilisait vraiment l’instrument et pas un clavier (hou hou ! Game Of Thrones), le résultat pouvait être d’une beauté rare. Si en plus le maestro derrière la partition n’était autre qu’ Ennio Morricone himself, on peut se douter du résultat.

Loin de ses souvent interchangeables scores de westerns spaghettis, écrits par pelletés, l’italien capture toute la tragédie de l’adaptation de son compatriote Franco Zeffirelli (décidément cette chronique est riche en artistes transalpins !) et évite la surenchère en tablant sur les atmosphères sonores, exprimées via une riche section de cordes ou la clarinette.

Emprunte de solennité et assez sombre (en même temps vu le sujet on ne s’attendait pas à de gaies mélodies primesautières) le travail de Morricone se pose avec force sur cette conclusion de Galkiddek, les deux médias partageant le goût du drame historico fantasy sobre à merveille.

 

 

----------------------------

 

Bonjour Paolo et merci d’avoir accepté de te prêter au jeu du questionnaire croisé B.O/BD.

 

 

 

Commençons par un classique :

 

 

 

Tes Cinq Cd de chevet ?

 

 

  1. Keith Jarrett – The Koln concert
  2. Mozart – Requiem
  3. Dream Theater – Scenes from a memories
  4.  Offrspring – Smash
  5. Placebo – Whitout you I’m nothing

 

 

 

 

Et tes Albums de Bd ?

 

 

  1. Giraud – Blueberry
  2. Dorison-Meyer – Undertaker
  3. Jodo-Boucq – Bouncer
  4. Pellerin – L’épervier
  5. Dorison-Rossi - West

 

 

 

 

 

Les influences et les goûts :

 

Une musique de film qui t’a marqué, que tu affectionnes particulièrement (indépendamment du film) ?

 

 

Hans Zimmer – Last Samurai, mais aussi Morricone sur les western…

 

 

 

 

 

Qui sont tes maîtres à penser en BD, ceux qui t’ont donné envie d’en faire, quelles sont tes influences ?

 

Jean Giraud a sûrement été la premier inspiration...mais puis aussi Alex Toth, John Buscema, Victor De le Fuente, Christian Rossi, Patrice Pellerin...et plus récemment Lauffray, Alex Alice, Ralph Meyer.

 

 

 

 

 

Ton travail :

 

 

Ecoutes tu de la musique quand tu écris/dessine, et plutôt quoi ?

 

 

Cela dépend des choses que je suis en train de dessiner. Mais habituellement du jazz ou du rock/metal. Si, par contre, j’ai besoin d’une inspiration spéciale, la bande originale d'un film qui se rapproche de l'histoire qui je suis en train de dessiner.

 

 

Sais tu pourquoi les tomes de Galkiddek ont été tant espacés ?

 

…parce qu'il y a beaucoup de travail derrière, et je travaille tout seul.

 

 

Ce sur quoi tu travaille actuellement, tes prochains projets (si tu as la liberté de les évoquer bien sur) ?

 

 

     Maintenant je travaille sur un projet historique, chez Casterman, sur scénario de Rudi Miel  et Fabienne Pigiére. Je ne peux rien ajouter d'autre... ^^

 

Et si…

 

 

…en lieu et place de la Bande Dessinée tu avais fait de la musique tu aurais été qui, tu aurais joué quoi ?

 

 

Je joue du piano, donc mon idole est, sans aucun doute, Keith Jarrett.

 

 

 

Encore un grand merci pour tes réponses, et au plaisir de te retrouver dans les pages de Bandes Originales Pour Bandes Dessinées ! 

 

 

--------------------------------------

 

 

Une Chronique et une interview réalisées par Fab.

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags